Littérature générale

  • James Miranda Barry fut médecin militaire, chirurgien avant-gardiste, inspecteur général des hôpitaux de Sa Majesté et... l'un des plus grands imposteurs de tous les temps.

    Au moment de sa mort en 1865, au terme d'une carrière de plus de quarante ans au sein de l'armée britannique, James Miranda Barry n'a pas eu droit aux honneurs dus à son rang. Les autorités militaires ont plutôt jugé bon de l'enterrer à la sauvette, dans un coin reculé d'un cimetière quelconque. Car le scandale qui éclata à sa mort était d'une telle ampleur, qu'il devint la principale raison pour laquelle Barry passerait à l'histoire, reléguant dans l'ombre presque tout ce que le médecin avait mis tant d'efforts et d'années à accomplir.
    />
    Dans chacune des colonies où on l'avait posté, James Barry avait fait tout en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins de ses patients. Il avait forgé sa réputation sur une pratique nouvelle et moderne de la médecine, par sa spécialisation dans les domaines de la chirurgie, des maladies tropicales, de l'obstétrique, du traitement de la lèpre et des maladies vénériennes. Sur trois continents, Barry a imposé des nouvelles conditions sanitaires, des méthodes révolutionnaires de quarantaine, des diètes alimentaires, ainsi que des traitements efficaces contre les plus terribles maladies connues à l'époque. Sans contredit, les réformes de James Barry ont sauvé des milliers de vies à travers le monde.

    Mais pourquoi a-t-on profané ainsi la mémoire d'un brillant médecin, dont les accomplissements n'avaient d'égal que la controverse dont Barry aura été l'auteur presque tout au long de sa vie? Sylvie Ouellette retrace ici la vie et la carrière d'un être humain hors de l'ordinaire, qui n'était absolument pas ce que ses contemporains auraient pu croire.

  • Le suicide est une des trois principales causes de décès de la personne âgée, avec le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Pourquoi, comment, dans quelles circonstances se donne-t-on la mort à un âge avancé ? Quelles sont les conséquences sur la famille et l'entourage ? La prévention du suicide de la personne âgée est plus complexe et plus difficile que celle de l'adolescent tandis que le risque létal est plus élevé. L'auteur offre ici une synthèse concernant les données épidémiologiques, les différents type de conduites suicidaires, les facteurs de risques, les signes précurseurs. A l'heure des débats sur l'euthanasie et le suicide assisté, elle met en évidence la souffrance des personnes suicidaires et celle des soignants et donne des pistes pour y faire face.

  • "Enfants en danger: sous ce vocable, on désigne désormais les enfants maltraités et ceux qui courent le risque de le devenir. Car, comme toute pathologie, la maltraitance a une histoire naturelle qu'il convient de bien connaître pour agir le plus en amont possible; le traitement des cas dépassés est long, difficile et aléatoire...
    Cet ouvrage, tout en faisant suite aux deux éditions (1982 et 1993) de L'enfant maltraité, différait notablement de ses deux prédécesseurs, car l'évolution est rapide dans cette problématique trop longtemps négligée. Elle semble même s'accélérer depuis cinq ans qu'il est paru, et bien des choses ont changé en matière de connaissances, de textes réglementaires, de résultats de recherches, d'évaluation, et aussi dans le domaine des pratiques. Mais, plutôt que d'en entreprendre une refonte complète, les cinq auteurs principaux ont préféré rédiger un nouvel avant-propos qui fait le point sur les changements les plus marquants, qu'il s'agisse de données chiffrées, d'avancées cliniques, de lois et règlements administratifs, de formation des professionnels, de principes d'action, d'éthique.
    Ils espèrent donner ainsi à ce livre, qui reste un ouvrage de base et de référence, un nouvel élan au service des professionnels de l'enfance en danger, des décideurs de tout niveau, des institutions et associations spécialisées, et surtout des enfants en souffrance et des familles en difficulté."

  • Les nouvelles pratiques d'entraide pour contrer la précarité et l'exclusion sociale sont en émergence : les cuisines collectives en sont un bel exemple. À l'heure de la première politique publique en action communautaire, cet ouvrage permettra aux travailleurs sociaux, aux organisateurs communautaires, aux éducateurs spécialisés ou aux animateurs d'organisations communautaires d'inscrire leur démarche d'entraide dans la perspective de l'économie sociale et du développement local.

empty