• As-tu l'étoffe d'un véritable astronaute ?Enfile ta combinaison et saute dans ton vaisseau spatial, car une fabuleuse mission t'attend sur Mars ! Sauras-tu maîtriser les technologies les plus modernes pour atterrir sur la planète rouge ? Tes connaissances en science seront-elles suffisantes pour te permettre de survivre dans ce milieu hostile ? Feras-tu les bons choix pour que cette mission de recherche soit un véritable succès ? À chaque chapitre, c'est TOI qui prends les décisions !

  • Sais-tu qui a inventé le papier, l'électricité ou Internet ?Sais-tu qui a inventé le stylo-bille, l'escalator, le four à micro-ondes, le ruban adhésif ou les surgelés ?Connais-tu le drone bombardier d'eau, les pantoufles lampe-torche ou le pneu lumineux ?Halfbob, super illustrateur, te fait découvrir le top du top de 66 super inventions plus ou moins connues, plus ou moins récentes, parfois drôles et bizarroïdes...Un livre à l'humour décapant et aux informations rigoureusement véridiques, pour les amoureux des bonnes idées... qui aiment aussi s'amuser ! 100% vrai, 100% drôle !

  • États-Unis, 1962.Vadim rêve de pouvoir intégrer la NASA. Mais en ces temps de guerre froide, il n'est pas bien vu d'être un américain d'origine russe... Alors quand un homme frappe à sa porte pour lui offrir une réelle opportunité d'accéder au poste qu'il convoite, Vadim n'hésite pas longtemps. URSS, 1962.Tania rejoint la Cité des Étoiles avec le rêve d'être sélectionnée pour devenir la première femme à voyager dans l'espace. Les dix candidates dont elle fait partie sont soumises à un entraînement des plus rudes. Si la moindre faiblesse est décelée, elles peuvent dire adieu à leur rêve.Le Gipsy Book est un livre de sagesse écrit par un vieux gitan, Nanosh Balatta. Il est passé de main en main, a voyagé dans le temps, changeant chaque fois la vie de ceux et celles qui le lisaient.

  • Les jeux de ficelle existent depuis la nuit des temps, à toi d'en devenir le maître !Découvre comment réussir de nombreuses figures, des plus connues, comme le bol et la tour Eiffel, aux plus originales, comme le soleil couchant ou le chien ! Succès assuré, grâce à 3 niveaux, à des illustrations étape par étape et à des explications simples.Même les figures les plus complexes n'auront plus de secret pour toi ! Plus de 60 figures à réaliser avec ta ficelle et tes dix doigts pour t'amuser partout et épater tes copains et copines !

  • Aldouane, Nouveau-Brunswick, 1943.
    Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que John et son oncle Fred partent à la pêche à l'éperlan, ils voient un avion militaire s'écraser, et un parachute s'envoler...
    En pleine nuit, alors que la tempête fait rage, ils sont capturés par le capitaine Otto Von Muller, qui les oblige à le conduire au phare de Richibouctou. Mais son message radio envoyé à un sous-marin allemand sera intercepté par une corvette canadienne... John, Fred et
    le gardien de phare, Vincent Daigle, réussiront-ils à se libérer du joug du capitaine? L'Acadie restera-t-elle une terre libre de la menace nazie?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Connaissez-vous le colonel Legradé, l'adjudant Laperme et le commandant Aubloc ? Vous souvenez-vous du sergent Laquille, du caporal Dugalon, du capitaine Gardavoux et du général Lechardassaut ? Ils sont tous là, héros malgré eux de ces manoeuvres du rire, et s'affrontent à coups d'histoires drôles plus hilarantes les unes que les autres. Pas méchantes ces histoires drôles, même si, de temps en temps nos militaires... en prennent pour leur grade. Le colonel Legradé s'approche d'une belle créature qui fait le trottoir rue Blondel : - Mademoiselle, lui lance-t-il, est-ce que vous accepteriez ma compagnie ? - Pas de problème ! Alors, le colonel Legradé se tourne vers le coin de la rue et crie : - 5e compagnie, en avant... marche ! Le capitaine Gardavoux au sergent Laquille : - Comment se fait-il que les grands gaillards, les beaux garçons, soient tous devant et que, derrière, soient rangés tous les petits, les hommes les moins représentatifs ? Alors, le sergent : - Ben, faut que je vous dise, mon capitaine, dans le civil, je suis marchand de fruits et légumes ! L'adjudant Laperme passe « les bleus » en revue. - Bon, les gars, tonne-t-il, on va se mettre d'accord dès le départ, je suis votre chef. Ça, faut jamais l'oublier... Compris ? Un jeune soldat de deux mètres de haut sort du rang et, devant tous ses copains, ahuris, s'agenouille devant l'adjudant, le maintient, lui ouvre sa braguette et lui sort de force son zizi auquel il commence à imprimer un mouvement de va-et-vient. - Ah, nom de Dieu... Ah ! oui ! Ah, ça, alors ! Nom de Dieu de vingt Dieux... hurle l'adjudant Laperme, complètement hagard, les yeux révulsés, mais qu'est-ce que vous faites ? - Ben, fait le « bleu », j'ai bien enregistré ce que vous avez dit, chef, je branle du chef, chef ! Dans l'avion, le jeune parachutiste va sauter. L'adjudant le retient de justesse : - Vous êtes fou ? Vous allez sauter sans parachute ! - Qu'est-ce que ça peut faire ? s'étonne le jeune soldat, c'est un exercice d'entraînement, non ?

  • Le 13 août 1944, il est 14 heures environ, un bombardier de l'U.S. Air Forces, traînant derrière lui une colonne de fumée noire, apparaît dans le ciel particulièrement bleu ce jour-là. Nous sommes sur ce plateau de la pointe de Caux, situé à 15 km au nord du Havre. Les dix hommes de l'équipage sautent en parachute de leur avion en feu. Les paysans qui moissonnent, surveillent la descente des parachutistes dont certains tomberont à leurs pieds. Sans perdre de temps, ils les cachent sous les gerbes des « villottes » qu'ils viennent de constituer. Plus tard, ils leur procurent des vêtements civils et les conduisent chez eux. Par la suite, les aviateurs sont pris en charge par des membres de la Résistance qui les accompagnent dans des lieux sûrs où ils attendront, sans se montrer, l'arrivée des Alliés. Deux ans d'enquête ont été nécessaires à l'auteur, pour reconstituer cette histoire. Des dizaines de témoins ont été entendues. La recherche des acteurs de ce sauvetage a été possible, grâce au concours de la presse, qui a publié des communiqués. Des investigations Outre-Atlantique ont permis de retrouver deux des membres de l'équipage, les seuls encore en vie. La narration de leur épopée boucle ce récit. Ce livre, illustré par des documents et des photographies de l'époque, raconte l'aventure vécue par ces Américains sur le sol de la Normandie occupée. L'histoire commence au début du mois de mai 1944, avec leur arrivée en Grande-Bretagne et se termine en septembre de la même année à Stone, en Angleterre, avant leur rapatriement vers les États-Unis. Les trois semaines qu'ils auront à passer en France, les multiples déplacements qu'ils effectueront et le quotidien qu'ils vivront dans des familles françaises, constituent le coeur de ce récit.

  • Octobre 1952, deux divisions viêt minh déferlent sur le pays thaï, dans le nord de l'Indochine. Face à elles, le 6e Bataillon de parachutistes coloniaux, largué en enfant perdu sur Tu Lê, un petit village de jungle. Pour Saigon, pour l'État-major, ces cinq cents paras sont rayés du nombre des vivants. Sept jours plus tard, après une dramatique retraite, les bérets rouges surgissent de la brousse, épuisés, en loques, portant leurs blessés. D'un seul coup, le 6e B.P.C. entre dans la légende, et son chef, le commandant Bigeard, n'en sortira plus. De l'Indochine à l'Algérie, de Diên Biên Phu au coeur du Sahara, six années durant, le Bataillon Bigeard se confondra avec l'épopée des parachutistes. Mais qui étaient ces hommes, ces sous-officiers, ces officiers dont leur patron affirme aujourd'hui que ce sont eux qui ont fait Bigeard ? Erwan Bergot, qui fut l'un d'entre eux, a voulu leur rendre hommage en les présentant, par le texte et par l'image, dans la vérité de leur quotidien, dans la simplicité de leur condition de soldats et de parachutistes.

  • Si vous deviez revivre indéfiniment un seul moment de bonheur de votre vie, lequel choisiriez-vous ? Chaque matin Lucio déguste un beignet d'Oscar, son beau-père, assis à une table devant la boutique, partageant quelques miettes avec un moineau extraverti. Un instant privilégié, une madeleine de Proust qu'il garde secrète. Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, apprenne ses écarts gourmands. Quoique maintenant, ça n'ait plus grande importance. Elle a découvert son aventure avec Mme Moroni. Une incartade qui lui vaut d'être mis à la porte. Et comme les ennuis, c'est bien connu, débarquent toujours par paire, il fait la rencontre de l'ami Fritz. Lucio aurait sûrement préféré ne jamais croiser sa route. Pourtant, avec lui, il va passer les cent jours les plus heureux de sa vie. De ceux que l'on veut laisser derrière soi comme des souvenirs que nos proches chériront toujours. Cent jours qu'il se doit de rendre inoubliables.
    Fausto Brizzi est un réalisateur, scénariste et producteur italien plusieurs fois récompensé.
    Les Beignets d'Oscar ou Mes 100 jours de bonheur est son premier roman, qui l'a immédiatement propulsé sur le devant de la scène littéraire internationale avec des traductions en cours dans 30 pays.

  • Sous le titre « La pathologie du parachutisme », la Commission Socio-Médicale pour l'étude de la pathologie particulière au parachutisme civil et militaire créée en 1980 par l'Association Nationale des Anciens Parachutistes (A.N.A.P.) a réuni trois années de travaux et de réflexions qui représentent une documentation unique et originale appliquée à la pratique du parachutisme tant militaire que sportif et à leurs séquelles. Cet ouvrage collectif, outre l'autorité et l'expérience de ses auteurs, médecins et pratiquants, doit beaucoup pour la recherche de l'information aux participations des Académies, aux Facultés de Médecine et de Pharmacie, aux médecins habilités pour examiner les pilotes et parachutistes privés, aux ordinateurs du CEDOCAR et des Facultés qui ont permis de réaliser l'inventaire des témoignages, des rapports et de la bibliographie se rapportant au parachutisme et en provenance du monde entier : États-Unis, URSS, RFA, Finlande, Israël, Suède, Grande-Bretagne, etc. Certains chapitres de « La Pathologie du Parachutisme » bousculent des idées reçues. À l'image du « parachutiste pur, dur et fort » l'examen clinique et la rigueur scientifique opposent l'homme normal, sujet au stress, aux séquelles cardio-vasculaires, confronté à la statistique des traumatismes du saut en parachute.

empty