• Édition enrichie de Roger Grenier comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre. "Il faut représenter la vie non pas telle qu'elle est, mais telle qu'on la voit en rêve." C'est ce que proclame un des personnages de La Mouette. Et Tchékhov avoue que sa nouvelle pièce transgresse les lois du théâtre : 'C'est une comédie : trois rôles de femmes, six rôles d'hommes, quatre actes, un paysage (vue sur un lac), beaucoup de conversations littéraires, peu d'action, cent kilos d'amour.' Pourtant, quand on parle de l'oeuvre théâtrale de Tchékhov, on pense tout de suite à La Mouette. Et l'oiseau, ses ailes déployées, reste l'emblème du Théâtre d'Art de Moscou.

  • Un tour du monde en chansons et en six langues ! Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    C'est à un tour du monde en chansons que nous invite cet ouvrage joliment illustré. Au fil des pages, on voyage en Italie (
    Giro tondo), en Chine (
    Nan Ni Wan), en Russie (
    Kalinka), au Maroc (
    Nini ya momo) ou encore en Amérique du Sud (
    La cucaracha) et aux États-Unis (Old Mac Donald). Une première approche ludique des langues pour les petits.

  • Vous rêvez de créations faciles à tricoter sans passer par l'étape de la couture et d'apprendre à manier les aiguilles circulaires ?Grâce aux nombreuses photographies en pas à pas et aux conseils avisés de l'autrice, apprenez les techniques de base et créez 8 modèles intemporels à s'approprier, bonnets, bandeaux, cols, pulls et gilets.Spécialement conçu pour les débutantes en tricot ou en tricot circulaire, ce livre propose :
    14 leçons accompagnées de photographies pour s'initier aux bases du tricot circulaire, du choix des aiguilles aux finitions.
    8 créations par ordre de difficulté pour progresser rapidement en réalisant des modèles dont vous serez fière.
    Des explications claires, des schémas pour vous orienter et toutes les astuces pour prendre rapidement en main cette nouvelle technique !

  • Annexion de la Crimée, ingérence dans les élections américaines, empoisonnement de Sergueï Skripal : les services secrets russes sont bel et bien de retour. Mais, au fond, sont-ils vraiment partis ?

    Du « parapluie bulgare » au Novitchok, de l'espionnage atomique à la cyberguerre, du KGB au FSB, Andreï Kozovoï brosse une vaste fresque peuplée d'agents aux multiples facettes, lesquels ont acquis au fil des ans une expérience sans équivalent, mais aussi un considérable pouvoir de nuisance. Pilier du régime, les services secrets permettront- ils à Vladimir Poutine de maîtriser le monde ou seront-ils le monstre de Frankenstein qui provoquera sa chute ?

  • De la révolution d'octobre 1917 à 1922, la guerre civile russe fait des ravages : millions de morts, épidémies, famine, terreur et déportation. Face aux bolcheviks et aux monarchistes, une troisième force, issue du monde rural, émerge. En mars 1917, mutineries et jacqueries submergent la Russie, le tsar Nicolas II abdique, Lénine et les bolcheviks prennent le pouvoir. Ce sont les Rouges. En décembre, des généraux proscrits commencent à lutter pour le retour du régime tsariste. En un an, du Caucase à la Sibérie, ils sont des centaines de milliers sous les drapeaux de Dénikine, Koltchak ou Wrangel. Ce sont les Blancs. Face à la terreur bolchévique, bandes de pillards et paysans se révoltent à leur tour. Refusant la circonscription et la réquisition de récoltes, ils se déclarent pour la liberté du commerce et contre la dictature de la ville. Ce sont les Verts. À la lumière de documents russes inédits en français, Jean-Jacques Marie revisite le récit d'une guerre civile qui plonge la Russie dans le chaos et voit la disparition d'un monde qu'on croyait éternel.

  • Une plongée dans les coulisses de l'histoire mondiale pour revivre les affaires criminelles extraordinaires qui l'ont marquée ! De la Préhistoire aux années 1970, seize récits vivants explorent les méandres de ces enquêtes hors du commun. Ils sont accompagnés de notes, cartes, témoignages, listes de suspects, rapports de police, etc. pour tenter d'élucider ces crimes et délits sans précédent.
    Le versant noir de l'histoire !

  • Le détective dandy Johann Friedrich von Allmen reprend du service. Toujours à court de liquidités susceptibles de lui permettre de maintenir son train de vie, il se réjouit lorsqu'un certain Montgomery le charge de retrouver la piste d'un voleur disparu avec un fabuleux diamant rose à l'issue d'une soirée mondaine. De la Suisse à la Baltique, assisté de son fidèle majordome guatémaltèque Carlos, Allmen se lance ainsi à la recherche de Sokolov, un mystérieux escroc russe.
    Manipulations, doubles jeux et faux-semblants sont au rendez- vous de cette nouvelle enquête d'Allmen sur fond de finance internationale.

  • Un très bel album pour (re)découvrir tous les contes traditionnels qui parlent du... loup ! Ouh ! Du Petit chaperon rouge aux Trois Petits Cochons, en passant par le Loup affamé, Le Loup et les sept chevreaux, le Vieux Chien et le loup et le Loup et le renard qui allèrent à la pêche : six contes magnifiquement illustrés, à lire et à relire avec les petits.

  • Une véritable chasse à l'homme est ouverture à travers toute l'Europe, de Moscou à Paris. Chasse impitoyable, jalonnée de cadavres, où de chasseur on devient vite gibier.
    Plusieurs rivaux sont sur la piste d'un homme en cavale, dont les révélations pourraient compromettre de hauts responsables russes. Les uns sont résolus à le réduire définitivement au silence, d'autres, à le récupérer pour le faire parler. Ces derniers font appel au fameux Drongo : ancien du KGB, individualiste et bon vivant, devenu détective privé, dépourvu d'illusions mais non de principes. Dans la chasse au fuyard, Drongo a pris le départ le dernier. Comment pourra-t-il combler son retard ? Un excellent polar au coeur du pouvoir russe actuel.

  • Un guide de conversation super pratique et en couleurs, avec un mini-dictionnaire inclus + du contenu MP3 offert, à 7,95 € ! Vous partez en voyage à Saint-Pétersbourg ? Vous faites escale à Moscou ? Vous visitez la Sibérie lors d'un arrêt en Transsibérien ? Ce guide de conversation est fait pour vous ! Il décrit toutes les situations courantes que peuvent rencontrer les voyageurs : - s'adresser à un tour operator - faire une réservation - emprunter les transports - visiter une ville, les musées... - faire des achats et utiliser des services - sortir et faire des activités - gérer les urgences L'accent est mis sur les besoins spécifiques des voyageurs mais l'ouvrage contient également des astuces facilitant l'apprentissage et l'utilisation du russe et des infos culturelles sur les coutumes et spécialités russes. Alors, vous partez quand ? Avec un mini-dictionnaire + du contenu MP3 offerts !

  • Y a-t-il un Christ russe? A priori il n'y a pas davantage un Christ propre à la Russie qu'il n'y a de Christ rhénan ou catalan, romain ou byzantin. Et pourtant, il n'est pas douteux qu'il existe une approche propre à la mentalité, aux traditions, à la culture d'un peuple dont Dostoïevski a écrit qu'il ne peut l'imaginer "séparé du Christ".
    Michel Evdokimov nous présente ici le Christ dans la littérature russe du Xe au XIXe siècle, c'est-à-dire de l'époque fondatrice du baptême du peuple russe, en 989, au siècle qui vit un tel épanouissement de la littérature et de la philosophie qu'on a pu parler, à son sujet, d'un siècle d'or.
    À travers des textes qui, dans leur grande majorité, n'ont jamais été traduits en français, l'auteur laisse parler les martyrs, les spirituels affamés du Dieu vivant et de sa parole, les moines, les poètes et les thaumaturges de l'immense littérature russe. Il évoque aussi le père Alexandre Men, figure lumineuse de la foi russe au XXe siècle.
    Tous ont écrit le visage, le destin et le mystère du Christ de Dieu, Agneau immaculé et glorieux. Au Christ, nous disent-ils, tout homme peut confier sa douleur et adresser sa demande de pardon. Et de Lui, il peut recevoir une parole vivante dans son lourd silence, et l'exaucement de son brûlant désir.

  • Alors qu'il mène l'enquête sur le meurtre d'un journaliste à Moscou, Drongo, ancien agent du KGB, doit venir en aide à une autre journaliste, poursuivie par les autorités après avoir surpris une conversation suspecte au Parlement. Des investigations croisées au coeur du pouvoir russe et de ses politiciens sans scrupules, sur fond de tensions ethniques.

  • Paris, début des années 1970. Nous faisons la connaissance d'une famille de la haute bourgeoisie où Mathilde, la cadette, cherche à tromper son ennui. Ainsi promène-t-elle son spleen dans les fameux « rallyes », fait l'école buissonnière, couche avec son cousin Franz, en attendant l'événement qui devrait tout changer : le bal de ses dix-huit ans. Quelle déception : au lendemain de la fête, la vie reprend son cours entre les immeubles haussmanniens, routinière et absurde. Mathilde voudrait ne plus avoir à vivre, elle tombe dans l'anorexie... Mais dans un « certain milieu », on ne met pas fin à ses jours : on est d'abord soigné dans une clinique ruineuse, puis on se marie. Mathilde n'a guère de prétendant ? En guise d'époux, sa mère va lui trouver un veuf, russe, de vingt ans son aîné, seul rescapé d'une famille juive déportée sous l'Occupation. L'homme, désargenté, violent, a des fréquentations louches, mais aussi une énergie tonitruante qui fascine Mathilde. Au son des airs slaves qu'il joue si bien, la vie pourra-t-elle recommencer ?
    L'auteur réalise une galerie de portraits et de personnages qui, savoureux ou détestables, sont à la fois littéraires et vrais. Un roman - une autofiction ? - entre deux tons, deux religions, deux mondes, qui parvient à construire des ponts inattendus.

    Gouverneur de l'Université hébraïque de Jérusalem, Anne-Marie Mitterrand est l'auteur d'une dizaine de romans, dont Un nom dur à porter (éditions du Rocher, 2003). Dans ce nouvel ouvrage, elle nous offre une tranche de vie singulière, captivante et souvent drôle, inspirée de sa propre histoire.

  • Baba Yaga a pondu un oeuf Nouv.

    « Au premier abord, elles sont invisibles. Et puis, un beau jour, vous commencez à les remarquer... »
    Pupa, une ex-gynécologue acerbe au corps tout fripé, décide d'offrir à ses deux amies des vacances luxueuses dans un spa à Prague. Beba, une ancienne infirmière aux cheveux blonds et aux seins énormes, est la reine des lapsus et cite constamment des poèmes qu'elle n'a jamais appris. Kukla, une grande femme élégante, a été veuve plus souvent qu'à son tour. Pendant leur séjour, ce trio étonnant de vieilles sorcières vivra de folles aventures dans un décor de massages, de mousse, de jeux de hasard : elles croiseront un jeune masseur dont le membre est perpétuellement au garde-à-vous, un Américain richissime, un mafieux russe ruiné et un médecin spécialiste de la jeunesse éternelle...
    Avec Baba Yaga a pondu un oeuf, Dubravka Ugresi? réécrit le mythe slave de Baba Yaga - une sorcière mangeuse d'enfants - pour évoquer le devenir des femmes âgées. C'est un roman érudit, hilarant et plein d'autodérision.

  • Les Romanov

    Marina Grey

    Quel nom, autre que Romanov, pourrait faire surgir l'ancienne Russie des ombres du passé, nous entraîner à Moscou et à Saint-Pétersbourg dans la splendeur des palais et des églises, dans la froideur hideuse des geôles...
    Entre avril 1613 où Michel, le premier tsar Romanov, quittait le couvent Ipatiev (à Kostroma) pour se faire couronner et avril 1918 où Nicolas II, le dernier tsar Romanov, entrait, prisonnier, dans la "maison Ipatiev" (à Ekaterinbourg) où la mort l'attendait, il s'est passé trois cent cinq ans.
    Dix-huit tsars et tsarines Romanov se sont succédé sur le trône ; en ces souverains qui ont fait la Russie, législateurs, conquérants ou... fantoches, Marina Grey a découvert des hommes et des femmes passionnés ou nostalgiques, tendres ou cruels. Son formidable talent d'évocation, sa connaissance de l'ancienne Russie lui permettent de rentrer dans l'intimité de cette famille hors du commun, de traduire leurs joies, leurs peines, leurs folies, leurs violences. Si les faits, les évènements, n'étaient pas scrupuleusement respectés, on pourrait penser à un "roman des Romanov".
    Il est, de toute façon, vrai qu'en Histoire, la réalité dépasse souvent la fiction...

    Marina Grey, née Marina Denikine, productrice de radio et de télévision, écrivain, est une spécialiste reconnue de la Russie des tsars qu'elle a évoquée dans Enquête sur le massacre des Romanov et Mon père, le général Denikine.

  • Léon Bakst est né en 1866 et mort en 1924 en Russie. Peintre, illustrateur, designer de costumes et de décors, Bakst attacha son nom à la grande aventure des Ballets Russes. Il rejoint au début du XXe siècle, Diaghilev et Bernois dans la présentation d´une nouvelle scénographie faite de couleurs, d´imaginaire, qui révolutionna le monde du ballet par sa modernité et son exotisme. Il participa au journal World of art. Jean Cocteau écrivit un très joli livre sur Bakst dans les années 1910, Un Certain Bakst.

  • Marc Chagall (Vitebsk, 1887 - Saint-Paul-de-Vence, 1985) Chagall est né dans une famille juive de stricte obédience pour laquelle l´interdit de représentation de la figure humaine avait valeur de dogme. Après un échec à l´examen d´entrée à l´école des Arts et Métiers du baron Stieglitz, Chagall intègre plus tard celle fondée par la Société impériale d´encouragement des Beaux-Arts dirigée par Nicolas Roerich.
    En 1910, il s´installe à Paris qui sera son «second Vitebsk ». Chagall retrouve à la Ruche de nombreux compatriotes attirés, eux aussi, par le prestige de Paris. Lipchitz, Zadkine, Archipenko, Soutine qui maintiendront, autour du jeune peintre, le parfum de sa terre natale. Les auteurs des premières études sur Chagall relevaient déjà que Paris avait influencé sa manière picturale, avait apporté une nervosité frêle et une netteté aux lignes qui répondent avec assurance et justesse à la couleur et pour beaucoup, la commandent. L´observateur le plus attentif, le plus passionné, se révèle parfois incapable de distinguer le Chagall «de Paris » du Chagall «de Vitebsk ».
    L´artiste n´est pas contradictoire ni «dédoublé », mais il demeurait constamment ouverts, regardant en lui et autour de lui, considérant le monde environnant, les idées de son époque, les souvenirs du passé. Chagall est doué d´une sorte «d´immunité stylistique », il s´enrichit sans rien détruire de sa propre structure. Il s´enthousiasme, apprend en toute ingénuité, se défait de la maladresse juvénile, mais sans perdre son «authenticité ». Parfois, c´est comme s´il regardait le monde à travers le prisme magique de l´école de Paris.
    Alors il engage un jeu tout en finesse et en sérieux avec les découvertes du tournant du siècle, alors l´adolescent se considère, ironique et songeur, dans un miroir où s´unissent tout naturellement les acquis picturaux de Cézanne, la spiritualisation fragile de Modigliani, les rythmes complexes des plans qui rappellent les expériences des premiers cubistes (Autoportrait devant le chevalet, 1914).
    Cependant, au-delà des analyses qui, aujourd´hui, éclairent les sources judéo-russes du peintre, les filiations formelles héritées ou empruntées, mais toujours sublimées, une part de mystère demeure dans l´art de Chagall. Ce mystère tient peut-être à la nature même de cet art qui puise dans le souvenir.

  • Nouvelle édition mise à jour du Guide de conversation Le russe pour les Nuls !

    Avec 26 000 lecteurs conquis, le guide de conversation Le russe pour les Nuls revient tout en couleurs pour cette nouvelle édition.
    Des bases de la prononciation au vocabulaire nécessaire pour sortir en ville, de la grammaire aux indications nécessaires en cas d'urgence en passant par tous les termes essentiels à connaître si vous souhaitez aller au restaurant, apprendre le russe ne sera plus une corvée !

  • LE ZIRCUS DU RÉMOULEUR.

    M.F. Honoré

    • Bookelis
    • 29 Novembre 2016

    L'histoire le Zircus du rémouleur aborde le thème de l'occupation en 1914 sans occulter la réalité des horreurs... la survie journalière dans les joies et peines de personnes civiles pendant la guerre. Durant la guerre 14/18 , alors qu'un abbé venait d'être fusillé, un vieil homme... rémouleur de son état, est sollicité par un vicaire allemand afin de s'occuper de jeunes orphelins à sauver de la barbarie et avec eux, accomplir les premiers transports de grands blessés par voie fluviale.

  • LES ÂMES MORTES

    NICOLAS GOGOL

    • Bookelis
    • 18 Février 2017

    Les Âmes mortes (publié originellement avec le sur-titre Les Aventures de Tchitchikov et le sous-titre PoèmeN) est un roman de Nicolas Gogol paru en 1842. Narrant sur un ton comique les mésaventures d'un petit escroc dans la province de l'Empire russe des années 1820, le roman est aussi une troublante dénonciation de la médiocrité humaine et est considéré comme une des oeuvres maîtresses de la littérature russe. |Wikipédia|

  • Ariane, jeune fille russe est un roman de Claude Anet publié en 1920.
    Résumé
    | En Russie vers 1900 Ariane, 17 ans, n'a plus sa mère et vit chez sa tante Varvara qui la trouve avec son propre amant. Elle dit à Ariane d'aller à l'université. Ariane est d'accord mais elle refuse l'aide de Varvara et va à Moscou. Elle s'y éprend du riche Constantin. À la fin des cours, il l'emmène 15 jours en Crimée puis il part 3 mois à New York. Quand il revient, elle va vivre chez lui. Elle avoue qu'elle couche avec un homme pendant les vacances et qu'il lui paye ses études. Il la quitte mais au dernier moment, l'emmène avec lui...|
    |Source Wikipédia|

  • Pioneer of geometric abstract art and one of the most important members of the Russian Avant-garde, Malevitch experimented with various modernist styles. In reaction to the influence of Cubism and Futurism on artists in Russia, Malevitch in his art reduced the world of nature to basic elements and colours, such as in his Red Square (1915). He introduced his abstract, non-objective geometric patterns in a style and artistic movement he called Suprematism. One of the important names of the twentieth century, he however turned back to Primitivism once Russia's communist leaders forced him to do so.

  • Kasimir Malewitsch (1878-1935) war ein Maler und ein großer Kunsttheoretiker, vor allem aber war er der Begründer des Suprematismus, einer auf geometrische Formen gegründeten Ausprägung der reinen abstrakten Kunst. "Der Suprematismus", schrieb er, "hat mich etwas entdecken lassen, das bis dahin noch nicht verstanden worden war, ... im menschlichen Bewusstsein gibt es ein unüberwindliches Verlangen nach Raum und den Willen, der Erde zu entfliehen."
    Diese neue Publikation präsentiert die brillanten Arbeiten Malewitschs, dieses höchst originellen Künstlers, der sich erst im Alter von 27 Jahren wirklich ernsthaft der Malerei zuwandte und sich das Zeichnen aus bloßer Neugier und reiner Freude am Lernen aneignete. Gerry Souter macht uns einmal mehr mit den Werken eines brillanten Künstlers sowie einer neuen Sichtweise der Persönlichkeit des Künstlers vertraut.

  • Après avoir quitté leur manoir en ruine et traversé l'Allemagne à pied d'est en ouest, Else et ses quatre enfants sont enfin arrivés à Düsseldorf. Magnus, le frère de son mari, consent à les accueillir, mais n'a d'autre choix que de les abriter dans son sous-sol humide et inconfortable. Comme Else ne veut pas être à sa charge, elle accepte un poste de serveuse dans un restaurant, puis est engagée par les Forces britanniques comme traductrice.

    Alors que la reconstruction de l'Allemagne de l'Ouest s'amorce grâce au Plan Marshall, la veuve de Johan Von Steiner agrandit le cercle de ses amis et connaissances, même si elle tente de cacher du mieux qu'elle le peut ses origines aristocratiques. Et quand un nouvel emploi se présente, cette fois dans des bureaux diplomatiques étasuniens, Else rencontre un homme dont elle tombe amoureuse. Mais à nouveau, le destin s'acharne sur elle, le malheur l'accable. Saura-t-elle une fois encore faire preuve de résilience, qualité essentielle en ces temps difficiles où rien n'est acquis?

    Ce second et dernier tome de la nouvelle série de Janine Tessier nous ramène au coeur du conflit le plus meurtrier de l'histoire, avec ses difficultés, ses horreurs et surtout, ses incalculables séquelles.

empty