• La participation massive des femmes aux révolutions au Moyen-Orient et au Maghreb a conduit à un changement de leur image dans l'opinion publique et les médias occidentaux. Mais l'occidentalocentrisme, fondé sur le primat de la différence, continue d'encombrer certains discours féministes.
    Explorant la question des femmes et du pouvoir en islam avec une attention particulière portée au Moyen-Orient, Azadeh Kian offre un aperçu de quatre périodes historiques : l'avènement de l'islam, la période médiévale, l'époque moderne et contemporaine.
    L'histoire des sociétés à majorité musulmane montre en effet que les femmes y jouissaient de l'autorité tant du fait de leurs connaissances religieuses que poétiques, littéraires, scientifiques ou encore politiques et militaires. Elles ont tenté d'influencer, de contester ou de subvertir la structure sociale dominée par les hommes, que les lois islamiques ont consolidée.Ce n'est donc pas l'islam qui entrave l'émancipation des femmes, mais son instrumentalisation par des hommes qui visent à conserver privilèges et pouvoirs. Ne faut-il pas dès lors rejeter la lecture figée et traditionnaliste du Coran et réinterpréter les textes sacrés et les lois islamiques ?
    À travers l'historicisation et la contextualisation de l'islam, des militantes féministes et des droits des femmes ont ouvert des exégèses coraniques et jurisprudentielles aux lectures et interprétations alternatives visant à rétablir l'égalité entre les hommes et les femmes. Cet essai, fondé sur des recherches bibliographiques et de terrain, remet en perspective la place et le pouvoir des femmes au sein de l'islam.

  • Jean-Pierre Digard est l'auteur d'une oeuvre considérable d'où émergent deux ensembles qui se recoupent souvent : les relations hommes-animaux et l'Iran, ce grand foyer de nomadisme pastoral. Chercheur passionné, il n'a pas négligé pour autant l'analyse de la société iranienne contemporaine et de ses mutations récentes. Plus largement, il a mené une réflexion, à travers de nombreux articles, sur les méthodes, les concepts et les champs (en particulier, l'étude des techniques) de l'ethnologie. En sus d'une oeuvre abondante, il s'est aussi fortement impliqué dans les activités collectives et la vie professionnelle. Écrites par des collègues, d'anciens élèves, des amis, les contributions réunies dans ce livre illustrent différentes facettes de la personnalité et de l'oeuvre de Jean-Pierre Digard. Un premier ensemble d'articles traite des passions personnelles (la langue française, la musique et, en particulier, le jazz) et des postures intellectuelles de notre auteur. Dans une deuxième partie sont regroupés des textes sur le pastoralisme nomade et le statut de l'animal, ici et ailleurs. Enfin, plusieurs contributions abordent des aspects saillants de la vie contemporaine en Iran (le culte des imâms, la diversité et la mobilité dans les villes iraniennes). Hommage à une forte personnalité de sa discipline, ce livre regroupe des analyses et réflexions sur des thèmes importants en sciences sociales et sur des sujets vifs dans le monde actuel.

empty