• La forge de Zobel

    Charles W. Scheel

    • Scitep
    • 1 Décembre 2020

    De 1938 jusqu'en 1959, Joseph Zobel écrit pour Le Sportif de Fort-de-France des contes et des reportages. Le conteur amoureux du peuple de sa terre natale transparaît dès ses premiers textes, qui révèlent déjà un observateur lucide et un critique littéraire et artistique à la plume assurée.
    Après son départ pour la France en 1946, Zobel devient reporter de sa découverte de Paris et de la France rurale. À l'instar de José Hassam, le jeune héros de La Rue Cases-Nègres, cet écrivain martiniquais, né le 26 avril 1915 à Rivière-Salée, est issu du milieu noir très pauvre des plantations du sud de l'île. Comme lui, il fait des études secondaires à Fort-de-France et y décroche son bac.
    Mais si cette oeuvre célèbre est devenue un classique de la littérature antillaise, l'apprenti-écrivain Zobel restait à découvrir, la plupart de ces premiers articles n'ayant donné lieu à aucune publication ultérieure. C'est chose faite grâce au minutieux travail de collecte et d'assemblage de Charles W. Scheel, enseignant-chercheur à l'université des Antilles.
    Le Sportif, « Hebdomadaire sportif, littéraire et d'information » fondé par Fierrès Élisabeth a, à la fois, procuré au jeune Joseph un coin de forge où travailler des textes qui révèlent l'étendue de son talent et contribué à forger l'image de l'écrivain Zobel, par l'écho qu'il a donné à son oeuvre naissante.
    Né en Lorraine en 1952, Charles W. Scheel est comparatiste et professeur de littérature américaine. Il vit en Martinique où il enseigne à l'université des Antilles depuis 2012. Son domaine de recherche concerne les littératures modernes d'Europe et des Amériques.

  • Dans la critique littéraire occidentale récente, les notions de "réalisme magique" et de "réalisme merveilleux" ont été étendues aux littératures du monde entier, sans que la confusion entre les deux appellations ait disparu. Cet ouvrage s'inscrit dans une approche générale et comparatiste de la littérature. Après une analyse des théories existantes autour des deux appellations, il retient deux définitions distinctes de modes narratifs de la fiction. La partie "Poétiques" étudie le réalisme magique de Marcel Aymé à Gabriel Garcia Marquez, ainsi que le réalisme merveilleux de Giono, de trois auteurs antillais, et de Faulkner.

  • Le présent ouvrage vient compléter le portrait d'un homme de lettres antillais (1910-1994). Les anthologies retiennent surtout qu'il publia un recueil de poésies, Les Jeux du Soleil, et qu'il obtint le Prix des Caraïbes en 1975 pour Le Flamboyant à fleurs bleues, et un roman sur les O'O de Guadeloupe. Or, en sus de trois autres romans publiés, Baghio'o a laissé de nombreux inédits. Ces oeuvres tardives viennent s'ajouter ici à divers textes où Baghio'o raconte ses aventures extraordinaires de Résistant, compagnon de Desnos et de Damas, les missions qu'il accomplit en tant qu'ingénieur de radio dans l'Afrique des indépendances, et sa perception de la littérature antillaise.

empty