• Qui de nous n'aurait pas pleuré à la mort de Joli-Coeur ?


    Rappelez-vous, Joli-Coeur, le singe de Vitalis, musicien de rue, montreur de spectacles par les villages, avec son singe et son chien Capi.
    Sans Famille a été pour des milliers et milliers d'entre nous le livre de l'enfance, le grand livre de l'initiation.
    L'enfant trouvé, vendu par le méchant pour 40 francs au musicien errant, mais c'est celui qui lui apprendra à lire, chanter et jouer de la harpe.


    Nous vivions alors chacun dans nos villages. Le monde était inconnu. Perec lui aussi se gavera de ces livres comme Le tour de France de deux enfants, qui nous permettaient de savoir ce qu'il en était, au-delà de l'horizon visible.
    Vitalis va emmener Rémi de ville en ville, par les provinces, jusqu'à Paris. Il y aura la prison, l'injustice, et l'hiver avec la mort du petit singe. Puis Paris et cet aperçu sur l'enfer. Vitalis n'y survivra pas.
    L'orphelin s'en va seul, apprend tous les métiers. Il sera jardinier, il descendra dans la mine. Et puis le rejoindra Matta, Italien comme l'était Vitalis, musicien né, et avec qui la musique des rues revient au premier plan.


    Tout ce livre est une obsession de musique et chant. Dans
    le sombre roman de l'enfant volé, puis le long chemin des retrouvailles, souvent c'est la musique, et le spectacle, qui les sauveront.


    Comment ne pas renouer adulte avec Vitalis et Rémi ? La carte de France, par ses hommes et ses villages, est restée la même, sous l'immense humanité de ce texte.


    FB

  • Retrouvez Lucie et Rosemarie pour de nouvelles aventures magiques !Le moment est enfin arrivé : Lucie et Rosemarie sont en route pour le camp d'art dramatique !
    Au Camp Thespis, Lucie et ses amis ont du pain sur la planche : il faut écrire, produire et jouer dans leur pièce de théâtre, 100% originale ! Lucie espère passer du temps avec sa meilleure mais surprise : Rosemarie a invité sa soeur, Florence d'Infortuné Museau. Pendant ces vacances, Lucie et sa licorne vont encore vivre des aventures étonnantes, découvrir de nouvelles passions et se faire de nouveaux amis !
    Des gags drôles et tendres qui séduiront petits et grands.

  • La Vagabonde

    Colette

    Renée Néré, double transparent de Colette, confie ses souffrances et son courage, sa passion pour son jeu de mime, de danseuse et de comédienne, quelle exécute avec un sens aigu de sa beauté, de son extraordinaire pouvoir de fascination et de sa supériorité de femme. Colette, libérée de la contrainte de Willy, réapprend à vivre et retrouve les fils qui tissent son identité : ceux qui la ramènent à lenfant de Saint-Sauveur avec ses « royales tresses et sa silencieuse humeur de nymphe des bois », ceux qui la rendent aux « merveilles de la terre » et à la féerie du printemps, ceux qui la conduisent jusquaux rives de la solitude et de la liberté. Les pages de La Vagabonde, qui voient se fermer les chemins de la soumission et souvrir ceux de la liberté, portent le signe de la première métamorphose de Colette et chantent sa « première victoire ». uvre de la maturité, paraissant lorsque Colette a trente-sept ans et quelle est essentiellement connue comme l'écrivain des Claudine, La Vagabonde rompt avec ce que ses premiers livres avaient pu contenir de frivolité, dimmoralité ou damoralité.

  • Des questions pour éveiller la curiosité des enfants !
    Les trapézistes ont-ils peur de tomber ? Comment se maquille le clown ? À quoi sert la baguette magique ?

  • La joyeuse famille Binewski est tout sauf banale. Ivres d'amour et nourrissant de grands projets pour leur spectacle itinérant, Al et Lil décident d'engendrer à coup d'amphétamines et de radiations la plus belle brochette de phénomènes de foire au monde. Alors, bienvenue chez les monstres : il y a Arturo l'Aquaboy, doté de nageoires et d'une ambition digne de Genghis Khan; Iphy et Elly, soeurs siamoises et musiciennes talentueuses; Oly, naine bossue et albinos. Seul détonne l'étonnamment normal Chick... jusqu'à ce qu'il révèle des qualités bien particulières. Pour autant, cette famille est habitée de passions bien humaines, et une terrible rivalité entre frères et soeurs ne tarde pas à menacer le bonheur des Binewski.

    Amour monstre, oeuvre unique et fascinante, interroge les notions de monstruosité et de normalité, de beauté et de laideur, de sacré et d'obscène. Avec ce roman culte aux États-Unis, Katherine Dunn brise tous les tabous pour refaire le monde et nous parler d'amour.

  • Jade à l'académie de danse t.5 ; à l'opéra Nouv.

    Jade et ses amis de l'Académie de danse du Val-doré sont invités à l'Opéra de Paris pour passer une audition. Un stage leur est proposé lors des vacances de Pâques. Mais alors qu'ils répètent, le diadème de la première danseuse disparaît. Jade est la dernière à l'avoir vu...

  • Dalida, Hallyday, Brel, Aznavour... Roger Morizot, entré grâce à Bruno Coquatrix à l'Olympia dont il fut le régisseur principal pendant trente ans, livre des anecdotes sur les artistes qu'il a côtoyés.
    Bruno Coquatrix, le directeur, me disait : " Prends des notes. Il faudra bien qu'un jour on sache ce qui s'est vraiment passé ici, les nuits blanches que nous avons vécues, la sueur et les plumes que nous avons laissées pour que les étoiles continuent de briller sur les néons de la grande facade... Écris tout ca. "
    Régisseur de l'Olympia depuis sa réouverture en 1954, Roger Morizot raconte la célèbre salle de spectacle parisienne depuis les coulisses. Il y a vu les stars internationales s'y produire : Liza Minnelli, Marlene Dietrich, Joséphine Baker, Miles Davis, Frank Sinatra... Et presque toutes les vedettes hexagonales y faire leurs débuts : Aznavour, Brel, Brassens, Dalida, Claude Francois, Hallyday, Polnareff...
    Autant de noms qui ont brillé au fronton du 28 boulevard des Capucines... mais pas toujours par leur comportement. De fait, " Doudou " distribue lauriers et coups de griffes. S'il fut le confident et l'ami de beaucoup, tels Édith Piaf, Dalida ou Jacques Brel, il n'envoie pas dire ce qu'il pense de quelques autres.
    Après trente-quatre années de présence assidue, Doudou a quitté les lieux. " The show must go on ! Le spectacle n'a pas d'autre loi. J'ai suffisamment bien vécu et, si mon banquier ne s'en souvient pas, j'ai de la mémoire pour deux et des paillettes plein les poches. "

  • La musique est mystère, la musique est danger, mais surtout la musique reste possibilité. Il ne s'agit pas d'un divertissement passif. Au contraire, elle est toujours à même de créer chez l'auditeur des passions nouvelles et de changer le cours de sa vie.
    Avec cette conférence prononcée le 20 janvier 1929, Paul Nougé signe l'un des textes majeurs du surréalisme, à la fois théorie philosophique et pamphlet politique. Si l'on a fait de la musique, de la peinture ou de la poésie de simples distractions, c'est pour mieux nier leur potentiel subversif, à même de bouleverser l'ordre social.
    Avec un esprit d'une indépendance rare, Nougé se tourne vers les voies qui restent à explorer par les artistes de tous horizons. Ne soyez sûr que d'une chose : "Il est certain que la musique est dangereuse."

    Le belge Paul Nougé (1895-1967) rencontre en 1925 Breton, Aragon et Eluard, et signe le tract La Révolution d'abord et toujours. Il devient, avec Magritte, le premier instigateur du surréalisme en Belgique et son théoricien le plus original. Il est le premier exégète de l'oeuvre de Magritte en publiant Les Images défendues en 1929. Il publie dans les revues Variétés et Documents. Mais Nougé est un solitaire. Il rompt avec André Breton en 1950 et rejoint Marcel Mariën et sa revue Les Lèvres nues.

  • Cette soixantaine de textes, dont la moitié pour la première fois en français, donnent à entendre les réflexions lucides et subtiles de Robert Walser sur l'art musical. Envolées lyriques pour la Flûte enchantée de Mozart ou ironie acérée face aux mondanités des auditeurs et poses affectées des musiciens, le poète s'attache à toutes les mélodies. Mais ce n'est pas une surprise s'il marque sa préférence pour les formes modestes, brèves et les sons du quotidien. Avec la précision qui le caractérise, Walser s'attache à écouter le silence de la neige, les flonflons des cafés ou la petite musique qui accompagne le badinage amoureux. Sa prose elle-même est empreinte de musicalité, tressautant tantôt gaiement d'un sujet à l'autre, tantôt entonnant des lamentos aux accents plus graves.

    Robert Walser (1878-1956), maître des petites proses, poètes du quotidien, est l'un des grands écrivains de langue allemande du XXe siècle. Les textes réunis ici couvrent toute sa période créative - des premiers poèmes qui lui valent son entrée dans le monde littéraire (1899) aux textes tardifs, composés à la Waldau où il est interné dès 1929.

  • Trois histoires de danses pour tous les enfants qui se rêvent en petit rat de l'Opéra !

  • Le gala de fin d'année a été avancé au mois d'avril ! Ce sera Coppélia ! Jade, qui débute dans une nouvelle école de danse, l'académie du Val-doré, craint de ne pas être à la hauteur ! D'autant qu'elle doit apprendre à danser avec le nouveau, Théo, qui ne sourit jamais.Y parviendra-t-elle et le spectacle sera-t-il une réussite ?

  • Par le jeu, l'enfant devient acteur de ses apprentissages ! Des activités ludiques et pédagogiques qui permettent à l'enfant de développer ses compétences sociales et ses habiletés motrices, en améliorant sa confiance en lui et envers les autres.Jeux d'imitation : jouer à faire « comme si » développe de vraies compétences sociales. Des propositions de scénarios vous aideront à amorcer facilement le jeu pour nourrir l'imagination et la créativité de votre enfant.Jeux de construction : des manipulations de plus en plus complexes avec toutes sortes de cubes développent le sens de l'équilibre, la connaissance des formes et des dimensions, tout en abordant les algorithmes et les propriétés physiques des objets. Autant de concepts indispensables à une bonne motricité.

  • Jade intègre une nouvelle école de danse, l'académie du Val-doré. Elle n'y connaît personne et le niveau est bien plus élevé qu'à son cours précédent. Heureusement, une autre nouvelle, Madeleine, éprouve les mêmes appréhensions. Réussiront-elles toutes deux à s'intégrer à cette nouvelle école et à plaire à l'exigeante professeur, Mme Joubert ?

  • C'est la rentrée à l'école de danse du Val-Doré. Jade et Leïla vont acheter leur nouvelle tenue. Mais la vendeuse remet à Jade de magnifiques chaussons qu'une mystérieuse dame a laissés à son intention. D'où viennent-ils et quelle est leur histoire ?

  • La première biographie consacrée à l'humoriste française, de son enfance bourgeoise à ses premières scènes au Jamel Comedy Club jusqu'à la consécration, en passant par des périodes moins connues, notamment l'époque où elle vivait dans la rue.
    Elle a renouvelé l'art du stand-up. Avec son air angélique, Blanche Gardin parle cru et de tout : sexe, mort, solitude... L'oeil vif, droite derrière son micro, elle est drôle, intelligente et... cash.
    Blanche a connu le succès tardivement : à 37 ans, après des années de bataille avec elle-même. Adolescente, elle fugue plusieurs mois à l'étranger puis finit par rentrer en France où elle obtient un DEA de sociologie. Elle écrit ensuite des sketchs avec un groupe d'amis, participe à l'aventure du Jamel Comedy Club et joue dans des séries, comme WorkinGirls.
    En proie à la dépression, elle a pourtant failli tout abandonner. Mais, après cinq années de silence, elle a trouvé son personnage et le courage de remonter sur scène. Le succès est immédiat : elle recoit, deux années d'affilée, le Molière de l'humour.
    Noirceur existentielle et joie du verbe : la biographie non autorisée d'une artiste décapante et irrésistible.

  • Le premier tome d'une série de danse pas comme les autres !
    Victoire, Effia, Antoine, Lou et Max ont une seule passion : la danse ! Même si certains préfèrent la danse classique, d'autres le hip hop, l'improvisation ou la danse contemporaine, dès que l'école est terminée, les voilà qui foncent dans leur club de danse pour prendre des cours et s'entraîner.
    Alors que Lou montre à Max, son frère jumeau, de nouveaux mouvements de danse dans la cour de récré, elle percute Antoine et refuse de s'excuser. À la place, elle lui propose une battle : classique contre street dance. Le résultat est incroyable et donne une belle idée à Amélia, la surveillante et prof de danse : réunir les danseurs afin de mettre au point une chorégraphie originale pour le spectacle de Noël et montrer aux enfants qu'ils partagent beaucoup plus qu'ils ne le pensent.

  • À l'académie de danse, la sévère Mme Joubert décide d'organiser un prestigieux gala de fin d'année incluant toute l'école : la classe de Jade mais aussi les grandes qui ont cours de danse le matin. Jade saura-t-elle trouver sa place au milieu de danseuses plus confirmées ?

  • "La, la, la, mine de rien, la voilà qui revient, la chansonnette..."
    "La chanson ? C'est nous. Les Copains d'abord et La Marseillaise, La Vie en rose et L'Aigle noir, La Javanaise et Mes emmerdes, Au clair de la lune et Osez Joséphine...
    Nos émotions, nos joies, nos larmes, nos plaisirs, nos déprimes, nos exaltations et, finalement, nos vies entières sont écrites en chansons. Disposer d'un tel patrimoine est une singularité française, qui mêle les airs transmis en famille aux tubes radiophoniques, la chanson de poète et le commerce de variétés. Et aucun francophone n'échappe à cet héritage touffu, proliférant, inépuisable. Voici pourquoi explorer la chanson française est explorer notre pays, son âme, sa mémoire et ses passions.
    Voici pourquoi explorer la chanson française consiste à rencontrer d'immenses artistes et à ouvrir des coffres à merveilles. Voici pourquoi explorer la chanson française consiste aussi à ne pas toujours comprendre les mystères du succès et de la postérité.
    Ce Dictionnaire amoureux de la chanson française évoque donc Brassens, Gainsbourg, Barbara, Souchon, Piaf, Brel, Bashung, Gréco ou Delerm, mais aussi la censure, les yé-yé, Paris, l'oubli ou le bon vieux temps. Une traversée hédoniste, mélancolique, gourmande et parfois polémique pour saisir d'un même regard les grands maîtres et les petits génies, les légendes chéries et les vérités contestées, les monuments historiques et les splendeurs ignorées."
    Bertrand Dicale

  • Pour retrouver l'effet d'étrangeté que produisit l'emballage du Pont-Neuf, il faut remonter dans le temps, quand Christo était encore peu connu du grand public. En 1985, le sens d'une entreprise aussi inédite, collective et éphémère, était loin d'aller de soi, en tout cas pour les non-initiés : avait-on encore affaire à un ouvrage d'art - le pont - ou bien à une oeuvre d'art ? Comment se faire une opinion ? Et fallait-il même prendre tout cela au sérieux, qui défiait autant le sens commun que la sociologie ? L'enquête menée à l'époque par Nathalie Heinich permet de s'immerger dans le Paris du premier « effet Christo ». Truffée d'anecdotes savoureuses et de documents originaux, elle offre une introduction remarquablement vivante à la question des frontières de l'art.

    Nathalie HEINICH est sociologue, directeur de recherche au CNRS. Elle a publié de nombreux articles et près d'une quarantaine d'ouvrages, traduits en quinze langues, portant sur le statut d'artis­te et d'auteur, l'art contemporain, les identités en crise, l'histoire de la sociologie, et les valeurs.
    Parmi ses derniers ouvrages : Le Paradigme de l'art contemporain. Structures d'une révolution artistique, Gallimard, 2014.

  • « Jusqu'au bout, irai ! »Paris, 1793.
    Sébastien de Rocadour, dit « l'Esquirol » à cause de sa chevelure rousse et de son agilité, est monté dans la capitale avec l'idée de défendre le Roi. Hélas, pris dans le tourbillon de la Terreur, ce garçon de dix-sept ans doit bientôt adapter ses rêves à la sanglante réalité. Risquant sa vie à chaque pas, il rencontre l'amitié et la trahison, la haine et l'amour. Tiraillé entre sa vénération pour la Reine, qu'il cherche à faire évader de sa prison, et sa passion pour Saphire, la baladine, l'Esquirol va devoir choisir sa voie et, peu à peu, devenir un homme...

  • Daech filme la mort de ceux qu'il torture. Filmer la mort?? Daech le fait en recourant de manière systématique aux effets visuels les plus spectaculaires, imités des films d'action hollywoodiens. Mieux encore?: Daech dispose d'un studio de production et maîtrise parfaitement toutes les techniques numériques. Ses films, censurés ou non, sont diffusés en permanence sur la planète entière. L'«?ennemi de l'Occident?» utilise les moyens et reprend les formes employés en Occident, et par là, il se tient au plus près de nous. Non seulement Daech achète et vend, exploite, spécule et asservit, mais, allant plus loin que nous, il réalise l'alliance macabre et contre nature du cinéma et de la mort. J'ai voulu comprendre cette extravagance propre à notre temps.

  • Aujourd'hui doudou est triste... Comment Apolline va-t-elle faire pour lui redonner le sourire ?Une histoire du quotidien des tout-petits interprétée avec humour par la petite Apolline et son inséparable doudou.À la fin de l'histoire, les conseils d'une éducatrice Montessori pour vous aider à comprendre et à aider votre enfant quand il est triste. Une lecture idéale dès 18 mois.

  • Que se passe-t-il lorsqu'un papa blaireau accueille dans son terrier une maman renard et sa fille ? Les enfants sympathisent et les parents décident de partager le terrier ! Mais parfois, c'est difficile de cohabiter : les enfants se disputent, puis se réconcilient et apprennent à vivre ensemble.

  • Pas question d'être en retard : c'est la fête de l'école aujourd'hui !Il y a un spectacle, des jeux et même une tombola avec un vélo à gagner. Tom court de stand en stand avec ses amis. Quand la maîtresse annonce le tirage de la tombola, Tom a le coeur qui bat... Et si c'était lui qui remportait le gros lot ?

empty