• Édition enrichie de Michel Delon. Les Tahitiennes sont fières de montrer leur gorge, d'exciter les désirs, de provoquer les hommes à l'amour. Elles s'offrent sans fausse pudeur aux marins européens qui débarquent d'un long périple. Dans les marges du récit que Bougainville a donné de son voyage, Diderot imagine une société en paix avec la nature, en accord avec elle-même. Mais l'arrivée des Européens avec leurs maladies physiques et surtout morales ne signifie-t-elle pas la fin de cette vie heureuse ? Entre l'information fournie par Bougainville et l'invention, Diderot fait dialoguer deux mondes, mais il fait surtout dialoguer l'Europe avec elle-même. Il nous force à nous interroger sur notre morale sexuelle, sur nos principes de vie, sur le colonialisme sous toutes ses formes. Il nous invite à rêver avec lui à un paradis d'amours impudiques et innocentes. La petite île polynésienne ne représente-t-elle pas la résistance à toutes les normalisations ?

  • Les aventures d'un jeune homme de 16 ans et de son ami Auguste.
    Les deux compères font des escapades sur un canot à voiles, de plus en plus lointaines et dangereuses : chasse à la baleine, poursuites trépidantes, rencontres étranges et fascinantes avec des pirates, des anthropophages, un fantôme... Un récit profond où souffle tout l'imaginaire d'Edgar Poe, qui était considéré par Borges comme son chef d'oeuvre.
    La traduction de Baudelaire ajoute à ce récit toute la flamboyance de la langue baudelairienne.


    La collection Perles classiques présentent des textes du patrimoine avec des illustrations d'époque et de courtes notices.


  • Edmundo Galeano a 25 ans, il a parcouru le monde, participé à une mission humanitaire et est revenu dans la maison paternelle avec une main estropiée. Il est revenu pour écrire et passe ses jours à essayer d'élaborer littérairement son témoignage. Un roman qui expliquera le monde et l'empêchera de courir à sa perte.

    Sa famille passe par une série de vicissitudes économiques qui mettent en danger la maison familiale, refuge de tous. Il y a l'aîné qui a mis sur pied un projet destiné à sauver la fortune de la famille en transformant deux bateaux, mais l'autorisation de l'administration se fait attendre depuis des années. Il a tenté de conjurer le sort et attend une bonne nouvelle. Un cadet avocat et dandy dont les affaires déclinent et qui essaie de sauver son cheval du naufrage de sa fortune.
    Le frère suivant qui réhabilite des immeubles vétustes pour les louer à des clandestins et est amoureux d'une belle Estonienne enceinte de lui et qui a besoin de place pour le bébé.
    La jeune soeur divorcée, avec un enfant de 8 ans fasciné par la baleine 52 Hertz, un enfant qui ne ressemble pas à son père mais au grand amour de sa mère.
    Et la tante Titi qui a sacrifié sa vie pour élever ses neveux et dont la vieillesse et la présence sont maintenant encombrantes.
    Lorsque le père de famille, armateur ruiné, baisse les bras, tout se précipite et chacun est confronté à ses échecs et à ses culpabilités.
    Edmundo prend alors conscience que ses aventures lointaines et son projet littéraire sont en relation directe avec les batailles privées qui se déroulent autour de lui.
    Ce superbe roman choral nous montre, avec tendresse et ironie pour l'apprenti écrivain, le processus de la création littéraire, ses embûches, ce que représente le travail d'écriture. Il nous montre aussi comment les vies quotidiennes dépendent de ce qui se passe bien loin d'elles-mêmes et des décisions prises à d'autres échelles. Lídia Jorge, qui a toujours pratiqué un "réalisme aux portes ouvertes", nous trouble en introduisant des éléments fantastiques et irrationnels dans ses personnages et nous montre que la passion amoureuse va plus loin qu'on ne pourrait le penser. Elle montre le plus proche pour atteindre l'universel.
    Après avoir exploré l'Histoire et les façons d'en rendre compte, Lídia Jorge revient à l'exploration des actions et des sentiments qui constituent les vies ordinaires et les abîmes qu'elles recouvrent. Un grand roman écrit par une très grande romancière. Lídia Jorge est née à Boliqueim dans l'Algarve en 1946. Diplômée en philologie romane de l'université de Lisbonne, elle se consacre très tôt à l'enseignement. En 1970, elle part pour l'Afrique (Angola et Mozambique), où elle vit la guerre coloniale, ce qui donnera lieu, plus tard, au portrait de femme d'officier de l'armée portugaise du Rivages des murmures (Métailié, 1989). À son retour à Lisbonne, elle se consacre à l'écriture.
    Ses oeuvres sont publiées en Allemagne, Espagne, Italie, Grèce, Brésil, Israël, Grande Bretagne, Pays Bas, Serbie, Suède, Etats-Unis. La Couverture du soldat, 2000 a eu le Prix Jean Monnet 2000 (Cognac) Le Vent qui siffle dans les grues, 2004 a eu le Grand Prix du Roman de l'Association Portugaise des Ecrivains 2003, Premier Prix "Correntes d'escritas" 2004 (Povoa da Varzim, Portugal), Prix des lecteurs du Salon de la Littérature Européenne de Cognac 2005, Prix Lucioles des lecteurs 2005 (Librairie Lucioles, Vienne), Prix Albatros de la Fondation Günter Grass 2006 (Allemagne).
    Nous combattrons l'ombre, a reçu le Prix Charles Brisset 2008, La Nuit des femmes qui chantent, 2012, Les Mémorables, 2015.

  • Le projet fou mais réel d'une famille sur les routes du monde !
    La Family Coste - Sébastien (33 ans), Audrey (26 ans) et leurs enfants Eleanor (4 ans) et Timothy (23 mois) - très suivie sur les réseaux, a décidé de tout plaquer pour vivre autrement... Pas de CDI, pas d'école, pas d'argent. Leur projet : se sentir vivre. La décision (de ce mode de vie) est le résultat d'expériences passées qui nous ont amené et préparé à ce chemin de vie différent. Nos échecs, nos réussites et nos nombreuses lectures nous incitant à sortir du moule et à nous poser les bonnes questions.
    - le commencement de l'aventure / le projet
    - l'harmonie familiale : promiscuité, réalité de l'éloignement, impact de ce choix de vie sur la cellule familiale
    - la culture locale et l'impact écologique
    - les transformations personnelles : les prises de conscience et le lâcher prise
    - l'éducation : vision et apprentissages
    "Nous sommes libres et les seuls acteurs de notre vie."
    La famille Coste a concrétisé en avril 2016 un projet fou : tout vendre pour partir voyager à temps plein en caravane, et changer de vie. Ce tour du monde, elle l'entame au Canada et traverse la côte est des États-Unis puis le Mexique, tout en partageant ses aventures sur le web.
    La Family Coste rayonne sur les réseaux : 140 000 abonnés sur YouTube avec un fort taux d'engagement de leur communauté. Sur FB 12 500 et sur Instagram : 39 000.
    Sébastien Coste est belge et Audrey est de Salon de Provence.

  • Histoire aussi véridique que vraisemblable des voyages de la famille Fenouillard, où l'on verra comme quoi, à la suite de plusieurs crises gouvernementales et intestines, M. Fenouillard perdit successivement de nombreux chapeaux, mais conserva son parapluie. - Ouvrage destiné à donner à la jeunesse française le goût des voyages. Après le sapeur camember, l'excellence de l'humour de Christophe. Epub accessible aux aveugles et mal-voyants (le texte alternatif, description des images est rédigé pour chaque image et peut donc être transmis par un lecteur d'écran ; le texte a été entièrement saisi et peut donc être agrandi pour une lecture plus confortable).

empty