• En Afrique sub-saharienne, la plupart des entrepreneurs se plaignent des difficultés d'accès au crédit bancaire pour financer leurs investissements. Quelle est la raison de l'excessive prudence des banques à s'engager envers les entreprises ? Est-ce un manque conjoncturel de liquidité ? D'autres raisons plus structurelles expliquent-elles ce phénomène ? La libéralisation financière, pierre angulaire des programmes d'ajustement structurel, n'a pas entrainé la dynamique attendue ? Pourquoi ?

  • Les neuf premières compagnies du second bataillon du régiment de Béarn embarquées le 8 avril 1755 sur le vaisseau l'Opiniâtre percé pour 64 canons et armé en flotte, sorti de la rade de Brest le 3 may, arrivèrent devant la ville de Québec le 19 juin et débarquèrent le 20, furent logées chez le bourgeois, les casernes ayant été brûlées depuis peu de tems ; elles ne trouvèrent dans la ville que l'état-major ordinaire et l'intendant, le gouverneur général étoit à Monréal et l'évêque aux trois rivières.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • This book offers a range of perspectives and insights from around the world on the teaching and learning of listening, speaking, reading and writing. It brings together contributors from across six continents, who analyse a wide range of teaching and learning contexts, including primary, secondary, tertiary, private, and adult ESL/EFL classes. In doing so, they provide locally relevant accounts that nonetheless resonate with other contexts and wider concerns. This informative and practical edited collection will appeal to students and scholars who are interested in the four building blocks of language learning, as well as language education and teacher education. 

  • Dans Les lieux de mémoire, Pierre Nora affirme que « la mémoire s'enracine dans le concret, l'espace, le geste, l'image et l'objet » (1984, xix). Entre lieux et mémoire adopte une perspective semblable et jette un regard sur les expériences concrètes, géographiquement situées, par lesquelles les francophones du Canada construisent leur identité à partir des réminiscences de leur passé. Ce questionnement est essentiel, car la géographie de la francophonie canadienne évolue rapidement, consolidée au Québec au cours notamment des dernières cinquante années, mais fragilisée dans les milieux les plus dynamiques de la francophonie hors Québec, là où les francophones se confrontent quotidiennement à l'Autre : anglophone, immigrant et allophone. Dans ces lieux consolidés et fluides se tissent les appartenances et les identités de ceux qui les occupent. Les auteurs abordent les lieux de mémoire du Canada français selon trois approches : l'histoire, la géographie et les arts. Tous mettent en évidence que la fondation d'un lieu de mémoire est un acte politique. Enfin, ils montrent qu'une étude des lieux de mémoire, par l'entremise des individus et des groupes qui les instituent, constitue un préalable à la compréhension de l'identité francophone canadienne, dans son unité comme dans sa diversité.

empty