Sciences humaines & sociales

  • Relate les évènements qui se déroulèrent à Compiègne, où l'armistice fut conclu le 22 juin 1940.

  • "La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre" (Yves Lacoste).La géographie a toujours été une préoccupation des princes et des stratèges. La connaissance de l'environnement physique, des itinéraires, des ressources, des cités fortifiées, des populations à administrer, notamment, est en effet un des fondements des conquêtes et de la gouvernance territoriale : c'est chose entendue depuis l'Antiquité - Sun Tzu, en particulier, y consacre de longs développements dans L'Art de la guerre et Jules César, dans La Guerre des Gaules, atteste de l'exploitation tactique du terrain dans la manoeuvre. Il a fallu cependant attendre le xixe siècle pour rationaliser les éléments de connaissances géographiques en Europe et assister à la naissance d'une géographie purement militaire : elle devient, parmi d'autres, un moyen de lutter contre l'occupation de territoires par les armées napoléoniennes.
    Engagements militaires sur plusieurs théâtres d'opérations, sécurisation du territoire national face à la menace terroriste, bouleversements géopolitiques et géostratégiques régionaux, cartographies des infections, des virus et des bactéries, gestion des catastrophes naturelles, appui à la connaissance des zones à reconstruire, connaissance des cultures locales... Aujourd'hui au coeur de la révolution numérique et cartographique, et forte de nouveaux outils de haute technologie - comme les satellites de navigation permettant la géolocalisation en temps réel -, la géographie militaire connaît de profondes mutations.
    Philippe Boulanger analyse ces changements avec maestria et nous guide dans ces territoires peu connus de l'historien, revenant sur l'invention de cette géographie spécifique, sur ses liens avec les opérations militaires et sur son avenir.

  • Il n'existe pas de consensus sur la meilleure méthode d'apprentissage de la lecture...
    Et si ce n'était pas une question de méthode ? La clé de la réussite en CP réside, pour l'auteur de cet ouvrage, dans ce que l'enfant a vécu entre 3 et 6 ans. Il est donc souhaitable de partir de l'enfant, de ses besoins, ses envies, ses savoir-faire et ceci dès le plus jeune âge. En matière d'apprentissage de la lecture, la question n'est pas : " Quelle est la meilleure méthode pour apprendre à lire au CP?" mais plutôt : "Comment donner à l'enfant dès son plus jeune âge les moyens de réussir au CP ? ".
    Françoise Boulanger ne propose pas une méthode mais une démarche d'accompagnement de l'enfant qui s'appuie sur les acquis récents de la psychologie cognitive, de la psycholinguistique et de la pédagogie. Ce livre est le fruit plus de trente ans d'expérience de terrain. Les enfants qui ont bénéficié de la démarche proposée, même en milieu très défavorisé, apprennent à lire et aiment lire, se trouvant ainsi mis à l'abri de l'échec scolaire.
    L'ouvrage fait également la synthèse des plus récentes études sur l'apprentissage de la lecture en éclairant les points de convergence et de divergence de la recherche avec les données empiriques.

  • Sous l´effet de la mondialisation et de l´accélération des échanges, une nouvelle géographie des rivalités et des tensions s´est dessinée depuis la fin de l´antagonisme des blocs. Les conflits, moins nombreux, sont désormais d´une tout autre nature (terrorisme international, tensions pour la maîtrise des ressources énergétiques, prolifération nucléaire...) et bouleversent profondément l´équilibre sécuritaire et militaire mondial.
    Pour mesurer l´ampleur de ces mutations, cet ouvrage présente un état des lieux et une analyse claire des grandes dynamiques actuelles : croissance des dépenses militaires mondiales, développement de l´intelligence économique comme arme stratégique ; limites de l´hyperpuissance américaine, reconstruction de puissances militaires vieillissantes (Russie), émergence de nouveaux acteurs stratégiques (Chine, Inde) et de nouvelles formes de menaces (terrorisme à revendication étatique, cyberguerres, armes de destruction massive), multiplication de zones de tension et de chaos échappant à tout contrôle international...
    Appuyée sur les données chiffrées les plus récentes, cette édition entièrement revue et augmentée offre une grille de lecture indispensable pour comprendre le nouvel ordre mondial, dans un environnement géostratégique toujours plus complexe.

  • Les dessous du procès Papon enfin révélés.Le 2 avril 1998, Maurice Papon est condamné à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité. Secrétaire général de la préfecture de Gironde entre 1942 et 1944, il a contribué à la déportation de milliers de Juifs entre Bordeaux et Drancy. Il restera le seul haut fonctionnaire français jugé pour sa participation à la collaboration de l'État de Vichy à la Shoah. Quels sont les dessous de ce verdict, fruit d'un combat acharné ?
    Avocat à l'initiative du procès, Gérard Boulanger revient sur les événements saillants ou méconnus qui ont jalonné cette procédure hors norme pendant vingt-trois ans, de 1981 à 2004. L'auteur passe en revue les multiples obstacles politiques et judiciaires qui ont dû être surmontés, les difficultés juridiques qu'il a fallu vaincre, mais surtout les nombreux secrets de ce procès qui n'ont encore jamais été révélés.
    Livrant ses souvenirs sur l'affaire, Gérard Boulanger en brosse aussi l'histoire avec minutie.

  • La mondialisation est une notion théorique et une réalité, celle de l'après-guerre froide. Elle domine à la fois une grande partie des analyses en sciences sociales et les rapports économiques et politiques qui se tissent continuellement entre ses principaux acteurs, comme les États, les firmes multinationales et les organisations internationales. Malgré cette domination, jamais la mondialisation n'a été aussi sévèrement critiquée - souvent par les pays riches, les mêmes qui, a priori, devaient en retirer le plus de bénéfices. Elle a créé de vastes inégalités et des maux qui nous imposent la réflexion sur la conceptualisation de ce phénomène qui est toujours difficile à cerner.

    Le présent ouvrage rassemble les contributions de chercheurs du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) portant sur la mondialisation et trois de ses enjeux : le commerce, l'investissement et le travail. Il se présente comme un bilan des recherches des auteurs, mais aussi comme un outil visant à inciter et à faciliter l'établissement de liens de complémentarité entre les nombreuses études faites sur le sujet. La mondialisation est une réalité dont l'essence est globale. De son analyse effectuée dans cet ouvrage se dégagent de multiples liens interdisciplinaires.

    Éric Boulanger est codirecteur de l'Observatoire de l'Asie de l'Est (OAE) et chargé de cours en politique asiatique et en relations internationales au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il se spécialise dans l'économie politique asiatique et la politique intérieure et étrangère du Japon.

    Éric Mottet est professeur de géopolitique au Département de géographie de l'UQAM, codirecteur de l'OAE et directeur adjoint du Conseil québécois d'études géopolitiques. Ses recherches portent principalement sur les concepts, les méthodes et les outils de la géopolitique ainsi que sur les dynamiques géopolitiques en Asie du Sud-Est et de l'Est.

    Michèle Rioux est professeure titulaire au Département de science politique de l'UQAM et, depuis octobre 2011, directrice du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM). Elle s'intéresse, notamment, aux organisations internationales et à la gouvernance globale, aux firmes transnationales, à la concurrence, à la société de l'information, au régionalisme et à l'intégration économique.

  • À partir de 1905, Marie Le Gac-Salonne écrit une centaine d'articles dans des journaux parisiens et régionaux sous le pseudonyme de Djénane. Elle adhère à l'Union française pour le suffrage des femmes dès sa création puis en devient déléguée pour les Côtes-du-Nord en 1912, menant une propagande active pendant plus de vingt-cinq ans. En Bretagne, l'étiquette « féministe », source de scandale, est difficile à revendiquer pour une bourgeoise, mais l'engagement de Marie Le Gac-Salonne a valeur d'exemple.

  • Mélange, par son origine, d'éléments égéens et d'éléments indo-européens qui ont commencé leur fusion dès l'époque mycénienne - un millénaire avant l'époque classique - la religion grecque, qui reçut encore bien d'autres influences, a eu une évolution

  •    14 juin 1940. L'armée allemande occupe Paris. Le gouvernement français s'est replié à Bordeaux, alors submergée de réfugiés. Une République exsangue, assaillie de toutes parts, y cédera sous les assauts de ceux-là même qui étaient censés l'incarner et la défendre. Son agonie est brève : en trois jours, les 15, 16 et 17 juin, le régime tombe, victime d'un « coup d'État dans la défaite » sans effusion de sang qui porte le maréchal Pétain au pouvoir. Après avoir signé l'armistice, Pétain obtient les pleins pouvoirs le 10 juillet à Vichy, et en profite pour finir le 11 juillet de liquider la République.   Paradoxe suprême, ce sont les militaires. Pétain, Weygand, Darlan qui veulent cesser le combat, et les civils Reynaud, Mendès-France, Mandel qui veulent le poursuivre. Les premiers auront raison des seconds, animés par une détermination puisant sa force dans une haine viscérale de la République et dans la peur bleue que leur a inspirée le Front populaire. Et ce sont les responsables de la défaite militaire qui en seront les premiers bénéficiaires politiques.   Après quatorze ans de recherches, Gérard Boulanger nous livre le récit captivant, heure par heure, des complots, manoeuvres, trahisons, alliances contre nature et coups de force qui scellèrent le destin de la « Gueuse » surnom que les factieux donnaient à la République. Instants d'histoire croqués sur le vif, dialogues restitués, anecdotes tragiques ou cocasses, portraits sans fard des protagonistes, analyse très fine des tenants et des aboutissants politiques et géopolitiques : on est transporté dans le Bordeaux de la défaite et de l'exode, au coeur d'un pouvoir déliquescent qui vit ses dernières heures.

  • « Révolution Facebook » dans les pays arabes, émergence de grands groupes industriels du Global media, traitement médiatique permanent des crises et des conflits... les médias sont devenus incontournables pour comprendre les mutations et les évolutions contemporaines. Outils d´intelligence collective et collaborative, mais aussi de contrôle, d´influence et de domination, les médias ont acquis une véritable dimension « géopolitique » que vient explorer cet ouvrage novateur.
    Après avoir présenté les concepts, la méthodologie et les réflexions actuelles sur la géopolitique des médias, la première partie met en évidence l´impact de leur globalisation sur la recomposition des interdépendances entre sociétés. Ensuite sont abordés les rapports entre mondialisation, rivalités de pouvoir et médias, qui révèlent à la fois la prédominance américaine et les utilisations mises en oeuvre par les pays émergents. Enfin est traitée la place des médias dans les relations internationales et les conflits, depuis leur exploitation dans le champ d´action militaire au XIXe siècle, aux nouvelles rivalités du cyberespace.

  •    Jean Zay ? Ce nom n´évoque souvent rien de précis, si ce n´est parfois un collège ou un lycée. C´est pourtant ce très jeune ministre radical de l´Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front populaire qui créa, entre autres, le Festival de Cannes, le musée de l´Homme ou le musée d´Art moderne ; qui organisa l´Exposition universelle de 1937, lança la Cinémathèque française, rénova la Bibliothèque nationale, fi t restaurer le château de Versailles et la cathédrale de Reims ; qui fonda le CNRS, instaura l´obligation scolaire jusqu´à 14 ans, l´éducation physique et la médecine préventive à l´école ; et qui inventa l´ENA, n´en déplaise à Michel Debré...   Ce grand républicain, dont Léon Blum disait que « tout en lui respirait la noblesse de la pensée, le désintéressement, la loyauté, le courage, l´amour du bien public », n´est pas seulement dans un angle mort de la mémoire nationale. À force de dénigrement mensonger, il a été poussé dans l´oubli par une extrême droite maurrassienne qui haïssait l´homme de gauche, le ministre réformateur et, bien sûr, le Juif. Accusé en 1940 de désertion avec Pierre Mendès France et Georges Mandel parce qu´il avait rejoint le Maroc à bord du Massilia pour résister, emprisonné, jugé par un tribunal militaire aux ordres de Vichy, diffamé, spolié, Jean Zay fut assassiné par la Milice en juin 1944 après le débarquement allié. Il avait 40 ans.   L´essai de Gérard Boulanger explore les causes profondes de cette injustice mémorielle, en allant chercher jusqu´aux tréfonds de l´imaginaire national-catholique qui opposa Jeanne d´Arc à l´Orléanais Jean Zay. Au terme d´une enquête minutieuse dans les archives de la Justice militaire et dans celles de Catherine et Hélène, les fi lles de cet homme étincelant, sensible et courageux, il analyse cette silencieuse affaire Dreyfus dans une république qu´il dépeint à l´agonie. Et il dévoile le rôle insidieux de Pétain, celui décisif de Darlan dans le piège du Massilia enfi n élucidé et celui du faux document qui aboutit à l´inique condamnation de Jean Zay, à qui la France doit tant.

  • De la profonde histoire kurde à la récente MED-TV, du tourisme en Turquie aux revendications dePKK, en passant par les différents acteurs régionaux et occidentaux de ce théâtre oublié, et pourtant en représentation permanente, le destin kurdes nous rappelle sans cesse la complexité décourageante de cette question proche-orientale, et maintenant europénne. Les raisons multiples qui entraînèrent l'arrivée de réfugiés kurdes sur les côtes italiennes, aud ébut de l'année 1998, ne peuvent se comprendre qu'à 1'aide d'une grille de lecture pluridisciplinaire.

  •    Le 2 avril 1998, le verdict de l'un des plus importants procès français du XXe siècle est rendu : Maurice Papon est condamné par la cour d'Assises de Bordeaux à une peine de dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité. Secrétaire général de la préfecture de Bordeaux de 1942 à 1944, il avait alors contribué à la déportation de mille six cents Juifs, hommes, femmes et enfants.   Un mois auparavant, le 9 mars 1998, Me Gérard Boulanger entame les plaidoiries en tant que représentant des premiers plaignants individuels et de la majorité des parties civiles. Cet avocat bordelais se bat activement pour la réalisation de ce procès depuis le 8 décembre 1981. Il aura donc fallu dix-sept ans d'une instruction à rebondissements pour qu'enfin il puisse plaider.   Cet ouvrage est la retranscription fidèle de sa plaidoirie. Gérard Boulanger fait l'historique de cette instruction de dix-sept ans, de la bataille acharnée des parties civiles pour que le procès ait lieu malgré des tentatives de déstabilisation. Puis il rend compte du rôle qu'a joué Maurice Papon pendant la Collaboration. Arrivé en 1942 à Bordeaux, on lui confie la responsabilité des « questions juives » et, de facto, d'importants pouvoirs de police qui aboutiront à des réquisitions et à plusieurs rafles, à commencer par celle de la nuit du 15 au 16 juillet 1942, puis à la mise en place d'un redoutable fichier de juifs. À partir de 1944, Papon cherche à se couvrir, mais Gérard Boulanger met en pièce la pseudo-résistance du haut fonctionnaire.    Ce livre, illustré au fil du texte par les dessins d'audience d'Edith Gorren, est un document indispensable qui participe du devoir de mémoire national, un texte essentiel pour les générations n'ayant pas connu la guerre. C'est un plaidoyer contre l'oubli et pour que la vérité éclate : Papon ne fut pas un rouage de la machine bureaucratique de Vichy, mais bien un exécutant actif et sans pitié de sa politique de collaboration. 

  • L'alouette affolée raconte l'aventure d'un adolescent qui n'était pas né pour se battre mais qui, par amour de l'aviation, participa à l'une des plus grandes tragédies du XXe siècle. De la Tunisie au débarquement de Normandie en passant par Londres, Gilbert Boulanger découvre le monde par la guerre, avec ce qu'elle comporte de camaraderie, d'angoisse et de périls. Ses aventures, qu'elles soient militaires ou amoureuses, Gilbert Boulanger les raconte avec toute la candeur et la sensibilité d'un conteur et du jeune homme qu'il était alors.

  • Une recherche menée auprès de collégiens en difficulté relevant de l'enseignement spécialisé a permis d'approcher leur rapport à l'écrire. Leurs réticences mais aussi leurs potentialités en matière d'écriture ont pu être mises au jour. Cet ouvrage insiste sur le fait que les composantes contextuelles de la situation d'écriture sont aussi importantes que les connaissances conceptuelles du scripteur. Il suffit parfois de regarder autrement un écrit et son scripteur pour enclencher un processus de remédiation pouvant alléger la souffrance d'écrire.

  • BnF collection ebooks - "Le 24 février 1848, vers midi, le Roi-citoyen en redingote brune et chapeau rond, donnant le bras à la Reine et accompagné de plusieurs de ses enfants et petits-enfants, sortit du palais des Tuileries par le jardin, et monta, sur la place de la Concorde, avec les personnes de sa famille qui y purent trouver place, dans une calèche et dans deux voitures à cheval qu'on nommait broughams ; puis il s'en alla à Saint-Cloud, escorté par deux escadrons de cuirassiers."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "Le Palais-Royal est bien déchu de sa splendeur passée. A la fin de l'Ancien Régime et jusque sous la Restauration même, le coeur de Paris battait fiévreusement dans ses galeries aujourd'hui désertes et démodées. Les Tuileries et les autres jardins royaux ne furent longtemps ouverts qu'aux gens bien vêtus ; on y empêchait les rassemblements populaires. Au Palais-Royal, au contraire, dans la maison de Philippe-Égalité, le peuple était chez lui."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Assemblée Nationale Constituante (17 juin 1789 - 30 septembre 1791)Le roi Louis XVI, petit-fils de Louis XV, est monté sur le trône de France le 10 mai 1774, à la mort de son aïeul.Les États Généraux, élus en vertu de l'ordonnance royale du 24 janvier 1789, se sont réunis à Versailles, le 5 mai suivant ; ils étaient divisés en trois ordres : la Noblesse, le Clergé et le Tiers État ou Assemblée des Communes.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Après le café en Méditerranée, l'huile d'olive... Il nous est particulièrement agréable de présenter cette publication, dernier fruit de la coopération étroite qui unit le Groupement d'intérêt scientifique « Sciences humaines » sur l'aire méditerranéenne, d'Aix-en-Provence, et notre Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille. L'huile, un produit depuis si longtemps intimement lié à la vie de notre cité portuaire qu'on y retrouve encore, sous son appellation ancienne de « Place aux huiles », le lieu spécifique où s'effectuaient les opérations à quai de chargement et de déchargement de ces lourdes futailles. Dans les limites de notre circonscription consulaire, des terroirs renommés pour leurs oliveraies : hier, Aix qui, aux xviie et xviiie siècles, produisait une huile considérée comme la meilleure du royaume ; aujourd'hui, La Fare-les-Oliviers... En ce Palais de la Bourse, lieu privilégié où se forge le destin économique de notre région, où sont débattus les problèmes intéressant les nombreux pays riverains d'une mer unificatrice, il est pour le moins agréable d'accueillir de semblables tables rondes qui font le point des connaissances sur le présent, mais aussi le passé d'un secteur d'activité.

  • Extrait : "Le 24 février 1848, vers midi, le Roi-citoyen en redingote brune et chapeau rond, donnant le bras à la Reine et accompagné de plusieurs de ses enfants et petits-enfants, sortit du palais des Tuileries par le jardin, et monta, sur la place de la Concorde, avec les personnes de sa famille qui y purent trouver place, dans une calèche et dans deux voitures à cheval qu'on nommait broughams ; puis il s'en alla à Saint-Cloud, escorté par deux escadrons de cuirassiers." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Le Boulevard

    ,

    • Ligaran
    • 30 Août 2016

    Extrait : "Le Palais-Royal est bien déchu de sa splendeur passée. A la fin de l'Ancien Régime et jusque sous la Restauration même, le coeur de Paris battait fiévreusement dans ses galeries aujourd'hui désertes et démodées. Les Tuileries et les autres jardins royaux ne furent longtemps ouverts qu'aux gens bien vêtus ; on y empêchait les rassemblements populaires. Au Palais-Royal, au contraire, dans la maison de Philippe-Égalité, le peuple était chez lui." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Longtemps considérés comme des délits sans victime, les abus sexuels commis sur les enfants sont voués au secret des familles en raison du tabou de la sexualité. Fait banal, scène de crime rurale, décor rudimentaire, jeunes acteurs pauvres et tristement uniformes, la diversité est à rechercher du côté des abuseurs, qui beaucoup prennent l'apparence de monsieur tout le monde. Leur système de défense, véritable démonstration de force, de puissance sexuelle et de virilité révèle, dans toute son âpreté, la représentation sociale de l'abus sexuel au XIXe siècle.

  • Le dictionnaire est certainement l'une des plus grandes inventions intellectuelles de l'humanité. Ce livre retrace son histoire depuis ses humbles origines au milieu du IVe millénaire av. J.-C. jusqu'en 1539, date de la publication du premier dictionnaire du français par Robert Estienne. Un itinéraire culturel et historique de 5000 ans qui entraîne le lecteur à travers de grandes civilisations : la Mésopotamie, l'Égypte, la Grèce, Rome et l'Europe. L'optique retenue favorise deux dimensions : d'abord, le récit historique chronologique à partir de l'invention de l'écriture vers 3500 av. J.-C. jusqu'à l'invention de l'imprimerie au milieu du XVe siècle ; ensuite, l'étude critique des ouvrages marquants et innovateurs sur le plan des principes et des méthodes lexicographiques, et cela pour chacune des époques et des civilisations mentionnées. Les créatures de dictionnaires ne sont pas oubliés : chaque fois qu'un lexicographe a laissé son nom, une courte notice biographique le situe dans la longue lignée des bâtisseurs de dictionnaires.

empty