Arts et spectacles

  • Dès les débuts de la photographie, l'histoire de cet art s'est retrouvée intimement mêlée à celle de Nantes. La beauté de la ville a très vite inspiré de nombreux artistes photographes qui l'ont prise pour modèle. Daguerréotypes, plaques de verre et autres photographies inédites racontent leurs histoires qui se croisent au gré des anecdotes et de la mémoire.

  • Du ramasseur de chiens au décrotteur de rails, des allumeurs de réverbères aux pêcheurs d'aloses, la liste est longue des métiers oubliés, disparus, que le temps a fini par effacer de nos mémoires. Dans les rues de Nantes en 1900, les ouvriers et les ambulants arpentaient les artères de la ville, ces hommes et ces femmes, parfois aux vies de crève-la-faim, sont ici figés pour l'éternité sur ces clichés exceptionnels. Les cochers de la place Royale, la petite marchande de cierges près de l'église Sainte-Croix, les fleuristes ou les poissonnières, célébrités de la rue ou inconnus des chantiers navals, cet ouvrage rend hommage à ces travailleurs du siècle dernier.

  • C'est l'histoire de ce grand monsieur du cinéma que fut Tati, du tournage de son plus célèbre film, de ses acteurs, de tout un pays qui accueillit l'équipe du cinéaste, que nous raconte Stéphane Pajot dans ce livre richement documenté et illustré de nombreux documents inédits. Au cours de l'été 1951, l'équipe du film mobilisa la jolie petite plage et son hôtel. Si ce ne fut pas pour elle de vraies vacances - les nuages faisaient grise mine, le sable rayait la pellicule et le réalisateur eut le visage brûlé lors d'une scène - pourtant, la bonne humeur l'emporta. Sur place on s'en souvient encore. Tati réquisitionna quelques enfants de l'école publique. Plus de cinquante ans après - devenus grands -, ils évoquent cette belle aventure. De nombreux articles de presse retrouvés font revivre ce tournage mythique. C'est aussi l'occasion de mieux connaître et de saluer la mémoire de Jacques Tati - disparu en novembre 1982 - et de sa fille Sophie Tatischeff ainsi que de rappeler les témoignages de ceux qui ont contribué par leurs écrits à nous donner envie de l'aimer et de revoir ses films.

  • Jacques Tati a inventé une langue universelle : son cinéma. De Nantes à Tokyo, de Rio de Janeiro à Londres, les films de cet immense cinéaste restent la référence mondiale d'un style inimité. De Sainte-Sévère-sur-Indre... En 1947, retour sur les pas de l'auteur de Jour de Fête, son premier long-métrage au coeur de la France profonde, avec le fameux facteur et sa tournée "à l'américaine". ...à Saint-Marc-sur-Mer En 1951, retour sur son second film culte, pour rire avec les garnements d'hier sur la plage des Vacances de Monsieur Hulot. À l'âge de la retraite, ils racontent aujourd'hui leur étonnante aventure dans un tournage aux odeurs, couleurs et ambiances de l'après-guerre. Dans l'univers magique de Tati - avec Jacques Tati en personne, à travers une interview inédite exhumée des archives d'un ancien journaliste ; - avec ses secrets de fabrication, par sa scripte Sylvette Baudrot ; - avec son dernier compagnon de route, André Pierdel, chef accessoiriste et illusionniste ; - avec des documents et des photographies exclusives ; - avec des dessins inédits, des extraits de textes, des critiques, des articles oubliés ou méconnus.

empty