• Comment éduquer les enfants, instruire et construire leur liberté sans avoir d'eux une approche globale, en ignorant tout de leur environnement et de leur milieu de vie ? Comment vraiment les considérer comme des personnes humaines à part entière, avec leurs potentialités intellectuelles, corporelles, mais aussi ludiques et spirituelles ? Autant de questions que se posait déjà la grande pédagogue Maria Montessori (1870-1952) voici plus d'un siècle. Si le premier volume de la Pédagogie scientifique s'attache à décrire l'expérience fondatrice de la « Maison des enfants », le second approfondit davantage des thèmes chers à l'auteur autour de l'éducation élémentaire. Ainsi du rôle du corps et de la préparation des pédagogues, de l'ambiance dans la classe, de la place de l'attention et de la volonté, de l'imagination et de l'intelligence. Un apport majeur à la théorie éducative. Première femme médecin d'Italie, Maria Montessori est  l'héritière des idées pédagogiques de Jean-Jacques Rousseau. Elle  nous convie à considérer l'enfant comme une personne complexe  et fragile, dotée de savoirs insoupçonnés. Ses vues étonnent par  leur fraîcheur et leur pouvoir d'éveiller en chacun l'enfant qu'il  a été.

  • Ce texte écrit en espagnol, publié à Barcelone en 1934 sous le titre Psicogeometria, fait partie des premiers livres écrits par Maria Montessori (après quelques livres généraux sur la méthode Montessori : Pédagogie scientifique, la maison des enfants et éducation élémentaire). Il forme un ensemble avec Psicoaritmetica, et De l'enfant à l'adolescent, en attendant la publication des travaux qui pourraient s'intituler Psycho grammaire.

empty