Sciences humaines & sociales

  • Anna est une jeune citadine active. Du lever au coucher, à chaque étape de sa journée, nous partageons son quotidien et nous découvrons petit à petit que son cerveau est aux commandes. Comment agit-il ? En quoi notre psychologie s'articule avec notre activité cérébrale ? Par quel miracle des réactions chimiques ou électriques peuvent aboutir à des émotions, des pensées, des perceptions ou des actions ? Ce sont toutes ces questions que ce livre vient éclaircir, de façon originale, sensible et concrète. Chaque chapitre est consacré à une notion précise, que l'auteure propose d'approfondir en fin d'ouvrage par la présentation vivante des dernières recherches en neurosciences.

    Suivez Anna et comprenez enfin
    comment fonctionne votre cerveau !



    Sylvie Chokron est neuropsychologue, directrice de recherches au CNRS et à l'Université de Paris. En parallèle de son activité de recherche et d'enseignement, elle a développé une activité clinique à la Fondation Ophtalmologique Rothschild consacrée au diagnostic et à la prise en charge des troubles visuels, spatiaux, attentionnels et cognitifs aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte. Elle est chroniqueuse au journal Le Monde ainsi qu'au « Magazine de la Santé » sur France 5 et elle est également l'auteure, entre autres, de Peut-on mesurer l'intelligence ? et Pourquoi et comment fait-on attention ?, parus aux éditions Le Pommier.

  • L'hypnose est-elle vraiment efficace pour arrêter de fumer ou pour se faire opérer sans anesthésie ?

    Peut-on s'autohypnotiser ?

    Est-ce dangereux ?

    Comment se passe une consultation avec un hypnothérapeute ?

    Est-ce que tout le monde est hypnotisable ?


    Reconnue comme discipline universitaire par la Faculté de médecine de Paris, l'hypnose a aujourd'hui sa place au sein de la médecine dite scientifique. Elle continue pourtant de susciter les interrogations. Cet ouvrage de référence fait le point sur l'hypnose médicale, ses fondements historiques, ses mécanismes cognitifs et les conditions de sa pratique, seul ou avec un thérapeute.

    Le docteur Grégory Tosti propose une initiation ludique aux techniques de l'autohypnose. À travers des exercices variés, le lecteur apprendra à entrer dans la transe hypnotique, à partir de ses propres ressources. Les bénéfices de l'hypnose au quotidien sont multiples : faire retomber l'émotion en période de stress, oublier une douleur chronique, améliorer sa confiance en soi, dépasser ses peurs, s'ancrer dans le temps présent pour rassembler ses forces et agir...

  • Lire l'entretien de l'auteur (propos recueillis par Audrey Minart)

    Prix Oedipe des Libraires 2017

    Nombre d'adolescents nous tiennent à distance : « Ne me demande rien » semblent-ils signifier lorsqu'ils ne l'énoncent pas clairement comme tel. Cet énoncé ne peut être entendu comme une demande même s'il en revêt les contours, mais plutôt comme l'impossibilité d'un point d'accroche à la demande. Pourquoi les adolescents se comportent-ils comme s'il ne pouvait ne (plus) rien leur arriver ? « Il ne peut (plus) rien m'arriver » n'installe pas le sujet dans la vie mais dans une forme d'errance. Peut-on parler d'un défaut de structuration subjective ? Les empêche-t-il de trouver un point ou un lieu originaire ? Pourquoi nombre des actions adolescentes (délinquantes par exemple)  ne parviennent-elles jamais à se hisser au rang d'actes mais demeurent, au contraire, des ritournelles répétitives ?

    Les situations qui servent de point d'appui à l'auteur évoquent des adolescents visant une sorte de renoncement à soi, d'effacement de soi comme ultime recours à l'apaisement. Se perdre pour être... Dans une tension interne qui n'est pas sans évoquer un étrange lien avec la mort, le vide n'angoisse pas, il soulage. Faire le vide en passe également par se taire. Se taire pour oublier ? Oublier une douleur jamais mise en mots. Ce vide du sujet, ce vide de sujet, cet effacement temporaire semble être ce qui est visé, notamment au travers du détour toxicomaniaque, rapport « passionné » à l'objet qui pourrait faire oublier.

  • Difficulté à gérer des pics émotionnels, alternance d'idées suicidaires et d'enthousiasme excessif, dépendances à l'alcool, au sexe ou aux relations violentes, sentiment douloureux de ne pas savoir qui l'on est, peur panique d'être abandonné... le trouble de personnalité borderline est une maladie bien réelle qui prive ceux qui en sont atteints d'un contrôle de leur vie et d'une reconnaissance de leur souffrance. Mettre en mots la souffrance pour permettre aux malades et à leur entourage de la traverser, tel est l'objectif de ce manuel.

    D'où viennent ces symptômes? Comment fonctionnent-ils? Quelle est l'origine de ce trouble? Vers quelles solutions se tourner?

    Les trois auteurs spécialistes des états limites ont conçu ce livre comme un carnet de bord susceptible d'aider la personne borderline à comprendre les mécanismes de ces débordements, à se repérer dans les différents symptômes et à choisir la voie thérapeutique la plus adaptée. Le Manuel du borderline explique l'utilité d'un diagnostic, fait le point sur la recherche et livre pistes et outils pour vivre au jour le jour le trouble d'une façon plus apaisée.

  • Faire comprendre à un enfant son développement pour mieux l'aider dans sa vie d'enfant et dans ses attentes pour demain. Expliquer aux enfants d'aujourd'hui que leur développement fait partie des missions préventives du pédopsychiatre contemporain, mais à condition d'utiliser un langage accessible. C'est l'objectif de ce petit livre qui s'adresse directement aux enfants. L'auteur leur parle des grandes questions qui les intéressent aujourd'hui. Les parents et les professionnels de l'enfance pourraient s'en saisir pour lire ensemble et discuter des situations de chacun à partir des problématiques générales.

  • Le trouble bipolaire projette un individu dans une alternance de phases dépressives et exaltées. Il y a ceux qui créent et sont portés par une euphorie à déplacer les montagnes. Ceux qui sont terrassés par le vide et la tristesse. Ceux qui parlent

  • Les médiations thérapeutiques sont aujourd'hui largement utilisées dans la clinique. Avec l'essor du numérique, les jeux vidéo ont fait leur apparition dans le soin et sont devenus des objets de médiation que les auteurs ont tous expérimentés dans leur pratique.

    Ils développent les enjeux de l'usage des jeux vidéo et de la console dans la séance de thérapie auprès d'enfants ou d'adolescents, en soin individuel ou groupal, institutionnel ou libéral, et analysent la place de la parole dans la partie de jeu partagée. Dans leurs présentations cliniques de jeunes sujets - qu'ils soient, ou non,  habitués, adeptes du jeu vidéo ou joueurs excessifs -, ils montrent que l'important n'est pas le jeu vidéo en lui-même mais bien sa caractéristique de médiation, induisant des effets de transfert et contre-transfert à l'oeuvre dans toutes rencontres thérapeutiques.

    Ce livre, destiné à tous les professionnels de l'enfance et de l'adolescence, en exercice ou en formation, en offrant une vision précise de quelques jeux vidéo et de leurs intérêts en thérapie, ouvre la voie à d'autres possibilités de prises en charge créatives autour du numérique !

  • Olivier Real Del Sarte met en perspective les ressources de l'épistémologie génétique de Jean Piaget, la théorie de l'évolution, la cybernétique avec la pensée et la pratique systémique. Dans ce cadre théorique intégrateur, il entame un dialogue à la fois constructif et critique avec les neurosciences et les sciences cognitives. Comment s'en inspirer tout en évitant de réduire la phénoménologie tant mentale que sensori-motrice de la conduite du sujet à la seule activation des circuits de neurones du cerveau ? La complexité du fonctionnement du sujet humain nous oblige à ouvrir « l'homme neuronal » sur une articulation esprit-cerveau-corps-monde.

    À travers des vignettes cliniques, l'auteur présente le travail thérapeutique comme un art, une science et une éthique où s'exercent les ressources et les compétences créatrices des patients. Il montre l'intérêt de l'utilisation de ce que les systémiciens appellent « la sculpture » pour susciter l'expression somatique de leur problématique et construire des récits de vie ou de survie à partager.

    Le cadre théorique et pratique proposé entend répondre aux défis actuels des nouveaux champs de savoir et de pratiques posés aux thérapeutes et aux formateurs.

  • Michel Lemay nous livre ici un témoignage exceptionnel. Il présente sur un mode personnel et engagé les principales approches thérapeutiques susceptibles d'aider des enfants et des adolescents en difficultés psychiques à atténuer leurs souffrances et à retrouver des forces pour créer.

    Comme dans les deux volumes précédents de cette trilogie, où il transmet ses expériences basées sur plus de cinquante ans de travail en pédopsychiatrie et en éducation spécialisée, en France puis au Canada, l'auteur montre, avec de nombreux exemples cliniques, la nécessité d'avoir une vision globale, intégrative, historique et critique des principales approches thérapeutiques. Il le fait avec clarté et rigueur, tout en exprimant ses inquiétudes et ses désaccords par rapport aux tendances actuelles à rechercher des résultats immédiats par des thérapies centrées sur le symptôme, souvent discontinues et basées sur des positions trop réductionnistes et simplistes.

    Le lecteur ne trouvera pas là des réponses toutes faites. Il est invité à penser par lui-même en réfléchissant à sa propre histoire professionnelle.

    Ce volume, qui peut être lu séparément, fait partie de la trilogie Forces et souffrances psychiques de l'enfant :
    Tome 1 : Le développement infantile
    Tome 2 : Les aléas du développement infantile
    Tome 3 : Approches thérapeutiques : espoirs et inquiétudes

  • Discipline fondatrice de la psychologie, l'hypnose continue à fasciner par son aspect spectaculaire et à séduire par son efficacité. Synthèse d'introduction et de référence, cet ouvrage vous présente l'histoire, les fondements et les applicati

  • Que serait un « non » qui ferait autorité pour l'enfant ? L'autorité n'est pas la pratique d'un pouvoir mais elle témoigne de la disparité de places et met en oeuvre la référence à une instance tierce. Cet ouvrage s'attache à préciser les exigences inhérentes à l'altérité des places liées à l'exercice de l'autorité. Il illustre les difficultés rencontrées par tous ceux qui doivent occuper une place en référence à l'autorité : parents, enseignants, éducateurs, juges, médecins, etc. En effet, l'autorité de ceux-ci ne fait plus consensus dans la vie sociale. Et chacun doit trouver en son for intérieur ce qui assurerait la légitimité de sa parole et l'assise de son identité. Comment l'enfant s'y retrouve-t-il ?

  • Concrètement, qu'est-ce qu'une psychanalyse avec un enfant ? Existe-t-il une différence entre une psychothérapie et une psychanalyse ? Comment organiser les entretiens lorsqu'on doit travailler à la fois avec les parents et un enfant ? De l'enfant à l'adulte, s'agit-il de la même cure analytique ? Existe-t-il un âge limite pour entrer en analyse ? Faut-il dire la « vérité » aux enfants ? Le père doit-il obligatoirement venir en consultation ? Un analyste peut-il donner un conseil ?

    Loin des recettes toutes faites et des solutions clef en main, ce dialogue entre deux praticiens d'expérience différente est en permanence vectorisé par la place de l'inconscient, et donc de l'équivoque dont est porteuse la parole des enfants autant que celle des adultes. Dans un langage accessible à tous, mais avec la rigueur requise, ils répondent aux questions que se posent les parents, comme les professionnels, sur les modalités et les objectifs de la cure aux différents âges, depuis les tout-petits jusqu'aux adolescents.

    Nouvelle édition actualisée de Malaise dans la famille (érès, 2006)

  • Reconnaître ses limites pour les dépasser Nous sommes tous fragiles. C'est le propre de la condition humaine, et le risque inhérent à toute vie. Cette vulnérabilité, parfois accentuée par des événements douloureux, n'a pas bonne presse aujourd

  • Fondé par le psychiatre Jacob Levy Moreno, le psychodrame est une méthode de développement personnel qui explore les processus psychiques au moyen de scénarios improvisés, mis en scène et joués en groupe ou en pratique individuelle. Le miroir, le double, la multiplication dramatique... sont autant de techniques proposées par cette démarche, qui s'inspire du théâtre. Synthèse d'introduction et de référence, ce guide conçu par un spécialiste présente l'histoire, la méthode et les applications du psychodrame, dispositif thérapeutique bienfaisant.

  • Plus les troubles envahissants du développement sont détectés, diagnostiqués et traités tardivement (entre 4 et 5 ans), plus graves en sont les conséquences pour l'enfant et sa famille. Les traitements qui offrent les meilleurs résultats  sont ceux effectués avec les parents pendant le premier semestre ou la première année de vie de l'enfant afin d'empêcher une installation permanente dans son jeune psychisme.

    Avec son style naturel et direct d'écriture, Juan Larbán Vera transmet sa grande expérience de diagnostic et de traitement précoces du fonctionnement autistique de l'enfant. Afin de comprendre le développement humain et sa psychopathologie, il adopte une perspective relationnelle qui est renforcée par les progrès récents des neurosciences. Ceux-ci démontrent comment les aspects environnementaux et relationnels contribuent au développement psychique cérébral, en modifiant et régulant les processus génético-biologiques de l'être humain. Ils ouvrent ainsi une voie pavée d'espoir vers une compréhension intégratrice de l'autisme.

  •  « L'expérience des MAS, vieille de quarante ans, nous offre aujourd'hui suffisamment de recul pour en mesurer quelques effets. Si la reconnaissance des personnes les plus gravement handicapées a fait d'incontestables progrès dans l'acceptation de leur existence et de leur présence dans notre société, elle reste toutefois fragile, y compris dans le champ sanitaire et médico-social.

    Le livre de Françoise Vergne et Gérard Medici vient à point nommé. Il sera d'un grand intérêt pour les professionnels engagés dans cette aventure toujours renouvelée d'être au plus près des personnes aujourd'hui accueillies dans ces établissements.

    S'appuyant sur leurs longues expériences professionnelles dans une MAS, elle psychologue, lui psychomotricien, viennent témoigner d'un possible travail de soins auprès de ces personnes qui questionnent en permanence le sens de leur accompagnement.

    À l'aide de nombreuses vignettes cliniques, ils montrent que leur souffrance psychique n'est pas une fatalité, qu'un acharnement thérapeutique, dans le sens de ne pas lâcher cette position pour ne pas les lâcher dans leurs invivables détresses corporelles et mentales, est tenable. » Philippe Chavaroche

  • La détresse des hommes en fin de vie est un défi. Elle interpelle, convoque l'entourage et les soignants dans leurs limites à supporter la souffrance d'autrui. Elle devient l'enjeu de débats pour la société avec des réponses telles que l'euthanasie ou la sédation.

    Comment un malade peut-il supporter de vivre alors même que la maladie l'a suffisamment ravagé pour qu'il ne se reconnaisse plus ? Quels mécanismes psychiques sont alors à l'oeuvre ? Quel accompagnement peut permettre au malade d'éprouver progressivement un sentiment d'apaisement au sein même de cette crise profonde d'identité ?

    Les psychologues sont de plus en plus nombreux à faire partie des équipes de soins palliatifs. En s'appuyant sur sa propre expérience et sur celle de psychologues qui ont accepté de témoigner de leur pratique, Axelle Van Lander analyse les échanges réguliers et intimes qu'ils entretiennent avec les malades aux portes de la mort. Elle décrit les temps et les modalités de ce travail, en pointant les limites et les risques, pour le patient et pour le professionnel amené à interroger son positionnement professionnel.

    Mise en vente le 22 octobre 2015.

  • Une invitation à inventer une clinique de l'accueil de la souffrance psychique en institution, à refonder une psychiatrie à visage humain. Malgré les emp êchements d'ici et d'ailleurs, y compris ceux qui sont à l'intérieur de chacun, il s'agit d'inventer et de créer de nouveaux possibles en psychiatrie et dans toutes les institutions du médico-social. La psychothérapie institutionnelle est une méthode qui cultive l'inventivité. Les auteurs témoignent de leur engagement à en faire vivre les développements, en dépit de tout ce qui semble s'y opposer.

  • Des horreurs de la guerre et des attentats, du viol, de la mort tragique d'un proche, de la catastrophe naturelle à celle de l'abandon, de l'agression physique ou de la maltraitance affective, il n'y a ni petit ni grand traumatisme lorsqu'il est considéré du point de vue du sujet. Il s'agit de la même traversée : survivre au désastre, se reconstruire sur les ruines laissées par la tempête, renaître de ses cendres.

    Constitué de nombreux exemples, ce livre explore les vécus traumatiques, les vies entravées dans leur élan des êtres qui s'acharnent à trouver une issue. L'enjeu est de reconquérir ses capacités créatives et amoureuses, vivre le présent sans craindre le retour d'une catastrophe. L'auteur accompagne les survivants de tragédies intimes sur le chemin des retrouvailles avec soi.

  • Cet ouvrage propose une réflexion plurielle sur les questions très actuelles du diagnostic et du pronostic en pédopsychiatrie et des apports du bilan psychologique d'orientation psychanalytique dans ce domaine. Il illustre la manière dont le bilan avec l'enfant et l'adolescent participe aux réflexions de l'équipe et/ou de tous les
    intervenants impliqués dans le soin et aide, ce faisant, aux prises en charge.

  •  

    Cet ouvrage développe une réflexion sur les potentialités régressives des dispositifs de groupe. Leur capacité à réactiver différentes phases constitutives de la vie psychique induisent des expériences subjectives primitives, traversées par des éprouvés corporels. Cette possibilité de réveiller des traces mnésiques inconscientes, avec son cortège de manifestations sensori-motrices, vient ouvrir la question du travail de symbolisation, dans ces conditions spécifiques. 

    Comment cette présence du corps et son expression gestuelle, en lien avec les autres du groupe,  préfigurent et font advenir le langage ? Quelles modalités de transformations contient le groupe pour accueillir des patients aux troubles identitaires, aux symptômes archaïques, que ce soit de nature structurelle ou processuelle ? Comment cet espace de travail psychique groupal, avec ses mouvements incessants, entre « je suis toi » (ou comme toi) et « je ne suis pas toi » (ou pas comme toi), favorise pour chacun une appropriation subjective ?

    Les auteurs s'appuient sur leur expérience clinique et les évolutions de la théorie psychanalytique mises à jour dans le champ des pathologies les plus archaïques pour apporter leur contribution à la recherche actuelle sur les modèles du soin psychique.

    Ouvrage publié sous l'égide du CIRPPA, Auxerre.

    Mise en vente le 18 juin 2015.

  • Après avoir exercé une dizaine d'années comme psychologue clinicienne dans un service d'accueil téléphonique, l'auteure a conçu et expérimenté un dispositif d'entretien clinique à distance via internet qui s'approche le plus possible du cadre classique. Son but n'est pas de remplacer la consultation dans le bureau du psychologue, mais d'augmenter les possibilités d'une écoute clinique, dans des situations où, pour diverses raisons, elle est limitée.

    Comment adapter la consultation d'un psychologue à la relation assistée par ordinateur, tout en préservant la dimension symbolique de l'échange dans un espace tiers ? Qu'en est-il de la place du corps et du regard en visioconsultation ? Comment travailler avec la réalité psychique à distance, sans tomber dans le piège d'une relation en miroir ? Qu'en est-il des processus transféro-contre-transférentiels apparaissant dans ce cadre ?

    Lise Haddouk présente ici la méthodologie et les spécificités de ces entretiens qui allient les apports des nouvelles technologies à ceux de la théorie psychodynamique. Son travail s'inscrit dans le champ de la cyberpsychologie (psychologie du numérique) à la frontière de la psychologie cognitivo-comportementale, des neurosciences et de la psychologie sociale qu'elle enrichit en intégrant l'apport de la psychologie clinique d'inspiration psychanalytique.

  • Escroqueries sentimentales sur le web : comment déjouer le piège des manipulateurs Si souvent les femmes sont prises pour cible, l'adolescent, le retraité ou encore la working girl divorcée peuvent aussi se faire piéger. Lorsque la vérité

  • La peau, surface vivante et vibratile, réagit tout autant aux évènements physiques et psychiques intérieurs qu'aux facteurs extérieurs liés à l'environnement. En utilisant des analogies entre la peau du corps et l'épiderme pictural qui subit une série de transformations plastiques et imaginaires, Martine Colignon s'aventure avec les patients sur des chemins créatifs qui mettent en évidence et en dynamique le lien entre des productions concrètes et des processus psychiques tels qu'ils se manifestent lors des séances d'atelier.

    Dans une traversée tant littéraire que clinique, tant artistique que psychanalytique, elle ouvre de nouvelles voies de compréhension des mouvements propres à toute aventure créative en milieu de soin, dont notamment la possibilité pour les patients de reformer psychiquement une peau, enveloppe contenante et protectrice capable de soutenir leur élan vital.

empty