Langue française

  • Votre enfant vous supplie de lui acheter un smartphone pour son entrée en 6e parce que « tout le monde en a un » ? Votre adolescent passe des heures sur Instagram et Snapchat, au détriment de son sommeil ? C'est la bataille quotidienne pour limiter le temps passé sur les écrans ou faire décrocher le petit dernier de Fortnite ?Vous refusez de perdre le contrôle sur ce que votre enfant voit sur Internet (pornographie, violences, fausses informations) ? Ce livre est fait pour vous ! Rédigé par Marie-Alix Le Roy, à l'origine d'un groupe de parents unis contre les dérives des écrans, il brosse un état des lieux alarmant mais lucide, informe largement sur les différents dangers et donne des conseils pratiques et éprouvés, issus de l'expérience concrète des parents.Protégeons nos enfants des écrans !Ne les laissons pas payer l'addiction !

  • Apprenez à identifier et vous protéger des pervers narcissiquesSéduction, emprise, dévalorisation, isolement... Certaines relations, sous une apparence bienveillante et sympathique, se révèlent en réalité toxiques et tellement sournoises que l'on ne s'aperçoit que trop tard de leur dangerosité. Si vous reconnaissez vos rapports avec quelqu'un dans ces quelques termes, peut-être êtes-vous déjà victime de ce que l'on appelle un " pervers narcissique ".
    Le but de ce livre est précisément d'expliquer le fonctionnement de ces personnes. Qui sont exactement ces prédateurs ? Pourquoi agissent-ils ainsi ? Comment les reconnaître ? Existe-t-il une victime type ? Et surtout, comment se sortir d'une relation qui nous empoisonne ?

  • Les temps changent.Notre époque, habitée par une quête de sens et le souci de rapports plus égalitaires, remet en question les formes organisationnelles verticales.Pour relever les défis posés par les nouvelles générations et un contexte toujours plus innovant et complexe, Fabienne Alamelou-Michaille est convaincue qu'il est indispensable pour les dirigeants et managers de développer la dimension spirituelle qui réside en chacun de nous.À partir de l'expérience de dix-sept dirigeants, très divers dans leurs enracinements spirituel (chrétien, juif, musulman, agnostique...) et professionnel (luxe, banque, industrie, start-up...), elle propose une méthode claire et des exercices concrets pour la mettre en valeur. Mettre l'humain au coeur des préoccupations entrepreneuriales n'est pas une utopie inatteignable mais un formidable moteur de croissance pour l'entreprise et pour ceux qui l'animent.Avec les propos des managers suivants (P.-D.G., D.G., hauts fonctionnaires, chirurgien, etc.) : Moulay Youssef Alaoui (Somadu), Bertrand Badré (Banque mondiale, Blue like an Orange Sustainable Capital), Éric Boël (Tissages de Charlieu), Hubert de Boisredon (Armor), Michel Bon (Carrefour, France Télécom), Pierre-Olivier Brial (Manutan), Isabelle Falque-Pierrotin (CNIL), Afchine Fazel (AP-HP), Clara Gaymard (RAISE), Jean-François Guthmann (haut fonctionnaire), Étienne Leroi (N. Schlumberger), Pascal Lorne (GoJob), Jay Nirsilmoo (KPMG), Stanislas de Quercize (Cartier), Augustin de Romanet (Groupe ADP), Philippe Savinel (Pernod et Ricard), Didier Schil (groupe Atlantic).

  • Mario Mieli (1952-1983) fut l'un des fondateurs du mouvement de libération homo-sexuelle Fuori! et devint très vite la figure de référence du militantisme homosexuel italien. Sa thèse sur l'homo-sexualité masculine est publiée en 1977, chez Einaudi (troisième édition en 2002 chez Feltrinelli). Dans cet essai, Mieli témoigne de son propre vécu, ses désirs, ses fantasmes, ou encore, son séjour dans une clinique pour malades mentaux, convaincu que, pour être authentique, l'engagement politique se doit de faire exploser les frontières entre privé et public, entre le moi et l'autre. Critique formulée d'un point de vue homosexuel et critique du point de vue homosexuel lui-même, le livre avance des propositions théoriques fondamentales, anticipant les travaux de Monique Wittig et de Judith Butler. La perspective d'un possible dépassement des catégories identitaires, de genre et d'orientation sexuelle, dans l'exercice performatif de la transsexualité, fait écho aux aspirations queer du présent, mais avec la fraîcheur et la pertinence propres aux esprits visionnaires. Avec cette présente publication, le public francophone aura enfin accès à un témoignage crucial écrit dans le contexte politique sombre des «années de plomb» par un être aux multiples talents de philosophe, écrivain, dramaturge, poète et acteur, qui n'a peut-être d'égal qu'un Hocquenghem ou un Pasolini, figures de proue dont les temps présents sont singulièrement avares.

  • "Je ne dis rien lorsqu'il vérifie le niveau du pot de Nutella, qu'il compte les chocolats pour savoir combien j'en ai mangé, qu'il me foudroie du regard pour que je ne réponde pas si le téléphone sonne pendant le repas. Je ne relève pas non plus quand il m'interdit de m'asseoir sur le bord du lit pour ne pas le déformer, quand il me fait comprendre que je ne dois pas toucher à sa bouteille de shampooing, à son chocolat en poudre, à sa confiture de figue, à son pain réservé à lui seul. Il impose sa volonté sur le moindre objet, et sans que j'en aie conscience, je suis devenue un objet parmi tous ceux-là..."


    Mathilde, Carole et Amélie se sont retrouvées dans le cabinet d'une même thérapeute. Toutes les trois ont subi pendant de nombreuses années l'emprise de conjoints manipulateurs pervers. Elles nous livrent dans cet ouvrage leurs histoires : la rencontre et la phase de séduction avec leurs futurs maris, l'assujettissement progressif, l'intolérable vécu au quotidien (isolement affectif, dépendance et exploitation financière, absence de communication, insultes et humiliation, violence psychique et physique)... Elles racontent aussi comment elles ont eu le courage de rompre, pour se protéger et se reconstruire.

    Avec une préface d'Isabelle Nazare-Aga, thérapeute cognitivo-comportementaliste.


  • Echapper aux relations perverses et ne pas les reconduire

    Il était une fois l'histoire d'un pervers et de sa victime. Tout a commencé par une intrusion, une agression, un outrage, ou bien par une violence diffuse qui a servi de test. Au départ


  • Cet ouvrage interroge les relations de couple à la lumière des évolutions anthropologiques et des changements de paradigmes de la société postmoderne. Les modalités de la rencontre sont conditionnées et normées par la création d'un véritable "marc

  • " Celui qui l'a écrit était bien un maître "aristocrate et païen' pour donner autant de vraisemblance à cette assemblée londonienne qui jette avec ses habits sa vertu, se baignant dans le péché avec l'appétit et l'innocence de jeunes loups au plus fort du carnage. " Le Nouveau quotidien (Suisse)

    Dans le salon très mondain de Lady Helling, toute la gentry écoute le sulfureux colonel Boldman exposer avec complaisance ses théories et pratiques quant à l'usage de la fessée et du fouet appliqué à l'éducation des jeunes filles. À l'écart, l'hôtesse se prend à rêver de l'époque où le jeune et trop pauvre lieutenant Boldman ne pouvait prétendre l'épouser, elle, la richissime héritière des Robson.

    Quelque temps plus tard, le bel officier révélera à la très vertueuse lady sa véritable nature...

    En 1905, à la fin de sa vie, un dénommé Jean de Villiot, pseudonyme de Hughes Rebell, publie ce
    Fouet à Londres chez Charles Carrington, connu pour son catalogue sadomasochiste et ses publications d'Oscar Wilde parues sous le manteau. Sans conteste, le romancier écrivit ce livre – où l'hypocrisie et la perversité sont le lot de tous – dans la jubilation et avec une distance qui force le rire

  • C'est dans le roman

    Marc Flandin

    Alors qu'elle attend son compagnon David dans un café parisien, Laurence est interpellée par un mystérieux inconnu, Paul, qui lui fait croire que tout ce qui lui arrive est écrit dans le roman qu'il est en train de lire. Sans le savoir, cette rencontre va bouleverser à jamais la vie de la jeune femme.

    Laurence se trouve plongée au coeur d'un vaste quiproquo, révélant ainsi la vraie nature des gens qui l'entourent. David, autrefois compagnon rêvé, se fait méprisant, pensant que Laurence lui est infidèle. Le flegmatique Paul serait-il en train de lui ravir le coeur de sa femme ? Mais qui est-il vraiment ?

    Jusqu'où les mènera la valse des jalousies, manipulations et rancoeurs ?

  • « Malgré le caractère irréaliste de leur projet fixe, les pervers mettent le système social à l'épreuve. Une sorte de culture marginale clandestine est constituée par l'ensemble des conduites et des pratiques perverses qui détournent de leur finalité les institutions les plus utiles, les plus récréatives ou les plus nobles. Les perversions comme phénomène culturel répondent ainsi à la culture, nouvelle religion d'État et perversion collective ! C'est naturellement dans les grandes villes que la guérilla des instincts refoulés mène ses combats... »

  • La collection L'ART DE LA COMMUNICATION SOCIALE. Pour quoi faire ? Comment s'y prendre? s'adresse à des professionnels de terrain, spécialisés ou non dans la communication, qui souhaitent acquérir ou perfectionner des compétences dans le domaine de la communication sociale et maîtriser cet environnement professionnel.

    Ce premier volume de la collection vous familiarise avec les principes généraux, la méthodologie et les enjeux de la communication sociale, processus de partage d'informations d'utilité publique indispensable aux organisations qui mettent en oeuvre des missions d'intérêt général.

    Basée sur la formation-action, cette collection en huit volumes constitue un support d'auto-formation guidée qui vous permet de vous former et de développer votre autonomie à votre rythme.
    Pour acquérir à la fois les bases et la pratique, action et formation sont indissociables. Tout au long de cette collection, vous proposez des hypothèses, utilisez des outils, appliquez des méthodologies et évaluez des résultats, tout en vous formant aux principaux concepts et aux modèles utilisés en communication sociale. Et enfin, vous réalisez un projet ou résolvez un problème de communication sociale, par l'action réelle et concrète.
    A la fin de cette auto-formation, que vous interveniez dans le Nord ou dans le Sud, vous pouvez tous réussir à devenir des experts autonomes de la communication sociale dans le cadre de vos activités de terrain !

  • Thérésa vit à l'Estaque, dans la banlieue de Marseille. Son mari, au chômage, la délaisse. Elle décide de trouver un petit job, et répond à une annonce. Il s'agit de taper des textes sous la dictée d'un écrivain. Le problème... c'est qu'il s'agit d'un auteur très spécialisé. Un de ceux qui écrivent les livres que nous vous proposons ! Jugez du remue ménage qui s'opère en Thérésa. Maryse, la bonne, une vraie pétasse marseillaise, un peu gouine sur les bords, a vite fait de la mettre au pas, en lui révélant que son employeur est un voyeur indécrottable. Il aime puiser dans la réalité les scènes qu'il écrit dans ses livres. Et n'hésite pas à demander à Maryse, et bientôt à Thérésa elle-même... de nourrir son inspiration.

  • Il arrive que le lien pervers narcissique soit ce qui tient lieu de couple, et que les sentiments amoureux soient mis à mal dans les alcôves conjugales. Si l'amour prend des coups, les notions de limite et de respect de l'humain vacillent, dans cette relation destructrice et épuisante pour celui qui tolère l'inacceptable, s'accrochant à l'espoir que l'autre, qui oeuvre toujours dans l'ombre, changera. Cet ouvrage offre un portrait du partenaire à profil « pervers narcissique » engagé à détruire plus qu'à construire le couple. Il explique sur quoi se construit cette relation épuisante, et comment s'en sortir psychologiquement et juridiquement. Un livre de référence et un guide précieux pour qui veut s'approcher de cette liberté, celle de la vie à deux.

  • « Jack l'éventreur est le premier tueur en série », « Les tueurs en série sont un phénomène américain », « Les serial killers sont des détraqués sexuels », « Ils ont une double personnalité », « Ils tuent toujours de la même façon, selon un rituel », « Il faut une formation spécifique pour les arrêter » ...
    L'auteur analyse les différentes façons de mettre en mots et de représenter la figure du tueur en série, afin de dépasser les nombreux clichés qui entourent ces « serial killers ».

empty