• Artémis. Seize mètres d'aluminium, douze tonnes, taillé pour les mers de glace. Pendant quarante jours, quatre architectes paysagistes embarquent sur ce voilier pour étudier le territoire du cercle polaire. En plein coeur d'une nature vertigineuse, mais soumis à un confinement qui ressemble à un huis-clos, ils vont être confrontés aux contraintes impitoyables tant du groupe qu'ils forment avec le capitaine du voilier et son adjoint que de ce désert glacé dont la nature est aussi toxique qu'ensorcelante.

    Anne-Sophie Subilia est membre de l'AJAR, elle a travaillé avec Philippe Rahmy et Noëlle Revaz à la Haute Ecole de Berne et Kenneth White à Montréal. Son écriture se fonde sur une expérience physique de l'espace et la volonté de révéler la profondeur de l'ordinaire qui nous constitue.

  • Nous sommes des êtres de relations, et pourtant... 

    Dans de nombreuses circonstances, nous sommes susceptibles de rencontrer des difficultés, des tensions, des incompréhensions ou des malentendus. 

    Et si nous nous interrogions sur le sens de ces incidents, que l'auteur appelle Pagaille Relationnelle ? Comment l'accueillir et la transformer en opportunités ? 

    Cet ouvrage aborde les interactions humaines en partant de l'idée qu'une juste dose de Pagaille Relationnelle peut se révéler une véritable source d'énergie ainsi qu'un levier d'action pour développer des relations de qualité. 

    Forte de ce constat et à l'appui d'outils et de clés pour démêler cette Pagaille Relationnelle, l'auteur nous invite à l'apprivoiser pour retrouver de la confiance et du sens dans nos relations familiales, amicales et professionnelles. 

    Renforcer notre estime de soi, améliorer notre communication et cultiver un état d'esprit optimiste nous conduira ainsi vers des relations plus authentiques, sincères et apaisées. 

  • Brenda Schaeffer nous offre un guide essentiel qui nous aidera à créer des relations amoureuses plus vraies et plus satisfaisantes.
    Elle y décrit sa théorie des trois "amoureux" intérieurs qui cohabitent en chacun de nous - l'amoureux dépendant, l'amoureux sain et l'amoureux spirituel. Les explications et les activités que renferme ce livre nous aident à vivre selon des perspectives plus spirituelles que matérielles. Nous découvrons au fil des pages comment mettre en équilibre amour et pouvoir dans nos relations. En suivant la "voie du cour", nous sommes appelés à transformer nos vies et notre environnement. Brenda Schaeffer encourage chacun de nous à appliquer dans la vie ce que notre transformation personnelle nous a permis d'apprendre. Licenciée en psychologie et diplômée en analyse transactionnelle, elle donne des conférences partout aux Etats-Unis et dans le monde. Elle a une grande compétence comme psychothérapeute, formatrice de thérapeutes, conférencière et consultante en communications. Brenda Schaeffer a été formée avec des experts en hypnose, Gestalt, bioénergie, visualisation, et en psychologies existentielle, transpersonnelle, de régression et de croissance.

  • Les différences sont notre lot quotidien. Pourtant, loin de nous réunir, elles nous éloignent et nous isolent les uns des autres.

    Dans notre société hyper-fragmentée, chaque individu est un système en soi, qui y va de sa propre communauté ou de son écosystème, ce qui rend difficile tout objectif commun.

    Et avec la multiplication des échanges ainsi que la cohabitation de quatre générations dans les entreprises, la nature des différences a évolué.

    Cet ouvrage aborde des enjeux primordiaux de notre époque.
    Comment articuler les intérêts individuels avec les intérêts collectifs ? Comment s'ouvrir aux différences pour valoriser les contributions singulières ? Comment accueillir toutes les diversités sans créer du chaos ?

    Forte de son expérience de coach internationale, l'auteure met en lumière l'intelligence inclusive, qui permet de pousser nos capacités humaines à aller au-delà du respect ou de la tolérance pour engager une vraie transformation individuelle et collective.

    Illustré de cas réels et de témoignages de dirigeants, ce livre vous permettra de conclure que « l'enfer, ce n'est plus les autres !

  • Ce recueil de nouvelles d'Olive Senior est un concentré de son talent : dire ce qui fait l'humanité des gens, leur manière de se lier les uns aux autres, leur noirceur, leur gaieté. Bien sûr, nous sommes en Jamaïque, tant dans les campagnes qu'en ville, chez les pauvres et chez quelques riches aussi : Miss Rilla, qui sait rire depuis le fond de son ventre, libre et heureuse ; le long, pâle et maigre Blue Boy ; Beccka qui, à l'âge de onze ans, pose des colles théologiques à l'archidiacre.
    Dans une langue puissante et réaliste, Olive Senior laisse ouverte l'histoire de ses personnages, elle ne décide pas de leur sort. Ce qui l'intéresse, c'est ce grouillement d'humanité, ce concentré de douceur et de dureté que livre chaque page. Le lecteur n'a qu'à se laisser emporter par la musique des paroles.

  • Tu es séparée ou divorcée? Que tu sois celle qui a quitté ou celle qui est quittée, on doit se le dire: une peine d'amour, ça fait mal et ça laisse des traces! Tu viens de voir ton monde s'écrouler, ta famille éclater et, en ce moment, tu as le coeur en miettes?

    Ne désespère pas, car avec ce petit guide, tu te sentiras moins seule. Il t'aidera à recoller les morceaux et à y voir plus clair pour cette nouvelle vie qui est devant toi.

    Et qui a dit que le divorce, ce n'était pas drôle? Tout au long de ce livre, tu y trouveras des jeux de rôle entre la Divorcée qui, avec humour et dérision, te racontera ses péripéties et ses états d'âme vécus lors des diverses étapes de sa séparation et la Coach qui te proposera différents trucs et outils de coaching.

  • «À l'âge de 51 ans, après une relation de 12 années, j'ai eu à dire à l'homme que j'aimais de partir. Le soir même, je suis tombée en amour avec une personne formidable à qui j'ai promis fidélité pour le reste de mes jours ... Moi.»

    Je pourrais être détruite mais, au contraire, je me sens forte et libre.

    Amour pour l'homme que j'aimais, amour pour le couple que nous formions et surtout amour pour moi-même. M'aimer assez pour demander à l'autre de partir.

    Quand une personne part, elle ne part pas avec notre capacité d'aimer de nouveau.

    Écrit en pleine peine d'amour, chaque passage de ce livre vous aidera à tourner la page définitivement sur votre relation amoureuse qui n'existe plus et vous aidera à écrire un nouveau chapitre de votre vie avec vous-même.

    Ce récit se veut réconfortant pour toutes celles qui ont envie de voir la rupture autrement qu'une épreuve, pour toutes celles qui ont envie de continuer à avoir le coeur ouvert malgré la confiance trompée et pour toutes celles qui savent qu'elles méritent d'être aimées à leur juste valeur.

  • Deux soeurs

    Michel Layaz

    Les deux soeurs. Des agitatrices dont la grâce sauvage se pare de magie ? Des justicières rebelles ? Des adolescentes souveraines entre enfance et âge adulte ? Les deux soeurs ont le droit de vivre seules dans leur maison, cest le juge qui a tranché. Leur père est reclus dans un hôpital psychiatrique, leur mère vit à New York, cest ainsi, les deux soeurs lacceptent, elles aiment père et mère comme ça. Elles vivent sur un rythme rapide, léger, malicieux, parfois endiablé, dans une forme dallégresse musicale à deux temps. Près delles, il y a un grand arbre, des coquilles descargot, des fils de fer quelles ont délicatement suspendus dans la chambre vide de leur père, il y a aussi un amoureux quelles autorisent à venir jouer avec elles et une assistante sociale qui oublie joyeusement sa fonction à leur contact. 

  • «Sarah boit son thé calmement et remonte une mèche de cheveux d'un geste distrait.
    Tu es vraiment gentille d'avoir bravé la pluie, lui dis-je de nouveau.
    C'est normal. Il m'aurait demandé pourquoi on va pas voir papi. Il s'est habitué à ces visites. D'ailleurs, à ce propos, continue-t-elle, en baissant la voix, je crois qu'il faut qu'on se parle toi et moi.
    Ah? Je t'écoute.
    Elle fait signe d'attendre un instant et sort de son sac quelques voitures miniatures dont la Batmobile, Batman et son acolyte Robin et les confie à Dimitri qui se met aussitôt à jouer à côté de nous, à la table voisine qui est vide.
    Rodney et moi, ça ne s'améliore pas. C'est vraiment difficile. Je ne le comprends plus. Il est grincheux, irritable et casanier. Je lui ai dit que j'allais voir ma soeur à Mississauga pour quelques semaines, peut-être un mois afin que chacun de nous réfléchisse à notre relation.
    Et qu'est-ce qu'il a dit?
    Il n'était pas très content, mais il a accepté. Je pars demain avec Dimitri. Tu comprends maintenant pourquoi il ne fallait pas rater notre rencontre.»


  • Jamais, en trente ans, la société civile n'a semblé aussi conflictuelle, le monde de l'entreprise aussi déshumanisé et l'entreprise aussi fragile. Jamais, pourtant, les raisons de croire en l'avenir n'ont été aussi nombreuses !

    Ouverte, t

  • Regroupant une foule de situations difficiles auxquelles parents, enfants, enseignants, thérapeutes ou aidants naturels font face quotidiennement, Allégories pour guérir et grandir a le pouvoir d'éveiller le potentiel qui sommeille en chacun de nous.

    oVotre jeune vit une déception à la suite d'un échec ? Parcourez avec lui l'allégorie Chatouille et le grand escalier.

    oUn de vos élèves a un trouble d'attention ? Consultez l'allégorie Rapido et la sirène.

    oVotre conjoint souffre d'épuisement professionnel ? Lisez l'allégorie Grand Tom.

    oVous vous sentez mal dans votre peau ?
    Référez-vous à l'allégorie Ma maison.

    Ce guide pratique propose 70 allégories présentées sous forme de courtes histoires thérapeutiques, lesquelles vous feront voir la vie d'un oeil différent, vous donneront accès à des ressources intérieures insoupçonnées et vous ouvriront à de tout nouveaux horizons.

  • Roger Peter, prêtre du diocèse de Nanterre, ancien HEC, ancien formateur pour les relations humaines et le développement personnel, a découvert au cours de l'exercice de ses 52 ans de sacerdoce combien l'expérience qu'il avait acquise au cours de ses activités professionnelles lui avait été utile.
    Chercher et trouver Dieu en chaque rencontre commençait par chercher et trouver la juste relation comme accompagnateur, comme serviteur de la Parole tant dans l'homélie que dans la célébration des prières eucharistiques et enfin comme détenteur d'une autorité qu'il avait à servir.
    Il invite le lecteur à partager ce qu'il a découvert du lien profond qui existe entre la relation à ses frères et soeurs et la relation à son Seigneur.

  • Au départ un confinement. Comme une invitation à rentrer chez soi, à rentrer en soi, mettre en lumière son intériorité. Un voyage que nous propose l'auteure en nous ouvrant son journal intime, qui au fil des jours et des saisons et de ses expériences de vie, vient nous interpeller. Pour une réflexion universelle sur le lien qui nous relie, à nous-même, aux autres, et à notre planète. Quelle est la nature du lien que nous entretenons avec notre famille, nos partenaires, notre activité professionnelle, nos ami.es, les autres ? Quel lien entretenons-nous avec notre nature, avec La Nature ? Selon l'auteure, l'état de notre planète est le reflet de ce que nous sommes, de nos terres intérieures : une société de consommation sans fin, qui trouve aujourd'hui ses limites. Une écologie du lien pour mieux repenser, reconstruire, et cultiver la relation. Une écologie intérieure pour une écologie du monde, avec comme conviction que c'est en restaurant le lien avec La Nature que l'être humain pourra la réhabiliter et ainsi recouvrer le lien avec sa propre nature, celle d'être vivant humain.

  • Une histoire de famille c'est surfer sur le destin d'une famille, de rencontres et d'amours puissants... C'est aussi accepter l'inacceptable et toujours croire que l'histoire suivante sera bien meilleure et trouvera un destin bien moins tragique. Au fil des pages, Eva vous entraîne dans son histoire, l'histoire de sa famille, cette histoire l'emmenant vers l'amour de sa vie...

  • De méditations en distractions présente des textes de réflexion sur la vie en général, sur ses contemporains ou sur lui-même (« Télévision », « L'homme peut tout », « Vertige »...) et des poèmes plus légers voire espiègles (« Les doigts », « La lionne », « Calendrier scolaire »...).

    Au rang des premiers, il évoque sa vision des relations humaines, de la vie quotidienne avec ses soucis et ses bonheurs  ainsi que ses interrogations sur la foi. Les seconds peuvent être élucubrations, portraits, allégories, fabliaux et sont autant d'occasions de divertissements, de sourires et d'autodérision.

    Quelques Poèmes sénégaulois, écrits lors d'un séjour au Sénégal, complètent cet ouvrage avec la même approche d'observations passées au prisme de l'imagination.

  • Un soir de novembre, Florence Santerre se perd dans le brouillard d'une route de campagne. Une panne mécanique l'oblige à passer la nuit à Villery Station, village en « voie d'extinction » de l'Est ontarien. Une courte pause dans le tourbillon de sa vie de recherchiste à la télévision!

    Mais de retour au quotidien, ses angoisses reviennent : Florence dresse un bilan amer d'une vie passée entre les deuils mal cicatrisés de l'enfance, les amours décues et les amitiés superficielles.

    Pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie, elle pose ses valises à Villery Station. Elle y fait la connaissance de personnages hauts en couleur qui l'obligent, chacun à sa manière, à prendre une direction à contre-courant de ses désirs. Revenue à la case départ, perdue au milieu de nulle part, la vie lui offre enfin une chance de se réconcilier avec elle-même. La saisira-t-elle?

  • Le silence peut-il favoriser la rencontre entre deux individus ? L'originalité de cet ouvrage réside dans l'exploration de ce paradoxe. Il met en contraste le phénomène social du silence, déterminé par les codes du théâtre de la vie, et l'expérience phénoménale de celui-ci, vécue au plus intime de soi.

  • Paul est à un tournant de sa vie.
    Il a de nombreux projets : acquérir le château de son arrière-grand-père, débuter sa carrière prometteuse d'expert-comptable dans une grande société, et vivre sa vie de couple avec Pauline. 
    Sa route est toute tracée, dans la lignée de sa famille, une vie sans surprise.
    Elle va pourtant emprunter un tout autre chemin. Paddy, son grand-père, veuf depuis peu, et dont personne n'avait de nouvelles, va reprendre contact avec lui.

  • Après l'histoire du Papillon bleu, portée à l'écran en 2004, voici une autre aventure rocambolesque de l'infatigable voyageur. En 1993, Georges Brossard boucle ses valises, nourri par l'espoir de faire la chasse de sa vie et de ramener une quantité phénoménale d'insectes et d'arachnides, qui viendront s'ajouter à sa collection déjà impressionnante. L'Afrique du Sud recèle de fabuleux paysages et une faune grandiose. Toutefois, l'époque est incertaine et, pour l'excentrique aventurier, les péripéties plus ou moins heureuses se succèdent. Malgré tout, au-delà des multiples contrariétés éprouvées et des innombrables dangers courus, ce récit est surtout une histoire de relations humaines : les personnes que l'on quitte, celles dont on fait la connaissance, les liens d'amitié qui se tissent et se défont, les ambitions partagées et les opinions contraires. Le passionné chasseur de « bibittes » est avant tout profondément humain, curieux des gens et de la vie. Tantôt provocateur, tantôt charmeur, toujours surprenant, il raconte ici son séjour en Afrique du Sud, avec ferveur et humour.

  • Diadia

    Ernest Comlan Vehounkpe

    Il s'agit d'un récit de vie sur le déroulement de mes études supérieures du mois de septembre 1979 au mois d'août 1985, durant donc six (06) ans dans l'ex-Union des Républiques Socialistes et Soviétiques.

    J'ai relaté avec suffisamment de détails, à la mesure de mes souvenirs, le processus de ma formation professionnelle année par année avec les difficultés et les facilités de la vie d'étudiant noir que j'ai menée pendant cinq (05) ans. 

    J'y ai aussi rappelé mes relations avec des étudiants noirs (Jean KONDE du Burkina Faso anciennement appelé Haute Volta, Francis ONAÏVI du Nigéria et Lewis ALTON de la Jamaïque) et surtout Nathalia Vladimirovna GRIVA qu'on avait fait glisser furtivement dans mon séjour et qui travaillait pour le compte du fameux Ministerstva Bnoutrinikh Dièl (MVD) qui n'est autre que le Ministère des Affaires Intérieures (MAI).

    J'ai conclu sur une analyse très critique de la situation internationale, continentale (africaine) et nationale (Bénin) en faisant ressortir les enjeux urgents du désarmement nucléaire, de la démocratisation en Afrique et du développement au Bénin.    

  • Charline, quadragénaire courageuse, volontaire et sensible est en cours de reconversion professionnelle dans les RH. Au cours de ses diverses expériences dans le monde de l'entreprise, elle va rencontrer tour à tour des personnes positives et bienveillantes mais également d'autres personnalités plus complexes voire toxiques. Comment va-t-elle réagir suite à ces rencontres ? Va-t-elle réussir à transformer le négatif en positif ? Ce récit nous questionne sur notre propre positionnement vis-à-vis du monde du travail, sur la nature des relations que nous nouons avec nos collègues et la hiérarchie, sur les notions d'enjeux de pouvoir, de malaise et de harcèlement au travail, et sur la place que nous accordons au travail dans nos vies.

  • Parce que c'est toi

    Berengere Poterie

    À l'approche de la quarantaine, la vie de Charlie se conjugue entre un métier qu'elle aime, des amitiés solides et des histoires d'amour bancales. Un matin, elle reçoit un bouquet de fleurs. Sur la carte, juste quelques mots "Parce que c'est toi. Alexandre". Quinze ans que Charlie n'avait aucune nouvelle d'Alexandre, son grand amour de jeunesse. La vie viendra ensuite bousculer son quotidien qu'elle pensait imperturbable et heureux. L'amour n'est peut-être pas là où elle l'attendait.

  • Plutôt que de s'apitoyer sur les terribles épreuves qu'il a subies, Dave Pelzer démontre une détermination farouche qui devrait être une source d'inspiration pour tout être humain. Pelzer est la preuve vivante qu'on porte tous en soi la capacité de se réaliser pleinement, quelles que soient les difficultés. On ne peut plus voir la vie de la même façon après avoir lu Un enfant appelé «Chose».

    - Jack Canfield, coauteur de la série Bouillon de poulet pour l'âme

    Le récit bouleversant de l'un des pires cas de mauvais traitements envers un enfant

    Ce livre raconte comment Dave Pelzer a été battu et privé de nourriture par sa mère, une femme alcoolique et déséquilibrée qui le soumettait à des jeux cruels et imprévisibles qui l'ont mené aux portes de la mort. Pour survivre, il a dû apprendre à jouer les jeux de cette mère qui ne le considérait plus comme son fils mais comme un esclave, qui ne le voyait plus comme un enfant mais comme un « objet ».

    Dave dormait sur un lit de camp dans le sous-sol froid et humide, et portait des vêtements sales et usés. Quant à la nourriture que sa mère daignait lui donner, c'était des restes dégoûtants que même leurs chiens refusaient de manger. Le monde extérieur ne savait rien du cauchemar que cet enfant vivait. Il n'avait personne à qui se confier, mais il a puisé sa force dans ses rêves où quelqu'un prenait soin de lui, l'aimait et l'appelait « mon fils ».

    Tout au long de chacun de ses combats, vous ressentirez sa souffrance, vous partagerez sa solitude, vous vous joindrez à sa lutte pour survivre. Cette histoire troublante vous ouvrira les yeux sur la triste réalité des mauvais traitements infligés aux enfants et vous fera prendre conscience du pouvoir de chaque personne de changer les choses.

  • Comment faire cesser ces innombrables éternuements qui surviennent de manière intempestive ?
    Après un réel parcours du combattant, une lueur d'espoir apparaîtra-t-elle enfin ? 

empty