• L'essentiel du bricolage

    Collectif

    Si le premier rôle d'une porte est de clore, séparer, isoler ou cacher, son aspect décoratif a également son importance. Matériaux, formes et dimensions se mettent en quatre avec de nombreuses options répondant aux besoins de votre intérieur. Battante, coulissante, sur pivot, ou pliante ? Selon la solution retenue, votre porte s'adaptera à vos besoins et à la configuration des lieux.

  • Soeur Eulalie, soeur Thérèse et soeur Isabelle sont envoyées prêter main forte au couvent des Chênes dont le toit est éventré à la suite d'une forte tempête.Accompagnées de soeur Anne (qui n'entend pas toujours très bien), elles vont grelotter, découvrir la recette de la crème de marrons, bricoler une chaudière récalcitrante, tomber nez à nez avec un renard poulivore et ramoner des conduits de cheminée.Décidemment, l'Ardèche n' a pas fini de les surprendre !Un trio de soeurs pétillantes et attachantes qui vivent de folles aventures !


  • A la différence du cuivre, difficile à travailler, la mise en oeuvre du PVC et du polyéthylène est aisée. Très employé pour les chutes d'eaux usées, pour les eaux vannes, les eaux pluviales et pour les évacuations des appareils sanitaires, le PVC


  • Réaliser par soi-même une installation sanitaire revient à se lancer dans d'importants travaux soigneusement programmés.

    Tout change quand il nous faut intervenir de toute urgence pour arrêter une fuite ou déboucher une canalisation ! Dev

  • Marre d'appeler l'électricien au moindre petit problème parce que vous n'avez aucune idée de ce qu'il faut faire ? Marre de payer des factures exorbitantes à votre plombier pour des opérations qui ont duré 5 minutes ? Marre d'avoir l'impression de posséder deux mains gauches ? Ce guide est fait pour vous ! Il vous explique de façon claire et détaillée comment vous en sortir avec les installations et réparations les plus courantes : changer un interrupteur, réparer une chasse d'eau, refaire un joint, fixer une étagère... Réveillez le bricoleur qui sommeille en vous !- Plus de 40 questions abordées avec des conseils et astuces.
    - Des infos sur l'équipement à se constituer et le temps estimé par tâche.
    - Des illustrations précises en pas à pas pour une compréhension immédiate !




  • Table des matières
    Les bases de l’électricité
    Le bricolage ne peut pas être de « l’à-peu-près » en matière d’électricité. Il y a chaque jour des accidents extrêmement graves dus à la méconnaissance certaine des composants électriques ou à une mauvaise installation réalisée par les « bricolos du dimanche ».
    Avant même de penser à créer des circuits ou à réaliser des réparations, le bon bricoleur doit comprendre le fonctionnement du réseau, dès sa base ; c’est-à-dire dès le compteur. Une fois que les fonctions du compteur, du disjoncteur, des coupe-circuit et autres accessoires de protection seront intégrées, il pourra réaliser son installation en évitant des erreurs souvent dangereuses.
    Vous trouverez ci-dessous quelques notions de base nécessaires. Suivent des astuces qui corroborent les conseils mais, si vous n’êtes pas certain de votre compétence, faites appel à un électricien de métier.
    Dans la boîte à outils !
    Un outil de bonne qualité n’est jamais un achat inutile. Vous prévoirez plusieurs modèles de tournevis pour les têtes fendues droites ou croisées et quelques petits modèles pour les travaux délicats.
    La pince universelle possède deux mâchoires plates pour maintenir, serrer et couder. Un emplacement pour tenir les tubes, un système cranté pour couper les gros câbles et deux lames opposées pour les plus fins.
    La pince à bec torsade les câbles et permet de travailler dans les espaces particulièrement restreints.
    Le dénude-câble sert pour les gaines des câbles électriques.
    La scie à métaux est utilisée pour couper les gaines annelées ou en PVC et pour réaliser des ajustements d’angles.
    La boîte à onglets s’utilise avec une scie à métaux pour obtenir des angles droits ou à 45° en utilisant la fente qui correspond à l’angle désiré.
    Le marteau doit être particulièrement léger et posséder une forme effilée du côté de la panne.
    Le double mètre est indispensable à qui a besoin de mesurer les dimensions et les distances.
    Les accessoires complémentaires
    Le nécessaire « couteau » de tout bon bricoleur. Dans ce cas précis, ce couteau possédera deux lames. L’une pour couper et l’autre peu aiguisée pour dénuder un fil sans pour autant blesser le cuivre.
    Le fer à souder permet de souder deux conducteurs et recouvrera les épissures délicates, notamment pour ce qui concerne les petites douilles et les interrupteurs amovibles.
    La lampe de poche, ou mieux encore la lampe frontale à led, est indispensable pour travailler dans le noir.
    Vous pouvez réaliser une lampe témoin de 15/30 W avec un câble souple muni de petites pinces à chaque pôle, pour trouver rapidement les éléments défectueux des petits appareils électriques.
    Les normes
    La norme NF C15-100 est la norme officielle régissant la sécurité relative aux installations électriques basse tension. L’installation de votre maison (ou appartement) doit être adéquate à cette norme et, lors de la mise en service, une attestation de conformité est obligatoire. Un organisme indépendant chargé de la vérification des installations électriques (le Consuel) devra vérifier l’installation pour délivrer une attestation de conformité.
    De même, pour ce qui concerne l’outillage, il est préférable d’utiliser des pinces et des tournevis qui possèdent un revêtement d’isolation des poignées, supportant une décharge de 1 000 V (norme européenne E. N 60900).
    Il est également recommandé de posséder des chaussures isolantes.
    L’emplacement du compteur
    L’électricité arrive dans votre habitation par ce que l’on appelle dans le langage courant « un compteur », il enregistre l’énergie consommée. Celui-ci doit être situé dans un local sain, non humide, facile d’accès et disposer d’un éclairage de secours (une simple torche sur piles suffit) pour intervenir en cas de coupure ou de disjonction. Il doit être à une hauteur comprise entre 1 et 1,80 m. La hauteur de 1 m est une précaution qui doit être prise en considération pour les personnes handicapées.
    Comme vous ne savez pas quels seront vos besoins plus tard – la famille peut s’agrandir, des pièces peuvent être ajoutées –, optez donc pour un emplacement compteur plus grand que vos besoins actuels, car vous devrez ajouter des protections et des commandes au tableau.
    Placez à côté du compteur une torche électrique ou une lampe frontale pour vous guider en cas de panne.
    Comment calculer les besoins de puissance
    Les unités qui font partie de votre vie quotidienne sont les suivantes :
    – l’unité de tension = volt (V) ;
    – l’unité d’intensité = ampère (A) ;
    – l’unité de puissance = watt (W) ;
    – l’unité d’énergie = wattheure (W/h).
    Pour connaître la puissance nécessaire en ampères de votre installation compteur, calculez la totalité de puissance nécessaire (W) de tous vos appareils, divisez par l’unité de tension (220 V) et vous obtiendrez le nombre d’ampères.
    Exemple : la totalité de votre installation représente 2 400 W, divisés par 220 V = 11 A.
    La protection du tableau électrique
    La protection du tableau électrique (disjoncteurs et fusibles) est normalisée de la manière suivante :
    – l’éclairage : le conducteur en cuivre doit avoir un diamètre de 1,5 mm2, être sécurisé par un fusible de 10 A et être relié au disjoncteur supportant 16 A ;
    – les prises électriques standards : le conducteur en cuivre doit avoir un diamètre entre 1,5 et 2,5 mm2, être sécurisé par un fusible de 20 A et être relié au disjoncteur supportant 20 A ;
    – le chauffe-eau, la machine à laver, le sèche-linge, etc. : le conducteur en cuivre doit avoir un diamètre de 2,5 mm2, être sécurisé par un fusible de 20 A et relié au disjoncteur supportant 20 A ;
    – les appareils de cuisson monophasés : le conducteur en cuivre doit avoir un diamètre de 6 mm2, être sécurisé par un fusible de 32 A et relié au disjoncteur supportant 32 A ;
    - le chauffage électrique : le conducteur en cuivre doit avoir un diamètre de 1,5 mm2, être sécurisé par un fusible de 10 A et relié au disjoncteur supportant 16 A.

  • Les raccordements sanitaires répondent à des règles de mise en oeuvre très différentes et font appel à des matériaux et à des techniques spécifiques.Pour en savoir plus :La boîte à outilsLes accessoiresLes étapes de baseInstaller un chauffe-eauPoser une vasquePoser un évier de cuisineRaccorder une machine à laver

  • Même si l'eau qui sort de nos robinets est traitée en amont, sa qualité peut toujours être améliorée. La présence éventuelle de tartre, de chlore ou de pesticides incite à installer des appareils adéquats pour éliminer les différents polluants.À Connaitre :Les polluants de l'eauLes traitements les plus courantsInstaller un adoucisseur d'eauPoser un filtre sous l'évierPoser un osmoseur

  • Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes... autant d'appareils dont il faut rejeter l'eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d'évacuation, réalisés le plus souvent à partir d'éléments en PVC collés.À Connaitre :L'organisation des évacuationsLa boîte à outilsPrincipaux raccords en PVCRaccorder un siphonRepiquer une canalisationDéboucher une canalisationMonter une pompe de relevage

  • Le raccordement d'un W-C, d'une baignoire ou d'une douche n'est pas très compliqué. Il suffit d'avoir un outillage assez simple et de n'oublier aucun joint. Les évacuations et alimentations se montent et s'emboîtent alors sans risque d'erreur.Au sommairePoser une douche à l'italiennePoser un bac de doucheInstaller une baignoire sur piedsFixer un W-C suspenduPoser un W-C monobloc

  • La plomberie regroupe tout ce qui touche à la circulation de l'eau, de son entrée dans la maison (l'alimentation) à son évacuation vers les réseaux d'assainissement.Alimentation en eau : le cuivre
    Il n'est pas nécessaire d'être un bricoleur confirmé ni d'être équipé comme un professionnel pour intervenir sur les tuyaux en cuivre. De nombreux produits simplifient le raccordement entre deux tuyaux. Ou, mieux, permettent de les éviter.Alimentation en eau : le multicouche
    Aujourd'hui, l'utilisation du cuivre dans les installations sanitaires reste toujours majoritaire, mais cette suprématie est sur le point de disparaître grâce à de nouveaux matériaux, efficaces, meilleur marché et plus simples à mettre en oeuvre.Alimentation en eau : les tubes PER
    De plus en plus utilisés dans la maison pour alimenter les pièces d'eau et les radiateurs, les tubes PER permettent également de créer des réseaux de chauffage par le sol. Avec ce matériau, votre installation de plomberie devient alors un jeu d'enfant.Sanitaires & Plomberie : évacuations
    Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes... autant d'appareils dont il faut rejeter l'eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d'évacuation, réalisés le plus souvent à partir d'éléments en PVC collés.Sanitaires & Plomberie : raccordements sanitaires
    Les raccordements sanitaires répondent à des règles de mise en oeuvre très différentes et font appel à des matériaux et à des techniques spécifiques. Le raccordement d'un W-C, d'une baignoire ou d'une douche n'est pas très compliqué. Il suffit d'avoir un outillage assez simple et de n'oublier aucun joint. Les évacuations et alimentations se montent et s'emboîtent alors sans risque d'erreur.Sanitaires & Plomberie : eau domestique - traitement
    Même si l'eau qui sort de nos robinets est traitée en amont, sa qualité peut toujours être améliorée. La présence éventuelle de tartre, de chlore ou de pesticides incite à installer des appareils adéquats pour éliminer les différents polluants.

  • Aujourd'hui, l'utilisation du cuivre dans les installations sanitaires reste toujours majoritaire, mais cette suprématie est sur le point de disparaître grâce à de nouveaux matériaux, efficaces, meilleur marché et plus simples à mettre en oeuvre.
    En tête, le tube multicouche affiche des avantages qui ne laissent pas indifférents les artisans et séduisent de plus en plus les bricoleurs.Au sommaire :Les atouts du tube multicoucheLa boîte à outilsLes quatre types de raccordsTrois types de raccordsQuel raccord utiliser ?Garantir l'étanchéité du circuitMettre un tube en formeMonter un collecteurSe raccorder sur du cuivreAlimenter un lavaboInstaller un robinet extérieur

  • Quel que soit le domaine, les bricoleurs avertis connaissent et se transmettent des tours de mains et des astuces de traçage qui leur permettent d'économiser du temps tout en gagnant en efficacité. Tour d'horizon :Réaliser des tracés de baseOutils et gestes malinsPeinture et décorationMaçonnerie et carrelageMenuiseriePlomberie et électricité

  • Même si l'eau qui sort de nos robinets est traitée en amont, sa qualité peut toujours être améliorée. La présence éventuelle de tartre, de chlore ou de pesticides incite à installer des appareils adéquats pour éliminer les différents polluants.À Connaitre :Les polluants de l'eau - Les traitements les plus courants - Installer un adoucisseur d'eau - Poser un filtre sous l'évier - Poser un osmoseurEt posez un filtre adoucisseur d'eau grâce à la vidéo intégrée

  • De plus en plus utilisés dans la maison pour alimenter les pièces d'eau et les radiateurs, les tubes PER permettent également de créer des réseaux de chauffage par le sol. Avec ce matériau, votre installation de plomberie devient alors un jeu d'enfant.Au sommaire : - Quel tube utiliser ? - La boîte à outils - Équiper un collecteur - Alimenter une baignoire - Quel raccord utiliser ?Et visionnez une installation de plomberie sur la vidéo intégrée

  • La plomberie regroupe tout ce qui touche à la circulation de l'eau, de son entrée dans la maison (l'alimentation) à son évacuation vers les réseaux d'assainissement.Alimentation en eau : le cuivre
    Il n'est pas nécessaire d'être un bricoleur confirmé ni d'être équipé comme un professionnel pour intervenir sur les tuyaux en cuivre. De nombreux produits simplifient le raccordement entre deux tuyaux. Ou, mieux, permettent de les éviter.Alimentation en eau : le multicouche
    Aujourd'hui, l'utilisation du cuivre dans les installations sanitaires reste toujours majoritaire, mais cette suprématie est sur le point de disparaître grâce à de nouveaux matériaux, efficaces, meilleur marché et plus simples à mettre en oeuvre.Alimentation en eau : les tubes PER
    De plus en plus utilisés dans la maison pour alimenter les pièces d'eau et les radiateurs, les tubes PER permettent également de créer des réseaux de chauffage par le sol. Avec ce matériau, votre installation de plomberie devient alors un jeu d'enfant.Sanitaires & Plomberie : évacuations
    Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes... autant d'appareils dont il faut rejeter l'eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d'évacuation, réalisés le plus souvent à partir d'éléments en PVC collés.Sanitaires & Plomberie : raccordements sanitaires
    Les raccordements sanitaires répondent à des règles de mise en oeuvre très différentes et font appel à des matériaux et à des techniques spécifiques. Le raccordement d'un W-C, d'une baignoire ou d'une douche n'est pas très compliqué. Il suffit d'avoir un outillage assez simple et de n'oublier aucun joint. Les évacuations et alimentations se montent et s'emboîtent alors sans risque d'erreur.Sanitaires & Plomberie : eau domestique - traitement
    Même si l'eau qui sort de nos robinets est traitée en amont, sa qualité peut toujours être améliorée. La présence éventuelle de tartre, de chlore ou de pesticides incite à installer des appareils adéquats pour éliminer les différents polluants.neuf vidéos intégrées vous aideront à visualiser les opération à effectuer

  • Conseils, trucs et astuces
    Quel que soit le domaine, les bricoleurs avertis connaissent et se transmettent des tours de mains et des astuces de traçage qui leur permettent d'économiser du temps tout en gagnant en efficacité. Outillage : perçages
    Percer de façon efficace et satisfaisante nécessite un équipement approprié. Les machines disponibles proposent de nombreuses options. Encore faut-il choisir du matériel adapté à ses besoins !Matériaux : collages
    Bois, pierre, métal, polystyrène... la plupart des matériaux peuvent facilement être assemblés, en intérieur comme en extérieur, grâce à des produits de plus en plus performants
    Apprenez comment s'y retrouver parmi la diversité des formules proposées.Fixations : chevilles
    Il est possible de réaliser des ancrages fixes et robustes dans quasiment tous les types de matériaux : béton, pierre, briques, parpaings, carreaux et plaques de plâtre, panneaux bois, métal...
    Encore faut-il savoir choisir la bonne cheville.Fixations : accrochages
    Accrocher est un geste fréquent pour qui bricole, rénove ou simplement décore son intérieur. Mais entre la diversité des objets à suspendre ou à fixer et la profusion des outils qui le permettent, un tour d'horizon s'impose.Menuiserie : assemblages
    Depuis des siècles, les ébénistes se sont attaché à imaginer des solutions d'une grande diversité et d'une grande résistance pour assembler leurs ouvrages en bois.
    Certaines d'entre elles sont d'ailleurs à la portée des bricoleurs en herbe. Matériaux : découpes
    Découper est un geste qui concerne tous les domaines du bâtiment. Chaque type de matériau, sa dureté, son épaisseur et la finition souhaitée déterminent le choix de l'outil. Menuiserie : quincaillerie d'ameublement
    Le montage d'un meuble en bois ne saurait aujourd'hui se concevoir sans le recours des accessoires de quincaillerie : fixation des panneaux, charnières, coulisses, etc. sont autant de dispositifs à la fois économiques et souvent faciles à utiliser.Soudures à l'arc
    Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat.Découvrez grâce aux vidéos intégrées comment utiliser une perceuse-visseuse, une scie circulaire, une scie sauteuse, des chevilles et fixations pour plaque de plâtre ou apprenez à installer des étagères d'atelier sur crémaillères.

  • Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes... autant d'appareils dont il faut rejeter l'eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d'évacuation, réalisés le plus souvent à partir d'éléments en PVC collés.À Connaitre :L'organisation des évacuations - La boîte à outils - Principaux raccords en PVC - Raccorder un siphon - Repiquer une canalisation - Déboucher une canalisation - Monter une pompe de relevageVisualisez grâce à la vidéo intégrée dans l'ouvrage comment poser des évacuations en tube PVC

  • En La plomberie regroupe tout ce qui touche à la circulation de l'eau, de son entrée dans la maison (l'alimentation) à son évacuation vers les réseaux d'assainissement. Le métier a beaucoup évolué et nous utilisons aujourd'hui des produits et des matériaux différents.Il n'est pas nécessaire d'être un bricoleur confirmé ni d'être équipé comme un professionnel pour intervenir sur les tuyaux en cuivre. Au sommaire :
    Quelques règles à connaître
    Les deux modèles de tubes
    Les quatre types de raccords
    La boîte à outils
    Souder à l'étain
    Souder au cuivre
    Cintrer à la pince
    Couder au ressort
    Sectionner au coupe-tube
    Préparer un collet battu
    Manchonner un tube
    Raccords et équipements spécifiquesEt des vidéos sur le raccord bicône, le collet battu et les raccords automatiques.

  • Aujourd'hui, l'utilisation du cuivre dans les installations sanitaires reste toujours majoritaire, mais cette suprématie est sur le point de disparaître grâce à de nouveaux matériaux, efficaces, meilleur marché et plus simples à mettre en oeuvre.
    En tête, le tube multicouche affiche des avantages qui ne laissent pas indifférents les artisans et séduisent de plus en plus les bricoleurs.Au sommaire : - Les atouts du tube multicouche - La boîte à outils - Les quatre types de raccords - Trois types de raccords - Quel raccord utiliser ? - Garantir l'étanchéité du circuit - Mettre un tube en forme - Monter un collecteur - Se raccorder sur du cuivre - Alimenter un lavabo - Installer un robinet extérieurEt pour visualiser le sujet, une vidéo est insérée dans l'ouvrage.

  • De plus en plus utilisés dans la maison pour alimenter les pièces d'eau et les radiateurs, les tubes PER permettent également de créer des réseaux de chauffage par le sol. Avec ce matériau, votre installation de plomberie devient alors un jeu d'enfant.Au sommaire :Quel tube utiliser ?La boîte à outilsÉquiper un collecteurAlimenter une baignoireQuel raccord utiliser ?

  • Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat :Quel système choisir ?La boîte à outilsUtiliser le mode TIGSouder en MIG-MAGChoisir le procédé MMAReconnaître une bonne soudure

  • Conseils, trucs et astuces
    Quel que soit le domaine, les bricoleurs avertis connaissent et se transmettent des tours de mains et des astuces de traçage qui leur permettent d'économiser du temps tout en gagnant en efficacité. Outillage : perçages
    Percer de façon efficace et satisfaisante nécessite un équipement approprié. Les machines disponibles proposent de nombreuses options. Encore faut-il choisir du matériel adapté à ses besoins !Matériaux : collages
    Bois, pierre, métal, polystyrène... la plupart des matériaux peuvent facilement être assemblés, en intérieur comme en extérieur, grâce à des produits de plus en plus performants
    Apprenez comment s'y retrouver parmi la diversité des formules proposées.Fixations : chevilles
    Il est possible de réaliser des ancrages fixes et robustes dans quasiment tous les types de matériaux : béton, pierre, briques, parpaings, carreaux et plaques de plâtre, panneaux bois, métal...
    Encore faut-il savoir choisir la bonne cheville.Fixations : accrochages
    Accrocher est un geste fréquent pour qui bricole, rénove ou simplement décore son intérieur. Mais entre la diversité des objets à suspendre ou à fixer et la profusion des outils qui le permettent, un tour d'horizon s'impose.Menuiserie : assemblages
    Depuis des siècles, les ébénistes se sont attaché à imaginer des solutions d'une grande diversité et d'une grande résistance pour assembler leurs ouvrages en bois.
    Certaines d'entre elles sont d'ailleurs à la portée des bricoleurs en herbe. Matériaux : découpes
    Découper est un geste qui concerne tous les domaines du bâtiment. Chaque type de matériau, sa dureté, son épaisseur et la finition souhaitée déterminent le choix de l'outil. Menuiserie : quincaillerie d'ameublement
    Le montage d'un meuble en bois ne saurait aujourd'hui se concevoir sans le recours des accessoires de quincaillerie : fixation des panneaux, charnières, coulisses, etc. sont autant de dispositifs à la fois économiques et souvent faciles à utiliser.Soudures à l'arc
    Souvent nécessaire en serrurerie, la soudure à l'arc consiste à fondre des pièces métalliques en contact pour que, au final, les éléments ne forment plus qu'un. Il existe cependant plusieurs techniques qui permettent d'arriver à ce résultat.


  • Il semblerait raisonnable et logique de ne pas payer au prix fort l'eau qui sert à alimenter les toilettes ou à arroser le jardin et laver sa voiture. L'eau de pluie est de plus en plus utilisée, notamment pour des besoins domestiques, et une régl

empty