• Alors que la France, à Paris comme en province, s'apprête à vivre à l'heure des Jeux olympiques de 2024, il est temps de redécouvrir ce beau roman méconnu de Georges Nigremont. « Une victoire aux Jeux olympiques » se déroule à l'époque de Périclès, à Olympie, au Ve siècle avant notre ère. Georges Nigremont nous fait entrer, avec beaucoup de tact et d'à-propos, dans les coulisses des Jeux, réservés aux hommes libres. Le héros du livre, un jeune esclave, se révolte, poussé par son envie folle de s'élancer sur la piste d'Olympie. Nicandre, c'est son nom, pour vaincre la fatalité de sa condition, doit se faire remarquer...
    Georges Nigremont situe avec justesse son roman dans le contexte d'alors. Elle imagine une histoire humaine pleine de vie qui semble couler de source. L'écrivaine, de toute évidence, s'est appuyée sur une solide documentation, elle a cerné le contexte de l'époque pour mieux pénétrer l'âme humaine. Ce roman d'aventures destiné en priorité au jeune public affirme sa morale, le sens de l'effort, la loyauté et la quête de dignité. Georges Nigremont, si on en juge par la qualité d'écriture, a accordé la plus grande attention à « Une victoire aux Jeux olympiques »... Pour le plus grand plaisir du lecteur, quelque soit son âge.
    Nous ajoutons un texte inédit et surprenant de Georges Nigremont. « Le retour d'Ulysse » est également inspiré par la Grèce ancienne, mais nous sommes cette fois-ci aux côtés de Pénélope et d'Ulysse.

  • La cité d'Aubusson est tout agitée. On attend dans peu de semaines la visite d'Henri IV. Les magistrats de la ville ont désigné deux jeunes artisans pour offrir au roi des tapisseries sorties de leurs mains, cadeau qui traduira l'activité et le goût d'Aubusson. Or, voici que l'un des deux jeunes tapissiers, Jean Parizet, artiste de grand talent, rêveur, imaginatif, épris de son métier, disparaît un beau soir sans laisser de trace. Son concurrent, garçon plus renfermé, sait-il quelque chose ? Se réjouit-il de voir son rival écarté ? C'est un compagnon plus âgé, dont Parizet est l'élève, qui finit par relever des indices indiquant la piste à suivre. Il se met en campagne avec quelques autres amis du disparu, qui ne craignent pas le risque et osent défier un certain baron, lequel ne paraît pas étranger à cette affaire... Retrouveront-ils Jean Parizet à temps ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Parmi la foule qui se presse pour voir passer ce jeune homme triste et fier - hôte d'honneur et captif - un garçon de seize ans se pousse au premier rang et tout haut exprime son indignation. A dater de ce jour, Charles de Blanchefort sera l'ami du Sultan Zizim, il l'écoute passionnément évoquer sa vie ancienne, la lutte qui l'opposa à son frère Bajazet, la déroute qui l'obligea à se remettre entre les mains des Chevaliers de Rhodes. L'admiration de Charles, son affection, rendent à Zizim la captivité moins lourde. Des intrigues se nouent dans la Tour. Ce prisonnier que les cours d'Europe se disputent, des amis dévoués, conspirant avec Charles, préparent sa fuite, tandis qu'un de ses geôliers, le sombre « Epervier » souhaite sa disparition. Qui doit l'emporter ? Ce passionnant récit historique se déroule au XVe siècle, mais à Bourganeuf, dans la Creuse, on peut voir encore aujourd'hui se dresser la Tour où le Sultan Zizim soupirait après la liberté perdue.

  • Parmi la foule qui se presse pour voir passer ce jeune homme triste et fier - hôte d'honneur et captif - un garçon de seize ans se pousse au premier rang et tout haut exprime son indignation. A dater de ce jour, Charles de Blanchefort sera l'ami du Sultan Zizim, il l'écoute passionnément évoquer sa vie ancienne, la lutte qui l'opposa à son frère Bajazet, la déroute qui l'obligea à se remettre entre les mains des Chevaliers de Rhodes. L'admiration de Charles, son affection, rendent à Zizim la captivité moins lourde. Des intrigues se nouent dans la Tour. Ce prisonnier que les cours d'Europe se disputent, des amis dévoués, conspirant avec Charles, préparent sa fuite, tandis qu'un de ses geôliers, le sombre « Epervier » souhaite sa disparition. Qui doit l'emporter ? Ce passionnant récit historique se déroule au XVe siècle, mais à Bourganeuf, dans la Creuse, on peut voir encore aujourd'hui se dresser la Tour où le Sultan Zizim soupirait après la liberté perdue.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Durant l'entre deux-guerres, Julien a quitté sa ferme du Mousseau dans la Creuse pour devenir maçon à Paris. Il y a rencontré Gilberte et ils se sont mariés. Le père de Julien, le vieux Landier, garde une certaine rancune à son fils d'avoir abandonné le Mousseau pour rester à Paris. Quelques années après, le père s'est remarié avec La Pérotte, devenue la maîtresse chez eux, remplaçant la mère défunte. Son fils, Maréchal, a pris la place du fils de maison. Mais la maladie est venue user le corps de Julien. Ses forces chaque jour ont diminué. Les médecins lui ont imposé de séjourner au grand air. Il a dû revenir au Mousseau pour se soigner. Il a fallu revenir, accepter la présence de la Pérotte, faire accepter Gilberte à la famille. Au début, les forces de Julien se sont libérées. Mais le mal était trop fort. La jeune Parisienne va se retrouver seule dans le fin fond du Limousin, avec des gens qui ne vivent pas comme elle, une famille qui ne l'attendait pas. Entre le malheur de la perte de son mari et l'espoir de refaire sa vie, la bru va être confrontée à la vie et aux moeurs de la campagne entre Marche et Limousin au début du XXe siècle.

  • L'histoire de la tapisserie est intimement associée à celle de la France, à ses années de paix ou de guerre, à ses périodes heureuses ou tragiques. En 1600, son épopée sur les bords de la Creuse, tant à Felletin qu'à Aubusson, est encore jeune, tout comme le héros de l'écrivain Georges Nigremont, Jean Parizet. Henri IV, couronné roi de France en 1589, descendant de la famille des Bourbon, appelé Henri le Grand » apparaît aujourd'hui encore un monarque idéal, un personnage entre mythe et réalité, un homme qui a oeuvré pour la paix et le mieux être de la population. C'est tout naturellement un personnage de roman dont s'est emparé Georges Nigremont dans les années 1960. Sans trahir le sens de l'histoire, elle a imaginé sa venue à Aubusson, ville protestante, haut lieu de la tapisserie. De quoi mettre la population en émoi et de mobiliser les tapissiers pour offrir au bon roi un cadeau digne de lui. L'écrivain met en scène deux lissiers dont Jean Parizet pour emporter le lecteur dans une intrigue qui pousse la porte des ateliers de tissage et parcourt les rues, de La Terrade aux faubourgs. Georges Nigremont a puisé dans des faits avérés tout en donnant libre cours à son inspiration. Jean a du talent à revendre, c'est aussi un grand rêveur. Il a la mauvaise idée de disparaître alors qu'il doit tisser le présent royal... Jean Parizet, tapissier d'Aubusson comblera les jeunes lecteurs et les autres. Avec une langue simple et belle, Georges Nigremont leur dévoile le quotidien des tapissiers, qui, au fil des années et des siècles, ont tissé tant de panneaux célèbres dans le monde entier. Jean Parizet, tapissier d'Aubusson est un roman délicieux et évocateur, le seul consacré aux tapissiers des temps anciens.

empty