Presses Universitaires de France

  • L'histoire mouvementée du siècle a laissé des traces sur les générations successives : la génération silencieuse de l'entre-deux-guerres, la génération protestataire née dans les années quarante, la génération perdue née depuis les années cinquante. Le « malaise social » qui en découle persistera tant que nous serons dans l'incapacité de répartir les bénéfices et les maux de l'histoire sociale entre les générations. Cette première analyse systématique de la structure sociale à la lumière des clivages générationnels souligne une fracture qui semble s'amplifier au début du XXIe siècle et en explique les causes. Cette édition est augmentée d'une longue introduction précisant les nouveaux enjeux apparus depuis l'édition de 1998.

empty