JC Lattès (réédition numérique FeniXX)

  • Avec Le temps des Gracques, Alban Vistel évoque la période de l'histoire de Rome sans doute la plus chargée de sens. C'est l'heure où Carthage subit l'écrasement irrémédiable, où la Grèce somnole dans sa décadence, où en Orient des nations fragiles subsistent parmi les décombres de l'empire d'Alexandre. Rome peut alors réaliser le grand rêve d'empire unique caressé par les conquérants. Mais deux frères, Tibérius et Caïus Gracchus, vont déchaîner une tourmente révolutionnaire contre l'ordre établi et le pouvoir de la classe sociale dont ils sont issus. Avec eux la longue lutte qui oppose Patriciat et Plèbe revêt un caractère aigu : distribution des terres aux paysans, réforme agraire, opposition des grands propriétaires. La noblesse de leurs figures a été préservée de l'oubli. Car, depuis, combien d'hommes épris de justice ont médité sur Tibérius et Caïus, combien ont été enflammés par leur exemple ! Notamment ceux de la Révolution française... 1789 est toujours à refaire... Alban Vistel, fasciné par le comportement de l'Homme face aux défis de l'Histoire, fait revivre cette époque pathétique. Rigueur, beauté du style, font songer aux sommets de la littérature latine. L'homme de notre temps ne peut qu'être enthousiasmé par ce combat pour des valeurs qui fondent la condition humaine, par ce roman bouleversant, nourri de la plus rigoureuse information historique.

  • Avec Le temps des Gracques, Alban Vistel évoque la période de l'histoire de Rome sans doute la plus chargée de sens. C'est l'heure où Carthage subit l'écrasement irrémédiable, où la Grèce somnole dans sa décadence, où en Orient des nations fragiles subsistent parmi les décombres de l'empire d'Alexandre. Rome peut alors réaliser le grand rêve d'empire unique caressé par les conquérants. Mais deux frères, Tibérius et Caïus Gracchus, vont déchaîner une tourmente révolutionnaire contre l'ordre établi et le pouvoir de la classe sociale dont ils sont issus. Avec eux la longue lutte qui oppose Patriciat et Plèbe revêt un caractère aigu : distribution des terres aux paysans, réforme agraire, opposition des grands propriétaires. La noblesse de leurs figures a été préservée de l'oubli. Car, depuis, combien d'hommes épris de justice ont médité sur Tibérius et Caïus, combien ont été enflammés par leur exemple ! Notamment ceux de la Révolution française... 1789 est toujours à refaire... Alban Vistel, fasciné par le comportement de l'Homme face aux défis de l'Histoire, fait revivre cette époque pathétique. Rigueur, beauté du style, font songer aux sommets de la littérature latine. L'homme de notre temps ne peut qu'être enthousiasmé par ce combat pour des valeurs qui fondent la condition humaine, par ce roman bouleversant, nourri de la plus rigoureuse information historique.

empty