Tourisme & Voyages

  • Dans son « Voyage », Jean de Mandeville nous entraîne à la découverte de l'ensemble du monde connu avant Christophe Colomb, de France à Jérusalem, puis en Perse, au Caucase et enfin en Inde : autant de royaumes merveilleux aux palais fastueux et aux paysages foisonnant de splendeurs.
    Loin de tout européocentrisme, Mandeville présente, dans un style coloré et vif, un monde uni et ouvert, sans discriminations raciales ni religieuses. Pour cet humaniste chrétien, « rien n'est laid de ce qui est dans la Nature ».
    Son « Voyage& » est très vite devenu le premier « best-seller » de la culture européenne : traduit dans toutes les langues dès 1350, il a connu 250 versions manuscrites et 120 éditions. S'il demeure un classique en Allemagne ou en Angleterre, il était introuvable en France depuis plus d'un siècle.
    Chevalier aux origines incertaines (Français ou Anglais ?), Jean de Mandeville étudia à Paris, puis entreprit voyages et pèlerinages en Terre Sainte et dans l'ensemble du Bassin méditerranéen. A son retour, il s'installa dans un couvent de Liège, où il mourut en 1372, et consacra son existence à la rédaction de ses pérégrinations et à la compilation de récits de voyages antérieurs.

  • Appareil photo en bandoulière et calepin en poche - à mi-chemin entre la touriste et la journaliste -, Julie Huard prend plaisir à capter ce qu'elle voit, mais surtout à aller au-devant des gens et, à travers les rencontres qu'elle fait ou qu'elle provoque, à saisir l'âme de ces contrées et de ceux et celles qui les peuplent.

    De Bali à Dakar, en passant par la Thaïlande et le Tibet, elle sillonne depuis plus de trente ans ces « pays du Sud » où l'on oublie qu'habitent plus des deux tiers de la population de la planète.

    Des nombreuses notes et photos qu'elle a ramenées de ces voyages, elle a tiré un livre qui raconte à la fois la beauté des paysages, la singularité des cultures et des modes de vie, la dureté de certaines traditions, le poids de la pauvreté, la fierté et l'espoir humain.

    «Julie Huard n'est pas en quête d'extravagances, elle ne débusque pas les êtres pour leur exotisme, elle les rejoint pour communiquer, vivre en harmonie, partager, découvrir leur valeur fondamentale. Elle nous conduit avec finesse sur les chemins du monde et sa plume va au-delà de l'image stéréotypée, elle atteint l'essentiel, l'humanité.» (Préface de Jean-Louis Grosmaire)


  • Eugène Loudun (1818-1898)


    "
    A une époque où les nations européennes se transforment si rapidement et tendent à une unité qui leur imprimera une physionomie uniforme, c'est un spectacle digne d'intérêt que celui d'un peuple qui a gardé son caractère propre, et, au milieu d'un changement général, est demeuré le même. C'est le spectacle que présente la Bretagne..."



    Eugène Loudun, de son vrai nom Eugène Balleyguier, fut journaliste, critique d'art, historien et écrivain. Dans cet ouvrage, l'auteur semble vouloir laisser un témoignage de cette Bretagne déjà ballottée entre la tradition et le progrès. Descriptions : paysages et êtres humains, scènes de vie, scènes historiques... une balade au bout du monde.


    Edition 1864.


  • Edouard Auger

    "La Californie, dont l'appel s'est fait entendre au-dessus du cri révolutionnaire de 1848, attirait à elle, depuis deux ans déjà, les émigrations du monde entier..."
    L'auteur, en 1852, part au pays des chercheurs d'or : la Californie. Il nous raconte son périple, ses tribulations de Southampton (Angleterre) à San-Francisco (Californie) en passant par Panama.
    Un véritable document objectif qui nous éloigne des westerns hollywoodiens !

empty