La Gibecière à Mots

  • Victor Méric (1876-1933) Victor Méric, journaliste et écrivain, fut anarchiste puis communiste. En 1931, il fonde la Ligue Internationale des Combattants de la Paix. "Les bandits tragiques" relate l'histoire de la tristement célèbre bande à Bonnot, bande de jeunes gens, qui laissa en très peu de temps une trace sanglante sur son passage, et cela au nom de ses idées. Anarchistes ou voyous ? Victor Méric en profite pour dénoncer la justice qui fut implacable avec Albert Dieudonné qui n'avait participé à aucun des crimes.


  • Alphonse Daudet (1840-1897)


    "Ce matin-là j'étais très-en retard pour aller à l'école, et j'avais grand'peur d'être grondé, d'autant que M. Hamel nous avait dit qu'il nous interrogerait sur les participes, et je n'en savais pas le premier mot. Un moment l'idée me vint de manquer la classe et de prendre ma course à travers champs.
    Le temps était si chaud, si clair !
    On entendait les merles siffler à la lisière du bois, et dans le pré Rippert, derrière la scierie, les Prussiens qui faisaient l'exercice. Tout cela me tentait bien plus que la règle des participes ; mais j'eus la force de résister, et je courus bien vite vers l'école..."


    La première partie (La fantaisie et l'histoire) est composée de récits liés à la guerre de 1870, notamment sur la vie des Parisiens lors du siège de Paris par les Prussiens ainsi que sur la Commune et la répression sanglante des Versaillais.


    La seconde partie (Caprices et souvenirs) est une galerie d'évocations diverses aux sujets plus légers que dans la première partie.

empty