• Yoga en famille

    Shobana R. Vinay

    • Mango
    • 12 Avril 2021

    Découvrez 100 activités de yoga, de relaxation et de méditation illustrées pas à pas pour une compréhension immédiate par les enfants. Grands imitateurs, ils reprendront avec plaisir les postures simples ou plus élaborées proposées dans ce livre : relaxation, méditation, respiration, assouplissement, mudrâs, postures debout, postures assises, postures allongées, jeux yogiques.En commençant tôt le yoga, vos enfants développeront leur souplesse naturelle et leur équilibre, tout en relâchant leurs tensions mentale et physique. En pratiquant ensemble, découvrez les bienfaits de chaque posture et partagez de bons moments avec eux.

  • Écrit peu avant sa mort, cet essai de Simone Weil condense les réflexions d'une vie. Premier constat : nulle personne n'est sacrée, mais le sacré est à chercher en l'Homme. À l'heure où la notion de personne est au centre des discours politiques, du marketing et des réflexions morales, ce renversement est salvateur. De cette affirmation, la philosophe nous entraîne dans une réflexion passionnante sur les droits de l'homme. Le terme de "droit" y est jugé opposé à la quête ultime de l'homme : l'attente qu'on lui fasse du bien. Pour la combler, il est urgent d'inventer des institutions qui aboliront ce qui oppresse les humains, cause l'injustice et qui ne se limiteraient pas à protéger leurs droits. Quelles sont-elles ? Vous le découvrirez au fil de cette pensée extraordinairement lucide.

    Nommée professeur de philosophie, Simone Weil (1909-1943) devient en 1934 ouvrière d'usine chez Renault, condition indispensable à l'action militante (La Condition ouvrière). À peine repris son enseignement, elle rejoint en 1936 les anarchistes à Barcelone. Réfugiée en 1940 à Marseille, elle rédige les Cahiers, d'où est extrait La Pesanteur et la Grâce. Elle gagne les États-Unis puis désire rallier la "France libre". Malgré sa santé défaillante, c'est à Londres qu'elle écrit L'Enracinement.

  • La médecine s'attache à guérir la maladie. Mais que veut dire soigner la souffrance ? Derrière les maux du corps, se tiennent les peines de l'esprit. C'est en clinicien et en théologien que Thomas de Gabory dessine une conception globale de la santé. Un livre qui, dans les suites de la pandémie, éclaire notre temps.
    La pandémie de Covid-19 incite à repenser la place de la médecine dans le monde et la mission confiée aux professionnels de santé. La guérison est souvent espérée ou attendue par les personnes malades, mais elle devient parfois une exigence. Le désir de guérir est bien légitime, mais la guérison est-elle un dû ? Que faut-il attendre de la médecine, que peut-on espérer d'elle, et jusqu'à quel point peuvent aller les exigences des malades ? Qui sont ces soignants que le monde applaudit ? Sont-ils faits pour sauver, guérir, ou soigner ? Ils sont certainement ceux qui donnent un surplus d'humanité à une médecine de plus en plus technique.
    Ce livre propose une réflexion sur la médecine dans une perspective chrétienne à la lumière de la Bible, des Évangiles et des Pères de l'Église. Il éclairera toute personne qui sait que le handicap ou la maladie peuvent faire, un jour, partie de sa vie. Il donnera du sens à celles et ceux qui exercent un métier de la santé.

  • « Chers jeunes, laissez-vous surprendre par l'amour de Dieu ! »
    Pape FrançoisAimer, avenir, chômage, confiance, difficulté, justice, peur, vocation, etc. : une centaine de thèmes présentés sans détours par le pape. Un recueil indispensable pour tous les jeunes.Titre original : Parole ai Giovani © Libreria Editrice Vaticana

  • Le pape François aime rappeler le rôle essentiel des grands-parents dans les familles et la référence qu'ils constituent pour les générations suivantes. Dans le prolongement des paroles du pape, Andrea Pagnini nous livre une belle réflexion sur le rôle des grands-parents et sur la beauté de ce qu'ils nous transmettent. Un livre qui souligne avec tendresse et bonheur la richesse et la vocation des grands-parents.Titre original : Nonno Francesco. La ricchezza dell'età.

  • « SPE SALVI facti sumus » - dans l'espérance nous avons tous été sauvés, dit saint Paul aux Romains et à nous aussi (Rm 8, 24). Selon la foi chrétienne, la « rédemption », le salut, n'est pas un simple donné de fait. La rédemption nous est offerte en ce sens que nous a été donnée l'espérance, une espérance fiable, en vertu de laquelle nous pouvons affronter notre présent : le présent, même un présent pénible, peut être vécu et accepté s'il conduit vers un terme et si nous pouvons être sûrs de ce terme, si ce terme est si grand qu'il peut justifier les efforts du chemin. Maintenant, une question s'impose immédiatement : mais de quel genre d'espérance s'agit-il pour pouvoir justifier l'affirmation selon laquelle, à partir d'elle, et simplement parce qu'elle existe, nous sommes rachetés ? Et de quel genre de certitude est-il question ?Benedictus PP XVI

  • LE livre pour aborder un carême tonique et tordre le cou aux tentations ! Le manuel pratique du chrétien pour le combat intérieur et la sainteté.
    Une approche originale : éviter le piège de nos conflits intérieurs stériles pour mener un authentique combat spirituel fécond.

  • Cet essai sur la rédemption et le salut, publié en 1988, a rencontré un tel succès qu'il devenait nécessaire d'en présenter une nouvelle édition.Nombre de questions demeurent sur ce mystère central de la foi chrétienne : le salut chrétien est-il une oeuvre de vie ou une oeuvre de mort ? L'idée d'un Dieu vengeur qui exige la mort de son Fils pour satisfaire sa propre justice a été alimentée par la théologie et la prédication de ces derniers siècles. Elle habite encore les consciences. Qu'en est-il exactement ?Le salut des hommes, c'est-à-dire à la fois leur libération du mal et leur entrée dans une communauté pleine de vie avec Dieu et entre eux, est l'oeuvre de l'unique médiateur, Jésus, le Christ. Cette médiation s'accomplit selon deux mouvements croisés : l'un, descendant, allant de Dieu vers nous dans le Christ qui nous aime à en mourir ; l'autre, ascendant, allant de nous à Dieu par le Christ qui, Chef de l'humanité, aime le Père à en mourir. La mort reste le fait des hommes pécheurs, dont Jésus convertit l'oeuvre de mort en oeuvre de vie.Ce travail de mémoire doctrinale, si éclairant soit-il, ne peut suffire. Aussi, l'auteur propose-t-il, dans un second tome, un essai sur « l'histoire du salut », à travers les récits de l'Ancien et du Nouveau Testament. L'enquête menée dans la tradition est ainsi prolongée à partir d'une lecture nouvelle de l'Écriture, « âme de toute la théologie » selon Vatican II.Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Pour cheminer dans la foi à l'aide des sacrements ! Une présentation simple et accessible des sacrements qui permet d'en dégager le sens pour les vivre pleinement. Dans ce 2ème tome, trouvez une présentation de chacun des sacrements permettant de dégager le sens des rites célébrés.
    Un ouvrage très fécond pour tous les chrétiens, et indispensable à tous les responsables de la mise en oeuvre des sacrements, prêtres et laïcs.

  • Pour parler du Christ et montrer que c'est de lui que vient le Salut, les auteurs du Nouveau Testament et les Pères de l'Église puisent sans cesse dans l'Ancien Testament et en renouvellent complètement la lecture. Cela est particulièrement vrai pour le livre des Psaumes : livre de l'Ancien Testament le plus cité dans le Nouveau, commenté fréquemment par les Pères, il devient l'une des bases de la prière et de la méditation de l'Église.L'ouvrage de Pierre Grelot est une enquête sur les différentes lectures des Psaumes cités dans le Nouveau Testament et sur un certain nombre de leurs commentaires chrétiens. Il contribue à ouvrir l'exégèse et la théologie modernes à la question des « différents sens de l'Écriture ».Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Voici l'édition entièrement nouvelle, profondément revue et largement augmentée, du livre du même nom depuis longtemps épuisé. On y présente, de la façon la plus complète, les textes juifs non bibliques centrés sur la figure du médiateur de salut, autrement dit le Messie.L'enquête part du IIIe siècle av. J.C., avec les apocalypses ; elle se termine au Ve siècle après, avec le Talmud. Le champ est immense. Il permet que l'on décrive les variations (en fonction des courants : Pharisiens, Sadducéens, Esséniens, juifs de la Diaspora grecque, etc.) mais aussi l'évolution des croyances, des idées et des représentations juives. La section sur les textes de Quoumrân ou manuscrits de la mer Morte a été la plus remaniée, en fonction des découvertes et études plus récentes. Tous les textes sont traduits de première main, resitués dans leur contexte historique et richement commentés.Cet ouvrage n'a pas d'équivalent. Il présente l'arrière-plan sur lequel se détachent avec leur originalité :
    la prédication de Jésus avec ses thèmes les plus forts (le Royaume de Dieu, la résurrection, etc.) ;
    les titres que les écrits du Nouveau Testament donnent au fondateur du christianisme (Prophète, Messie ou Christ, Serviteur de Dieu, Fils de l'Homme).Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Ce tome IV est la conclusion de la publication. Il concerne principalement la foi, l'histoire et les fondements de son discours. Sept concepts fondamentaux et solidaires y sont la matière essentielle : la connaissance de Dieu, la parole de Dieu, la révélation, la foi elle-même, la tradition, l'Écriture et le magistère.

  • Originaire de Smyrne en Asie Mineure où il avait connu Polycarpe - lui-même disciple de Jean, le compagnon et apôtre de Jésus -, Irénée fut évêque de Lyon dans le dernier quart du IIe siècle. Pasteur très attentif aux besoins de son Église, il fut amené à faire également oeuvre de théologien pour aider les chrétiens à faire face aux défis à la fois intellectuels et religieux que représentaient les divers courants dits « gnostiques ». Au-delà de la grande influence d'Irénée sur l'Église ancienne, la redécouverte dont il fut l'objet au XXe siècle lui valut un regain d'actualité.Il ne faut toutefois pas s'y tromper, Irénée se situe à une grande distance culturelle de nous : dix-huit siècles ! Le grand intérêt de ce nouvel ouvrage de B. Sesboüé est précisément qu'il se présente d'abord comme une introduction à la lecture d'Irénée et une présentation de sa pensée. Il montre bien que, si cette dernière est avant tout d'ordre christologique, il s'agit, en fait, d'une christologie si essentielle qu'elle concentre - qu'elle « récapitule » - la totalité de la foi chrétienne. C'est bien dans ce terme même de récapitulation que la théologie irénéenne trouve son principe et c'est en référence à lui qu'elle se déploie comme une « théologie de l'histoire du salut ».Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • L'oeuvre de Tertullien figure parmi les plus importantes que nous ait léguées l'Antiquité chrétienne. Constituée de nombreux écrits polémistes sur des sujets intéressant la vie chrétienne, elle compte aussi d'amples traités où s'affirme une pensée théologique de première grandeur.Ainsi l'Apologétique qui a fait toute la réputation du rhéteur carthaginois, défenseur de la Foi ; le Contre Marcion, en cinq livres, qui réfute l'opposition entre la Loi et l'Évangile ; La Chair du Christ et La Résurrection des morts, qui soutiennent, avec une originalité remarquable, la place essentielle de la réalité charnelle dans l'économie du salut ; le Contre Praxéas, premier ouvrage de l'histoire sur la Trinité. Dans tous ces traités s'exprime la conception aussi forte que singulière d'un Christ pleinement humain révélateur d'un Dieu avant tout créateur. Cette conception sous-tend l'ensemble de la pensée et de l'engagement du théologien.Le passé a souvent mal compris Tertullien, notre temps le redécouvre. Plus qu'une simple réhabilitation, ce livre montre que sa théologie peut désormais s'inscrire au nombre des plus grandes références de l'histoire du christianisme.Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Jamais une société n'a été plus riche, plus opulente que la nôtre. Jamais l'espérance de vie n'a été plus haute. Jamais les occasions d'apprendre, de découvrir, de s'émerveiller n'ont été plus nombreuses. Et pourtant, jamais les niveaux de mal-être et de morbidité psychique ne semblent avoir été si élevés.C'est à la résolution de ce paradoxe qu'Henri Hude, dans cet ouvrage salutaire, s'attaque avec conviction. S'il le fait en usant des outils légués par la tradition psychanalytique, c'est en philosophe et en homme de foi qu'il montre que cette situation est causée par le rejet de l'Absolu. Ce dont nous avons besoin pour retrouver le sens du réel et de nos propres vies, c'est de nous enraciner à nouveau dans le Bien, et surtout dans la personne d'un Dieu qui aime les hommes.

  • Cet ouvrage est le second tome de Jésus-Christ, l'unique médiateur, ouvrage fondamental dont le net succès a salué l'importance et la valeur.Le premier tome est constitué de deux parties, l'une de problématique générale et l'autre d'histoire doctrinale. Le tout s'arrêtait sur une transition, attente d'une suite. Le patient et nécessaire parcours des catégories du salut selon leur ordre d'émergence dans la tradition ne suffisait pas. Le théologien ne peut avoir terminé sa tâche avec une relecture du passé, si éclairante fût-elle. Il doit faire avancer la tradition dans une recherche toujours menée à frais nouveaux. Nombre de questions demeurent en effet au sujet de la rédemption et du salut, mystère central de la foi chrétienne. Elles tournent toutes autour de celle qui fait la préoccupation majeure de ce second tome : Jésus-Christ nous sauve et est le seul à nous sauver. Soit. Mais comment nous sauve-t-il ?Il s'agit ici d'une proposition. Ayant exploré l'histoire et la tradition chrétienne, le théologien trace à présent son propre itinéraire, et il invite le lecteur à l'y suivre. L'originalité de cette proposition est qu'elle s'exprime sous la forme d'une « sotériologie narrative » qui garde une ambition systématique. À partir d'une nouvelle lecture de l'Écriture, « âme de toute la théologie » selon Vatican II, il s'agit en effet de revivre la genèse de ces catégories de salut dont celle-ci témoigne. Un long parcours à travers les récits de l'Ancien et du Nouveau Testament essaie de recueillir les principaux ""effets de sens"" sotériologiques dont ils sont porteurs. Leur récurrence permet de dégager les liens de force qui s'expriment dans un certain nombre de catégories que l'ouvrage veut articuler à mesure qu'il avance. Et il est intéressant de confronter ces catégories à celles retenues par la tradition.Dans cet ouvrage, Bernard Sesboüé émet le voeu que, devant cette « sotériologie narrative » dont il lui fait « proposition », son lecteur puisse se dire : « C'est bien de moi qu'il s'agit en tout cela ».Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par des images, des films, des livres, des messages appartenant à un autre monde: celui des esprits désincarnés.

    Le présent livre Quand l'au-delà se manifeste n'est pas là pour effrayer. Bien au contraire, il aidera le lecteur à mieux saisir toute la portée des nombreuses manifestations des pensionnaires de l'au-delà.

    Depuis la parution de son premier livre, Serge Girard a reçu plusieurs confidences de lecteurs et de lectrices. Depuis près de trente ans, monsieur Girard a aussi été témoin de manifestations quasi quotidiennes d'esprits désincarnés. Il est donc parfaitement en mesure de nous instruire sur les manifestations de l'au-delà et leur nature.

    Serge Girard a également consacré un chapitre, le dernier, à la prière, où il nous propose des textes très précis pouvant aider ceux et celles qui ont l'habitude de l'utiliser.

    L'esprit des morts est vivant. Ce livre nous en fournit incontestablement la preuve.

  • Théo

    Dubost/Lalanne

    Tout l'univers des catholiques à la portée de tousComment sont choisis les saints du calendrier ? Pourquoi y a-t-il quatre évangiles ? Qui est Jésus pour les chrétiens ? Peut-on se dire croyant quand on doute ? Combien y a-t-il de chrétiens dans le monde ? Comment est organisé le Vatican ?...Le nouveau Théo donne des réponses fiables à toutes les questions, de la plus simple à la plus profonde, sur la Bible, l'histoire religieuse, l'Église d'aujourd'hui et ce en quoi croient les catholiques...Théo s'impose comme l'encyclopédie catholique de référence, en mettant la culture chrétienne à la portée de tous.Avec un index interactif et des liens web !Au sommaire :
    - Les saints
    - La Bible
    - L'histoire de l'Église
    /> - La foi catholique
    - La situation des catholiques dans le monde
    - L'Église aujourd'huiTous ces chapitres sont aussi vendus à l'unité en format numérique !Le nouveau Théo, c'est :
    - 90 nouveaux contributeurs sous la direction de deux évêques ;
    - 3 000 articles, citations, annuaires et chronologies pour tout connaître et comprendre ;
    - 620 mots de vocabulaire clairement définis ;
    - 170 tableaux, cartes et graphiques pour faciliter la compréhension ;
    - un index de 13 000 mots ;
    - 251 entrées et des renvois simples pour circuler dans l'ouvrage.

  • La dixième encyclique du pape Jean-Paul II.Dans cette encyclique sur les fondements de la morale, Jean-Paul II réfléchit les questions philosophiques et éthiques fondamentales de l'homme et explique les réponses qu'y apporte l'Église à la lumière de l'exigence évangélique.Retrouvez les 14 encycliques de Jean-Paul II rassemblées dans un seul livre numérique : Encycliques.

  • Lire l'Évangile « à partir des plus pauvres » : telle est la voie à laquelle s'est attaché le Père Joseph Wresinski (1917-1988), le fondateur du mouvement « ATD Quart Monde », et c'est sur cette voie d'accès au mystère du Christ qu'il nous entraîne. Le Père Wresinski a compris et mis en oeuvre une « christologie des pauvres » dont on voudrait montrer dans cet ouvrage combien elle peut être d'une décapante « richesse ».La Bonne Nouvelle de l'Évangile doit être annoncée aux pauvres et, dans un même temps, les pauvres sont les premiers à l'annoncer ! Or, cette identification entre l'annonceur et le bénéficiaire du message évangélique s'accomplit dans la personne même du Christ : c'est bien parce que Jésus s'est fait « misérable », parce qu'il s'est identifié aux pauvres et « abaissé » jusqu'à eux, qu'il a pu bénéficier du salut qu'il leur annonçait.La présence d'un tel volume dans la collection « Jésus et Jésus-Christ » pourra surprendre, Joseph Wresinski n'ayant jamais eu la prétention de faire oeuvre de théologie. Ce choix éditorial entend précisément démontrer que l'expérience humaine aux côtés des plus pauvres peut devenir la source authentique d'une pensée proprement christologique.Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • Le Glaive de vérité est en réalité le glaive de ma vérité, de mon expérience véritable. C'est le récit de mon histoire. Mon témoignage est sans filtre. Je vous raconte ce que j'ai  vécu de plus douloureux et de plus joyeux.
    Il y a deux ans et demi, j'ai vécu une période très sombre. L'ombre a essayé de me prendre... Alors que je ne comprenais pas comment Dieu pouvait laisser faire de telles choses, il m'a guidé sur le chemin de ma rédemption. Je vous décris le passage de la haine, de la colère à l'amour et au pardon, la découverte de cette divinité extérieure et intérieure, la découverte de cet équilibre qui se fait à l'intérieur puis à l'extérieur. Je vous raconte ce que je sais du combat entre l'ombre et la lumière. Partager le glaive de ma vérité est viscéral pour moi, en souvenir de toutes ces belles âmes que j'ai perdues ou plutôt qui se sont perdues en route. Je me dois de leur rappeler qui elles sont vraiment. Je me dois de leur dire qu'un autre chemin est possible. Alors parce que je m'en suis sortie, je montre le chemin.

  • Cet ouvrage expose d'abord les fondements du discours dogmatique. Il s'attache ensuite aux Confessions de foi, et plus largement au développement des dogmes trinitaires et christologiques d'avant et d'après le concile de Nicée (325)

  • Cet ouvrage a pour champ d'exploration ce que la Révélation nous dit de l'homme. D'où son contenu : la création, le péché originel, la justification et la grâce, les fins dernières. Une grande nouveauté : les fondements doctrinaux de l'éthique chrétienne. La période de référence va du Ve au XVIIe siècle, en débordant en amont et en aval.



  • Et si le destin de l'humanitré se trouvait entre les mains d'un jeune garçon ?


    Le Dr Erin Granger, éminente archéologue, se remet tout juste de ses terrifiantes aventures aux côtés d'un ordre religieux du Vatican aussi secret qu'époustouflant : l'Ordre des Sanguinistes. Ses membres sont des vampires dont la soif n'est maîtrisée que grâce au sang du Christ qui agit sur eux tel un antidote. Alertée par le cardinal Bernard, Erin va une nouvelle fois devoir affronter une incarnation du mal en la personne de Judas Iscariote. Secondée par le sergent Jordan Stone, elle découvre alors l'existence d'un jeune garçon dont le destin pourrait bien faire basculer l'humanité dans le chaos...
    Afin de pouvoir vaincre ces forces obscures, Erin doit découvrir la vérité derrière les premières années du Christ et comprendre son premier vrai miracle. Ses recherches la mènent à travers les plaines poussiéreuses de la Terre Sainte, aux eaux glacées de l'océan Arctique, et jusqu'au portes de l'enfer. Erin parviendra-t-elle à à sauver le garçon des griffes de Judas et ainsi empêcher la fin qui menace le monde ?

empty