• Depuis la mort de Freud, la psychanalyse a connu un développement répondant à l'extension de ses indications. Il s'est ensuivi certaines avancées qui ont correspondu à des conquêtes nouvelles, mais aussi à de nombreuses désillusions, généralement passées sous silence dans les écrits des psychanalystes. S'appuyant sur une étude théorique fouillée, André Green propose une vaste investigation clinique qui décrit de nombreux exemples où le travail analytique s'est révélé décevant. Comment expliquer ces déceptions ? Pour lui, elles peuvent être mises au compte des pulsions de mort ou de destruction que Freud a introduites dès 1920. Le présent ouvrage est l'une des premières évaluations cliniques à tenir compte de sa dernière théorie des pulsions. Il permet ainsi de mieux connaître les causes de ces désillusions et vise à les éclairer sans pessimisme systématique ni optimisme excessif. La vérité de ce qu'est le travail en analyse expliquée par l'un de ses auteurs majeurs. André Green a notamment publié Narcissisme de vie, narcissisme de mort, La Folie privée, Le Travail du négatif, La Causalité psychique, Les Chaînes d'Éros, Un psychanalyste engagé, La Pensée clinique et Sortilèges de la séduction. Cet ouvrage est son vingt-septième livre.

  • La pensée clinique

    André Green

    La pensée habite des champs d'activité divers. Elle peut être philosophique, scientifique ou religieuse. Mais elle ne peut pas, à moins de renoncer à l'exigence théorique qui la fonde, investir le domaine de la clinique. Et pourtant... Comment qualifier le mode de rationalité issu de la pratique psychanalytique ? Comment rendre compte du travail de pensée qui est à l'oeuvre dans l'expérience de la cure ? André Green montre de quelle façon il est possible d'introduire en psychanalyse le concept de pensée clinique. Il analyse, en particulier, la modification des tableaux cliniques sur lesquels l'oeuvre de Freud s'est édifiée, apportant des innovations et des réponses que le père de la psychanalyse ne pouvait prévoir. André Green est psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, dont il a été président. Il a notamment publié La Causalité psychique et Les Chaînes d'Éros.

  • Dans Le Songe d'une nuit d'été, les sortilèges d'Obéron font que le filtre extrait d'une fleur, quand il est enduit sur les paupières d'un dormeur, rend amoureux de la première personne aperçue au réveil, ce qui conduit à des situations cocasses : la reine Titania s'amourache d'un âne. Dans Antoine et Cléopâtre, la reine d'Égypte séduit Marc Antoine après la mort de Jules César et exerce sur lui une influence telle que ses entreprises tournent à la catastrophe et au suicide des amants. Dans La Tempête, Prospero, sorcier et magicien, se venge de ses ennemis, avant de donner sa fille Miranda en mariage. Dans « Le Phénix et la Colombe », l'animal mythique déploie les sortilèges du surnaturel. Dans toutes ces oeuvres, on peut identifier différentes sortes de sortilèges de la séduction. Le théâtre et la poésie n'y jouent pas le moindre rôle. Amoureux de Shakespeare, André Green met ici ses dons d'interprète au service de celui qui a su saisir à quel point l'illusion est essentielle à la psyché humaine. André Green est membre de la Société psychanalytique de Paris, dont il a été président. Il a notamment publié La Causalité psychique, Les Chaînes d'Éros et La Pensée clinique.

  • Proposant de nouvelles lectures des tragiques grecs et de Shakespeare ainsi que de Proust, Conrad, James ou Borges, André Green explore, avec le concours de la théorie freudienne et de ses propres travaux, le travail souterrain de la création littéraire et ses rapports avec l'inconscient. À la recherche de toutes sortes de «liens non apparents dans le texte», de trésors cachés, il s'interroge sur la signification inattendue de la présence de deux phrases identiques dans Le Temps retrouvé, ou sur les raisons pour lesquelles Henry James ne put achever l'une de ses nouvelles, ou encore sur les mystères entourant la filiation de Hamlet et le sort d'Ophélie.Une promenade dans la littérature mondiale en compagnie d'un lecteur à nul autre pareil doublé d'un grand théoricien de la psychanalyse. Et une occasion de naviguer entre fiction littéraire et roman familial, écriture et vie psychique, texte et inconscient. À proximité du désir et de la mort.

  • Mettre en relation l'oeuvre et la vie d'André Green, appréhender le processus théorique chez lui comme le processus psychanalytique - en grande partie indépendant des intentions conscientes de son auteur : tel était l'objectif de ces entretiens. Au long de ce livre foisonnant, l'oeuvre se dessine ainsi en devenir, dans son évolution historique, éclairant au passage d'une lumière nouvelle de nombreuses notions telles que la vérité de l'affect ; la relation maître-élève ; la question des origines et du refoulement et celle de l'identité ; la psychiatrie et les neurosciences ; la psychanalyse appliquée ; la clinique des limites et les limites de l'analyse ; l'amour ; les philosophies libertaires ; le besoin d'illusion ; l'influence de Lacan...

  • La sexualité n'est plus la même que du temps où Freud en a théorisé le fonctionnement psychique. Ses successeurs, quand ils n'en ont pas relativisé l'importance, lui ont assigné une tout autre place que celle que Freud lui avait originellement donnée. Il est donc temps de repenser la problématique du sexuel au regard de la psychanalyse contemporaine, et cela d'autant que la sexualité reste un élément essentiel de la construction psychique. C'est donc à une véritable entreprise de re-fondation que se livre ici André Green. Selon lui, la sexualité, vue au prisme de la psychanalyse, est une « chaîne érotique » constituée de différentes étapes (pulsion, désir, fantasmes, langage érotique, etc.). Il s'agit moins de traiter chaque étape séparément (comme l'ont fait d'autres approches psychanalytiques), que de préciser à tout moment à quel maillon de la chaîne l'analyste se situe. Ainsi peut-il suivre, chez son patient, la dynamique du processus érotique. D'autres aspects théoriques sont également abordés, notamment, sur cette question de la sexualité, la confrontation de l'interprétation psychanalytique avec les données de l'anthropologie et de la biologie. Cet essai incisif dessine de nouveaux horizons pour la psychanalyse. André Green, psychanalyste et psychiatre, a publié La Causalité psychique aux Éditions Odile Jacob.

empty