IRD Éditions

  • Fruit de la collaboration entre l'Institut de recherche pour le développement et la Commission internationale pour la conservation des thons de l'Atlantique (CICTA), cet atlas dresse un bilan détaillé de l'évolution des pêcheries thonières tropicales de l'océan Atlantique depuis les années 1950. Les données géo-référencées transmises à la CICTA y sont restituées sous forme d'un ensemble de 300 cartes traduisant l'évolution, par tranche de 5 années, des captures pour les trois principales espèces de thons tropicaux (albacore, patudo et listao), par pays et en fonction des engins de pêche. Les données sur la biologie des espèces et la structure des stocks gérés par la CICTA sont également présentées ainsi que, lorsque disponibles, les informations relatives aux thons tempérés (germon, thon rouge) et aux espadons. S'adressant à la fois aux scientifiques, aux professionnels de la pêche et aux décideurs, l'ouvrage constitue un document de référence indispensable à tous les acteurs impliqués dans les programmes sur la conservation des thons de l'Atlantique et l'avenir des pêcheries tropicales.

  • Fruit de la collaboration entre l'Institut de recherche pour le développement et la Commission des Thons de l'Océan Indien (CTOI), cet atlas dresse un bilan détaillé de l'évolution des pêcheries thonières tropicales de l'océan Indien depuis les années 1950. Les données géo-référencées transmises à la CTOI y sont restituées sous forme d'un ensemble de près de 300 cartes traduisant l'évolution, par tranche de 5 années, des captures pour les principales espèces ciblées dans l'océan Indien: thons tropicaux (albacore, patudo et listao), thons tempérés (germon, thon rouge du sud) et espadons, par pays et en fonction des engins de pêche. Les données sur la capture par tailles et la dynamique spatiotemporelle des pêcheries gérées par la CTOI sont également présentées. S'adressant à la fois aux scientifiques, aux professionnels de la pêche et aux décideurs, l'ouvrage constitue un document de référence indispensable à tous les acteurs impliqués dans la conservation des thons de l'océan Indien et l'avenir de ses pêcheries.

  • En 1976, année de l'indépendance du pays, il n'existait aux Seychelles aucune pêche thonière industrielle, et peu d'experts prévoyaient un développement majeur de ces pêcheries. Aujourd'hui Victoria, la capitale, devenue l'un des ports thoniers les plus actifs au monde, héberge l'une des plus grosses conserveries de la planète et l'industrie thonière constitue la clef de voûte de l'économie du pays. On ignore souvent que le thon en conserve consommé en Europe provient pour l'essentiel des eaux seychelloises, qui recèlent de très importantes ressources en thons, découvertes lors des campagnes expérimentales de pêche menées par des thoniers senneurs français et espagnols. En vingt ans seulement, les retombées socio-économiques ont été considérables, avec la création d'emplois et par ailleurs la mise en place d'une flottille palangrière semi-industrielle conduite par des opérateurs locaux. La recherche scientifique a en permanence accompagné ce développement, en assurant un suivi continu de la pêche thonière pour une gestion raisonnée des stocks et la préservation des écosystèmes pélagiques. Fruit d'une importante recherche documentaire et de témoignages recueillis auprès de scientifiques, de patrons thoniers et de personnalités politiques, cet ouvrage retrace les différentes étapes de cette « épopée thonière » jalonnée d'échecs et de réussites. Il nous livre le récit détaillé et vivant de cette tranche d'histoire mal connue et pourtant décisive pour le développement et la diversification économique des Seychelles, et pour les pêcheries thonières de l'océan Indien.

empty