• Une grande part du bouddhisme (nommée Mahayana ou Grande Voie) est marquée par l'engagement à l'héroïsme le plus vif. Un héroïsme qui nous conduit à cesser de tout mesurer - nos gestes comme nos actions - pour vivre dans la démesure de la générosité et la splendeur de l'amour. Pour ce courant présent d'un bout à l'autre de l'Asie, le Bouddha n'est pas né et il n'est pas mort. Nous sommes tous des Bouddhas qui nous ignorons.

    Une grande part du bouddhisme (nommée Mahayana ou Grande Voie) est marquée par l'engagement à l'héroïsme le plus vif. Un héroïsme qui nous conduit à cesser de tout mesurer - nos gestes comme nos actions - pour vivre dans la démesure de la générosité et la splendeur de l'amour. Pour ce courant présent d'un bout à l'autre de l'Asie, le Bouddha n'est pas né et il n'est pas mort. Il n'est pas enfermé dans un temps donné. Il est la vérité même de notre coeur, ici et maintenant. Nous sommes tous des Bouddhas qui nous ignorons. Le chemin de la grandeur consiste à le reconnaître et à découvrir ainsi la tendresse et l'ouverture infinie de notre coeur. N'ayons pas peur de la fragilité du coeur humain, un trésor s'y cache. Fort de cette reconnaissance, vivre peut alors devenir une joie chaque jour renouvelée et une aventure exaltante.

empty