• Il va de soi aujourd'hui que Montaigne est notre ami. Il nous captive, nous émeut, nous persuade. Pourtant, Montaigne nous trompe. Il nous conduit par le bout du nez
    Échapper à son charme pour saisir ce qu'il a vraiment voulu dire, pénétrer dans l'atelier pour découvrir ce que son entreprise comporte d'audace et de ruse, de vertu et de vice, de vérité et de mensonge : tel est le but de cet ouvrage. En comprenant le philosophe comme il s'est compris lui-même, nous verrons plus clair dans ce que nous sommes devenus après lui et, pour une part, à cause de lui.
    Dans cet essai magistral, Pierre Manent ne se contente pas de présenter à nouveaux frais l'oeuvre d'un auteur décisif de notre modernité : ce sont les valeurs de l'homme moderne qu'il interroge à travers lui.

  • Dans ce dialogue empli de sagesse, Caton est désigné comme l'avocat de la vieillesse contre quatre chefs d'accusation : elle empêcherait de briller dans la vie publique, affaiblirait le corps, interdirait les plaisirs et ferait sentir l'approche de la mort. Pour Caton au contraire, la vieillesse est l'âge le plus propice aux oeuvres accomplies de l'esprit, le corps étant délivré de la servitude des sens. Elle prépare l'âme à la libération totale procurée par la mort. Caton suggère une attitude exemplaire et loue l'expérience. Celui qui n'attend que de lui-même n'a rien à craindre des lois de la nature : "La faiblesse convient à l'enfance ; la fierté à la jeunesse ; la gravité à l'âge mûr ; la maturité à la vieillesse : ce sont autant de fruits naturels qu'il faut cueillir avec le temps."

    Né en 106 av. J.-C., mort en l'an 43, Cicéron put très jeune démontrer ses talents d'orateur, devenir grand avocat de Rome et connaître la gloire, lors du procès qui conduisit à la condamnation de Caius Verrès, gouverneur concussionnaire de la Sicile. Consul, il écrivit des oeuvres de philosphie politique (De oratore, De re publica et De legibus) et un Brutus. Défenseur d'un idéal de formation universelle, il est souvent placé à l'origine de l'humanisme tel que conçu à la Renaissance.

  • "« La porte était close. Le verrou n'opposait toutefois qu'une résistance assez faible et que d'un coup d'épaule j'allais briser... À cet instant j'entendis un bruit de pas ; je me dissimulai dans le retrait du mur.
    Je ne pus voir qui sortait du jardin

  • Le travail est-il moral ou immoral ?La société capitaliste envisage le travail selon une conception éthique autant que religieuse.Considéré comme une vertu, la question de ses conditions tend à n'être plus posée. À l'inverse, si on le mésestime, il entraîne des revendications économiques et sociales. Mais l'engrenage du travail, censé favoriser l'élévation vers les hautes sphères de l'esprit, y fait aussi obstacle en justifiant l'asservissement. Pour résoudre cette équation insoluble, le philosophe italien reprend à son compte, avec un art de la transmission qui lui est propre et parfois non sans les critiquer, les travaux de Schiller, Simmel, et même le Manifeste du parti communiste de Marx et Engels. Surtout, Rensi démontre ici, de nouveau, sa faculté de stimuler les esprits. Car si, à ses yeux, la haine que le travail inspire apparaît proportionnelle au désir d'atteindre la véritable destinée humaine, il valorise du même coup le jeu, l'art, la passion des sciences, toute activité susceptible d'échapper à la contrainte et au diktat de l'argent.

  • Camomille romaine, coquelicot, lierre terrestre, sureau noir... Les plantes médicinales constituent de très bons remèdes pour de nombreux maux du quotidien.Découvrez, dans cet ouvrage présenté comme un herbier, 25 plantes essentielles et faciles à trouver qui vous permettront de traiter efficacement divers troubles : allergies, inflammations, piqûres, insomnies, toux, migraines... Grâce à des explications simples sur la cueillette des plantes, le séchage, l'identification, les utilisations et les préparations, toutes les infos pratiques et utiles sont à portée de main !Cette petite pharmacie deviendra vite une référence indispensable pour toute la famille !

  • À son ami Brutus, auquel sont dédiés ces paradoxes, l'auteur confie les avoir énoncés par jeu. Cicéron se donne pour règle d'exposer comme des lieux communs des idées dont les Stoïciens peinent à convaincre de la véracité. L'honnêteté, la vertu, la beauté morale, la sagesse, la liberté et la richesse sont ainsi discutées à travers six paradoxes : la beauté morale est le seul bien ; il suffit d'être vertueux pour être heureux ; il en va des fautes comme des bonnes actions : elles sont toutes égales ; sans la raison nous ne sommes que folie ; tous les sages sont libres et tous les insensés sont esclaves ; seul le sage est riche. Il s'agit paradoxalement, pour Cicéron, de rendre probables des opinions qu'il juge vraies. Débutant chacun de ses commentaires par une affirmation qui ne semble souffrir nulle discussion, Cicéron souhaite qu'elle soit accessible à tous afin d'emporter l'adhésion. Ludiques, ces paradoxes sont aussi pamphlétaires. Rédigés en 46 av. J.-C., alors que la république est menacée, ils permettent à Cicéron de se rendre utile à la cité, en inoculant dans l'esprit des citoyens romains les vertus stoïciennes, en érigeant la philosophie en arme de combat. C'est donc sur la place du forum elle-même que l'auteur souhaite voir débattues les questions qu'il y soulève. Et ce, littéralement, contre la doxa.

  • Pour vaincre le mal, faites-vous plus méchant que lui. L'homme est un loup pour la femme. Derrière le sentiment cherchez l'intérêt, derrière les mots le calcul. À moins qu'aux ambitions parentales et aux sombres raisons d'argent l'ingénuité, les tendres rêveries du coeur, l'aspiration à un monde plus doux et plus confiant ne fassent entendre raison...
    Telle est la trajectoire parcourue par le théâtre des Lumières et dont Marivaux touche ici les deux extrêmes : la comique noirceur d'une société où, une fois les masques tombés, la morale est mise en de cruels embarras ; le mirage exquis de la vertu, du rire et du sentiment réconciliés.

  • Contes et entretiens

    Denis Diderot

    Quel est le statut de l'individu dans le couple (Ceci n'est pas un conte) ? Le sage doit-il toujours respecter la loi (Entretien d'un père avec ses enfants) ? La morale peut-elle se passer de fondement religieux (Entretien d'un philosophe avec Madame la Maréchale de ***) ?...Dans les récits brefs et piquants qu'il rédige entre 1768 et 1774, Diderot s'inspire d'anecdotes et de personnages réels pour interroger les moeurs de son temps et mettre à mal l'édifice vermoulu des conventions sociales. Faisant du conte un laboratoire de morale expérimentale, il aborde les questions du mariage, de l'infidélité, de la condition féminine, de la vertu ou encore de l'athéisme, et invite le lecteur à rassembler ces fragments d'histoires et de dialogues pour tenter de saisir la vérité toujours mouvante de l'humain.Ce volume contient :Mystification - Les Deux Amis de Bourbonne - Entretien d'un père avec ses enfants - Ceci n'est pas un conte - Madame de la Carlière - Entretien d'un philosophe avec Madame la Maréchale de ***

  • À l'écoute des enseignements et des secrets du monde végétal, les druides antiques entretenaient un lien très étroit avec la nature, les arbres et les plantes, les considérant comme des êtres vivants, dotés d'un esprit, et dont la simple énergie pouvait guérir ou transformer l'être humain. Au cours des siècles, l'homme s'est petit à petit éloigné de ces croyances. Aujourd'hui, il ressent de nouveau le besoin de se reconnecter à la nature et de retrouver ce savoir druidique. Mais comment faire ?Ce livre vous propose de renouer avec ces connaissances ancestrales, adaptées aux exigences de notre époque moderne, avec une véritable plongée dans l'univers druidique, ses rituels et les différentes utilisations des plantes. L'auteur vous présente les 21 plantes guérisseuses les plus emblématiques de la tradition druidique sous forme de fiches descriptives détaillées : symbolique, loi des signatures, propriétés médicinales, recettes druidiques...

  • Quels sont les besoins nutritionnels de mon enfant ? Mon enfant mange peu, dois-je m'inquiéter ? Quels sont les bons gestes quand un enfant fait une fausse-route ? Comment saler ou sucrer ? Quels sont les repères d'introduction des aliments ?Qui n'a pas rêvé d'avoir un pédiatre à l'écoute de toutes ses interrogations, des plus simples aux plus tabous ? Faites la rencontre d'une pédiatre qui vous invite à observer votre enfant et à le comprendre pour prendre soin de lui et le guider dans ses apprentissages.Psychologue, diététicienne, pédiatre, éducatrice, allergologue répondent à toutes vos questions. Des parents témoignent de leurs difficultés et des astuces qu'ils ont trouvées pour vous aider au quotidien. Encouragé et rassuré par vos propres compétences de parent, vous ne vous sentirez plus jamais seul !

  • La vertueuse lady Windermere s'apprête à donner un bal pour son anniversaire. Elle est tout à ses préparatifs lorsqu'elle découvre que son époux entretient une femme à la réputation sulfureuse. Sa jalousie explose. Le mari dément. Mais, comble du déshonneur, il lui demande d'inviter cette mystérieuse inconnue le soir même...
    Premier grand succès théâtral d'Oscar Wilde, L'Éventail de lady Windermere tourne en dérision les travers d'une société gouvernée par l'hypocrisie et l'argent. Ironie, cruauté et amour se mêlent dans cette comédie parfaitement maîtrisée et d'une drôlerie exquise, où l'auteur, distillant paradoxes et mots d'esprit, questionne aussi le pouvoir et l'inanité du langage.

    Virginie Berthemet © Flammarion © Flammarion, Paris, 2012 VO : Lady Windermere's Fan



  • Accessible, précis et complet, ce livre propose 100 citations extraites de l'oeuvre de Baruch Spinoza.

    Organisées par thèmes, elles abordent successivement la joie, Dieu, le désir, la liberté... Pour chacune vous trouverez :


  • Être chrétien, ce n'est pas simplement adhérer à une croyance, à un mode de vie, mais c'est avoir l'âme « génétiquement modifiée » par l'action de Dieu.Le baptême n'est donc pas qu'un rite d'appartenance à un groupe religieux, social ou culturel : il opère en nous une transformation radicale. Quelles possibilités nouvelles nous offre-t-il ?Avec le baptême ont été téléchargés en nous les dons du Saint Esprit. Où et comment cliquer pour les installer et apprendre à en vivre ?Comment passer de l'effusion de l'Esprit à l'infusion de l'Esprit Saint et ne pas en rester aux premiers émois ? Autant de questions, et bien d'autres encore - rarement abordées et pourtant essentielles -, qui trouveront réponses dans ce livre vif et percutant inspiré de la spiritualité carmélitaine.

  • L'amour est-il pensable ? D'où vient la violence ? Qu'est-ce que la complexité ? Y a-t-il une culture européenne ? Quelle place pour Dieu ? Ce livre d'entretiens offre des clés forgées par cinq des plus grands intellectuels contemporains pour comprendre notre monde. Au fil des entretiens, le lecteur découvrira en des termes simples et lumineux des concepts fondamentaux pour entrer dans une meilleure intelligence de notre condition humaine et dégager librement un chemin de vie et - pourquoi pas ? - de bonheur.

    Un véritable "manuel de l'honnête homme" du XXIe siècle qui certes alerte sur les menaces qui pèsent sur notre société mais délivre aussi et surtout un formidable message d'espoir pour les temps à venir.

  • Le courage ; éloge à l'usage des aventuriers et... des héros du quotidien Nouv.

    À la fois physique, psychologique et morale, le courage est unanimement célébré depuis des millénaires. Pourtant, dès qu'on s'en approche de plus près, cette vertu semble échapper à toute tentative de définition. Après avoir étudié la peur, Gérard Guerrier est parti sur ses traces. On croit tout savoir sur le courage, persuadés que les chemins qui y mènent ont été largement défrichés. Mais en les empruntant, on comprend vite que ces sentiers sont encore très peu balisés. Quels sont les points communs entre le courage de risquer sa peau, de jouer sa réputation, d'affronter l'inconnu ou de mourir dignement ? Le courage d'une mère Teresa partage-t-il les mêmes racines que celui d'un Winston Churchill ou d'un Ernest Shackleton ? Et aujourd'hui, est-il en déclin ?
    En compagnie de philosophes et de scientifiques, de sportifs, aventuriers, secouristes, militaires et héros du quotidien - de Géraldine Fasnacht à Élisabeth Revol, de Mike Horn à Matthieu Ricard, du policier du Raid à monsieur Tout-le-Monde -, Gérard Guerrier part à la découverte du courage.
    Pourquoi tant de peine ? Parce que le courage fait et continuera à faire la noblesse de l'Homme et parce qu'il ne peut y avoir de bonheur individuel ni de société juste sans courage.
    À propos d'Éloge de la peur : " On le savoure une fois, deux fois, aujourd'hui ou plus tard. Car posé sur la table de chevet comme un inséparable topo, on sait déjà qu'on en aura besoin à tout moment. "
    Bertrand Piccard.

  • À l'origine du péché, stigmatisé par les religions, source de tous les plaisirs du mal pour les moralistes, le vice a toujours suscité l'intérêt de l'éthique, de l'art et de la philosophie. Mais qu'est véritablement ce vice qui toujours nous flatte, nous attire et nous séduit bien plus que la vertu ?

    À la suite de Dante, Gianfranco Ravasi nous accompagne dans un parcours séduisant et original à la découverte des « sept vices capitaux » - orgueil, avarice, luxure, colère, gourmandise, envie et paresse -, depuis la longue descente dans le gouffre abyssal de l'enfer jusqu'à la montée haletante le long de la montagne du purgatoire. Affrontant les questions philosophiques et théologiques, éthiques et morales qui identifient ou analysent l'essence de chaque vice et ses caractéristiques, l'auteur y mêle aussi l'aspect historique et narratif, construisant ainsi une sorte d'histoire des vices qui prend corps dans des personnages littéraires, des représentations artistiques et des séquences cinématographiques, pour dessiner « ce petit monde qu'est l'homme ».

  • Dans le monde masculin sénile et corrompu du IIe siècle après Jésus-Christ, Zénobie de Palmyre, qu'on disait plus belle que Cléopâtre, a incarné un rêve féminin de jeunesse, de séduction, d'éclatante beauté et d'incroyable vertu. Ses contemporains l'appelèrent « la reine de l'Orient ». Son règne est inégalé, jamais femme n'ayant fondé un empire.
    C'est cette saga sans exemple que ressuscite Jacqueline Dauxois. On y voit Zénobie, animée par la volonté de libérer sa terre natale des légions romaines d'occupation qui ont apporté avec elles de sanglantes persécutions contre les chrétiens, devenir un génial stratège et un exceptionnel chef d'armée, conquérir les territoires immenses de la Syrie au Bosphore, et, à l'apogée de son règne, coiffer la couronne d'Égypte.
    Mais Rome, comme elle a écrasé Cléopâtre, a finalement raison de cette extraordinaire guerrière... Avec ce roman flamboyant, Jacqueline Dauxois nous entraîne dans l'un des plus étonnants règnes de l'Orient et dans une ville, Palmyre, dont les ruines nous font toujours rêver.

empty