Langue française

  • L'armée des ombres

    Joseph Kessel

    • Hatier
    • 21 Mars 2012

    OEuvre en extraits longs, en lien avec le thème « Agir dans la société » du nouveau programme de français en 3e.
    Résumé
    Dans un roman construit comme un thriller, Joseph Kessel retrace le parcours de ces hommes et de ces femmes - incarnés ici par Philippe Gerbier, Le Bison, Lemasque, Mathilde, Petit Jean - qui ont choisi la voie difficile de la Résistance au péril de leur vie.
    Un des chefs-d'oeuvre de l'écrivain et le roman-symbole de la Résistance.
    L'auteur
    Fils d'émigrés juifs, Joseph Kessel (1898-1979) a été engagé volontaire durant la guerre de 1914-1918, puis résistant pendant la Seconde Guerre mondiale. Son oeuvre de journaliste et romancier se signale par son goût de l'aventure et son engagement.
    L'édition Classiques & Cie collège
    Soigneusement annoté, le texte est associé à un dossier illustré, qui comprend :
    - un guide de lecture intitulé « Un roman engagé sur la Résistance », avec des repères, un parcours de l'oeuvre et un groupement de documents,
    - une enquête documentaire, « Pourquoi et comment est née la Résistance ? ».

  • Un vieil homme s'en retourne au Vietnam, son pays natal, afin de comprendre les drames de son histoire familiale et personnelle. Ni autochtone, ni colonial, c'est lui, Do Thai de son nom de guerre, le Juif français persécuté qui a rallié le communisme avant d'achever sa course en paria du Parti.
    Philippe Papin, historien, épigraphiste, occupe la chaire « Histoire et sociétés du Vietnam classique » à l'École Pratique des Hautes Études.

  • Derrière la porte

    Moka

    Derrière la porte, il fait froid, la saleté règne, il y a Damien. Cette porte, c'est la porte du grenier. C'est là que vit Damien. Sa belle-mère, qu'il doit appeler Madame, en a décidé ainsi. Quand elle ne l'enferme pas à la cave, pour le punir de bêtises imaginaires et passer ses nerfs sur lui, elle lui arrache des poignées de cheveux. Quand elle ne l'oblige pas à avaler ce qu'il vient de vomir, elle le prive totalement de nourriture. Damien est tout maigre, il ne dort plus. Sa vie est un enfer. Son père qui travaille au loin n'est jamais là pour le défendre. La fille de Madame, Lorraine, se tait. Janine, la bonne, se résigne. La Grand-mère, gâteuse, ne lui est d'aucun secours. Elle ne sait plus dire qu'une phrase, chaque fois qu'elle entend du bruit : Si c'est toi, Lili-Catherine, tu peux repartir tout de suite ! Damien se demande qui est cette mystérieuse Lili-Catherine. Et un beau jour, de découverte en révélation, il finit par l'apprendre. Lili-Catherine, cette inconnue, est la personne idéale pour aider Damien dans la vengeance qu'il a entreprise contre Madame, à coups d'épingles dans une poupée de cire. Elle peut enflammer les arbres. Elle peut accidenter les voitures. Elle peut briser les miroirs et déchaîner les pianos. Elle peut tuer. Elle a de l'expérience. Cela fait quinze ans qu'elle est morte. Après L'Enfant des ombres et La Marque du diable, Moka continue de plus belle dans la veine épouvanto-fantastique qui fait d'elle la Stephen King française.

  • Ça fait longtemps, qu'il y a des migrants ? Comment protège-t-on les réfugiés ? Les enfants, ils migrent aussi ?Migrants, réfugiés, sans-papiers... un livre pour lutter contre les idées fausses et les préjugés, comprendre l'actualité et changer notre regard sur « les autres ».Écrit par Bérangère Taxil, professeure de droit international, spécialisée en droit des réfugiés, et Émilie Lenain, juriste spécialisée en droit des étrangers.

  • Dans ce témoignage étonnant d'humanité et de justesse, Jacques Salmona, d'origine judéo-espagnole, relate ses aventures sous l'Occupation à Paris. Il esquisse par des anecdotes savoureuses, parfois tragiques, son enfance, son entrée dans le mouvement scout des Éclaireurs israélites de France, bientôt transformé en groupe de résistance. Ses souvenirs sont tellement vivaces qu'ils paraissent avoir été écrits "à chaud", sous la menace des bombardements. Les Éclaireurs israélites ont joué un rôle de premier plan dans la prévention, auprès des Juifs parisiens, de la rafle du Vél' d'Hiv', avant de prendre en charge les enfants de déportés, de les cacher et de les placer dans des familles d'accueil. Héros ordinaire, Jacques a échappé de justesse à la Shoah. C'est absolument poignant.

    /> Fils d'immigrés juifs, Jacques Salmona (1923-2015) connaît une enfance difficile mais intègre les Arts et Métiers en 1942. Il participe pendant la guerre à la Sixième, section clandestine des éclaireurs israélites de France, au rôle aussi méconnu que capital. Entré en 1947 chez Degrémont, entreprise spécialisée dans le traitement des eaux usées, il y fera toute sa carrière et en deviendra P.D.G.. À 90 ans, il écrit avec son épouse Lydia ce récit bouleversant, destiné à ses petits-enfants.

  • Découvre le nouveau voyage de Jeanne, François, Louis et Bushmills à travers le temps ! Les trois cousins et leur chien sont projetés en 177 au temps de sainte Blandine. Alors que les chrétiens sont arrêtés et persécutés par les Romains, ils font la connaissance d'un jeune esclave, Matheus, et d'une famille de chrétiens qui se cachent. Vont-ils réussir à sauver leurs nouveaux amis ?Une formidable aventure dans la ville de Lyon, à l'époque romaine !

  • Il fait nuit noire, en plein coeur de Rome. Cornélius, grand magistrat de l'empereur est emmené par des soldats. Son crime ? Son attachement à un homme : Jésus Christ.Nous sommes en 303, l'empereur Dioclétien traque ceux qui ne lui font pas allégeance. En première ligne : les chrétiens qui refusent de renier leur foi en celui qu'ils appellent "le ressuscité".Maximus est fils de sénateur et fervent admirateur de l'empereur. Pour lui, les chrétiens sont des fous à lier. Au détour d'une promenade vespérale près du Colisée, avec son ingénieux ami Titus et son esclave Aghilès "le léopard", Maximus entend un cri glaçant provenant des sous-sols du cirque. Pourtant, en dehors des jeux organisés pour le peuple par l'empereur, le Colisée est normalement entièrement vide. D'où vient ce cri ? D'une bête blessée tapie dans les profondeurs ? Est-ce celui d'un fantôme ? Maximus croit, lui, que c'est une personne souffrante qui appelle. Prêts à tout pour élucider ce mystère, Maximus et ses amis, sans oublier le singe Dux, pénètrent les entrailles du plus célèbre cirque du monde romain.

  • « Seigneur, daigne bénir ton serviteur et ta servante ici présents » : de nombreux livres proposent des prières, mais fort peu offrent à leurs lecteurs de dire des bénédictions. Celles contenues dans cet ouvrage ne sont pas réservées aux prêtres, loin de là. Elles ouvrent à tous un chemin pour traverser les épreuves et chacun pourra facilement retrouver la ou les bénédictions qui correspondent à sa situation ou à celles de ses proches.
    Ce livre sera porteur de grandes lumières et de grandes grâces, si l'on veut bien y entrer comme on commence un pèlerinage !

  •  « Qu'est-ce qu'une pensée ? La pensée d'une pomme est-elle mot ou fruit ? Fruit, il sera d'Ève ou de Cézanne. Mot, il s'écrira ou se prononcera à voix haute. Un geste, une chute engageront des pensées plus complexes, comme la peur de l'Apocalypse et la loi de la gravitation. La première femme avait déjà fait le geste inverse, de bas en haut, pour cueillir le fruit de la connaissance. Étrange métrage des pas d'un Virgile, qui permet à l'homme de connaître ce qu'il arpente : sa mère d'abord, puis la terre et l'enfer.

    Expériences sensitives, accès d'abstraction, fantaisies d'artiste ou jaillissement délirant, tout sort d'une même fabrique mentale. "Replongez-vous, pensées, au fond de mon âme", disait Richard III.

    Quand le silence d'une séance décide l'analyste à poser la question d'usage : "À quoi pensez-vous ?" l'analysant étendu sur le divan commence une phrase, puis s'interrompt : "Pourquoi me demander à quoi je pense ?" L'analyste hésite un instant : "Tant que vous ne vous entendrez pas le dire, me le dire, vous ne le saurez pas."

    Entre impensé et impensable, la pensée émerge et s'évanouit, se forme clairement ou défaille. De la formule d'un rêve à l'invention d'un nombre imaginaire, de l'obscurité d'une pensée du corps à l'écriture qui épouserait les pensées qu'elle fait naître, nous verrons les pensées sortir de l'ombre de l'insu. » S.R.

  • Le libertinage et les libertins du XVIIe siècle sont volontiers relégués dans un "envers du Grand Siècle", une "part d'ombre" jugée parfois brillante mais au fond de peu de conséquence. Ce livre, à rebours de cette approche dévitalisante, remet en perspective les courants de cette pensée véritablement subversive, contrainte à la clandestinité en son temps, mais aussi peut-être aujourd'hui encore. À travers une série d'études soucieuses d'une contextualisation historique serrée des conditions de production et de réception des textes, Jean-Pierre Cavaillé ausculte - dans toutes ses variations - la culture des esprits forts, de ces Cyrano, Charron, La Mothe Le Vayer, Naudé, Bouchard ou Antonio Rocco, pour en révéler la puissance critique. Leur dénonciation radicale, sous le masque de discours équivoques, des impostures dans les domaines du religieux, de la politique et de la morale, signale un mouvement dont notre époque serait bien inspirée de se souvenir.

  • Mario Mieli (1952-1983) fut l'un des fondateurs du mouvement de libération homo-sexuelle Fuori! et devint très vite la figure de référence du militantisme homosexuel italien. Sa thèse sur l'homo-sexualité masculine est publiée en 1977, chez Einaudi (troisième édition en 2002 chez Feltrinelli). Dans cet essai, Mieli témoigne de son propre vécu, ses désirs, ses fantasmes, ou encore, son séjour dans une clinique pour malades mentaux, convaincu que, pour être authentique, l'engagement politique se doit de faire exploser les frontières entre privé et public, entre le moi et l'autre. Critique formulée d'un point de vue homosexuel et critique du point de vue homosexuel lui-même, le livre avance des propositions théoriques fondamentales, anticipant les travaux de Monique Wittig et de Judith Butler. La perspective d'un possible dépassement des catégories identitaires, de genre et d'orientation sexuelle, dans l'exercice performatif de la transsexualité, fait écho aux aspirations queer du présent, mais avec la fraîcheur et la pertinence propres aux esprits visionnaires. Avec cette présente publication, le public francophone aura enfin accès à un témoignage crucial écrit dans le contexte politique sombre des «années de plomb» par un être aux multiples talents de philosophe, écrivain, dramaturge, poète et acteur, qui n'a peut-être d'égal qu'un Hocquenghem ou un Pasolini, figures de proue dont les temps présents sont singulièrement avares.

  • Il est fréquemment arrivé après la Shoah que des couples se forment sur un terrain de douleur commune. Fanny et David, enfants juifs pris dans la tourmente exterminatrice nazie, partagent plus que le traumatisme des persécutions et la disparition de leurs

  • Paris, 1943, les persécutions contre les juifs et les rafles s'intensifient. Les parents de l'auteur décident d'envoyer trois de leurs enfants en « vacances », loin de la capitale, pour les protéger. La séparation sera définitive, Raymonde, 3 ans, sa mère et son père sont arrêtés et déportés. Ils ne reviendront pas.
    L'auteur a échappé à la mort mais pas au fardeau du souvenir. À ses petits-enfants, qui le pressaient de questions sur cette période, il peut enfin dévoiler ces deux années de clandestinité, à Baule, dans le Loiret, loin des siens. Il dit aussi, avec une pudeur infinie, la douleur toujours brûlante de l'arrachement à ses parents et à sa petite soeur.
    Jacques Isidore Lévy s'est consacré durant 20 ans à transmettre la mémoire de la Shoah.
    C'est afin de conserver le souvenir des enfants cachés, souvent devenus orphelins après la guerre, et celui de leurs parents, déportés et assassinés, qu'il a milité dans plusieurs associations et rédigé ce témoignage.

  • Être normal, c'est surfait.
    Enfin, ça, c'est ce que se dit Oliver Cromwell. Persécuté par ses camarades parce qu'il est différent, Oliver est surtout un passionné de paranormal ; quand son nez n'est pas fourré dans son carnet de croquis, à dessiner des maisons hantées et des monstres, lui et sa meilleure amie Bailey traînent dans des bâtiments abandonnés, ou font de longues balades (absolument pas romantiques) dans des cimetières à chercher des revenants.
    Mais tout change lorsqu'ils tombent nez à nez avec un fantôme. Un vrai de vrai.
    Heureusement qu'il peut compter sur Madame Glass, une médium qui vit dans le manoir victorien au bout de sa rue. Avec son aide, il se trouve une destinée complètement inattendue. Et (comme si avoir seize ans n'était pas déjà assez compliqué), il tombe amoureux du mystérieux résident du manoir !
    La ville ensommeillée d'Iris Hollow renferme de nombreux mystères. Et Oliver est sur le point de se retrouver en plein milieu des ennuis.

    Plongez dans une romance LGBT paranormale qui vous fera sourire, mais attention, vous dormirez peut-être avec la lumière allumée.


    Attention : ce roman contient des éléments qui pourraient s'avérer dérangeants pour certains lecteurs, notamment du harcèlement et de l'automutilation.

  • Il y a bien longtemps, à cause de la peur des hommes, l'ensemble de la magie visible a disparu de notre existence, laissant notre monde triste et sombre.
    Pour sauver leurs semblables de l'extinction, après leur diabolisation et survivre à la traque des chasseurs, des exorcistes et autres bourreaux qui les pourchassaient et les persécutaient, les créatures mystiques les plus puissantes ont dû unir leurs forces pour créer leur propre monde.
    Aujourd'hui, notre monde se souvient de ces êtres fantastiques uniquement par les légendes et les contes d'autrefois.
    Toutefois, une liaison avec la divination existe toujours, cachée à l'intérieur d'humains aux dons discrets, capables d'établir un lien particulier avec les immortels.
    On appelle ces humains "les liens", ce livre raconte l'histoire du plus spécial d'entre eux "Le Chaperon Blanc".
    Alya, fille des loups, leur nouvel espoir va diriger leur destinée vers un chemin inattendu en faisant la connaissance d'un être pour qui elle sera prête à tout risquer.
    Mais jusqu'à quel point ?

  • Shoah en Belgique

    Insa Meinen

    Le 10 mai 1940, les troupes allemandes envahissaient la Belgique ; en septembre 1944, elles quittaient le pays. Au cours de l'Occupation, 25 000 Juifs sont arrêtés et déportés à Auschwitz.


    Comment l'occupant allemand a-t-il réussi à s'attaquer à la population juive en ne rencontrant pratiquement aucun obstacle ? Comment les citoyens juifs ont-ils réagi? Comment la Shoah a-t-elle été concrètement organisée ? Insa Meinen s'appuie sur des sources inédites provenant d'archives allemandes, belges et françaises pour analyser les multiples rouages de l´appareil nazi et la responsabilité décisive des autorités militaires allemandes dans la "solution finale". L'auteur examine également la question de l'implication des autorités belges et met en valeur la résistance massive des Juifs et leurs stratégies de survie face à l'oppression.


    Premier ouvrage de référence d'un historien allemand consacré à la déportation et à la persécution des Juifs de Belgique, cette monographie contribue par son propos clair et innovant à la compréhension de la tragédie qu'ils vécurent.

  • À peine remise de sa confrontation avec Oraya, Lia doit reprendre la route pour mener à bien sa quête.
    La perte d'Ilaria donne lieu à une nouvelle prophétie qui va tout remettre en question. Désormais unie à Nilham et sur le point de devenir mère, Lia trouvera-t-elle la force et la volonté de poursuivre sa mission ? En se rapprochant de l'affrontement final, les révélations se succèdent, les amitiés se dénouent et les secrets se délient. Tandis que ses certitudes semblent s'effondrer les unes après les autres, Lia achève son apprentissage et s'affirme en tant qu'élue détentrice des éléments. En parallèle, le Conseil d'Orami se rassemble, prêt à lancer ses troupes à l'assaut d'Orénor et de sa garde maléfique. Alors que la situation est plus tendue que jamais à Orami, Lia découvre le secret du cinquième élément.
    Mais cela sera-t-il suffisant pour purger la terre du mal et restaurer une ère de paix et de prospérité sur le continent ?

  • Beaucoup pensaient, voici quelques années, que la religion allait déclinant ; l'exclusion, jadis relativement acceptée, paraît aujourd'hui une injustice ; pourtant elle est couramment pratiquée, parfois seulement de façon plus subtile. Quant à l'exclusion au nom de la religion a-t-elle vraiment disparu ? Le présent ouvrage est issu des interventions effectuées dans le cadre de l'Agora d'été, tenue annuellement de 1988 à 1997. D'orientation nettement historique, principalement consacré aux minorités et visant un public non spécialiste, ce livre peut aider à comprendre la complexité du monde actuel.

  • La deuxième guerre mondiale. Six ans pour les armées, de 1939 à 1945. Quatorze ans pour les civils.De l'avènement du nazisme en 1933, au tour de France cycliste en 1947, symbole de la liesse populaire retrouvée.

  • Szyja Opatowski, surnommé Samy, a dix-sept ans lorsque les troupes allemandes envahissent la Pologne en septembre 1939. Pour ce jeune Juif, c´est un long combat pour la survie qui commence, une lutte de chaque instant pour échapper à l´extermination. Dès avril 1940, Samy est déporté à Belzec, alors camp de travail, à la frontière de l´URSS. Là, il va développer ses capacités d´analyse, sa « débrouillardise » et son instinct extraordinaire qui vont lui permettre de s´en sortir, sans compromission. Chaque fois qu´il ressentira la menace d´une mort imminente, il saura saisir l´opportunité qui lui permettra de fuir. Pris dans l´une des « marches de la mort », à partir de Dachau où son parcours chaotique l´a dirigé, il réussit à s´évader. Et c´est accueilli chez un habitant qu´il attend, deux jours, sa libération par les Américains... en compagnie de soldats allemands déserteurs. Son arrivée, illégale en France, est encore révélatrice de sa pugnacité et de son intelligence des situations. Samy nous livre ici un témoignage dense et implacable, un parcours particulier qui révèle les conditions de vie dans les ghettos et les camps nazis.

  • Pierre Bayle (1647-1706), philosophe exilé dont la pensée a été éclipsée jusqu'à nos jours par le prestige des systèmes philosophiques du Grand Siècle, a été longtemps écarté comme un simple observateur des grands événements philosophiques de son époque. Les études présentées dans ce recueil le découvrent comme un acteur très lucide et très dynamique de l'histoire des idées.
    Son oeuvre est envisagée dans le contexte des principales traditions de la pensée libre pensée européenne. Les précurseurs, contemporains ou successeurs de Bayle - de Machiavel à Spinoza et aux Lumières radicales des philosophes sans Dieu - sont ici convoqués autour des questions, si cruciales encore aujourd'hui, du statut de la foi, de l'athéisme, de la tolérance, de la liberté de conscience et de la liberté de penser.

  • « Les Chroniques de Doucinde et Philémon » oppose à la délicatesse d'écriture la brutalité d'une injustice aveugle et sans frein. Ou comment dénoncer la manipulation et le harcèlement numérique à la manière d'un exquis récit d'amour courtois.

  • L'histoire de l'Église de la Pentecôte à l'élection de Benoît XVI Depuis quand le pape est-il à la tête de l'Église ? C'est quoi la séparation des Églises et de l'État ? Besoin d'indications pour se repérer dans l'histoire de l'Église en France et dans le monde ?
    Tiré de l'encyclopédie de référence Théo, ce livre présente toute l'histoire de l'Église de Jésus-Christ au monde contemporain.

    Avec des chronologies et des cartes pour mieux situer les événements !

    Retrouvez l'intégralité du Nouveau Théo, l'encyclopédie catholique pour tous, en format numérique, pour 39,99 € !

empty