• L'arbre nu

    Keum Suk Gendry-Kim

    Hiver 1951. Lee Kyung, 20 ans, vit avec sa mère à Séoul. Dans le magasin de l'armée américaine où elle travaille, elle rencontre Ok Heedo, un artiste surdoué ayant fui le nord du pays. Un amour platonique naît entre ces deux êtres, qui leur permet de s'évader du quotidien de la guerre et de la misère. Adaptation du premier roman de Park Wan-Seo relatant sa relation avec le peintre Park Soo-Keun.

  • Jun

    Keum Suk Gendry-Kim

    • Delcourt
    • 9 Septembre 2020

    Un témoignage touchant, chargé d'empathie, le récit de vie d'un pianiste autiste touché par la grâce, né dans une Corée du Sud qui ne parvient pas à se dépêtrer des vieilles croyances face au handicap.
    N'abordez pas la lecture de ce livre en imaginant découvrir la fabuleuse histoire d'un handicapé, musicien de génie, qui a pu surmonter toutes les difficultés auxquelles il était confronté grâce à l'amour inconditionnel de sa famille. Jun et sa famille, comme beaucoup de familles, luttent depuis de nombreuses années contre les préjugés et la discrimination qui règnent au sein de notre société.

  • Dans ces deux histoires courtes, le thème de la vieillesse est abordé, mais aussi celui de la condition féminine en Corée alors qu'éclate la guerre en 1950. Deux soeurs seront séparées et de nombreuses blessures resteront ouvertes. Sobre et toujours juste, Keum Suk a un récit efficace et une poésie dessinée.



    "Après des études d´arts à Séoul et à Strasbourg, Keum Suk participe à plusieurs expositions et traduit en français une centaine de BD coréennes. Elle crée le personnage de « Petitya », résident en France, qui paraît dans l´hebdomadaire coréen « Hanweekmy » et sur le site « francezone ».

    Le texte est intégralement en langue coréenne.

empty