Littérature traduite

  • De 800 à 1100, les Vikings, venus du Nord, sèment la terreur dans de nombreuses villes européennes. Ils pillent, s'emparent des trésors des églises et des monastères, enlèvent des habitants qu'ils rançonnent ou vendent comme esclaves.
    Mais on ignore souvent que ces marchands exceptionnels ont ouvert de nouvelles voies commerciales entre le Nord, Bagdad et Byzance. Ils se sont installés en Russie, dans les îles Britanniques, en Irlande, en Islande et au Groenland. Ils ont développé une poésie raffinée, vantant les prouesses des guerriers et les aventures des dieux. Les Vikings ne constituaient pourtant pas un peuple. Il n'était pas nécessaire qu'un sang scandinave coulât dans les veines du guerrier pour qu'il soit reconnu comme Viking.
    L'auteur utilise les plus récentes découvertes archéologiques et les récits des ambassadeurs arabes pour raconter le quotidien des paysans comme des seigneurs de guerre - un monde où règnent magie et fantômes. Loin des barbares sanguinaires souvent décrits, les Vikings ont ainsi été des acteurs économiques de premier plan de la nouvelle Europe, avant de disparaître avec l'évangélisation de la Scandinavie et la création des royaumes de Norvège, de Suède et du Danemark.

  • « J'ai comme l'impression que je ne mourrai pas de sitôt. »
    En 1922, Uchida Hyakken publie sa première oeuvre, Au-delà, un recueil de nouvelles qui révolutionne l'approche du fantastique. L'année suivante, le grand tremblement de terre de Tôkyô détruit la quasi-totalité des exemplaires existants. Hyakken se lance alors dans l'écriture d'une autre série sur le même principe. Onze ans plus tard, il achève Entrée triomphale dans Port-Arthur.
    Histoires de femmes et histoires d'argent, sentiment de culpabilité et peur de la folie, le tout abordé avec un sens de l'humour et du pathétique qui fait de l'auteur l'égal de Kafka : chaque nouvelle, introduite in medias res, s'achève de même par un léger sursaut qui est rarement une véritable chute. On imagine plutôt le réveil en sueur du narrateur. Prises toutes ensemble, ces nouvelles composent une peinture des enfers.
    À la fois bonhomme et intransigeant, Uchida Hyakken (1889-1971) fut le disciple de Natsume Sôseki et l'ami d'Akutagawa Ryûnosuke. Mishima le plaçait au tout premier rang : « S'il faut nommer un seul véritable stylisticien de la langue japonaise, le nom d'Uchida Hyakken s'impose. »

    Traduit du japonais et présenté par Patrick Honnoré.

    Le préfacier, Philippe Forest, romancier, a consacré de nombreux essais à la littérature japonaise (La Beauté du contresens, 2005).

  • Après

    Nikki Gemmell

    LE CHOIX D'UNE MÈRE, LA DOULEUR D'UNE FILLE.

    « C'est votre mère. » Dès que la porte s'est refermée. J'ai su à ce moment-là qu'Elayn était morte. Comment elle s'y était prise et pourquoi.

  • Grâce au goût certain pour les cités maudites de ce digne cicérone canadien, on fait étape à Oïmiakon, le «jardin de la Sibérie», on savoure la poésie de Kunduz l'Afghane, avec son joli «musée des membres amputés»; à Nyala, au Soudan, les lits sont équipés de poignées à orgasme; passant par Snuol, vous pourrez rencontrer le meilleur sosie cambodgien d'Elvis. Quant à Pyongyang, cité à la Chirico, le communisme d'État y devient la dernière forme moderne du fantastique. Un tour du monde pour empêcher de voyager en rond.

  • Des vies cassées offre un portrait de Montréal que l'on voit rarement. Itinéraires de vies broyées.
    Tout un peuple d'immigrants invisibles croupissent à côté de leurs rêves. Manière différente de vivre et de voir l'exil
    quand on est anglophone noir dans un Montréal francophone blanc. Dans ces nouvelles, qui explorent l'identité, la migration et l'errance, H. Nigel Thomas
    rend vivants ces êtres reclus, dans une langue hachée, parfois brutale et sans concession. Entre les pays d'origine - Jamaïque, Barbade, Saint-Vincent, Grenade, Guyane anglaise, Aruba - et le pays d'accueil, se jouent tous les fantasmes. Récits, chroniques et portraits
    dévoilent ces visages marqués par la violence et l'exclusion.
    L'auteur révèle, à travers une mosaïque bariolée, une meute de solitudes : Côte-des-Neiges en noir et blanc.

empty