• Clémence ne connaît pas Julien. Julien ne connaît pas Clémence. Un avatar. Un mail. Le clin d'oeil lancé par Julien donne le ton. Il crée une bulle de quiétude et de douceur dans laquelle Clémence pénètre avec plaisir. Ce partage écrit de leurs instants devient le fil conducteur de leur quotidien. Un jour, le réel se confronte au fantasmé. Une relation de chair et d'os prend vie. Clémence et Julien sont en équilibre, en vol dans cette bulle. Mais quand l'un est à la recherche de poésie, l'autre est en quête de vérité. Soudain, Clémence moins aérienne que Julien, décide de percer leur bulle et retoucher terre. 

  • Julie, cadre dynamique et mère de famille, mène en apparence une vie épanouie en région parisienne. Elle a cette force motrice, investie et déterminée. Elle est cette machine de guerre qui sait "faire", programmée pour atteindre les objectifs.
    Perdant peu à peu le sommeil, elle est un jour terrassée par des symptômes physiques qui la clouent au lit sans plus pouvoir dormir. Après des jours d'incertitude, on lui explique qu'elle souffre de surmenage mental.
    Julie se met à défaire et refaire sa vie en tenant un journal. Ecrire est comme un massage cardiaque. Son coeur se vide et se remplit. Elle le presse pour en faire sortir le sang d'encre.
    Au fil des pages noircies, Julie se libère de l'emprise de ce quotidien mécanique et laisse émerger ses envies enfouies. Elle ouvre les yeux, ne veut plus être un pantin. Cette machine à produire et à consommer qu'est la société aujourd'hui lui a vidé l'âme, le coeur et le corps. Et si elle libérait cet "être" fragile, bouillonnant, incontrôlable, qu'elle a enfermé dans une cage ?

empty