• APEIROGON Nouv.

    APEIROGON

    Colum Mccann

    • Lizzie
    • 11 Février 2021

    Prix Transfuge littérature étrangère Prix du Meilleur Livre étranger 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.
    Prix Transfuge littérature étrangère
    Prix du Meilleur Livre étranger 2020

  • Nuit d'épine

    Christiane Taubira

    • Lizzie
    • 13 Août 2020

    La nuit, chacun la voit, la vit, la sent, l'apprivoise à sa manière. De celle de Guyane, trouée d'un faible lampadaire sous la lueur duquel, enfant, à la faveur de la moiteur et du silence, elle allait lire en cachette, à celle qui lui permettait de régler ses comptes avec les péchés capitaux que les religieuses lui faisaient réciter dans la journée, la nuit a souvent été, pour Christiane Taubira, une complice, une alliée, une sorte de soeur intime, un moment particulier. C'est la nuit des chansons qu'on adore et dévore, la nuit du sommeil qui refuse qu'on annonce la mort d'une mère, la nuit des études passionnées et des yeux en feu à force de scruter les auteurs sacrés, la nuit qui ouvre sur les petits matins des métros bougons et racistes. C'est aussi la nuit des militantismes, de la Guyane qui se révolte, des combats furieux à l'Assemblée autour du mariage pour tous - un cathéter au bras et le courage en bandouillère. C'est enfin la nuit d'un tragique vendredi 13, bientôt suivie de celle où l'on décide d'un adieu. Ces nuits des espoirs, des questions, des inquiétudes parfois, des colères aussi sont un roman du vrai. Un récit littéraire où l'auteur montre que la vie est souvent plus forte, inventive, poétique, envoûtante, dure, terrible que bien des fictions.

  • Bel-ami

    Guy de Maupassant

    • Lizzie
    • 10 Septembre 2020

    La Belle Époque. Georges Duroy se retrouve à Paris sans argent en quête d'ascension sociale. Un soir, il rencontre Forestier un ancien camarade de régiment qui va lui proposer un poste de journaliste à la Vie Française. Il fait alors la connaissance de Clotilde de Marelle, la cousine de Madeleine Forestier, qui va lui faire découvrir une éducation sentimentale très libre. Sa beauté et son charme lui ouvrent le coeur des autres femmes qu'il côtoie et peu à peu il occupe des postes plus importants au journal. Tout le monde adopte le surnom " Bel Ami " donné par Laurine, la fille de Clotilde.
    Lu par Thomas Solivéres. Acteur et comédien, il se fait connaître à l'écran dans le film
    Intouchables et sur scène dans
    Harold et Maude où il joue aux côtés de Line Renaud. Sa carrière se poursuit à la télévision où il est le personnage récurrent de plusieurs formats courts (
    Scènes de ménage, VDM la série...), au théâtre (dans des pièces classiques et contemporaines) et enfin au cinéma où il a notamment revêtu l'habit de groom de Spirou dans
    Les Aventures de Spirouet Fantasio (2018) ou encore le nez de Cyrano dans
    Edmond (2019).

  • La nuit

    Elie Wiesel

    Né en 1928 à Sighet en Transylvanie, Elie Wiesel était un adolescent lorsqu'en 1944 il fut déporté avec sa famille à Auschwitz puis à Birkenau. La Nuit est le récit des souvenirs qu'Elie Wiesel conserve de la séparation d'avec sa mère et sa petite soeur qu'il ne reverra plus jamais et du camp où avec son père il partage la faim, le froid, les coups, les tortures... et la honte de perdre sa dignité d'homme quand il ne répondra pas à son père mourant. "La Nuit, écrivait Elie Wiesel en 1983, est un récit, un écrit à part, mais il est la source de tout ce que j'ai écrit par la suite. Le véritable thème de La Nuit est celui du sacrifice d'Isaac, le thème fondateur de l'histoire juive. Abraham veut tuer Isaac, le père veut tuer son fils, et selon une tradition légendaire le père tue en effet son fils. L'expérience de notre génération est, à l'inverse, celle du fils qui tue le père, ou plutôt qui survit au père. La Nuit est l'histoire de cette expérience." Elie Wiesel a reçu le prix Nobel de la paix en 1986. La comédienne Guila Clara Kessous a reçu en 2012 le prix d'Artiste pour la paix de l'UNESCO. C'est à elle qu'Elie Wiesel et Josette Keisermann, présidente de l'Association HAC, ont confié la lecture de ce bouleversant témoignage.

  • Méchantes blessures

    Abd Al Malik

    • Lizzie
    • 10 Septembre 2020

    Méchantes blessures est un roman qui, avec poésie, analyse le rêve de faire peuple d'une certaine jeunesse française éprise de culture et issue des banlieues et de l'immigration.
    Et si notre vie n'était que le résultat d'une succession de traumatismes ? Et si tout ce qui est vrai pour un être l'était également pour une ville, un pays ou un continent ? Alors les différentes blessures qu'inflige l'existence aux individus s'apparenteraient aux crises que connaissent de tout temps les nations.
    Kamil n'est pas seulement un rappeur esthète, musulman et noir aux racines congolaises, né à Strasbourg et assasssiné à Washington, en plein jour, dans le parking d'une boîte de strip-tease, il est aussi l'incarnation d'une certaine idée du génie français.
    Méchantes blessures raconte la vie et la mort de ce Français du XXIe siècle.
    Dans ce récit subtilement tissé, entre roman noir, conte philosophique et spirituel, Abd Al Malik imprègne durablement l'esprit et transmet par son écriture sa vision d'un avenir commun.
    un récit à la première personne parfaitement construit et maistrisé qui trouve toute sa profondeur dans la voix de l'auteur.

  • De Gaulle

    François Kersaudy

    • Lizzie
    • 24 Septembre 2020

    Des cinq grands protagonistes de la Seconde Guerre mondiale, De Gaulle est le seul à avoir reçu une formation d'officier général - les quatre autres : Hitler, Staline, Roosevelt et Churchill étant au plus haut point des stratèges amateurs.
    L'ironie du sort a voulu que durant l'essentiel de cette guerre, le seul stratège compétent ait été le seul à n'avoir pas d'armée...
    Ce général de brigade engagé malgré lui en politique a joué au bénéfice de la France un rôle considérable durant la Seconde Guerre mondiale et pendant le quart de siècle qui a suivi.
    Militaire qui n'a jamais cessé d'affirmer la primauté du civil, il a posé les jalons d'une doctrine de dissuasion stratégique qui a rendu à la France son statut de grande puissance. Ses propres propos et les témoignages de ses subordonnés donneront un bon aperçu de ce qu'ont été, au sommet comme sur le terrain, les conséquences de ses ambitions, de ses décisions et de ses prévisions.

  • « Lorsque Irène, sortant de l'appartement de son amant, descendit l'escalier, de nouveau une peur subite et irraisonnée s'empara d'elle. Une toupie noire tournoya devant ses yeux, ses genoux s'ankylosèrent et elle fut obligée de vite se cramponner à la rampe pour ne pas tomber brusquement la tête en avant... Quand elle s'en retournait chez elle, un nouveau frisson mystérieux la parcourait auquel se mêlaient confusément le remords de sa faute et la folle crainte que dans la rue n'importe qui pût lire sur son visage d'où elle venait et répondre à son trouble par un sourire insolent. [...] Partir, tout en elle ne voulait plus que partir, quitter cet appartement, cette maison, sortir de cette aventure pour rentrer dans son paisible monde bourgeois. Puis venaient les ultimes paroles qui cherchaient en vain à la calmer, et que, dans son agitation, elle n'entendait plus. »

  • Pendant l'été 1980, Marguerite Duras écrit des chroniques hebdomadaires sur « l'actualité parallèle » pour le journal Libération. Elle décide de les publier en livre. Depuis son appartement des Roches Noires, au-dessus de la plage de Trouville, elle décrit des anecdotes choisies, typiques de la vie balnéaire. Un jour, elle voit au loin un enfant marchant aux côtés d'une monitrice de colonie de vacances. « La Jeune Fille et l'enfant » est l'histoire d'amour fou qui la saisira à cette vue, un amour impossible, « peut-être la plus belle histoire d'amour que j'aie écrite », dira-t-elle.

    « À lire à haute voix un texte, on apprend ceci : c'est que la personne qui a écrit le texte n'est pas la même que celle qui le lit. Le texte écrit est là, dans sa proposition immuable, depuis des siècles. Il est rangé dans le livre comme une archive. C'est la voix qui le porte toujours et toujours ailleurs. » M.D.

  • La Race des orphelins

    Oscar LALO

    • Lizzie
    • 14 Janvier 2021

    " J'ai longtemps rêvé que l'histoire de ma naissance exhibe ses entrailles. Quelle que soit l'odeur qui en surgisse. La pire des puanteurs, c'est le silence. " PRIX D'HONNEUR FILIGRANES 2020 Je m'appelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal. Le Troisième Reich m'a enfantée. Je suis une oubliée de l'histoire. La seule race que les SS aient créée, c'est la race des orphelins. Qui est Hildegard Müller ? Le jour où il la rencontre, l'homme engagé pour écrire son histoire apprend qu'elle a 76 ans, qu'elle sait à peine lire, à peine écrire. Qu'elle ne connaît rien de ses parents, ne se souvient plus guère de son enfance. Il comprend que sa vie est irracontable mais vraie. Il se jette avec elle dans l'écriture du vide et convoque les plus grands écrivains.
    Pourtant, Hildegard Müller est loin d'être amnésique. Elle est simplement coupable d'être née en 1943, de géniteurs inconnus mais bons aryens, dans un
    Lebensborn, ces pouponnières imaginées par le Troisième Reich pour multiplier la " race supérieure ". Hildegard Müller devait être la gloire de l'humanité, elle en est devenue la lie, et toutes les preuves de sa conception sont parties en fumée avant la Libération, sur ordre d'Himmler.
    Comment et pourquoi écrire son histoire alors qu'il n'y a pas de mots ?
    Avant de mourir, Hildegard a besoin de dire à ses enfants d'où ils viennent. Alors, son journal vide dans une main, et le crayon tenu par celui qu'elle nomme son scribe dans l'autre, Hildegard part sur les traces d'Hildegard pour répondre à ce besoin impérieux de tous les orphelins : la réparation.
    Après
    Les Contes défaits, grâce à la fiction et à son exploration magistrale de la littérature de l'indicible, Oscar Lalo poursuit l'hommage à la mémoire gênante, ignorée, insultée parfois, toujours inaccessible. Il nous plonge ici dans la solitude et la clandestinité d'un des secrets les mieux gardés de la Seconde Guerre mondiale.
    PRIX D'HONNEUR FILIGRANES 2020

  • " Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse a commencé au moment exact où je t'ai vue apparaître telle une panthère des neiges... "C'est l'histoire d'une fée qui enlève ses ailes avant d'aller se coucher et d'un apprenti poète qui fait la vaisselle. Cela ressemble à un rêve et pourtant tout est vrai. C'est l'histoire d'un coup de foudre, quand tout est surprise et métamorphose. Quand le corps redevient un parc d'attractions, quand le coeur se transforme en Rubik's Cube.
    Inclus une chanson inédite de Mathias Malzieu et Daria Nelson. Mis en musique par Olivier Daviaud et Mathias Malzieu.

empty