• Hernani

    Victor Hugo

    En imposant Hernani, chef-d'oeuvre du drame romantique, à la Comédie-Française, temple du classicisme, Victor Hugo fut à l'origine de l'une des plus célèbres batailles de l'histoire littéraire. « Tissu d'extravagances », fruit d'un « esprit humain affranchi de toute règle et de toute bienséance », selon la censure, Hernani marquait l'avènement d'un théâtre mariant le sublime au trivial et investi par le lyrisme, l'épique et la politique.
    Drame historique retraçant l'accession à l'Empire de Charles Quint, comédie d'intrigue mettant en scène un roi, un vieillard et un bandit épris de la même femme, tragédie héroïque sous-tendue par la loi de l'honneur aristocratique, Hernani incarne le mélange des genres. Consacrant le triomphe de l'avant-garde artistique, la création de cette pièce flamboyante, au printemps 1830, entérinait la révolution française du goût.
    Dossier
    1. La réception de l'oeuvre
    2. Fortune d'Hernani à la scène
    3. Le vers hugolien
    4. Histoire et politique dans Hernani

  • Sur la nouvelle liste de l'Education nationale, Cycle 2, niveau 2.
    Le père d'Abel, qui est garde-forestier en Guyane, ramène un soir à son fils un anaconda blessé. Abel décide de le soigner et de le garder. Mais la présence d'un serpent dérange les habitants du quartier. L'un d'eux oserait-il s'en prendre au malheureux animal ?

  • Mon coeur serré comme une sardine Nouv.

    1967. Jacob a huit ans et vit à Safi, une petite ville côtière du Maroc qui sent bon les épices et la sardine. Son meilleur ami, c'est Brahim. Ensemble, ils partagent tout et jouent aux osselets. Ils sont juif et musulman mais se vivent d'abord comme des Marocains. Pourtant, à la veille de la guerre des Six-Jours, les relations entre Israël et les pays arabes se tendent. Même si le conflit a lieu à des milliers de kilomètres, le climat entre les deux communautés se dégrade aussi à Safi. L'amitié de Brahim

    et Jacob résistera-t-elle ?

     

    Un roman tendre et fort qui porte sur la différence, la guerre et l'exil, le regard innocent de l'enfance.

  • Clotilde accepte un poste au sein d'un groupe néerlandais de cycles, Bike Wick. L'opportunité semble inespérée : il s'agit de développer l'activité en France et le patron, M. Van Der Klipp, lui donne carte blanche...

     

    Un an après son arrivée, Clotilde est parvenue à introduire des solutions innovantes, tout en gagnant l'estime de ses équipes. Quand M. Van Der Klipp annonce son départ et leur présente son remplaçant, Karl Liechtenstein, elle entend bien continuer sur sa lancée. Mais le style managérial de Karl Liechtenstein est pour le moins déconcertant, et la jeune femme se voit progressivement prise au piège dans un engrenage infernal.

     

     

    « Le récit illustre parfaitement la place du travail dans la construction de l'identité psychique de chacun de nous. Jamais neutre, il peut être soit constructeur, soit destructeur. Une grande leçon d'honnêteté et de courage ! »

    NICOLAS SANDRET, médecin, inspecteur régional du travail, attaché à la consultation de pathologie du travail à l'hôpital de Créteil.

     

    « Kikka réussit à parler d'un problème de société trop peu présent dans la littérature française. Elle y parvient avec brio, montrant ainsi que personne n'est à l'abri de cette descente aux enfers qu'est le harcèlement au travail. »

    ALEXANDRA, librairie Au fil des pages

  • Du chaos naissent les étoiles Nouv.

    « Vous devez sauver la vie de trois inconnus en moins de quinze jours. Sinon, ce sera le néant. »

     

    Juliette, libraire passionnée, est abordée un jour par une étrange jeune femme qui lui prédit sa mort prochaine tout en lui délivrant ce sinistre avertissement. A-t-elle affaire à une folle ? Juliette, dotée depuis toujours d'une intuition infaillible, sent confusément qu'elle doit relever le défi. Le compte à rebours commence quand une première personne fait appel à elle, suivie rapidement d'une deuxième... Pour se sauver elle-même, Juliette se retrouve liée au destin de trois inconnus. Elle découvre alors qu'elle a plus à gagner que la vie dans ce mystérieux marché.

     

    Dans cette histoire haletante, entre la vie et la mort, Marilyse Trécourt raconte un amour qui peut survivre à tout.

  • Dans le Paris d'aujourd'hui, Raphaëlle et Antoine s'aiment, se séparent, se retrouvent... pour mieux se séparer et s'engouffrer dans l'âge adulte. En quête de sens, ils ont du mal à trouver leurs repères. Un premier roman d'une grâce absolue. Une écriture éblouissante et sensorielle. La force d'un roman générationnel.
    Ils se sont connus à l'université et aiment se retrouver.
    Le temps est aux discussions intenses et à la fête. Jusqu'au jour où, insidieusement, ils arrivent à ce moment de transition, de bascule entre les études et le monde du travail. De rupture aussi.
    Après la fête saisit cet instant, celui de la fin de l'insouciance, quand les amis s'éloignent et que les premières amours se tarissent. Même celles de Raphaëlle et Antoine.
    Tous deux habitent le quartier de Château-Rouge, à Paris. Elle est issue de la petite bourgeoisie, lui vient de la cité. Elle trouve rapidement du travail quand le chemin se fait pour lui plus épineux...Et la réalité se rappelle soudain à eux. Comment faire alors pour que la vie, toujours, reste une fête ?
    D'une écriture poétique, Lola Nicolle prend le pouls d'une époque, d'un âge aussi et livre un texte fort, générationnel. La grâce de l'amitié n'est jamais loin, celle des livres non plus.
    " Tout était devenu lumineux, fluide. Les nuits semblaient claires et débordaient de sons merveilleusement électroniques. Nous allions en club. Nous écoutions de vieilles chansons, celles de Niagara, celles des Rita Mitsouko - lorsque tu entendais Marcia Baila tu te précipitais vers moi : C'est une chanson tellement triste, personne n'écoute jamais les paroles, mais ça parle d'une fille qui a un cancer. Tu le savais ? Et tu me prenais la main pour que nous dansions ensemble, comme pour conjurer le sort et éloigner le malheur de la maladie qui rôdait trop souvent autour de ta maison. La scène se répétait à chaque soirée. À mesure que le taux d'alcoolémie augmentait, la playlist se révélait de plus en plus nostalgique. Marcia Baila arrivait toujours au moment de rupture, où, titubant, tu pouvais abandonner ces minuscules émotions dans le puits d'une nuit qui paraissait ne pas trouver sa fin. "

  • Tu vis en moi Nouv.

    Tout commence à six heures du matin, quand deux journalistes endormis travaillant pour la même radio échangent sans le savoir leurs téléphones portables. Francesca est une force de la nature, toujours en mouvement, toujours joyeuse : on l'appelle Wondy, de Wonder Woman. Alessandro est joueur et un peu maladroit, il se laisse embarquer par la fougue de Francesca et l'amour qui les lie bientôt. Avec elle, il apprend, jour après jour, à ressentir pleinement chaque émotion, à ne pas reculer devant les difficultés. Ensemble, ils ont à mener le plus terrible des combats : celui qui ne peut être gagné. Elle ne s'en relève pas. Mais c'est une mort qui ouvre sur la vie. Devenu messager de l'optimisme forcené de Francesca, Alessandro incarne aujourd'hui la foi et la résilience qui habitaient leur histoire.

    Avec pudeur et sincérité, Tu vis en moi témoigne de l'épreuve qu'est le cancer, pour ceux qui en meurent, pour ceux qui restent. Formidable hymne à la résilience, il célèbre la force qu'on trouve en soi dans ces moments douloureux, celle qu'on se découvre après, pour continuer à vivre autrement.

  • Starling

    Mélanie Taquet

    starling ['st:arhn] n (bird) étourneau (m)

    À trente et un ans, Emma vit comme un étourneau solitaire en quête d'une famille. Hypersensible et introspective, elle passe ses soirées à lire ou à se perdre sur Netflix, vagabonde dans Londres et écrit pour oublier les problèmes de sa vie.

    Quand la jeune femme accepte de suivre Chiara, sa meilleure amie et colocataire à une soirée au pub, elle est loin de se douter que Bilal, fantôme d'une relation interdite, va refaire une entrée fracassante dans sa vie et tout bouleverser sur son passage. Avec l'aide de Chiara et de son "carnet des petits bonheurs", Emma comprendra que la douleur s'apprivoise, et que grandir n'est pas une malédiction...

    Un roman tendre et percutant, une quête de soi qui nous embarque avec humour et émotion entre Londres, Prague et Paris.

  • Dans la paisible ville d'Avalon, un scandale vient d'ébranler le quotidien sans histoire de la communauté : George Woodbury, enseignant affable et respecté, père et époux bien-aimé, est accusé d'agression sexuelle envers de jeunes élèves. Comment les membres de la famille vont-ils composer avec cette situation ? Comment défendre quelqu'un qu'on aime tout en luttant contre la possibilité de sa culpabilité ? Sous des allures de page-turner, Des gens irréprochables interroge la culture du viol, le patriarcat et les privilèges de certaines élites masculines. Il explore avec subtilité les thèmes de la loyauté et de la trahison, au sein d'une famille fragilisée par le scandale.


    "Ne manquera pas de provoquer le débat" Library Journal

    "Intense, empathique et intelligent" Toronto Star

    "Un puissant page-turner" Cosmopolite

    "Un roman captivant, qui met en lumière la dynamique familiale sous une pression extrême" The Vancouver Sun

  • Melchior, aristocrate schizophrène, Spot, voyou notoire, et Doudou, prétentieuse élégante, se partagent une maison, un jardin, une impasse à Shanghai. La cohabitation n'est pas de tout repos, mais les saisons passent, rythmées par les mêmes constantes : l'heure des croquinettes, l'observation des bipèdes de compagnie aux moeurs déconcertantes, les siestes sur le sol chaud de la terrasse, la chasse à la blatte ou aux kikis. Un jour, pourtant, rien ne va plus sous les bambalous...

    Melchior, Spot et Doudou sont des chats. Leurs aventures félines se déploient en chroniques drôles, poétiques, souvent fantasques, ignorantes du drame qui se joue pour leurs domestiques humains. Le charme de ce roman inclassable tient à la grâce et à la dérision dont se parent nos vies, contemplées avec des yeux de chats.

  • Nell Stevens a plus de quarante ans et quand elle regarde en arrière, le bilan manque de filtres Instagram : le bibliocafé qu'elle a monté avec son fiancé en Californie a fait faillite, le fiancé en question s'est fait la malle, elle est célibataire, sans enfant, fauchée, à la dérive. Qu'à cela ne tienne ! De retour à Londres, sa ville natale, elle est déterminée à prendre un nouveau départ. À la même époque l'année suivante, la chance aura tourné, se promet-elle. Tout d'abord, cependant, elle a quelques confessions à faire...


    "Une histoire hilarante et pleine de fougue sur les hauts et les bas de la quarantaine, avec un personnage intelligent et insolent que vous encouragerez du début à la fin."
    Mike Gayle, auteur et journaliste

    "Une lecture parfaitement réconfortante pour quiconque pense que la vie ne se déroule pas comme prévu, qu'il ait quarante, quatorze ou quatre-vingt-quatre ans."
    Chrissie Manby, autrice

    "Ce roman est un feu d'artifice d'espoir et de bonheur."
    Marie Claire Australie

  • Une adaptation de l'aventure légendaire du justicier des bois.

  • 21 avril 2015. Thomas, 38 ans, se retrouve par hasard devant la demeure familiale où il a vécu les plus belles années de son enfance. Alors qu'il s'aventure, nostalgique, dans la maison désormais abandonnée, sa grand-mère défunte lui apparaît et lui fait une proposition : revivre les vingt dernières années de sa vie. Le 21 avril 2015, il devra se présenter au même endroit et faire un choix : retourner à son ancienne vie ou rester dans sa « nouvelle » vie.
    Thomas accepte. Projeté dans son passé, il a 18 ans de nouveau, et tous ses souvenirs en tête. Mais refaire le parcours à l'envers n'est pas aussi simple...
    Dans une dimension parallèle, Thomas sera amené à prendre de nouvelles décisions. Aura-t-il le courage de tout recommencer ? Oubliera-t-il sa première vie, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d'ailes du papillon ?

  • « Un jour j'ai sorti un livre, je l'ai ouvert et c'était ça. Je restai planté un moment, lisant et comme un homme qui a trouvé de l'or à la décharge publique. J'ai posé le livre sur la table, les phrases filaient facilement à travers les pages comme un courant. Chaque ligne avait sa propre énergie et était suivie d'une semblable et la vraie substance de chaque ligne donnait sa forme à la page, une sensation de quelque chose sculpté dans le texte. Voilà enfin un homme qui n'avait pas peur de l'émotion. L'humour et la douleur mélangés avec une superbe simplicité. Le début du livre était un gigantesque miracle pour moi. J'avais une carte de la bibliothèque. Je sortis le livre et l'emportai dans ma chambre. Je me couchai sur mon lit et le lus. Et je compris bien avant de le terminer qu'il y avait là un homme qui avait changé l'écriture. Le livre était Demande à la poussière et l'auteur, John Fante. Il allait toute ma vie m'influencer dans mon travail. » (Charles Bukowski, 1979) « Une ligne, dix lignes, une page. On ouvre un livre de John Fante et l'on se dit que c'est ça. Que la vie est là, brute, brutale, brûlante. L'émotion à l'état pur. Des mots qui mordent dans le tendre. Et toute cette souffrance qui jaillit d'un volcan jamais éteint, jamais refroidi. » (André Clavel, L'Express)

  • Lorsqu'Héloïse rencontre James dans ce wagon du TGV Lyon-Paris, le coup de foudre est réciproque.
    Mais rien n'est simple pour Héloïse. D'abord, elle ne croit pas au coup de foudre : le romantisme, très peu pour elle ! Ensuite son sens de la loyauté est particulièrement aigu, au point d'être dans cette histoire un vrai handicap. La jeune femme fait donc taire ces sentiments inédits dont elle ne sait que faire, et ce qui aurait pu être le début d'une belle idylle en reste là.
    Deux ans et demi plus tard, après bien des épreuves et pas mal d'errance, Héloïse et James se retrouvent par hasard en Écosse. Le coeur d'Héloïse n'a rien oublié. Elle est prête à croire que le destin vient de lui accorder une faveur. James, en revanche, ne se souvient pas d'elle. En effet, beaucoup de choses ont changé en deux ans et demi. Beaucoup, oui, mais pas toutes...

  • Charles Darwin connaissait par coeur ses romans, Winston Churchill la lisait pendant le Blitz et Virginia Woolf la comparaît à Shakespeare. Aujourd'hui encore, Jane Austen (1775-1817) suscite dans le monde entier une véritable passion. Quel est son secret ?
    Il y a dans ses romans beaucoup de la vie qui a été la sienne : la campagne du Hampshire, le monde corseté de la gentry, les bals dans les manoirs, les jeunes filles promises au mariage, la domination des hommes, ces héritiers qui ont tous les droits. Quand Jane Austen commence à écrire, ses manuscrits essuient refus sur refus. Mais la jeune fille n'abandonne pas et se consacre corps et âme à la littérature, quitte à renoncer à fonder un foyer. Tout plutôt qu'un mariage sans amour. De 1811 à 1818, elle écrit six romans, dont les chefs-d'oeuvre Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Emportée par une maladie soudaine, elle n'assistera pas au succès de son oeuvre.
    Ce portrait vivant et délicat plaira à tous les inconditionnels de la romancière et convaincra ceux qui ne la connaissent pas encore de la découvrir.

  • Une enquête dramatique menée par un jeune garçon.

  • Peu de lecteurs connaissent encore Erckmann-Chatrian. Appréciés de George Sand et d'Alphonse de Lamartine, défendus par Victor Hugo, ils ont subi le sort des auteurs édités par Hetzel : désignés comme des écrivains régionalistes s'adressant uniquement à la jeunesse, ils sont passés de mode. Après avoir paru dans la Bibliothèque verte et sous forme d'extraits dans les manuels scolaires, leurs romans ont été oubliés. Pourtant, Émile Erckmann (1822-1899) et Alexandre Chatrian (1826-1890), auteurs lorrains, figurent parmi les écrivains les plus lus du XIXe siècle. Avec pour cadre la vie quotidienne d'une campagne reculée, celle des environs de Phalsbourg puis des petits villages de Lorraine et des Vosges, leurs écrits abondent de menus faits recueillis auprès des villageois. Mais ce réalisme alors en vogue s'y trouve nettement infléchi par un idéalisme volontaire voire optimiste : « Il faut que tout soit un peu idéaliste, car la réalité plate, telle qu'on la comprend et qu'on la pratique aujourd'hui est trop assommante » confie Erckmann. Leur prose s'en trouve enrichie à la fois de considérations métaphysiques, du recours à l'étrange et au fantastique mais aussi d'un didactisme républicain. Leur devise pourrait être « édifier et instruire ». La présente édition annotée de leurs oeuvres comprend trois recueils de contes - Contes fantastiques (1860), Contes de la montagne (1860) et Contes des bords du Rhin (1862) - et trois romans - L'Ami Fritz (1864), Histoire d'un conscrit de 1813 (1864), Waterloo (1865). Elle reprend la première édition de chaque oeuvre en volume et est accompagnée d'une introduction générale, de notices pour chaque partition, de notes explicatives, d'un dictionnaire des personnages, d'une bibliographie, d'une chronologie et d'index.

  • Une petite fille à lunettes est choisie pour le tournage d'un film. Le premier roman d'Anne-Laure Bondoux, aujourd'hui réédité ! Un film va être tourné au village ! C'est la boulangère qui a montré l'annonce à Noémie : " Pour les besoins du film, la production recherche des enfants entre sept et neuf ans. Envoyer une photo... " Noémie aimerait bien jouer la star, mais elle n'y croit pas trop... Car avec ses lunettes, elle ne se trouve pas assez jolie !

  • Florence et Nicolas se sont aimés passionnément lorsqu'ils étaient jeunes adultes, avant qu'elle ne décide de rompre sans

    donner d'explication. Mais l'amour peut-il mourir simplement parce qu'on l'a décidé ? Quelques années plus tard, les anciens

    amants se croisent dans les rues de Montpellier et ces retrouvailles inopinées ouvrent la voie à une correspondance par e-mails sur plusieurs décennies.

     

    Par écran interposé et parfois dans la vraie vie, ils partagent leur quotidien, se taquinent, se disputent, se conseillent. Cette

    délicate valse entre confidences et non-dits les amène à explorer l'intimité qui les unit malgré le temps qui passe.

     

    Réponds-moi sonde les eaux floues qui séparent l'amour et l'amitié, parce qu'en matière de sentiment, rien n'est jamais

    bien défini.

     


    Mélanie Taquet partage son temps entre son travail dans l'éducation et sa passion pour l'écriture et les voyages. Réponds-moi

    est son troisième roman.

  • "Je m'appelle Rose Baron. J'ai 40 ans. Je suis experte en psychologie positive - la science du bonheur. Mon nouvel ouvrage Une vie heureuse : les dix commandements est n° 1 des ventes depuis plusieurs mois déjà. De conférences en plateaux télé, je distille la bonne parole et dévoile à mes semblables les secrets d'une vie harmonieuse et parfaitement heureuse. Je m'appelle Rose Baron. J'ai 40 ans... et je suis épouvantablement malheureuse."

    La vie de Rose Baron part en miettes. Son mari l'a quittée, son frère Raphaël est mort prématurément, et son médecin la pense en burn-out. Lors de la soirée d'anniversaire organisée pour ses 40 ans, elle fait momentanément disparaître tous ses soucis en buvant plus que de raison. Le lendemain, Rose reçoit un message anonyme.

    Un mystérieux M. lui adresse un ultimatum : "Rose Baron, tes commandements tu appliqueras !" À partir de cet énigmatique rappel à l'ordre, Rose, assistée de sa joyeuse et fidèle bande d'amis, va mener l'enquête : qu'a-t-elle fait pendant cette soirée d'anniversaire dont elle n'a plus aucun souvenir ? Qui est M. et que lui veut-il ?

  • Ce livre est une plongée dans les lectures de mon enfance : livres de classe, romans pour enfants ou que j'ai lus enfant, contes, poèmes. L'amour des livres est un amour d'enfance. Non seulement l'enfant a des impressions plus vives, mais il comprend avec une pénétration instinctive qu'il perd en devenant adulte. Même ce qu'il ne comprend pas, il le comprend mieux que quand il le comprendra. Seuls les enfants savent lire.

  • Paris, 1572. Le protestant Bernard de Mergy retrouve son frère converti au catholicisme. Ne voulant pas se quereller pour leurs croyances religieuses, les deux jeunes gens sont bien décidés à profiter des plaisirs de la vie à la cour des Médicis. Mais alors que Charles IX chasse à courre, les massacres de la Saint-Barthélemy se préparent.

  • Reprendre au pied levé une agence de publicité spécialisée en cosmétique : voici la mission confifiée à Bobette ! Elle hérite d'une équipe au bord du burn-out, malmenée par les agissements de son unique cliente, Super Power. Les créatifs sous pression s'évertuent à cracker la coconut. En vain. Les demandes contradictoires les submergent : une noix de coco puissante, mais pas trop, travaillée par la main de l'homme, mais pas trop, toujours plus de plumpy glowy... Jusqu'où ira l'inflflation de l'absurde ? Bobette le découvrira à ses propres dépens.

     

    Cette Super Power en roue libre, autorisée à exercer sans limite sa folie toxique, incarne les défaillances profondes d'un système, où la logique du profifit sacrififie l'humain. N'en fais pas une affaire personnelle est le récit tour à tour réjouissant et sidérant d'une descente aux enfers, qui vient dire toute la violence du monde du travail aujourd'hui.

empty