• "Un flic qui trafiquait de la came a été abattu par un tueur à gages. Pour de bon. Et c'est ce qu'ils en concluront demain matin. C'est la vérité toute conne et c'est comme ça que ça s'est passé, bordel !" Sauf que le flic en question, un shérif nommé Sully, descendu par une tueuse professionnelle et sa fille adolescente, est parvenu à sortir de sa tombe. L'affaire - en vérité un vaste piège ourdi avec l'aval de la police - est étouffée. Et Sully, estropié et suicidaire, s'enfuit piteusement. Il reviendra onze ans plus tard. Histoire de rétablir le peu d'honneur qui lui reste, tout en sachant que les voyous, eux, n'ont rien
    perdu de leur superbe.

  • Manaus

    Dominique Forma

    D'abord, il doit passer inaperçu parmi l'escorte qui accompagne de Gaulle en Argentine. Une fois sur place, accomplir sa mission. Simplement, efficacement, sans poser de question. Trouver le contact, approcher la cible, l'éliminer. Puis, toujours invisible, retourner en France. C'est alors qu'on lui annonce que sa route passera finalement par Manaus où l'on a besoin de lui. Dans cette ville brésilienne spéculent les anciens partisans de l'Algérie française en exil, des nazis ayant fui la chute de leur monde, les chefs des cartels de drogue latinos... Là, il devra seconder un français lors de négociations troubles. Mais cet homme qu'il retrouve à Manaus n'est pas un inconnu. C'est au contraire le dérangeant témoin d'un passé qu'il aurait aimé oublier... Dans la moiteur de cette jungle amazonienne où les règles n'existent plus et où la trahison devient le mot d'ordre, Dominique Forma nous livre un roman aussi noir que cinglant.

  • CHASSELAS (n. m.) : cépage blanc surtout apprécié comme raisin de table. Le chasselas de Moissac, qui bénéficie de l'Appellation d'Origine Contrôlée, est le plus réputé. Il est produit dans le Bas Quercy, à hauteur de 7 000 tonnes par an pour un chiffre d'affaires à la revente estimé à 45 millions d'euros.

    COCAÏNE (n. f.) : alcaloïde dérivé de la coca. Parfois utilisée en médecine. Surtout prisée sous forme de poudre blanche aux effets excitants. Les principaux pays producteurs (Colombie, Venezuela et Bolivie) en fournissent 900 tonnes par an pour un chiffre d'affaires à la revente estimé à 250 milliards d'euros.

    MONDIALISATION (n. f.) : propagation de phénomènes au monde entier. Interdépendance croissante des hommes, de leurs systèmes politiques et économiques, et de leurs activités à l'échelle de la planète.

  • Un petit boulot

    Iain Levison

    Jake Skowran, qui vit dans une petite ville américaine sinistrée depuis le départ de la seule usine, délocalisée au Mexique, a perdu son travail et sa petite amie. Quand il est contacté par Ken Gardocki qui souhaite l'engager pour qu'il tue sa femme, il se met au travail avec application et découvre un métier qui lui plaît.

    1 autre édition :

  • On ne saurait dire pourquoi lunivers de Pascal Garnier nous est si proche. Pourquoi il nous envoûte avec des histoires plutôt simples, des personnages a priori ordinaires et malmenés par la vie, des mots familiers et des silences qui le sont encore plus.
    Ainsi Bernard, crétin solaire qui pose sur le monde un doux regard écarquillé. Cest ce qui séduit Simon, le cynique et élégant Simon, « éradicateur de nuisibles » en préretraite, autant dire tueur à gages au bout du rouleau. La rencontre a lieu à Vals-les-Bains. Et le hasard fait bien les choses : Simon a de largent, et Bernard, tout son temps. Il sera son chauffeur pour sa dernière mission Avec affection, on range les romans de Pascal Garnier au panthéon de nos auteurs datmosphère. Entre Simenon et Hardellet. Entre tendresse et cynisme, réalisme et humour désenchanté. Dans Comment va la douleur ? on retrouve cette façon si singulière et si attachante qui comme un miracle réjouit le cur et fait du bien à lâme.
    Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Calum Maclean aime le travail bien fait. Et son job de tueur à gages n'a pas l'air de lui poser le moindre problème de conscience. En revanche, il est très attaché à son statut de freelance, un statut qui ne le lie à aucun gang en particulier. Aussi, quand Jamieson, un boss de la mafia locale, lui demande d'éliminer un dealer sans envergure du nom de Lewis Winter, la seule chose qui lui importe c'est de sauvegarder cette liberté. Il le prend en filature avant de passer à l'action pour mener à bien sa mission. Malheureusement pour lui, Winter a récemment fait affaire avec un autre boss de Glasgow et son meurtre pourrait bien déclencher une guerre des gangs, dont Calum serait la première victime... Tandis que Zara Cope, petite amie de Lewis Winter et croqueuse de diamants intelligente et ambitieuse, a décidé de se servir du meurtre pour grimper les échelons, Calum devient lui-même une cible. Quant à la police, il lui sera difficile de démêler l'embrouille.
    Un thriller au ton distancié et ironique, au rythme soutenu et à la prose acérée, qui se joue des lois du genre et de la morale pour dérouter le lecteur, et donne vie à des personnages très convaincants.

  • Franck, tueur à gages depuis quarante ans, reprend du service après trois mois d'absence. Son patron, Jamieson, lui a offert une nouvelle hanche. Franck est chargé d'éliminer Scott, un petit vendeur de drogues qui marche sur les plates-bandes de Jamieson. Une suite de petites erreurs pourrait profiter à Fischer, l'inspecteur investi de l'enquête.

  • "Naples. Magique et terrifiante. Côté face, une des baies les plus spectaculaires au monde. Côté pile, des quartiers en décomposition. Le bien et le mal, indissolublement liés. Chacun, quel qu'il soit, participe à la corruption ou subit l'impitoyable machine à broyer du système mafieux. Fillettes déguisées en femmes, poussées par les ambitions de leurs parents dans des concours télévisés. Gamins trop vite grandis, prêts à tuer pour laver l'honneur de leur quartier. Certains, tout près de s'en sortir, retomberont dans la fange, comme Carmine Cacciapuoti, brillant aspirant professeur trahi par ses pairs et devenu tueur à gages. D'autres s'accrocheront coûte que coûte à l'idée de justice. Le journaliste Marco de Matteo est de ceux-là. Deux destins qui finiront par se croiser...
    Diables au paradis, histoire de haine, de passion, d'amitié et de trahison, est aussi un formidable portrait d'une ville et de ses habitants."

  • Comme son titre laisse à penser, il s'agit d'une ardente quadragénaire qui trompait son mari de notoriété publique. À son âge elle éprouvait tout d'un coup le besoin "d'exister". Elle voulait surgir du néant.

    Quand Rémy et Alicia se lancent dans l'exploitation d'un complexe de loisirs au sud de Lyon, ils ne se doutent pas que leur mariage, et même leurs vies, voleront en éclats. Après avoir élevé leurs trois enfants, Alicia, la quarantaine ardente, s'épanouit derrière le bar, jouant de son charme auprès des clients. Mais à force de jouer avec les allumettes, on finit par se brûler...

    Quant à l'affaire, elle n'est pas aussi florissante que prévu. Entre infidélités et règlements de compte, l'aventure tourne vite au cauchemar.

    André J. Escandell nous embarque dans un thriller à rebondissements dont personne ne sort indemne.

  • Dans cette nouvelle acérée, Catherine Bessonart ne nous laisse aucun répit et l'assène : non, nous n'avons aucun moyen d'échapper à notre destin... Ou du moins, c'est bien le cas de l'homme mystérieux auquel elle donne vie. Adolescent en rébellion, ­terrifié par le monde, en colère après la mort de son père, il tombe entre les griffes d'un système implacable. Devenu tueur à gages, sa vie est rythmée par le coup de téléphone qui lui donne l'ordre de tuer. Jusqu'au jour de trop. À la cible de trop. Celle qu'il voudra sauver de lui-même. Sauf que le ­destin est parfois cruel... Catherine Bessonart, comédienne et scénariste, se consacre désormais à l'écriture. Elle est l'auteure, chez le même éditeur, d'une série noire autour du personnage charismatique de Chrétien Bompard : Et si Notre-Dame la nuit..., La palette de l'ange et Une valse pour rien.

empty