• Perso Nouv.

    Perso

    Antoine de Caunes

    • Sonatine
    • 14 Octobre 2021

    " Un livre que j'aurais dû emporter à Sainte-Hélène. " Napoléon.Petit, Antoine de Caunes maîtrisait mal le français. D'ailleurs, chaque fois qu'on lui demandait son avis, il avait la fâcheuse habitude de répondre par un triple pléonasme : " Moi, personnellement, je... "
    Aujourd'hui, sa pratique de la langue s'est considérablement affinée. Mais il a toujours un avis sur tout, sur des sujets aussi divers que la preuve de l'existence de Dieu ou la réévalution des montants compensatoires. Et il n'hésite pas à aller labourer de son soc volontaire des terres plus intimes. Dans ce livre, il sera question de rencontres interlopes, d'amours musicales, d'amis imaginaires, de vacances, de famille, de clowns, d'armes à feu, de marée basse, de gradés, de dégradés, de chevaux, d'hommes de peu de foi et d'hépatiques. Ou encore d'un chapeau.
    Rassurez-vous, il ne s'agit pas de ces austères mémoires qui encombrent librairies et bibliothèques. Plutôt de modestes exercices de style, narrant des histoires plus ou moins drôles et saugrenues, avec ce sens du raccourci qui caractérise l'homme sentant le premier frimas de l'automne de sa vie.
    Voilà, en un mot, l'objet de cet ouvrage tant attendu (surtout par son auteur), dont le titre, par sa sobriété, résume tout.

  • Magistralement ouvert avec "Vous permettez que je vous appelle Raymond", suivi de "Pas mal pour un lundi", le triptyque pignolesque, commandé pour "Nulle part ailleurs", se complète enfin de son ultime et flamboyant panneau. A peine celui-ci allait-il paraître que tous les critiques unanimes s'accordaient pour dire que ce troisième volet serait de très haute volée ! Pour une fois, ils ne se trompaient pas, comme tu pourras d'ailleurs le constater, ami lecteur, dès la première page de cet ouvrage désopilant que tu t'apprêtes à acheter ! Persuadés cependant, comme Flaubert, "qu'on fait de la critique quand on ne peut pas faire de l'art", nous nous garderons bien de décider par nous-mêmes de la véritable valeur de cet ouvrage. Sache seulement, lecteur, notre ami, que cette valeur excède largement le prix correspondant au mystérieux code barre qui figure en bas à gauche. (Oui, là !) Une raison supplémentaire pour nous crier en pleurant de rire et de reconnaissance : "J'aime beaucoup ce que vous faites !" Les auteurs

  • Chaque soir sur Canal plus, A. de Caunes décrit un invité sous une forme qui se veut drôle. Pour ceux qui n'ont pas eu le temps de regarder l'émission. « Copyright Electre »

  • Une présentation de ce personnage apprécié des spectateurs de l'émission Nulle part ailleurs, ce double d'Antoine de Caunes, rocker des banlieues, toujours prêt à se gausser des uns et des autres.

empty