Planète rebelle

  • Mardi. Un cinq et demi, à Montréal. Une femme écrit sur commande, tentant
    de fixer les secondes, les personnages, les évènements qui semblent lui glisser
    entre les doigts. Mercredi. Jeudi. À mesure qu'elle écrit, un fil se tisse entre
    vie intérieure et extérieure, comme une ligne à laquelle s'accrocher. Vendredi.
    Un compte à rebours poétique qui raconte ce qui se joue, au jour le jour pour
    l'artiste, avant de prendre le micro.

    « Amélie Prévost ne s'épargne pas, et on devine une immense tendresse pour l'humain
    en proie au frémissement de vivre pleinement. C'est une poésie qui embrasse le monde
    et ses misères, ses échecs, ses cruautés et ses espoirs. »
    Préface de Jean-Paul Daoust.

    Ce livre s'écoute aussi. Découvrez la série Kamikaze du vendredi sur votre application balado préférée.

empty