• Le monde de Richard Brautigan est peuplé d'antihéros maladroits, d'oncles menteurs, d'après-midi de pêche à la truite, de méditations au bord de la rivière Long Tom, de parties de chasse en Oregon qui virent au tragique ou d'adolescents qui menacent de devenir de « dangereux criminels » s'ils n'obtiennent pas une nouvelle télévision... C'est l'Amérique du drame privé, de la catastrophe ordinaire racontée à travers ces récits très personnels et teintés d'humour.
    La Vengeance de la pelouse est aussi une plongée dans la période californienne de la vie de l'auteur, sans doute la figure la plus étrange et excentrique de la Beat Generation : on y aperçoit son sourire malicieux, sa mélancolie rieuse, son regard à la fois tendre et moqueur sur son époque.

  • Émilie et Charlotte sont de nouveau séparées dans deux collèges différents. Les deux meilleures amies ont pourtant vraiment besoin d'être ensemble, elles ont tellement de choses à se raconter ! Mais lorsqu'elles se retrouvent réunies, c'est pour s'affronter lors d'une grande compétition inter-collèges. Compétition et amitié sont-elles compatibles ? Les deux jeunes filles vont vite devoir trouver la réponse...Plonge encore une fois dans la vie de ces BFF aussi attachantes qu'amusantes, qui sont loin d'avoir dit leur dernier mot. Des tonnes de textos, des dizaines d'e-mails et, surtout, une amitié plus solide que jamais !

  • La journée commence mal pour Lew Archer. D'abord, un homme débarque chez lui au petit matin, le tire de son lit et lui demande de faire la lumière sur la mort soudaine de son père, sénateur de l'État de Californie. Puis, ce même type manque de l'étrangler avant de lui voler sa voiture. Et voici comment le détective se retrouve impliqué dans les affaires de la famille Hallman où les succès politiques côtoient escroqueries, infidélités, vengeances et morts suspectes. Il va sans dire que nombreux sont ceux qui préféreraient tenir Archer à l'écart des secrets de famille. Par soif de pouvoir et d'argent, les membres de la famille Hallman s'entredéchirent sans pour autant faire fuir les oiseaux de malheur qui planent audessus de leur têtes.

  • Juillet 1928. Le détective Jules Meyer, qui entre deux enquêtes corrige les épreuves des Neueste Nachrichten de Strasbourg, est intrigué par un sombre faits-divers. Une jeune fille de dix-sept ans s'est jetée du haut de la tour du Climont, dans les Vosges.
    Dès le lendemain, le père de la jeune fille arrive dans le bureau du détective. Pour lui, sa fille ne peut s'être suicidée. Elle a été assassinée.
    Est-ce le déni d'un père ravagé par le chagrin ? Ou le meurtre d'un tueur particulièrement sournois ? Aucune des deux hypothèses ne peut raisonnablement être écartée sans enquête : Jules accepte cette nouvelle affaire.

    Au fil de nombreux rebondissements et retournements de situation, Jules devra jouer de toute sa sagacité face à un adversaire machiavélique et sans pitié.

  • Notre système de retraite est particulièrement complexe : pas moins de 42 régimes existent aujourd'hui !

     

    Il est régulièrement modifié : 7 réformes en 11 ans sans compter la future création du régime universel.

     

    La retraite, longtemps espérée, souvent désirée, parfois incomprise...

     

    Quelle est ma date de départ à la retraite ? Combien vais-je percevoir ? Suis-je éligible à une carrière longue ? Ai-je droit au minimum vieillesse ? Quelles sont les démarches nécessaires pour déposer mon dossier ?...

     

    Opérationnel et illustré de cas concrets, ce guide répond à ces trois questions principales : quand, comment, combien ?

     

    Il présente avec clarté toutes les subtilités de la réglementation, pour vous aider à effectuer les meilleurs choix de carrière et à préparer activement votre retraite.

     

    Il permettra également aux professionnels des ressources humaines de maîtriser des notions complexes, pour avoir une vision précise et pratique de la retraite des salariés du secteur privé.

  • Simon Rose est un détective privé pas comme les autres. Il vit encore chez sa mère et dort au-delà de toutes limites ! On redoutera donc le pire quand Félicien Brauner ; P.-D.G. des éditions du même nom, l'engage pour assurer la protection de l'un de ses auteurs, Luc Bermance. Ce professeur à la Sorbonne vient de publier une monumentale biographie du très controversé poète allemand Peter Muller, disparu dans des circonstances mystérieuses. Or les meurtres se succèdent à un tel rythme autour de lui que le biographe a de fortes raisons de craindre pour sa vie. Du trafic de manuscrits à celui de tableaux, de la disparition d'un écrivain à celle de son biographe, Simon Rose se voit entraîné dans un mystérieux couvent autrichien. Face à un adversaire invisible, puissamment organisé et sans scrupule, Rose rend coup pour coup, sans jamais résister aux charmes de Séverine, Caroline ou Anna...

  • "Je désire une Église qui sait entrer dans les conversations des hommes, qui sait dialoguer. C'est l'Église d'Emmaüs où le Seigneur « interviewe » les disciples qui cheminent, découragés. L'interview m'apparaît comme un élément de la conversation de l'Église avec les hommes d'aujourd'hui."
    Pape FrançoisCette série de huit entretiens, dont sept inédits, rassemblés par le jésuite Antonio Spadaro, vient éclairer les cinq premières années du pontificat de François. Des textes forts qui aideront les uns et les autres dans leur vie chrétienne, dans leur amour de l'Église et dans leur manière de se mettre au service du monde.Titre original : Adesso fate le vostre domande


  • Comment l'investissement public peut-il concilier service rendu, finances publiques et intérêt privé ?

    Bien que l'économie nationale repose sur la coproduction du public et du privé, opinions et habitudes provoquent très naturellement des

  • Fauchés, Valérian et Laureline arrivent à Point Central, le centre politique du cosmos, à la recherche d'une nouvelle occupation. Les deux complices vont pouvoir reprendre du service : le bi-prince Lininil a été enlevé à la veille de l'ouverture d'une session du ConSec, des révoltes et divers incidents menacent l'équilibre du pouvoir.Envoyés en mission par le président du ConSec, Valérian et Laureline doivent déjouer le complot qui menace l'équilibre de l'univers et retrouver le bi-prince. Cette mission les conduira jusqu'à Paradizac, la cité interdite des ultrariches, et à la rencontre de toutes sortes d'aliens qui les aideront ou les plomberont dans leur quête de la paix.Dans ce roman écrit par Pierre Christin, l'auteur de la bande-dessinée, Valérian et Laureline "vivent une aventure sans dessins mais non sans surprises".

  • À combien évaluez-vous votre capacité à comprendre, maîtriser, exprimer et utiliser vos émotions ? 

    Si nous redoutons que nos émotions provoquent des perturbations mentales et physiques, elles restent tout de même les boussoles de notre vie ! 

    Apprendre à s'en servir, c'est à coup sûr mieux se connaître, mieux comprendre l'autre, pour au final atteindre une liberté émotionnelle. 

    Car ce livre est avant tout un guide d'auto-coaching ! 

    Pour se sentir bien, pour éviter les situations gênantes, réduire les regrets, les frustrations, contrôler sa colère... Et surtout pour favoriser une meilleure communication avec les autres, être en paix dans ses relations professionnelles, personnelles, familiales, intimes... 

    Agrémenté de nombreux exemples et exercices, cet ouvrage vous permettra de développer de solides compétences émotionnelles, pour reprendre le leadership de vos émotions et en faire votre plus grande force ! 

  • Des autoroutes à Notre-Dame des Landes, en passant par la gestion de l'eau, la journaliste répond à une question : à qui profite le deal quand on confie un service public au privé ? Ce livre est une plongée dans les coulisses de contrats désastreux : Béthune paie 400 000EUR par an pour que Q-Park encaisse les recettes de son stationnement ; le consortium mené par Vinci pour construire l'aéroport de Notre-Dame des Landes va dépouiller l'État de centaines de millions d'euros ; la SNCF pourrait perdre 200 millions d'euros par an pour rentabiliser la ligne Tours-Bordeaux ; Suez et Veolia sont prêtes à tout pour garder leurs contrats en or. 
     
    Qui négocie ces contrats ? Avec quels moyens ? Quelles pressions ? Qu'est-ce qui fait courir nos élus pour confier l'intérêt général au privé ? Incompétence ? Connivence ? Négligence ? Avec cette enquête, la journaliste fait un constat : si l'État court après le moindre euro quand il s'agit de dépenses sociales, nos gouvernants n'ont pas autant d'états d'âme en laissant filer des millions d'euros d'argent public vers le privé.

  • La manière française de diriger les hommes se traduit par des comportements hiérarchiques que la plupart des enquêtes déplorent et que personne n'a de mots assez durs pour dénoncer !

    Dans le secteur privé, les salariés sont tenus d'atteindre des objectifs toujours plus irréalisables sans prendre le temps de réfléchir sur la possibilité de faire autrement et sans stress.

    Dans le secteur public, pour tenter de diminuer son déficit, l'État fait pression sur les fonctionnaires sans pour autant que la hiérarchie se soit donné la peine de réfléchir à la simplification des procédures administratives.

    Nos cadres, bardés de diplômes mais impuissants à mobiliser leurs collaborateurs, se focalisent sur la technique ou la gestion. Ils distinguent à tort le « business » du « social » qu'ils négligent et sous-traitent aux ressources humaines.

    Illustré par une cinquantaine de situations vécues, ce livre explique les causes et les conséquences de ces dérives, sans complaisance, sans tabou et sans a priori, avec l'unique objectif de dégager des pistes d'amélioration.

     

  • « Je ne sais pas ce que je veux vraiment. Je n'ai pas de projet. Je ne sais pas m'organiser. Je manque d'entrain, d'envie. Je me laisse trop influencer par les autres. Je passe à côté de ma vie... »

    Vous vous êtes sans doute déjà fait l'une de ces réflexions, et suite à ce constat, vous vous interrogez sur le moteur des personnes pleines d'énergie.

    La réponse tient en un mot : autodétermination !

    Des milliers d'études et recherches sur l'autodétermination apportent des explications de plus en plus précises.

    Développer votre énergie de vie grâce à cette approche, c'est le défi que l'auteur vous invite à relever.

    À l'appui de la méthode originale J.O.I.E. (Joyaux, Organisation, Implication, Évaluation), illustré d'exemples vécus, d'exercices et d'outils pratiques, ce livre présente des actions concrètes pour libérer votre énergie.

    Avec les 4 clés proposées par l'auteur, vous pouvez maintenant choisir de vous autodéterminer et reprendre la direction de votre vie !

  • Le Théâtre en l'état, c'est l'état des lieux du théâtre aujourd'hui, la description concrète des conditions dans lesquelles il s'exerce - secteur privé, secteur public - dans le début des années quatre-vingt-dix : subventions, cahiers des charges, missions assignées. Pour comprendre où nous en sommes, il est bon de savoir comment on y est arrivé, d'où une analyse des rapports du théâtre et de l'État depuis 1968, à travers la succession des ministères de la Culture.

    Cet ouvrage s'adresse particulièrement à ceux qui exercent le théâtre ou s'y destinent, mais rendra également service à tous ceux qui, acteurs, spectateurs, ou collectivités sont concernés par les réalités du théâtre d'aujourd'hui.

  • Edie Wilson est une jeune orpheline qui ne rêve que d'échapper à la cruauté de ses trois cousins. Alors quand son oncle Charles lui propose de l'envoyer au pensionnat de Knight's Haddon, Edie se croit sauvée ! Mais elle ne sera pas une pensionnaire comme les autres au sein de cette très ancienne et prestigieuse école : sa mission sera de garder un oeil vigilant sur Anastasia, la fille d'un riche prince russe qui, en contrepartie, finance sa scolarité.Quand un précieux oiseau de verre disparaît, Edie mène l'enquête : les hautes tours du pensionnat ne recèlent pas moins de secrets que les personnes qui entourent la jeune détective...Première publication en Angleterre en 2014 sous le titre The Glass Bird Girl par The Chicken House.

  • Stella est aux anges lorsqu'elle apprend son admission au lycée Saint-Joseph, où elle pourra exprimer pleinement sa passion pour le karaté dans un club réputé. Mais très vite, le rêve tourne au cauchemar : plusieurs élèves de sa classe se liguent contre elle et la harcèlent sans raison apparente. Au plus mal, la jeune fille cherche simplement à survivre à son année scolaire, mais elle n'est pas au bout de ses peines... Une prise de conscience bouleversante qui met en lumière les dangers du harcèlement scolaire.

  • « On ne peut plus avoir le même métier toute sa vie », « La durée du travail en France est une des plus faibles du monde », « Le droit du travail décourage les patrons d'embaucher. Il faut le réformer », « Les fonctionnaires sont des privilégiés, ils ne savent pas ce que travailler veut dire », « Le travail ne paie plus » ...
    Les auteures analysent ici les bouleversements qui ont profondément modifié le monde du travail au cours de ces dernières décennies.

  • La sécurité restera-t-elle longtemps un bien public ? Le rôle des États garants de la protection des personnes, des biens et de l'information ne va plus de soi. L'expansion phénoménale de l'industrie et des services de protection privés oblige à repenser de fond en comble cette prérogative traditionnellement monopolisée. Le fonctionnement des polices d'État est mis à l'épreuve à la fois par la concurrence des opérateurs du marché et par l'impératif d'adaptation aux normes de productivité du management privé. Enfin, la multiplicité des opérateurs rend complexe le pilotage des politiques de sécurité collective. Jusqu'à quel point et comment les États s'accommoderont-ils de cette nouvelle donne ? A la faveur de nombreuses enquêtes empiriques, cet ouvrage analyse les mécanismes de promotion et de légalisation de différents segments du marché de là protection, discute la notion de " privatisation policière " et la mise en cause du "monopole étatique" au sein des mécanismes de production de sécurité. Cette approche politique, sociologique et économique s'adresse aux professionnels et aux politiques, aux chercheurs et aux étudiants en sciences sociales, soucieux de mieux comprendre l'impact des politiques de sécurité sur la régulation des risques, vulnérabilités et désordres, dans les sociétés contemporaines.

  • Trois mois ont passé depuis l'affaire de New-York... et Axelle s'ennuie ferme ! Alors quand un photographe de mode prometteur se fait agresser sur les rives de la Tamise, comment résister à cette nouvelle affaire ?
    Avec une mystérieuse photo pour seul indice, notre mannequin-détective préféré tente de faire la lumière sur le passé tourmenté du créateur de mode.
    Mais entre défilés, castings et paparazzi, difficile de mener l'enquête. Le beau Sébastien ne sera pas de trop pour aider Axelle à contrer les sombres desseins de l'agresseur, et pour l'arrêter avant qu'il ne soit trop tard...
    Titre original : Deadly by design.

  • Dans son journal La Vérité, Jules-Paul Tardivel entretient d'incessantes querelles avec ses contemporains qui osent s'éloigner de l'orthodoxie telle qu'il l'entend. Catholique convaincu et fervent nationaliste, il écrit, en 1895, un roman d'anticipation, Pour la patrie, où il imagine l'indépendance du Canada français comme le meilleur moyen de préserver la langue française et la religion catholique.

  • Plein la vue

    Max Obione



    Un privé, chargé de photographier les ébats d'un couple en flagrant délit d'adultère, décrit le spectacle tandis qu'agonise près de lui un scarabée. Éros et Thanatos en action.

    L'agonie durait, les pattes s'agitaient de plus en plus lentement. Il n'aurait voulu ressentir aucune émotion à ce spectacle. Il se prit à penser que lui aussi était en sursis ici-bas, mais que personne n'aurait souhaité contempler son corps se décomposant par bouts, par éruptions cutanées, par chiasses carabinées, par vomissements à répétition. Dans cet insecte, une forme de beauté et d'harmonie était aux prises avec la mort sans que l'enveloppe de sa carapace, aux couleurs indicibles dans le couchant, ne se dégradât. Il enviait cette perfection au point d'en avoir presque les larmes aux yeux, de dépit ou d'admiration. « Pourrir par tous les bouts comme une merde ! Comme un con en haut de cet immeuble en train de shooter des baiseurs pour becqueter des Pépito, qué miseria ! »
    Il espérait que les prochaines prises de vue seraient les dernières, les bonnes, qu'il parviendrait enfin à fixer les visages sur les corps en action, sans qu'il soit nécessaire de replanquer les jours suivants sur cette terrasse, dissimulé entre deux capots de climatiseurs.
    Le couple avait repris ses divertissements.

    Le noir et l'érotique se marient souvent dans les nouvelles de Max Obione. Comme il embrasse les deux genres au cas présent, il réussit le tour de force de nous placer dans une position de voyeur, le commentaire en direct d'un coït vaut grandement son développement phraséologique. On s'y croirait ! Sulfureux !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La Barre haut

    Eric Marty

    La Barre haut, roman inspiré d'une expérience vécue, relate le parcours des élèves d'une prépa aux concours d'entrée à l'École Nationale d'Administration confrontés à des situations cocasses, surprenantes et parfois incongrues qui illustrent les embûches de ces bûcheurs.
    Au fil des pages, joue la sélection naturelle. À l'arrivée, peu d'élus. Des deux personnages principaux, l'un réussit le concours, l'autre pas. Entre public et privé, passion et politique, amour ou amitié se déroule un chassé-croisé jusqu'à l'aboutissement ultime : l'annonce de la suppression de l'école par le président de la République. Préfacé par Denis Tillinac, il ne s'agit pas d'un énième opus sur les happy few des grands corps (Conseil d'État, Inspection des finances, Cour des comptes) et de la politique sortis dans "la botte", même si leur ombre plane sur tout le récit, mais d'une galerie de portraits d'apprentis énarques qui rejoindront la cohorte des administrateurs civils dans l'anonymat et la grisaille administrative.

  • "La question de la place de l'État dans notre société est évidemment économique mais elle est aussi sociale et culturelle. Car si les Français sont déprimés et grincheux, c'est sûrement parce que, depuis des décennies, leur sphère d'autonomie s'est réduite à peau de chagrin.
    Au cours des quarante dernières années, nous avons accepté que l'État prenne de plus en plus de décisions et dépense toujours plus à notre place. Depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en France. Les Français sont confrontés à un fardeau fiscal et social de plus en plus lourd et à un endettement public sans précédent.
    Ces choix que les Français ne peuvent plus faire, ce sont les pouvoirs publics qui les font à leur place. C'est vrai en matière de santé, de retraite, de travail, de technologies, d'éducation, d'immobilier et dans bien d'autres domaines-clés. Nous avons été dépossédés de notre responsabilité et de notre pouvoir à gérer nos vies. Cela n'est pas sans incidences. Notre société s'est grippée et crispée et les Français sont de plus en plus inquiets vis-à-vis de l'avenir.
    La crise que nous traversons aujourd'hui n'est donc pas seulement financière ou économique. Elle a des conséquences humaines et morales bien réelles. Mais cette crise offre une formidable opportunité de repenser le rôle de l'État dans nos vies. Les pouvoirs publics doivent en faire moins pour nous laisser en faire plus.
    L'enjeu est de nous laisser construire nos vies plutôt que de subir des choix imposés. Oser remettre l'État à sa place, c'est redonner à chacun un espace de libertés et d'espoir. "

empty