• Ceux qui ont aimé les précédents livres de Pascal Boulanger seront surpris par le changement de ton et le régime très différent de l´écriture d´Un ciel ouvert en toute saison. En effet, ce texte s´adresse à ses deux filles adolescentes, et le ton est celui d´un legs difficile à transmettre, celui d´un ciel désencombré des sirènes fallacieuses qui les menacent. La prose se fait ici prudente, se sachant épiée par des êtres encore fragiles face à l´inconnu et à l´incertitude quant à l´avenir. La beauté de ce texte vient de la fragilité de sa communication avec cette jeunesse plongée dans un monde où tout va à vau-l´eau et où tout sentiment est suspecté d´irrationalité :

    L´amour que j´ai pour vous, je voudrais qu´il ne soit pas simplement un sentiment, mais aussi une puissance capable de triompher de la peur.

    Admirable et émouvante prière d´un père et d´un poète qui se fait proche de sa propre jeunesse héritière du pire, mais aussi de Rimbaud qui lui apprit à saluer la beauté, en dépit de ce qui enlaidit, massacre et humilie l´élan de nos facultés. Quelle belle injonction au dégagement rêvé prôné par le poète de Charleville dans Génie, que cet incipit de Un ciel ouvert en toute saison :

    Quand vous serez tout simplement là, lancées dans notre monde, dressées sur notre planète rocheuse ; prenez soin de vos âmes, suivez le meilleur du présent, oubliez le temps sur le fil au-dessus du néant.

    À la lecture de ce livre, le lecteur ne pourra que souhaiter que ce voeu soit entendu et exaucé: puisque vous êtes merveilles - éternellement - dans la prolifération inattendue du simple.

  • > En un seul ouvrage, toutes les matières principales des BAC PRO Tertiaires & Industriels :FrançaisHistoire Géographie et enseignement moral et civique (EMC)MathématiquesPhysique-ChimieEconomie-DroitEconomie-GestionPrévention Santé EnvironnementAnglais 
    > Pour chaque matière :Un cours structuré et illustré d'exemples concretsDes exercices corrigésDes entraînements de type Bac Pro suivis de corrigés détaillésDes  enrichissements numériques  variés (vidéos, cartes, presse, etc) disponibles sur FoucherConnect pour approfondir ses connaissances et enrichir sa culture personnelleDes cartes mentales qui proposent une autre manière d'acquérir les connaissancesUn livret dédié au Chef d'oeuvre (oral)

  • > En un seul ouvrage, toutes les matières générales des CAP :FrançaisHistoire Géographie et enseignement moral et civique (EMC)MathématiquesPhysique-ChimiePrévention Santé EnvironnementAnglais 
    > Pour chaque matière :Un cours structuré et illustré d'exemples concretsDes exercices corrigésDes entraînements de type CAP suivis de corrigés détaillésDes enrichissements numériques  variés (vidéos, cartes, presse, etc) disponibles sur FoucherConnect pour approfondir ses connaissances et enrichir sa culture personnelleDes cartes mentales qui proposent une autre manière d'acquérir les connaissancesUn livret dédié au Chef d'oeuvre (oral)

  • "La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre" (Yves Lacoste).La géographie a toujours été une préoccupation des princes et des stratèges. La connaissance de l'environnement physique, des itinéraires, des ressources, des cités fortifiées, des populations à administrer, notamment, est en effet un des fondements des conquêtes et de la gouvernance territoriale : c'est chose entendue depuis l'Antiquité - Sun Tzu, en particulier, y consacre de longs développements dans L'Art de la guerre et Jules César, dans La Guerre des Gaules, atteste de l'exploitation tactique du terrain dans la manoeuvre. Il a fallu cependant attendre le xixe siècle pour rationaliser les éléments de connaissances géographiques en Europe et assister à la naissance d'une géographie purement militaire : elle devient, parmi d'autres, un moyen de lutter contre l'occupation de territoires par les armées napoléoniennes.
    Engagements militaires sur plusieurs théâtres d'opérations, sécurisation du territoire national face à la menace terroriste, bouleversements géopolitiques et géostratégiques régionaux, cartographies des infections, des virus et des bactéries, gestion des catastrophes naturelles, appui à la connaissance des zones à reconstruire, connaissance des cultures locales... Aujourd'hui au coeur de la révolution numérique et cartographique, et forte de nouveaux outils de haute technologie - comme les satellites de navigation permettant la géolocalisation en temps réel -, la géographie militaire connaît de profondes mutations.
    Philippe Boulanger analyse ces changements avec maestria et nous guide dans ces territoires peu connus de l'historien, revenant sur l'invention de cette géographie spécifique, sur ses liens avec les opérations militaires et sur son avenir.

  • Le 1er décembre 1916, Charles de Foucauld est assassiné à Tamanrasset par un groupe d'islamistes venus de Lybie. Comme tous les hommes de communion, il est mort victime de la violence. Mais sa mort parle plus que toute sa vie. Non loin de son corps recroquevillé comme un foetus, se trouvent à même le sable l'Hostie que Frère Charles a tant contemplée et l'Évangile qu'il a tant médité. Son Maître et Seigneur, Jésus de Nazareth, l'a rejoint dans son ultime anéantissement.Mgr Boulanger relit la vie de Frère Charles à la lumière de cet événement. Quelle figure spirituelle plus moderne et plus attachante que celle de Charles de Foucauld, victime de tant de caricatures ? Par sa pauvreté, sa douceur, son désir de paix et de fraternité, son acceptation de la souffrance et de la persécution, il est devenu l'homme des Béatitudes, le Frère universel.
    Mgr Jean-Claude Boulanger est évêque émérite de Bayeux-Lisieux, prés d'Alençon. Il est l'auteur de plusieurs livres sur Charles de Foucauld.

  • Nazareth, cette bourgade de Galilée où il ne s'était rien passé d'extraordinaire, est la route que Dieu a empruntée pour rejoindre l'homme. À l'heure du sensationnel et des voyages autour du monde, la spiritualité de Nazareth nous invite à retrouver le sens du quotidien, ce temps de la sainteté, où Dieu fait du divin avec l'ordinaire de nos vies. Elle nous convie à devenir des fils, des frères, dans l'épreuve du temps, l'offrande de nos pauvretés et la grâce de l'aujourd'hui de Dieu, à la suite de Charles de Foucauld et de la petite Thérèse.Avec une approche toute personnelle, et dans un style accessible à tous, Mgr Boulanger relit l'expérience de Nazareth à partir de la sainte famille, le plus beau fruit qu'elle ait porté : l'accueil et la confiance de Marie, le consentement silencieux de Joseph et l'obéissance du Fils de Dieu.
    Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux, docteur en théologie, fait partie des fraternités Charles de Foucauld. Il a écrit plusieurs ouvrages de spiritualité, dont La prière d'abandon. Un chemin de confiance avec Charles de Foucauld (Desclée de Brouwer, 2017).

  • Les tiques sont des arthropodes hématophages, responsables de la propagation de maladie parfois mortelles aussi bien chez l'animal que chez l'homme. La maladie de Lyme fait partie des nombreuses nuisances qu'elles occasionnent. Les espèces de tiques sont à la fois nombreuses, variées et largement répandues à l'extérieur mais aussi à l'intérieur de nos maisons. Une prévention attentive permet de s'en prémunir, encore faut-il savoir les identifier et appliquer les bons gestes en temps utile. Entre le réservoir, le vecteur et l'hôte, le rôle de chacun est parfois difficile à saisir.
    Ce livre écrit par deux des spécialistes françaises des tiques, complète utilement avec des informations plus précises les ouvrages déjà parus en allant au-delà des généralités. Nathalie Boulanger est une entomologiste médicale spécialisée dans les parasites. Elle a commencé une étude sur la borréliose de Lyme en 2002, et dirige depuis 2012 un groupe de recherche sur les tiques. Sarah Bonnet est directrice de recherche à l'INRA. Parasitologue et entomologiste médicale et vétérinaire, elle dirige un groupe de recherche pour développer un vaccin contre les tiques.

  • Parmi les prières chrétiennes les plus connues, qui circulent de main en main et même jusque sur Internet, figure la Prière d'abandon de Charles de Foucauld, l'ermite du désert béatifié par jean-Paul Il. Fidèle à la spiritualité de Frère Charles, Mgr Boulanger propose une méditation commentée de ce grand texte. Tout en renvoyant à l'expérience d'abandon psychologique vécu par Foucauld dans son enfance, par la perte de ses parents, cette prière invite davantage à un mouvement de confiance, de don de soi dans la suite du Christ. Proche aussi de l'esprit de Thérèse de l'Enfant-Jésus, cette démarche invite à s'abandonner, jour après jour entre les mains de celui qui fait naître à sa vie. Car Dieu veut notre bonheur et entend bien nous aider à dépasser les deuils et arrachements qui font le tragique de nos existences.

  • L'autre rive

    Daniel Boulanger

    Le comte Louis Palot de Fissat rêve plus qu'il ne travaille dans l'agence immobilière héritée de son grand-père. Au-dessus d'une cheminée où l'on ne fait jamais de feu : un paysage breton, beau ou laid, selon, et qui a satisfait tous les besoins d'évasion des Fissat. Louis tente en vain de s'arracher au sortilège de ce tableau en cherchant l'aventure dans des quartiers mal famés de Paris, en l'évitant lorsqu'elle survient...

  • Dans l'affaire du Bar du Pneu, à Paris, Omer a poignardé son ami Jos, vingt ans comme lui. Légitime défense ? Il ne saurait le dire et retourne à Anvers chez la veuve Bugle, instigatrice du coup. La redoutable et fascinante Célesta Bugle possède La Poupe et la Proue, une boîte près des docks. Omer, l'enfant trouvé, va connaître là d'inquiétantes délices. Plus tard, entre quatre murs, il notera son histoire, avec humour. L'écriture sera sa rédemption et lui rendra la raison qui, dit-il, s'amuse à souvent mettre un masque de folle, mais la veuve Bugle, la démentielle Célesta, reste à jamais l'étoile de ce nocturne.

  • Il n'existe pas de consensus sur la meilleure méthode d'apprentissage de la lecture...
    Et si ce n'était pas une question de méthode ? La clé de la réussite en CP réside, pour l'auteur de cet ouvrage, dans ce que l'enfant a vécu entre 3 et 6 ans. Il est donc souhaitable de partir de l'enfant, de ses besoins, ses envies, ses savoir-faire et ceci dès le plus jeune âge. En matière d'apprentissage de la lecture, la question n'est pas : " Quelle est la meilleure méthode pour apprendre à lire au CP?" mais plutôt : "Comment donner à l'enfant dès son plus jeune âge les moyens de réussir au CP ? ".
    Françoise Boulanger ne propose pas une méthode mais une démarche d'accompagnement de l'enfant qui s'appuie sur les acquis récents de la psychologie cognitive, de la psycholinguistique et de la pédagogie. Ce livre est le fruit plus de trente ans d'expérience de terrain. Les enfants qui ont bénéficié de la démarche proposée, même en milieu très défavorisé, apprennent à lire et aiment lire, se trouvant ainsi mis à l'abri de l'échec scolaire.
    L'ouvrage fait également la synthèse des plus récentes études sur l'apprentissage de la lecture en éclairant les points de convergence et de divergence de la recherche avec les données empiriques.

  • Caporal supérieur

    Daniel Boulanger

    Qui n'a pas eu l'envie de détruire les témoins de sa faiblesse, et le Créateur qui a tout pensé, tout pesé, soudé la mort à la vie, n'a-t-il pas lui-même commis le crime parfait ? Quelle cité n'a pas un toit pour la victime et l'assassin, le sage et l'imbécile, la buse et l'alouette, le comptable et le conteur, le phallique et l'eunuque, et la ribambelle de bizarres qui font les fous à l'intérieur de chacun ? Quel cocher pervers les a embarqués dans le panier à salade et, la pipe au bec, les oublie dans sa fumée ? Les voici qui traversent Saint-Bastin au bord de la mer picarde, l'une des villes de mon libre tour de France. Comme les autres elle jette les feux d'un monde qui s'éteint. Daniel Boulanger.

  • Hommage à Héraldine ! Maîtresse d'elle-même et de l'Histoire, elle illustre cette manipulation des faits qui n'étonne plus personne. Elle sait que le boniment est le sel des jours et que l'Histoire est la nôtre : chacun doit la faire à son gré. Allant jusqu'à tourner à profit les dérives de sa santé, elle ignore le qu'en-dira-t-on et partage la réflexion de Montaigne : 'Je pense qu'il faut se prêter aux autres et ne se donner jamais qu'à soi-même.'

  • Talbard

    Daniel Boulanger

    Talbard la jurassienne a remporté le prix de 'La ville amène'. Il ne s'y passe rien que d'aimable, rien que de secret, jusqu'au jour où l'on vient y tourner un film à prétention tragique. Les habitants sont appelés à faire de la figuration. À cette annonce parue dans L'Informateur burgonde répond aussi une jeune femme des environs. Ainsi naîtra l'actrice, puis la comédienne Huguette Nacre, un nom qu'elle s'est donné et qu'elle rendra célèbre. Huguette aura de singulières façons d'apprendre à jouer, d'entrer dans la peau des autres. Par chance Talbard abrite des créatures qui s'y prêtent. Pendant quelques jours la cité tranquille est sens dessus dessous. Si Talbard tient à perdre la mémoire de cette révolution, la Nacre en garde le souvenir. La photographie des Talbardais sur les marches du théâtre a jauni, mais elle est toujours dans la loge parisienne de l'artiste. C'est son porte-bonheur.

  • Sous l´effet de la mondialisation et de l´accélération des échanges, une nouvelle géographie des rivalités et des tensions s´est dessinée depuis la fin de l´antagonisme des blocs. Les conflits, moins nombreux, sont désormais d´une tout autre nature (terrorisme international, tensions pour la maîtrise des ressources énergétiques, prolifération nucléaire...) et bouleversent profondément l´équilibre sécuritaire et militaire mondial.
    Pour mesurer l´ampleur de ces mutations, cet ouvrage présente un état des lieux et une analyse claire des grandes dynamiques actuelles : croissance des dépenses militaires mondiales, développement de l´intelligence économique comme arme stratégique ; limites de l´hyperpuissance américaine, reconstruction de puissances militaires vieillissantes (Russie), émergence de nouveaux acteurs stratégiques (Chine, Inde) et de nouvelles formes de menaces (terrorisme à revendication étatique, cyberguerres, armes de destruction massive), multiplication de zones de tension et de chaos échappant à tout contrôle international...
    Appuyée sur les données chiffrées les plus récentes, cette édition entièrement revue et augmentée offre une grille de lecture indispensable pour comprendre le nouvel ordre mondial, dans un environnement géostratégique toujours plus complexe.

  • Les dessous du procès Papon enfin révélés.Le 2 avril 1998, Maurice Papon est condamné à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité. Secrétaire général de la préfecture de Gironde entre 1942 et 1944, il a contribué à la déportation de milliers de Juifs entre Bordeaux et Drancy. Il restera le seul haut fonctionnaire français jugé pour sa participation à la collaboration de l'État de Vichy à la Shoah. Quels sont les dessous de ce verdict, fruit d'un combat acharné ?
    Avocat à l'initiative du procès, Gérard Boulanger revient sur les événements saillants ou méconnus qui ont jalonné cette procédure hors norme pendant vingt-trois ans, de 1981 à 2004. L'auteur passe en revue les multiples obstacles politiques et judiciaires qui ont dû être surmontés, les difficultés juridiques qu'il a fallu vaincre, mais surtout les nombreux secrets de ce procès qui n'ont encore jamais été révélés.
    Livrant ses souvenirs sur l'affaire, Gérard Boulanger en brosse aussi l'histoire avec minutie.

  • La mondialisation est une notion théorique et une réalité, celle de l'après-guerre froide. Elle domine à la fois une grande partie des analyses en sciences sociales et les rapports économiques et politiques qui se tissent continuellement entre ses principaux acteurs, comme les États, les firmes multinationales et les organisations internationales. Malgré cette domination, jamais la mondialisation n'a été aussi sévèrement critiquée - souvent par les pays riches, les mêmes qui, a priori, devaient en retirer le plus de bénéfices. Elle a créé de vastes inégalités et des maux qui nous imposent la réflexion sur la conceptualisation de ce phénomène qui est toujours difficile à cerner.

    Le présent ouvrage rassemble les contributions de chercheurs du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) portant sur la mondialisation et trois de ses enjeux : le commerce, l'investissement et le travail. Il se présente comme un bilan des recherches des auteurs, mais aussi comme un outil visant à inciter et à faciliter l'établissement de liens de complémentarité entre les nombreuses études faites sur le sujet. La mondialisation est une réalité dont l'essence est globale. De son analyse effectuée dans cet ouvrage se dégagent de multiples liens interdisciplinaires.

    Éric Boulanger est codirecteur de l'Observatoire de l'Asie de l'Est (OAE) et chargé de cours en politique asiatique et en relations internationales au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il se spécialise dans l'économie politique asiatique et la politique intérieure et étrangère du Japon.

    Éric Mottet est professeur de géopolitique au Département de géographie de l'UQAM, codirecteur de l'OAE et directeur adjoint du Conseil québécois d'études géopolitiques. Ses recherches portent principalement sur les concepts, les méthodes et les outils de la géopolitique ainsi que sur les dynamiques géopolitiques en Asie du Sud-Est et de l'Est.

    Michèle Rioux est professeure titulaire au Département de science politique de l'UQAM et, depuis octobre 2011, directrice du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM). Elle s'intéresse, notamment, aux organisations internationales et à la gouvernance globale, aux firmes transnationales, à la concurrence, à la société de l'information, au régionalisme et à l'intégration économique.

  • Au cours de son existence, la société peut être amenée à se restructurer pour répondre aux besoins de son évolution. Qu'elles soient le fruit d'une volonté d'adaptation, d'extension ou la conséquence de difficultés rencontrées, les opérations réalisées sont alors susceptibles d'altérer la structure sociétaire, et partant le sort de la responsabilité pénale. L'objet de cette thèse est ainsi de mettre en évidence l'influence réciproque des restructurations sociétaires et de la responsabilité pénale. Car, force est de reconnaître que ces deux considérations s'articulent difficilement. Il est alors primordial de s'intéresser au régime pénal auquel sera soumis le sujet des restructurations, la société, et d'envisager le processus in fine, c'est-à-dire l'évolution occasionnée, là encore sous l'angle de la responsabilité pénale. Le lien entre la responsabilité pénale et les composantes des restructurations sociétaires dès lors cerné, les incidences des restructurations sur l'engagement de la responsabilité pénale doivent être examinées. Si certaines opérations ne donnent pas lieu à remise en cause de la responsabilité pénale de la structure, d'autres peuvent au contraire se solder par son anéantissement. L'un des écueils majeurs du régime de la responsabilité pénale des personnes morales apparaît ici puisque la structure sociétaire peut échapper à la mise en oeuvre de la responsabilité pénale en procédant à sa restructuration. L'ensemble de cette étude doit en conséquence conduire à des propositions pour remédier aux imperfections soulevées par les restructurations sociétaires dans la mise en oeuvre de la responsabilité pénale.

  • Voici un livre d'amour. Chacune de ses pages se confond avec une rue, une place, un passage, une maison, un jardin de la ville. L'auteur y traque ses souvenirs et les secrets de ses concitoyens. Il y en a de toutes sortes, tendres ou scabreux, violents ou drôles, amers ou voluptueux, et comme les remparts sertissent le dédale des rues, le style de l'auteur fait de ces pages le plus surprenant des bijoux baroques.

  • À partir de 1905, Marie Le Gac-Salonne écrit une centaine d'articles dans des journaux parisiens et régionaux sous le pseudonyme de Djénane. Elle adhère à l'Union française pour le suffrage des femmes dès sa création puis en devient déléguée pour les Côtes-du-Nord en 1912, menant une propagande active pendant plus de vingt-cinq ans. En Bretagne, l'étiquette « féministe », source de scandale, est difficile à revendiquer pour une bourgeoise, mais l'engagement de Marie Le Gac-Salonne a valeur d'exemple.

  • Concernant le vieux dilemme du croire ou ne pas croire, A. Boulanger-Pécout a trouvé, au fil de ses réflexions et interrogations, sa réponse à la question... Et l´essayiste de se définir ainsi comme une non-croyante agnostique. Pourtant, A. Boulanger-Pécout croyait et demeure encore aujourd´hui attachée à la personnalité de Jésus et à certains messages de l´Église. Alors comment en vient-on à ne plus croire, à dé-croire ? Qu´est-ce qui, dans la parole religieuse, au fil du temps, ne parvient plus à impressionner ou à y faire adhérer ? Et peut-on encore avoir une vie spirituelle sans appartenir à aucune religion ? Retour, sans provocation aucune, sans volonté de heurter, sur une trajectoire à rebours, sur une conversion à l´envers, sur un chemin qui mène, entre croyance et athéisme, à l´agnosticisme.

  • Les noces du merle

    Daniel Boulanger

    "Ces courts récits tournent dans une lumière sensuelle. De l'enfance à l'âge d'homme, de la campagne à la ville, du monologue au dialogue, tout est sensation. Au plaisir des cinq sens s'ajoute la gloire d'un sixième qui les domine et les mêle, et qui est la volupté littéraire. Le merle siffle, s'arrête, recommence, sans ordre et sans prêche, dans l'immédiat, dans l'instant. Le gaspilleur ! Ainsi va l'homme en qui chante tout à coup un souvenir, perce une idée, éclate une image. Toujours surpris. Jamais à l'endroit où d'autres croient qu'il se trouve. Ces nouvelles sont autant de nids. Il y en a d'abandonnés. Il y en a de cachés, pleins d'oeufs et de duvet. Il y en a qui attendent le lecteur pour s'achever."

  • "La ville où le moindre passant est un centaure, toute ombre une sirène et le plus banal amour celui de la hautaine licorne n'est pas facile à trouver sur la carte. Elle date pour chacun de nous de la naissance du monde. Ses pierres connaissent la défaite, mais ses hommes non. Ils ont la fraîcheur de l'herbe." D. B.

  • Le miroitier

    Daniel Boulanger

    Sans souci du qu'en-dira-t-on, délibérément à l'écart, mais sans orgueil, la cité d'Aussoy-sur-Orbe suit le conseil de Florian : 'Pour vivre heureux vivons caché.' La célébrer, c'est donc lui déplaire. Le miroitier Médard offre à chacun de ses concitoyens le miroir qui lui convient. Le sien, venu de sa famille, lui joue pourtant des tours... Il finit par avoir des doutes et des remords. Sa mère lui aurait-elle menti ? Le bonheur de tous ces drôles qui aiment tant se regarder est alors en danger. L'épouse Médard, danseuse polonaise en rupture de frontière, la seule étrangère, va sauver la ville. Elle sait que le mensonge est indispensable à la vie. Aussoy-sur-Orbe gardera son tic-tac intime, montre glissée dans un corsage polisson, loin du bruit, des honneurs, des charités truquées, des glorieux desseins et des désastres.

empty