• De 1940 à 1945, Simenon a vécu en Vendée une période occultée par les soupçons et les ambiguïtés de la guerre. Cartes sur table, témoignages inédits et documents en main, Michel Carly, un des meilleurs spécialistes de Simenon, privilégie les faits, recrée la vie quotidienne, raconte une période d'existence essentielle pour cet écrivain majeur du XXe siècle. Le Simenon qui sortira de ces années ne sera plus le même : enfermement, nouvelle écriture, rupture de son couple, émotion de la paternité, moments noirs de l'épuration, ombre inquiétante du frère, désir de gagner une nouvelle vie en Amérique. Secrètes aussi les liaisons intimes, dès 1927, entre l'écrivain et cette Vendée que Simenon a tant aimée, tant de romans en témoignent. Le Fils Cardinaud, La Chambre bleue, Le Train, La Maison du juge, Les Vacances de Maigret, L'Inspecteur Cadavre, Maigret a peur, Vente à la bougie, Le Voyageur de la Toussaint, Lettre à mon juge, Une Confidence de Maigret empruntent leurs atmosphères aux séjours de l'écrivain à Vouvant, Fontenay-le-Comte, L'Aiguillon-sur-Mer, La Faute-sur-Mer, Saint-Mesmin-le-Vieux, Les Sables-d'Olonne. 

  • Près de deux cents romans, huit mille personnages cadrés dans mille huit cents lieux de par le monde, dix mille rencontres féminines, trois mille pages de souvenirs...
    Ces chiffres ne signifient rien si on ne raconte pas comment le garçonnet, puis le jeune journaliste de Liège est devenu l'un des romanciers les plus lus, traduits et adaptés à l'écran, ni comment il s'est fait le créateur de Maigret et de cette atmosphère si caractéristique qui absorbe le lecteur dès la première page.
    En quittant la Belgique, en découvrant Paris, la France, les États-Unis, le monde entier, en voulant vivre mille existences différentes, Georges Simenon n'a cessé d'élargir ses cercles de vie. Sans se couper de ses racines, il a dépassé l'écrivain local et l'auteur de romans populaires qu'il a été pour devenir le romancier universel qui se penche, avec empathie, sur « l'homme de partout ».


  • La Rochelle, coup de coeur de Simenon, cité de la mer et d'atmosphère...
    Trajets de vie essentiels du créateur de Maigret entre 1927 et 1940.

    Cité de mer et d'atmosphères, La Rochelle, ce fut pour Georges Simenon un immense bonheur, une fascination picturale et gourmande, des amitiés, des prédilections féminines, une société plurielle qu'il a auscultée, mais aussi des lieux connus ou secrets qui lui ont inspiré une trentaine d'ouvrages.
    Michel Carly, grand spécialiste de Simenon, a tenu aussi à explorer l'autre face de l'homme et du romancier durant ces années rochelaises, de 1927 à 1940. Il rend compte de l'incroyable rituel dont Simenon s'entoure pour écrire à La Richardière à Marsilly, de sa première paternité, de la fêlure de son couple, sans oublier son engagement pour les réfugiés belges en 1940.
    Michel Carly détaille enfin la création des romans et l'élaboration des personnages de Simenon qui s'ancrent à jamais à La Rochelle, du Testament Donadieu à La Vérité sur Bébé Donge, du tueur en série des Fantômes du chapelier au couple lumineux du Train...
    Sur les pas du créateur de Maigret, une déambulation littéraire passionnante émaillée de révélations que Michel Carly a collectées dans des sources inédites - archives, collections épistolaires - ou auprès de ceux qui ont connu Georges Simenon en Charente.

  • This collection examines gender and Otherness as tools to understand medieval and early modern art as products of their social environments. The essays, uniting up-and-coming and established scholars, explore both iconographic and stylistic similarities deployed to construct gender identity. The text analyzes a vast array of medieval artworks, including Dieric Bouts's Justice of Otto III, Albrecht Dürer's Feast of the Rose Garland, Rembrandt van Rijn's Naked Woman Seated on a Mound, and Renaissance-era transi tombs of French women to illuminate medieval and early modern ideas about gender identity, poverty, religion, honor, virtue, sexuality, and motherhood, among others. 

empty