• Le nouveau tsunami causé par le Covid-19 ne nous laisse plus le choix. Il n'est plus possible d'aménager à la marge un système économique aux défaillances de plus en plus criantes (crise écologique, croissance des inégalités). C'est le moment (ou jamais ?) de le réorienter vers la construction d'un monde plus juste et plus durable.Fort de son expérience au plus haut niveau des instances financières internationales, Bertrand Badré, avec passion et pédagogie, propose dans cet ouvrage une véritable feuille de route pour le xxie siècle. À rebours d'un fatalisme trop souvent répandu, il nous incite à tous nous engager pour sa concrétisation.Car, qui que nous soyons, nous avons le pouvoir d'influer sur le cours des choses. En tant que consommateur, investisseur, comme citoyen ou dans notre travail. Non pas « les pauvres » contre « les riches », non pas « le peuple » contre « les élites » - mais tous ensemble, pour le bien de tous, et celui de notre planète.

  • La finance peut devenir un facteur clef de redressement de l'économie mondiale. La crise financière de 2007-2008, et la grave récession économique mondiale qui a suivi, ont fait de la finance l'ennemi à abattre aux yeux des citoyens de la planète.

    Nombre des tensions actuelles qui traversent le monde (populisme, nationalismes...) sont un écho de la grande désillusion qui a touché tous ceux qui croyaient, depuis 1944, en un système financier porteur de développement économique et garant de la coopération internationale.

    L'humanité connaît une crise de confiance sans précédent. Et pourtant, elle n'a jamais eu autant besoin d'avoir confiance - en l'avenir, dans les autres, en elle-même - pour relever les défis cruciaux (pauvreté, paix, climat) qu'elle n'a plus le choix d'ignorer.

    Il est temps de se réconcilier avec la finance ? De renouer avec son essence d'outil ? De la domestiquer pour éviter qu'elle soit cette force sans conscience pouvant mener le monde à la ruine ? Et s'il était temps de la réenchanter ?

    Pas en refaisant du vieux avec du neuf, ou du même autrement... Non, mais en la refondant sur des bases saines, en la réinventant au service du bien commun - ce pour quoi, à l'origine, elle avait été fabriquée - ce contre quoi l'homme n'aurait jamais dû la laisser aller.

  • Depuis la crise de 2007, les contours d'un nouveau monde se dessinent peu à peu, les rapports de force de l'économie mondiale tendent à se rééquilibrer.Un ouvrage didactique qui permet au lecteur de s'approprier les outils de décryptage de la crise et de

empty