Langue française

  • "Nos sociétés meurent de leur angoisse de la mort, déclare André Nataf. Or, cette angoisse est sans objet. La solution de trouvait là, sous nos yeux. Il m'a tout simplement fallu reconstituer le puzzle des vérités éparses..." o Le jeune Chetenadeva apportant dès sa prime enfance les preuves des sa réincarnation est l'une des ces vérités éparses... o La vieille dame de la rue des Martyrs, à Paris, morte de ne plus se nourrir du sang de ses bonnes, est l'une de ces vérités éparses... o Le cas de cette Anglaise parvenant à convaincre le très sceptique Docteur Guirdham qu'il fut autrefois brûlé, comme cathare, en sa compagnie et sous le nom de Roger de Mazerolles, est encore l'une de ces vérités éparses... Au fil des pages et des récits, tous plus hallucinants les uns que les autres, cette nécessité s'impose à l'esprit : oui, la réincarnation est une réalité aux multiples visages : formes dévoyées - celles des tulkous et des vampires au Tibet et en France -, dégénérées, comme celles des fantômes ou des spectres, mais aussi "normalement constituées", et comme telles socialement acceptées... Les vôtres, peut-être ? Car ce n'est pas par la mort que prend fin l'aventure humaine...

  • La pensée cathare a bouleversé le monde politique du Moyen Âge, remettant en cause la puissance royale. Plus qu'une herésie, c'est ce pouvoir qui a été farouchement combattu par le nord de la France, et par l'Inquisition. Le trésor cathare a-t-il existé ? Ce guide nous fait comprendre qu'il est surtout spirituel, et riche en symbolisme. Être cathare est une ascèse, un chemin initiatique et philosophique. Des documents d'époque agrémentent le texte, et nous rendent présents ces hommes qui furent si cruellement massacrés pour avoir tenté de vivre un monde meilleur.

  • Sans aller jusqu'à la dépression nerveuse, bon nombre d'entre nous sont tendus, stressés, insatisfaits en permanence de ce qu'ils font et de ce qu'ils sont. Pour parvenir à trouver un équilibre, chacun recourt à des remèdes plus ou moins efficaces, tels les médicaments. Mais la véritable origine du problème reste souvent ignorée, et seules ses manifestations les plus évidentes sont ainsi traitées. La psychanalyse est un formidable outil pour procéder à cette (re)découverte de soi. Point n'est d'ailleurs besoin de consulter un psychanalyste confirmé pour l'utiliser. Il suffit d'en connaître les règles fondamentales avant de pratiquer sur soi un travail patient qui emploie, entre autres, l'analyse des rêves, les associations d'idées, etc. Il faut ensuite bien sûr savoir interpréter les résultats de cette recherche personnelle, et en tirer les conséquences qui nous conduiront à une vie meilleure.

empty