• Sous l´Arc de Triomphe à Paris se trouve le tombeau du Soldat inconnu, mort pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), où une flamme est ravivée tous les jours de l´année depuis 1923. A l´origine, seuls les anciens combattants avaient le droit d´accomplir ce geste, en mémoire de leurs camarades tombés au combat.
    Depuis 2009, ce sont tous les Français qui sont invités à se recueillir sur cette tombe ; elle personnifie désormais la Nation toute entière.

  • Les nécroparieurs

    Alick

    Il existe parmi nous des êtres anciens et puissants. Leur pouvoir et leur longévité sont issus du Jeu, un principe leur permettant de parier sur la mort des Hommes afin de récupérer l'espérance de vie perdue, une source vitale nommée Moisson. Leur nom : Nécroparieurs. Une nuit pourtant, tout basculera lorsque l'un d'entre eux décidera de briser les règles du Jeu.

  • 1939. Marie a 16 ans et vit avec sa mère, Rose, dans un petit village français, près de Montluçon. Elle profite d'une vie paisible et innocente de jeune fille de la campagne, mais la radio ne cesse de diffuser des nouvelles pour le moins inquiétantes. Il semblerait qu'un conflit entre l'Allemagne et la Pologne en soit à l'origine. La guerre éclate et le monde de Marie s'écroule.

  • Accepter de travailler pour des vampires, c'est fait.
    Me fâcher avec Jayesh juste avant de traverser la Manche, c'est fait.
    Sentir le contrat foireux à plein nez, ça commence.
    Plus la lumière est vive, plus profondes sont les ombres. C'est dire la noirceur des ténèbres de Paris, quand rien ne va comme prévu et qu'il me faut ramper sous terre à la recherche d'un miracle. Mais le piège ne s'est pas refermé sur n'importe qui. Je suis Ana, née avec une étoile dans la peau, et j'en ai plus qu'assez d'avoir peur.
    Il est temps d'en finir.

  • Volume mis à jour et augmenté à l'occasion de la sortie du fascicule papier.
    « Paris sera toujours Paris » chantait Maurice Chevalier en 1939. Ville éternelle, ville lumière, Pantruche, Paname...
    Pourtant nombre d´auteurs ont rêvé d´autres Paris, de Paris du futur. Nous proposons quelques-unes de ces visions datant de 1851 jusqu´à 1906 dans ce volume. Émile Souvestre propose en 1843 une anticipation qui n´est guère réjouissante dans Le Monde tel qu´il sera où les banquiers ont pris le pouvoir, les enfants sont allaités par des nourrices à vapeur, la presse est sous le monopole d´un seul titre et les citoyens sans cesse contrôlés. Vingt ans plus tard, Jules soumet le manuscrit de Paris au XXe siècle (écrit vers 1863) à son éditeur Hetzel qui le refuse. D´autres textes sont publiés comme ceux de Pierre Véron (En 1900, 1878), Émile Calvet (Dans mille ans, 1883), ou d´Albert Robida (Le Vingtième siècle en 1882 ou La Vie électrique en 1892). Entre 1851 et 1906 plusieurs auteurs imaginent des Paris futurs. Ces visions sont très variées et naviguent entre utopie sociale, satire et humour. Chaque texte a ses caractéristiques propres et parfois surprend par sa modernité. Théophile Gautier donne deux articles au journal Le Pays en décembre 1851 sous le titre « Paris futur » qui sont recueillis dans Caprices et Zig-Zags en 1852. Raillant le nombrilisme parisien, le « parisianisme », et son orgueil déplacé, il compare le pauvre Paris du XIXe siècle aux splendeurs des villes antiques avant d´imaginer une remise à plat (au sens propre). Deux ans plus tard, Joseph Méry répond à Théophile Gautier avec un « Paris futur » satirique que Françoise Sylvos caractérise ainsi : « Il y brocarde tous les travers de Paris qui font partie des lieux communs du pré-urbanisme utopique. Sur le mode de Boileau ou dans la tradition de Montesquieu, il critique les embarras de Paris et propose d´enjamber les avenues encombrées à l´aide d´arches ressemblant à des galeries couvertes. Ces dernières permettent aux piétons de vivre, de consommer sans avoir à traverser les grandes artères de la capitale. » Que d´eau, que d´eau, pourrait-on ajouter mais pour le comprendre, il faut lire ce texte. » Le « Paris Futur » de Victor Fournel est beaucoup plus sérieux. Historien de Paris, il imagine ce que pourrait être le Paris de l´avenir selon un « modèle exacerbé de l´urbanisme haussmannien ». En 1869, Tony Moilin, futur communard, rêve d´un Paris utopique dans Paris en l´an 2000. Comme il l´indique dans son avertissement : « Le Paris dont il est question dans cet ouvrage ne ressemble guère, je l´avoue, au Paris actuel. À tous les incrédules qui trouveraient mes réformes trop radicales et impossibles à réaliser, je ne répondrai qu´un seul mot : c´est que d´ici à l´an 2000 il s´écoulera 131 années, et que, pendant ce long laps de temps, il pourra survenir plus d´une révolution et se faire bien des changements. » Si l´extrait proposé ici ne concerne que la « transformation de Paris », l´utopie de Tony Moilin balaie l´ensemble des réformes dont il rêve : organisation du travail, société, instruction, gouvernement, religion et moeurs. Il ne survit pas à la Semaine sanglante et est fusillé le 28 mai 1871. Le texte d´Arsène Houssaye nous projette en « L´An trois mille sept cent quatre-vingt-neuf » dans un Paris devenu une capitale de l´univers pleine de poésie. Finissons sur la note humoristique que nous offre Eugène Fourrier imaginant des archéologues du futur décryptant une bien mystérieuse inscription communément gravée sur les murs de Paris.
    - Philippe Éthuin Le site compagnon ARCHÉOSF Le site de Philippe Éthuin

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.



    Roman d´apprentissage, Bel-Ami décrit l´ascension sociale de Georges Duroy, opportuniste qui parvient au sommet de la société parisienne grâce à son arrivisme et ses maîtresses. Ancien sous-officier employé au bureau des chemins de fer, il commence par rencontrer un ancien camarade, Charles Forestier, qui le fait entrer dans le journalisme. Peu à peu, Georges Duroy pénètre ainsi les différents cercles de la société parisienne, rêvant de richesse et de notoriété, toujours égoïste, sans états d´âme.
    Maupassant dresse dans ce roman une satire de la société d´argent, offrant à son lecteur un tableau du milieu journalistique sur fond de scandales politico-financiers et de politique coloniale.

  • À l'occasion du festival Futur en Seine et du rendez-vous Mot(s)dernité organisé par la ville d'Issy-les-Moulineaux qui a lieu en juin 2015, Publie.net s'est associé à la ville d'Issy-les-Moulineaux et à WeLoveWords pour lancer un concours de nouvelles et de poésie.
    Le pitch en était : Imaginez une nouvelle ou un long poème, entre science-fiction et nouvelles technologies, autour de la question suivante En octobre 2015, l´espace aérien des États-Unis sera ouvert aux drones. Comment sera le ciel de nos villes ?

    Cette nouvelle de Pierre de Gerville en est la gagnante.

    Dans un Paris où les Pianobylettes côtoient les Motojazz - qui donnent à ce monde-là un petit goût steampunk -, où les drones distribuent le journal, où les bus volent et où la nourriture se consomme en pastilles, une petite fille et un vieux monsieur vont vivre un bout d'aventure pas banale !

  • Paris. La Révolution de 1789 est oubliée, les bourgeois ont repris le pouvoir. Mais la révolte gronde et un homme courageux et droit tente de prendre le pouvoir avec ses partisans. Dans l'ombre des ruelles, un homme veille. Colosse torturé, il vend des cacahouètes aux people de l'époque venus s'encanailler dans les faubourgs. Fourberies, ...

  • Feuilleton d'une constitution de partie civile contre des "managers" de la Mairie de Paris pour mise en danger délibérée d'autrui et atteinte involontaire à l'intégrité physique, le tout s'ajoutant à des requêtes devant le juge administratif... ou quand un cadre n'a pas voulu être complice de dérives ; tous premiers épisodes : chroniques 2018. Tiré à part de la revue biennale "Singuliers" n° 17.

  • Nouvelle édition 2019 sans DRM de Paris de Victor Hugo augmentée d'annexes (Biographie).
    ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
    L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
    - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
    - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
    - Une table des matières est placée également au début de chaque titre.
    A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
    Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique.Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse.Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s'engage à vous répondre dans les 48h.

  • Pourquoi cherchait-il à rendre justice lui-même ? Cette triste affaire ne concernait que le département des affaires criminelles de la police congolaise. Pourquoi un Zaïrois devait-il s'occuper de l'investigation relative au meurtre d'un ministre d'un pays qui n'était même pas le sien ? La famille de la victime n'avait-elle pas confiance aux autorités policières nationales ? La justice congolaise était-elle partiale, donc partisane ? Pourquoi Roger Dercky devait-il entreprendre une opération périlleuse, au risque de braver quelques intouchables du régime local ? Agirait-il avec une intrépidité ingénieuse pour ranimer la rage de vaincre qui l'habitait ? Avait-il besoin de l'exaltation que le jeu procurait passionnément en lui : à savoir le divertissement ? Dans la vie quotidienne, ce détective privé ne s'amusait pas pour le bonheur de l'ennemi ou de l'adversaire.
    L'enveloppe vide, que la réceptionniste du luxueux hôtel situé à la corniche de Bacongo venait de remettre au détective privé, le conforta dans sa vision. Par conséquent, le Zaïrois sortit le revolver dissimulé sous sa veste : un Colt Detective Special. Il ouvrit donc la porte, se pointa tout de suite dans la première pièce et vit un individu emmitouflé dans un trench-coat. L'investigateur pointa l'arme à feu en direction du visiteur inattendu.
    - Vous avez des manières inhabituelles de rentrer chez vous...
    - Qui êtes-vous ? questionna derechef le citoyen zaïrois.
    - Je suis Moukila André, inspecteur de la police nationale congolaise.

  • Après qu'il eut commis ces deux forfaits, l'inconnu aux cheveux blonds se mit à fouiller de fond en comble l'appartement dans lequel venait de se dérouler la double scène macabre. N'ayant pas découvert ce qu'il cherchait désespérément, il déserta à regret les lieux, prenant néanmoins le soin de tirer la porte derrière lui. Pourquoi ces deux meurtres sous le toit de Roger Dercky ? Pourquoi cette tuerie, dans son appartement, en son absence ? Était-ce une façon délibérée de lui créer des ennuis ? S'était-il agi d'un acte prémédité ? Voulait-on mettre ces deux crimes sur son dos ? Qui était le meurtrier ? Le ressortissant zaïrois se mit de nouveau à la recherche d'éventuels indices. À quoi diantre serviraient-ils, si leur absence renforçait l'esprit de sa conviction initiale ? La seule manière pour Roger Dercky de mettre vraiment à l'épreuve son mental fut de mesurer sa capacité à supporter l'accumulation des questions sans l'ombre d'une réponse. Dans cet ouvrage, en plus d'une époustouflante enquête policière, l'auteur ouvre une perspective à travers laquelle le lecteur pourra voir les âmes parcourir l'au-delà dans l'optique de baguenauder avec les entités célestes et les esprits de l'Enfer...

  • Certes, le renard est un animal très rusé. Pour mener à bien l'expédition que le Quai d'Orsay envisageait sur le sol zaïrois, il fallait un chasseur expérimenté. De plus, il n'était nullement question de s'introduire dans un poulailler, mais d'opérer dans la jungle africaine. Il s'agissait plutôt de la chasse au léopard. Ainsi fallait-il recourir aux services d'un spécialiste de l'enlèvement dans le but de capturer le maréchal Mobutu vivant et de l'exfiltrer vers la France. Il devait neutraliser le léopard dès la première tentative, au risque de s'exposer aux pires représailles de la part de ses zélateurs. L'opération que s'apprêtait à mettre en place la France comportait, à n'en pas douter, beaucoup de risques.

  • Marie-Antoinette, jeune archiduchesse insouciante, jouit du plaisir des fêtes qui se tiennent à Vienne. Mais promise au dauphin du roi Louis XV, sa vie va prendre une autre tournure. Une fois en France, elle va découvrir la cour française et ses nombreux codes. Cela ne l´empêche pas d´organiser des fêtes, de former sa petite cour et de dilapider l´argent public. Découvrant son impopularité et prenant peu à peu conscience du mécontentement du peuple, elle tente de réagir. Mais la suite n´est qu´une succession d´événements qui va la conduire à l´inéluctable.

  • Romain Vidal est né trop vieux : atypique et nonchalant, à bientôt 18 ans il n'aime rien d'autre que lire et méditer. Resté seul à Paris le temps des vacances, il erre dans la capitale à la recherche de diversions pour oublier Mirabelle, son amour fruité.

  • Un Russe, un détective privé et un agent, membre de la DGSE sont découverts assassinés dans une benne à ordures devant le commissariat du 17e arrondissement de Paris.

    L'affaire est hautement médiatique et le ministère de l'Intérieur dépêche Eric Bern, coordinateur entre les différentes unités de la Police, pour mener l'enquête.


    Il a trois jours pour la résoudre.

  • Une maison sur la plage de Mimizan... C´est ici que Jérôme et Niki, couple d´artistes parisiens, se sont réfugiés pour laisser passer la tempête qui vient d´ébranler leur vie et de plomber la carrière du jeune peintre. Cette tempête avait un nom : Charlotte de Luynes. Epouse d´un lord anglais, elle a en effet accusé, preuves à l´appui, Jérôme de plagiat lors du vernissage de sa dernière exposition. Sa réputation injustement défaite, Jérôme essaie donc, tant bien que mal et encouragé par son épouse, de sortir la tête de l´eau et d´oser peindre à nouveau. Loin de s´imaginer que sa descente en enfer ne fait que commencer et que celle-ci a pour origine un ancien camarade des Beaux-Arts prêt à tout pour le briser définitivement...

empty