• Parmi les prières chrétiennes les plus connues, qui circulent de main en main et même jusque sur Internet, figure la Prière d'abandon de Charles de Foucauld, l'ermite du désert béatifié par jean-Paul Il. Fidèle à la spiritualité de Frère Charles, Mgr Boulanger propose une méditation commentée de ce grand texte. Tout en renvoyant à l'expérience d'abandon psychologique vécu par Foucauld dans son enfance, par la perte de ses parents, cette prière invite davantage à un mouvement de confiance, de don de soi dans la suite du Christ. Proche aussi de l'esprit de Thérèse de l'Enfant-Jésus, cette démarche invite à s'abandonner, jour après jour entre les mains de celui qui fait naître à sa vie. Car Dieu veut notre bonheur et entend bien nous aider à dépasser les deuils et arrachements qui font le tragique de nos existences.

  •  Le 1er décembre 1916, Charles de Foucauld est assassiné à Tamanrasset par un groupe d'islamistes venus de Lybie. Comme tous les hommes de communion, il est mort, victime de la violence. Mais sa mort parle plus que toute sa vie. Non loin de son corps recroquevillé comme un foetus, se trouvent à même le sable l'Hostie que Frère Charles a tant contemplée et l'Évangile qu'il a tant médité. Son Maître et Seigneur, Jésus de Nazareth, l'a rejoint dans son ultime anéantissement. Mgr Boulanger relit la vie de Frère Charles à la lumière de cet événement. Quelle figure spirituelle plus moderne et plus attachante que celle de Charles de Foucauld, victime de tant de caricatures ? Par sa pauvreté, sa douceur, son désir de paix et de fraternité, son acceptation de la souffrance et de la persécution, il est devenu l'homme des Béatitudes, le Frère universel.

empty