• 3 septembre 1939 : Londres et Paris élaborent une stratégie de blocus visant à étouffer l'économie du Reich au cours d'une guerre d'usure. 22 juin 1940 : signature de l'armistice franco-allemand. Churchill accable un gouvernement français sous la botte d'Hitler, rançon de la défaite et de l'occupation partielle de la métropole. Et ordonnantl'extension de la surveillance maritime aux dépens de l'ancien allié, le Cabinet de guerre britannique rétrograde la France du rang d'acteur à celui de victime du blocus. L'auteur ramène à ses justes proportions, et c'est un des apports de ce livre, la réalité de ce blocus, systématiquement mystifié par la propagande du Maréchal. Bernard Costagliola éclaire également l'intensification de l'exploitation économique de l'Empire, ainsi que la dimension stratégique de la collaboration inspirée par l'amiral Darlan, en une collusion avec l'Allemagne nazie que dénonçaient Londres et Washington.

  • Darlan

    Bernard Costagliola

    La biographie de référence du second dauphin de Pétain, fondée sur des archives inédites.
    Darlan a été, après Laval, l'interlocuteur d'Hitler. Missionné par Pétain, il s'est efforcé d'opérer un rapprochement entre la France et l'Allemagne.
    Nourrie d'archives longtemps fermées aux chercheurs, la vivante étude de Bernard Costagliola retrace la carrière de l'amiral ambitieux et dresse un bilan sans concession du « jeu » de Darlan, ce marin improvisé diplomate dans le contexte unique de l'Occupation. Darlan, contrairement à l'idée courante, fut un « super-collaborateur ». Avant de tomber à Alger sous les balles d'un résistant royaliste, le fidèle second de Pétain a poussé la collaboration beaucoup plus loin que Laval, prévoyant une cobelligérance de fait aux côtés des puissances de l'Axe, puis offrant au Reich l'alliance militaire. La France de Vichy aurait pu ainsi se retrouver en guerre contre l'Angleterre, voire contre les États-Unis en 1941-1942.

empty