Littérature générale

  • En 1656, Margaret Cavendish, alors réfugiée à Anvers avec son époux, conclut sa cinquième oeuvre, le recueil Natures Pictures, par un aperçu de sa vie et de son tempérament à l´intention des générations futures.
    Aujourd´hui salué comme la première autobiographie séculière féminine publiée en Angleterre, ce court texte apporte un éclairage sans égal sur la quête passionnée de cette femme éprise de « contemplations », mais suscite aussi bien des questions par sa subjectivité : qui est vraiment celle qui est longtemps demeurée dans l´histoire comme « Margot la folle » ? Quel crédit accorder à ce discours heurté et hâtif, et pourtant fondé sur la mise en scène du moi ? Où la duchesse puise-t-elle l´audace d´écrire et de s´écrire, à une époque où le silence est considéré comme le plus bel ornement de son sexe ? Que recouvre le désir de « gloire » et de renommée, si inusité chez les femmes de son temps, qu´avoue, avec une franchise iconoclaste, cette grande dame quelque peu hétérodoxe, et qui semble à la racine de son écriture ?
    En narrant sa vie peu commune, Margaret Cavendish offre au lecteur la meilleure introduction à son oeuvre déroutante ainsi qu´un document sans prix sur la société et la pensée anglaises en un âge de grands bouleversements.

empty