• Les offrandes

    Carmain Louis

    Maude a quitté la Côte-Nord pour le Mexique à dix-huit ans. Après des études en criminologie, elle est devenue détective privée, spécialisée dans les affaires de disparition d'animaux domestiques. Quand son ex-belle-mère l'invite dans un restaurant chic, elle présume qu'on aura kidnappé son épagneul tibétain, mais la vérité est bien plus noire. Deux jeunes femmes de ménage ont été retrouvées pendues dans la cour d'un immeuble de luxe.

    Voilà comment s'amorce l'implacable mécanique d'un « roman noir initiatique », plongée dans le Mexico des bas-fonds et de la haute, des artistes et des crapules, des monstres et des merveilles.

  • Bunyip

    Carmain Louis

    Il cracha sur les flammes, léger grésillement, infime court-circuit, quelque chose comme ça, bruit de l'âme qui s'en va. N'oubliez pas votre promesse, rappela-t-il encore au photographe, le reportage. Et, comme Timothée se taisait, Pisin ajouta, tout en offrant aux flammes une canette vide de Count Cola : votre fixation sur cette frégate a une certaine beauté. Celle de la démesure. Il la mima en étendant les bras horizontalement : la démesure mesurait environ un mètre quatre-vingts. Vous êtes photographe et vous partez à la recherche d'une frégate japonaise échouée sur l'île de Bougainville. Mais c'est plutôt une séduisante Taïwanaise, puis des guérilleros que vous trouvez sur votre chemin. Bientôt, ils deviennent vos geôliers. Et pendant que vous tergiversez dans votre cage de bambou, hésitant entre diverses formes d'évasion, l'épave disparue continue de se désagréger, comme tout le reste.

  • Guano

    Carmain Louis

    En 1864, l'Espagne chercha une raison de faire la guerre au Pérou. Elle trouva le guano: ce fut sérieux. Simón, marin scribouillard, en profita pour rencontrer une femme. Ce fut bref. Cette femme ne figure pas dans les rapports officiels, bien qu'elle les eût gonflés d'une conquête supplémentaire. Sans doute valait-il mieux qu'elle demeure rêvée. Car lorsqu'elle partit, elle ne disparut pas pour autant, et Simón put emmener son fantôme à bord de son navire.

    Dans ce roman, qui hérite beaucoup de Julien Gracq et de Jean Echenoz, l'auteur observe à la loupe ce qu'on a l'habitude de nous montrer en plan de grand ensemble.
    Tourmenté, il n'arrivait plus à écrire ses rapports, encore moins une lettre pour Montse. Ce n'était pas faute d'y penser. Précisément, il ne pensait qu'à cela. Elle était dans toute allusion à Callao, à l'Espagne, aux femmes en général, aux parapluies en particulier, à n'importe quoi. Sa pensée était comme encerclé de sa chevelure. Et cette idée fixe ne se remuait qu'en de brefs moments de soulagement : une miction, un sommeil, un danger.
    Or, dès que le calme revenait au monde, la tempête reprenait en lui.

empty