• L'âme, le corps, la mort, le jugement, le purgatoire, l'enfer, la béatitude : que nous disent les textes sur le déroulement, la géographie et les tourments ou les joies de la vie après la vie ? Un guide pratique de l'au-delà.
    Où est-il désormais, ce proche qui vient de mourir ? Qu'y a-t-il au-delà de cette limite qui nous paraît infranchissable mais par laquelle nous finirons bien, nous aussi, par passer ? Quels liens nous unissent à nos défunts ?
    Loin de tout sensationnalisme et de tout échafaudage doctrinal abstrait, ce livre constitue une invitation à redécouvrir les Évangiles. Car c'est bien à la lumière de la révélation que s'éclaire le mystère de la vie, donc de la mort et de la vie après la mort. À travers neuf méditations de textes du Nouveau Testament, Bertrand Lesoing livre ici un magnifique guide d'espérance.

  • Le hiatus entre les espérances soulevées par le mouvement oecuménique et les difficultés rencontrées sur le chemin de l'unité invite à repenser en profondeur le mode de réconciliation des Églises. Bertrand Lesoing propose une voie possible à explorer, en se mettant à l'école de Louis Bouyer (1913-2004). À première vue, l'homme ne paraît pas le mieux placé pour une telle entreprise : son statut de transfuge ainsi que ses jugements à l'emporte-pièce le disqualifiaient d'emblée. Pourtant, de l'ensemble de son oeuvre se dégage une vision tout à la fois exigeante et originale, susceptible d'éviter certaines des chausse-trappes du mouvement oecuménique. En maintenant une vision intraitable de l'unité du Corps du Christ, il déplace le centre de gravité des discussions, de l'ecclésiologie vers les questions d'anthropologie et de théologie fondamentale. En refusant de s'engager dans les carrefours obligés du débat interconfessionnel, il engage à reformuler les grandes problématiques héritées du passé. Finalement, l'oecuménisme apparaît moins comme une série de difficultés à résoudre qu'un appel à penser oecuméniquement le mystère chrétien, en redécouvrant dans l'ensemble des confessions chrétiennes les filons authentiquement catholiques.

empty