• Le monde d'Archibald

    Anne Brécart

    Dans une vieille demeure de famille où tous se réunissent pour célébrer la ronde des étés éternels, la narratrice tombe sous le charme de son oncle Archibald, patriarche incontesté quoique fragile. Chaque année elle revient dans la maison qui garde les secrets des défunts et des vivants, mais le passé conserve aussi les turbulences : il y a sur les lieux des présences impalpables qui s'avèrent inquiétantes. La mort du cousin préféré, le mutisme d'Idriss le Kosovar, l'initiation sexuelle de l'adolescente, annoncent la fin d'un monde suspendu.

  • Coeurs silencieux

    Anne Brécart

    Quarante ans après un premier amour clandestin, Hanna retourne dans la région de son adolescence, y retrouve le génie du lieu mais aussi ce même trouble auprès de l'homme qu'elle avait aimé très jeune fille. La présence du lac et de la forêt, l'humidité qui envahit tout, l'odeur de la terre, la force du vent traversent le roman avec une puissance qui s'apparente à celle du désir.

    Les souvenirs d'enfance d'Hanna, de ses premières années passées dans la grande maison, remontent avec naturel. Mais dans ce lieu encore imprégné du passé, les préjugés à l'égard des sentiments qu'elle éprouve pour Jacob rejaillissent avec la même dureté que jadis.

    Coeurs silencieux raconte la renaissance d'une femme, une reconquête de l'amour et du désir.

  • Dans quel monde vit Hanna ? Elle arrive des États-Unis pour la « ville du bord du lac » début juillet, à l'appel de sa mère qui n'est soudain plus très pressée de la voir. Au gré de ses marches dans la ville brûlante, elle retrouve plusieurs figures majeures de sa vie. Alma, l'amie perdue, Karim, l'amant d'un été, Marika, l'artiste aimée. Pourquoi fait-elle ces rencontres ? Et les retrouve-t-elle vraiment ? Hanna mène à son insu une enquête sur elle-même. Sa mère, qui va mourir, et la tendresse d'Hervé, qui saura lui parler, vont finir de tisser la toile du récit : celui de l'identification d'une femme, lente à venir comme l'aube d'une vie nouvelle.
    Véritable construction musicale au charme envoûtant, La Lenteur de l'aube est aussi une réflexion sur le silence et l'absence qui accompagnent tout amour.

    Auteur de trois romans, lauréate du prix Schiller Découverte pour Angle mort, Anne Brécart a vécu son enfance à Zurich. Elle habite aujourd'hui à Genève

empty