• Il a des difficultés à trouver sa place à l'école, dans la fratrie, ou bien à se socialiser et à intégrer un groupe de son âge ? Alors qu'il est perçu comme "trop" sérieux, "trop" intelligent, "trop" différent, comment l'aider à développer ses qualités et une saine estime de lui-même ?

    Alexandra Reynaud éclaire les parents d'enfants atypiques, et les guide dans une approche éducative résolument bienveillante. Au-delà de la question du diagnostic, cette maman d'un atypique "de compète" nous donne les clés pour qu'ils s'épanouissent à la maison, à l'école, et tout au long de leurs apprentissages. Ce livre propose :


    Des outils pour aider les atypiques à développer leur estime de soi, à se faire des amis...

    /> Des réponses aux questions de parents

    Des exercices et activités pour gérer les émotions, les conflits à l'école, les apprentissages...

    Des témoignages d'enfants atypiques et de leurs parents

    Des pages détachables pour poursuivre les activités

  • Le mot "zèbre" a été créé par la psychologue Jeanne Siaud-Facchin pour désigner les enfants intellectuellement précoces, c'est-à-dire à haut quotient. Aujourd'hui couramment utilisé par la communauté de surdoués, il souligne sans la stigmatiser la différence dont peuvent souffrir les personnes dont le quotient intellectuel est supérieur à 130.

    Alexandra Reynaud est la maman d'un petit zèbre dont le THPI (Très haut potentiel intellectuel) est découvert lorsqu'il a quatre ans.

    Son blog "Les Tribulations d'un Petit Zèbre", témoigne du quotidien et du parcours de son fils, et devient une référence sur le sujet du surdouement.

    Cet ouvrage retrace l'histoire de son fils Elijah depuis le diagnostic posé en 2008 jusqu'à aujourd'hui : ses passions, sa formidable soif de découverte, ses joies, sa sensibilité. Mais aussi ses peines, ses difficultés au sein de l'institution scolaire face à certains enseignants ou enfants qui ne comprennent pas ses différences et sa douance.

  • "Je suis aspie, je n'ai pas choisi de l'être, je suis née ainsi et ça ne me rend pas extraordinaire car je suis loin d'être la seule dans ce cas. Pourtant, sans être exceptionnelle, je ne suis pas comme tout le monde.
    Le syndrome dAsperger me complique la vie, mais ne m'enclave pas dans un compartiment dont je ne pourrais sortir. Je refuse de jouer les bêtes de foire et d'être exhibée comme une curiosité. Témoigner sert aussi à cela : clamer haut et fort son droit à être à la fois singulière et ordinaire."

    Le syndrome d'Asperger est un trouble du spectre autistique dont les symptômes, plus discrets que ceux de l'autisme classique, compliquent fortement les interactions sociales des personnes qui en sont atteintes. Elles éprouvent en effet des difficultés à comprendre les codes sociaux, à identifier les sentiments et les émotions chez les autres. Ces différences, parfois indécelables, constituent un réel handicap au quotidien.

    Alexandra Reynaud a été jusqu'à presque 30 ans une Asperger qui s'ignore. Elle est la première aspergirl française à témoigner dans un livre de son parcours diagnostique, de la façon dont le trouble lui fait aborder la vie au jour le jour, mais aussi de ce que sa différence lui apporte.

    C'est l'auteur du livre Les Tribulations d'un Petit Zèbre et la créatrice des blogs Les Tribulations d'un Petit Zèbre et Les Tribulations d'une aspergirl.

empty