• « Comment se rappeler l'histoire de l'Israël biblique, celle qui précède la venue du Christ ? Proposer une série de cinquante portraits m'a paru être la manière la plus vivante d'abréger, sans laisser trop de lacunes. »Paul Beauchamp raconte en effet ici

  • A travers un essai de lecture générale des Psaumes, appliquée ensuite à quelques-uns d'entre-eux, cet ouvrage présente les "chants sacrés" sous des aspects bien peu conventionnels.Nuit et jour : c'est dans la lumière et les ténèbres de la Passion, dans les rires et les pleurs, la louange et la supplication, le proche et le lointain, que se trouve la réponse, apparemment contradictoire, du croyant au Créateur. Nuit et jour : c'est le mot de passe de ce livre constitué d'entretiens brefs et familiers où éclate l'originalité de toute prière.Le texte des Psaumes cités est celui de la traduction liturgique la plus récente (Liturgie des heures, édition 1980).Paul Beauchamp (1924-2001) était professeur d'Ecriture sainte au centre Sèvres à Paris.

  • Les livres de la Bible - Ancien et Nouveau Testament - sont de longue date passés par l'épreuve de la critique littéraire, historique, linguistique. Nous possédons d'innombrables informations " scientifiques " sur le temps et les lieux où ils furent écrits. Maintenant que nous sOmmes éclairés sur tous ces points, pourquoi continuer à parler d' " Ecritures saintes " ? Comment, dans quel esprit, lire les Livres " saints " ? " Il existe un mot dans la Bible dont la fonction est de désigner ce qui est le propre de Dieu : Dieu est saint. Nous prions en disant : " Que ton nom soit sanctifié ! " Nous lisons que le prophète Isaïe a entendu les êtres célestes prononcer trois fois ce mot et qu'il a dit : " Malheur à moi, car je suis un homme aux lèvres impures. " Alors un des êtres célestes lui a touché la bouche avec de la braise. Tous les mots pour dire Dieu, même les meilleurs, doivent être passés au feu. Nous parlons, en ce sens, d'Ecritures saintes : elles sortent du feu et nous y font entrer. "

  • Dans ce livre, le regard ne cesse d'aller "d'une montagne à l'autre", et dans les deux sens : du Sinaï, où Moïse reçut le Décalogue inscrit dans les deux tables de la Loi, au mont de Galilée, où Jésus prononce, selon l'évangile de Matthieu, le Discours (ou le Sermon) sur la montagne. Si le Décalogue (les "dix paroles", plutôt que les "dix commandements") surplombe de toute la hauteur du Sinaï l'itinéraire entier de l'histoire sainte, le périple se termine avec la croix, qui s'élève en attirant les regards sur un condamné. Elle est donc centrale pour toute réflexion chrétienne sur la loi."D'une montagne à l'autre" : on pourrait aussi dire d'un abîme à l'autre, comme le suggère précisément la croix. A la Loi et à la justice répondent en effet la transgression, l'injustice, le péché, la violence... et peut-être, plus essentielle encore, l'idolâtrie.Avec cette méditation sur les "montagnes de la Loi" (il y en eut d'autres que le Sinaï et la colline de Galilée), Paul Beauchamp poursuit sa réflexion capitale sur "l'un et l'autre testament".Paul Beauchamp, jésuite, était professeur d'exégèse biblique à la faculté de théologie du Centre Sèvres. Il est décédé en 2001.

  • Avec l'allongement de l'espérance de vie et le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes peuvent espérer vivre en santé de nombreuses années après la fin de leurs activités de subsistance. Et si ce temps des troisième et quatrième âges avait une profondeur spirituelle qui lui est propre ?
    Dans ce livre à la fois spirituel et pratique, André Beauchamp invite les aînés à réfléchir sur leurs préoccupations de manière à en mieux saisir la portée au quotidien. De l'argent au pardon, en passant par la retraite et la maladie, il aborde un large éventail de thèmes avec poésie afin d'offrir un tour d'horizon qui nourrira autant l'intelligence que la foi de ses lecteurs. Car si la vieillesse amène son lot de défis, elle est aussi porteuse de nombreux fruits qui ne demandent qu'à être partagés.
    « Notre société exalte la jeunesse, l'efficacité et le rendement [...] Un peu comme si la vraie vie était à l'extérieur de soi. Naturellement, le vieillissement, en diminuant nos capacités, nous mènerait à l'impasse. Or, vivre, c'est plus que cela. C'est peu à peu devenir soi-même, c'est s'approprier sa propre vie, lui donner un sens de l'intérieur. Et c'est établir des relations plus profondes avec les gens qui nous entourent. »

  • Condamnés à l'accablement tyrannique d'une vie de bête de somme, les esclaves noirs américains se sont vus contraints d'avoir recours à l'arme libératoire du rire.

    Sous le coup de l'une des institutions les plus brutales et stupides jamais sorties de cervelle humaine, ils raillèrent aussi bien un « Monsieur Maître » cruel et crétin que l'esclave « John », rusé mais candide. Se jouant des codes de l'univers borné de la plantation selon les modes divers du conte animalier, de la blague ou du boniment, ils affirmaient leur humanité face à leurs bourreaux.
    C'est cet esprit que souhaite transmettre le présent ouvrage, à travers un choix des textes les plus représentatifs collectés par les folkloristes américains entre les années 1880 et 1960.

  • Et la bière fut !

    Sylvain Beauchamp

    • Berger
    • 15 Février 2021

    De tous les livres sur la bière, celui-ci est sans doute le plus intrigant par sa facture, son style et son pari de faire comprendre les procédés les plus complexes. Il donne à la bière de la consistance, lui prête vie, la fait comprendre et aimer. Véritable carnet de voyage dans le monde de l'orge, des levures et du houblon, du maltage à la fermentation, il emprunte au livre de science pour les nuls, approfondit sans irriter, prend par la main sans condescendance, bref c'est une belle illustration du principe «s'instruire en s'amusant»... Ce tour guidé de la fabrication de la bière nous emporte des nano, aux micro, aux grandes brasseries sans négliger ni les produits de dégustation ni les bières de soif. Un plaisir à lire.

  • Ce recueil de prières s'articule autour du problème de la communication, de la rentrée en soi et de la sortie vers l'autre. D'où les thèmes de la porte et du silence.
    Une porte est ce qui nous permet De fermer la maison Et parfois de rentrer en soi-même.
    Une porte permet aussi de sortir Pour découvrir le monde et la vie.
    Une porte permet encore D'accueillir le visiteur, l'ami, l'invité.
    Entre porte et silence, Entre écriture et solitude, Je risque un parcours.
    Peut-être ferons-nous route ensemble.

  • Dès leur première rencontre, une communication particulière s'établit entre Taka, un chat des plus normaux en apparence, et l'auteure. Entre Taka et Caroline Beauchamp, un espace se créé, hors normes, hors temps. Dans cet espace unique, l'auteure se sent guidée vers sa propre intériorité qu'elle aborde comme un retour vers la Source, vers sa source, vers elle-même...

    Il en résulte un livre remarquable, d'une écriture efficace, qui propose une réflexion profonde s'appuyant sur un sens éveillé de l'observation et une analyse pertinente de notre monde moderne dominé par l'égo, le matérialisme et la performance.

    Caroline Beauchamp nous présente le fruit de ses observations et de son parcours intérieur. Le reflet qu'elle nous renvoie de notre société et de notre vie nous amène à des constatations parfois dérangeantes, voire troublantes, mais combien essentielles pour pouvoir entamer un cheminement intérieur, prélude à une transformation salvatrice, tant pour nous-mêmes que pour le monde entier. Car c'est bien de cela dont il est question dans ce livre : un appel à reconnaître le bourbier dans lequel l'humanité s'est enfoncée pour nous inspirer le désir de changer notre regard sur la vie et connaître ainsi une transformation. Et pour nous accompagner, elle nous propose 7 clés de conscience, véritables outils d'éveil et balises sur notre propre chemin vers une nouvelle conscience.

  • Peu importe votre âge, votre vécu ou le cheminement que vous avez parcouru, le miroir vous permettra d'obtenir plus de satisfaction, de joie, de liberté, d'amour et d'abondance. Pour cela, il vous suffit de prendre conscience de sa présence dans votre quotidien, d'être ouvert à ses lois, et vous deviendrez alors acteur de votre bonheur.

    Commencez par vous présenter, comprenez comment l'utiliser, soyez cohérent avec l'image que vous projetez, dévoilez vos plus hautes aspirations et il vous sera dorénavant possible de créer la vie dont vous avez toujours rêvé !

  • Hantée par la peur de voir disparaître à jamais dans l'oubli ses parents décédés, Christine Marshall réinvente leur vie dans le Montréal des années 1910-1930 à partir de ses souvenirs, des photos et des lettres qui dorment dans les vieilles valises au grenier. Bribe par bribe, elle retrace la double culture que lui ont laissée en héritage sa mère, canadienne-française et, son père, d'origine irlandaise.

    La mère, Éveline, est modiste à une époque où les chapeaux amples sont des objets de rêve; où les termes femme d'affaires et canadienne-française font rarement bon ménage. Le père, Thomas, revient de guerre à jamais meurtri et cantonné dans son silence. Il s'y était embarqué, les yeux remplis de la fierté de défendre sa patrie, de l'espoir noble d'en revenir en héros, couvert de gloire. Mais la réalité se révèle tout autre. Deux figures qui resteront à jamais vivantes dans nos mémoires, grâce aux mémoires de leur fille, Christine Marshall.

  • Septembre 1959, quartier Rosemont. De retour à son époque, Janine Provencher accepte d'épouser Pierre Bilodeau pour donner un père à son enfant. Pour contrer sa vie morne et sans histoire de ménagère, Janine se confie au journal qu'elle dédie à Stéphane et partage avec son père le souvenir de ses trois jours passés dans le futur. Et les années 1960 s'écoulent avec leur cortège d'événements mouvementés, en route vers la Crise d'octobre...

    Le 4 mars 1971, jour de la «Tempête du siècle», Janine voit réapparaitre Stéphane Gadbois. Âgé de 11 ans, il devient le meilleur ami de son fils Patrice. Pendant six ans, Janine s'efforce de traiter l'enfant comme s'il était simplement l'ami de son fiston. Toutefois, à l'été 1978, elle craque.

    Craignant d'avoir fait dévier le cours du temps au point de mettre en péril ses retrouvailles avec Stéphane en l'an 2000, Janine glisse dans une profonde dépression. Une fois rétablie, elle réalise enfin son rêve d'étudier à l'École des beaux-arts. Son père Ernest est rassuré: sa fille ne semble plus obsédée par Stéphane. Seulement, des années plus tard, il commence à se tracasser: pourquoi Janine ne tient-elle plus son journal? Pourquoi ne fait-elle jamais allusion à ses retrouvailles avec Stéphane? Le 17 septembre 2000, c'est au tour de Stéphane de s'inquiéter: Janine ne se présente pas à leur rendez-vous. À quel jeu joue-t-elle?

  • C'est avec un grand bonheur que sept auteures jeunesse québécois ont participé à ce recueil de nouvelles portant sur un thème commun : les trésors. Et c'est avec un grand bonheur que les lecteurs liront ces sept histoires à perdre les pédales !

  • This book contains a complete and accurate mathematical treatment of the sounds of music with an emphasis on musical timbre. The book spans the range from tutorial introduction to advanced research and application to speculative assessment of its various techniques. All the contributors use a generalized additive sine wave model for describing musical timbre which gives a conceptual unity, but is of sufficient utility to be adapted to many different tasks.

  • Discover how to raise, train, and enjoy your Rottweiler with this fantastic resource
    Known for its great strength, endurance, and protectiveness, the Rottweiler can be a good-natured, playful pet. It can also be a highly challenging breed. In the right hands, a Rottweiler can be the best security system in town, and at the same time, an affectionate friend to the whole family, always ready for fun and games. The well-bred, well-trained Rottweiler has the courage of a lion and is happy to obey. In the wrong hands, a Rottweiler just as easily can become an unruly beast, a menace to all that come near. Is the Rottweiler the right breed for you and your family? Rottweilers For Dummies provides the answer to this and all your questions about getting, caring for and living with this big dog. Long-time Rottweiler breeder and trainer Richard G. Beauchamp gets you up and running with what you need to know to: Choose the right Rottweiler for you Socialize your new puppy Educate yourself and your dog Maintain good health, proper exercise and diet Handle behavioral problems Participate in dog competitions In friendly, down-to-earth language, Rick provides insights into the Rottweiler temperament and loads of sensible, easy-to-follow advice on everything a Rottweiler owner should know - along with fun facts and tips on how to have a great time with your Rottie. Discover how to: Decide on whether a male or female is right for you Find and choose your new friend and bring him or her home Understand how to communicate with your Rottweiler Train your Rottweiler Finding a good trainer and attend classes Deal with emotional conflicts Feed and exercise your Rottweiler Recognize, prevent, and treat common health problems Have loyal friend for life The indispensable guide for you and your Rottweiler, Rottweilers For Dummies is the only book you'll need to help you have the best possible experience with this admirable and loveable breed.

  • FOLLE
    La folie se présente comme un syndrome fourre-tout qui enferme les femmes dans une illégitimité chronique. En qualifiant les femmes de folles à tort et à travers, on leur retire le droit d'être blessées, en colère ou injustement traitées. Mais la folie n'est pas qu'une tare, elle est aussi moteur de création, génératrice d'idées et d'innovations.

    FRUE
    La femme frue, c'est la féministe enragée, la féminazie, réduite à sa seule colère. Frustrées sont ces courageuses qui continuent à lutter contre le backlash et le masculinisme rampant. En refusant de se plier au statu quo, elles se trouvent à être répudiées et dévalorisées publiquement : on les traite de mal baisées, de misandres et de... folles.

    FORTE
    La douceur et de la fragilité sont des attributs liés à la « vraie » féminité. En contrepartie, la force, physique et mentale, serait l'apanage du masculin. Les Fortes, qui n'ont rien des poupées de porcelaine ou des nymphettes soumises, dérangent. La Forte est un modèle de puissance, de résilience et d'audace.

    Alors, et si au lieu de discréditer la folie, la frustration et la force, on s'en réclamait fièrement?

  • Trois femmes, trois mères, trois sexualités. Trois voix qui s'entrecroisent : une M.I.L.F. (mother I'd like to fuck), une M.I.L.S. (mother I'd like to save) et une M.I.L.K. (mother I'd like to kill).
    M.I.L.F. porte un regard acide, poétique, engagé et sans compromis sur le tabou entourant la relation entre maternité, sexualité et pornographie à travers la banalité tragique et les émois stériles du quotidien.

  • Je lus un quart d'heure une des Histoires abominables, mais je me sentais la tête lourde après ce repas copieux, et mon pyjama me collait au corps. J'attribuai mon énervement à l'orage et décidai de prendre une douche dans le cabinet de toilette attenant à ma chambre. Cela me fit grand bien et je sifflotais en achevant de me sécher quand j'entendis, au premier étage, un bruit de meubles remués, puis un coup de feu, suivi d'un cri et de deux autres coups de feu.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La pandémie de COVID-19 est une épreuve au long cours pour le lien social. Le complotisme, l'isolement et différents enjeux de solidarité nous sont déjà familiers. Mais à moyen terme, les séquelles de la crise accentueront encore les écarts sociaux. On peut craindre la faillite de nombreuses petites entreprises, le chômage, la fragilisation de secteurs importants de l'économie et peut-être même des États. Les problèmes environnementaux et leurs conséquences pour les populations vulnérables risquent d'être négligés. La question sociale va redevenir cruciale. Irons-nous vers de nouveaux conflits, vers des tensions aggravées, ou vers de nouvelles formes d'engagement ?

    Observateur aguerri, André Beauchamp offre son regard sur le présent et l'avenir. Il démasque les visions inspirées par la peur et propose une analyse apaisée des véritables enjeux. Le grand défi, dit-il, est celui de l'amitié sociale, clé d'un avenir collectif plus humain dont la crise peut aussi devenir l'occasion.

    Un livre qui ouvre la réflexion sur les grands enjeux sociaux de la pandémie, écrit sous la plume d'un auteur apprécié tant pour sa compétence que pour sa pensée personnelle. Des textes limpides et concis, agréables à lire, couvrant l'étendue du sujet.

    André Beauchamp est prêtre, théologien et consultant en environnement. Il a été secrétaire du ministère de l'Environnement du Québec et président du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). Il est l'auteur de nombreux ouvrages.

  • Le dernier volume d´une série très apprécié de commentaires bibliques des dimanches.

  • Jouissif et décomplexé, S'appartenir(e) rassemble les paroles de neuf auteures. On y parle de notre façon d'être moderne et préhistorique à la fois. De notre rapport à l'éducation. De cette foutue question du pays qui se pose encore bizarrement. De nos paradoxes si multiples. De l'Histoire. Celle qui s'écrit. Celle qui nous échappe parce que trop peu enseignée. Celle des peuples autochtones encore mal comprises. Celle qui nous définit. On y parle des nuances qui s'évaporent dans les brumes de l'inconscience collective. S'appartenir(e) est un cri de solidarité et de provocation, au féminin.

    La parole est une plante fascinante.
    Surtout quand on la laisse pousser comme elle veut.
    Je marche.
    Je pense au mot s'appartenir (e).
    Je pense à ce petit e, enclavé dans le titre des soirées à venir.
    Comme, oui, une graine qui dort dans la terre.
    Qu'y a-t-il dans un titre?
    Et si tout était déjà dans le pressentiment qu'on a des choses ? Des mots ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty