Hachette Romans

  • La 3e est finie, le brevet bouclé, le collège fermé.... Après des vacances d'été riches en rebondissements, voici enfin venue l'étape du lycée. Alie, Léa, Mazo, Beverly, Solal et Louis se retrouvent ensemble en seconde. Ensemble ? Presque. Louis doit changer de ville pour aller en pension, mais il a un plan pour ne pas s'éloigner plus de deux semaines maximum. Quant aux autres, ils ne sont pas tous dans la même classe... À l'âge où les histoires de coeur se transforment en histoires d'amour, où l'on échange des baisers moins debout qu'allongés, les six potes en seconde vont devoir trouver du temps pour tout se dire encore...

  • 6 potes en 3e

    Sophie Laroche

    Allie, Léa, Mazo, Beverly, Solal et Louis s'apprêtent à faire leur rentrée en troisième. Ils se connaissent depuis la le début du collège et sont les meilleurs amis du monde. Mais cette année, c'est le drame, ils sont séparés dans différentes classes. Ils le vivent comme une catastrophe car ils se disent toujours tout, partagent les mêmes activités et s'entraident pour les devoirs. Résisteront-ils à cette séparation et à l'arrivée de nouveaux amis dans le groupe ?

  • Collé(s)

    Sophie Laroche

    Ils sont cinq dans la même galère : collés ensemble de 8 à 17 heures.
    Pourtant ils n'ont pourtant rien en commun.
    Roxane est l'intello de service ; Ruben, l'ado rebelle  ; Gabrielle, la fanfaronne de sa classe  ; Arthur, le sportif turbulent  ; et Coline, la rêveuse timide.
    Qu'est-ce qu'il ont bien pu faire pour en arriver là ?
    Et si cette journée qui s'annonce d'un ennui mortel passait finalement trop vite ?

  • C'est la fin de la première année d'études supérieures pour les six potes, aujourd'hui éparpillés aux quatre coins de la France, et ailleurs. Quand leur amitié a commencé, ils étaient à peine adolescents. C'était au collège, c'était il y a plusieurs années... Aux souvenirs d'hier ont succédé des envies et des préoccupations qu'ils n'auraient jamais soupçonnées. Pourtant, tous ont répondu présent pour passer le week-end ensemble, à Boulogne-sur-Mer, comme avant. Tous, ou presque...
     

  • Au début ça paraissait super : je pouvais manger tout un pot de Nutella en guise de repas, je n'étais plus obligée de faire mes devoirs, je pouvais regarder la télé pendant des heures... mais en fait... rien ne va plus ! Depuis que Papa et Maman ont décidé de faire la grève des parents, c'est la cata. Fini les bons petits plats de Maman et Adieu le linge lavé qui sent bon ! Je vous assure, ce n'est pas facile de se débrouiller sans parents !

  • Camille a neuf ans et un caractère déjà bien trempé. Que sa mère ait un nouvel amoureux, ça d´accord, ça la rendra heureuse. Mais que son beau-père Thierry introduise chez elles L´Envahi´Soeur, pas question ! L´Envahi´soeur, c´est Jeanne, la fille de Thierry. Camille a tôt fait de la surnommer Javotte, comme l´horrible belle-soeur de Cendrillon. Jeanne a quatorze ans, se croit tout permis et passe son temps à se plaindre. Camille la déteste et Jeanne le lui rend bien. Les deux filles comprennent vite qu´elles n´ont qu´une solution : faire jeter un sort à leurs parents pour qu´ils se séparent. Et se débarrasser l´une de l´autre pour de bon !

  • Quand Camille voit son amie Raphaële arriver à l´école ce matin-là, elle sent tout de suite que quelque chose ne va pas. Et pour cause : Raphaële a découvert que son père n´est pas son vrai père. Et personne ne veut lui parler de son père « biochimique » parti avant sa naissance, de ce papa-papillon qui s´est juste posé avant de s´envoler. Mais Raphaële est bien décidée à le retrouver, ce papapillon, avec l´aide de Camille et de leur amie Emma ! Mentir aux parents, à la maîtresse, à de parfaits inconnus : il faudra une bonne dose de courage et d´ingéniosité pour attraper ce drôle d´insecte. Surtout pour Camille, dont la maman enceinte devient étrange et imprévisible !

  • Maintenant qu´elle est grande soeur, Camille a décidé d´être une enfant parfaite. À la maison comme à l´école. Elle propose même à Justin, le nouvel élève qui ne connaît personne, de s´asseoir à côté d´elle en classe. Mais pourquoi la critique-t-il sans arrêt ? « Parce qu´il est méchant ! » lui répète Raphaële qui l'a surnommé le « général machin ». C´est vrai que le nouveau fait régner la terreur dans la cour de récré avec son « club ». Mais est-ce une raison pour partir en guerre ?

  • Le jour où la photo de mes fesses a commencé à circuler, je n´ai pas pleuré. J´ai noyé ma honte dans le cacao. Deux tablettes de chocolat... Trois, pour être honnête. Puis, l´estomac au bord des lèvres, je me suis approprié cette insulte, cette vérité : « gros cul ». J´ai un tout petit peu bafoué les règles d´orthographe : « groku ». Ça dérange déjà moins, non ? Allez, je lui ai même ajouté une majuscule : Groku. « Je suis Groku », me suis-je répété. Ce même jour, j´ai créé mon blog. J´ai juste balancé en ligne la photo prise à la piscine. Et j´ai ajouté cette présentation minimaliste : « Je m´appelle Groku. » Le lendemain, j´avais déjà des commentaires. Alors j´ai continué à écrire et c´est devenu un journal intime. Tous les soirs, je découvrais les commentaires avec délectation. Ils flattaient un ego qui en avait besoin, mais ne m´apportaient guère de solutions. Jusqu´au jour où une certaine Kilodrame m´a écrit. Elle parlait d´un régime miracle. Un régime qui tenait sur un carnet. Alors je me suis lancée. Et oui, j´ai maigri. Oui, j´ai enfin découvert la vie. Mais pas celle que j´imaginais...

empty