• Qui est folle, dans Louise, elle est folle? prg>les deux femmes en scène s'accusent, se renvoient la balle, elles utilisent une troisième, Louise, absente, comme une façon de désigner ce qu'en aucun cas elles ne veulent être mais elles s'acharnent l'une contre l'autre, comme si chacune représentait pour l'autre quelque chose qu'elle rejette pourtant il s'agit de comportements habituels, de phrases entendues partout, acheter n'importe quoi, voyager sans voir, manger sans penser, vouloir gagner, l'horreur quotidienne et au cinéma, les clichés, les clichés, les clichés...
    Toutes choses bien réelles et présentes, qui sont là, dans le monde sont-elles folles de faire ce qui se fait?
    Ou est-ce la réalité qui est folle?

  • Alors que cinq siècles les séparents, un peintre et une romancière vont se retrouver liés par le plaisir des mots et des livres, et surtout par un lieu : le Mont St Michel. Chacun leur tour, portés par la force et la beauté du lieu, ils vont en arpenter tous les recoins et y trouver l'inspiration.
    Aux belles heures de sa bibliothèque, le Mont-Saint-Michel était connu comme la Cité des livres. C'est là, entre les murs gris de l'abbaye, que, au XVe siècle, un peintre rencontra un amour incandescent qui le hanta à jamais et c'est là qu'il découvrit, envoûté par les enluminures, la beauté du métier de copiste. C'est également là, entre ciel et mer, que cinq cents ans plus tard une romancière viendra chercher l'inspiration. Est-il encore possible d'écrire quand on vient de donner la vie ?
    Dans ce lieu si emblématique, leurs destins se croisent malgré les siècles qui les séparent.
    À la fois roman et carnet d'écriture, Au péril de la mer est un fabuleux hommage aux livres et à ceux qui les font.
    Prix littéraire du Gouverneur général 2015

    " Une dentelle d'eau, d'encre et de pierre dont on ne veut perdre aucun fil. " - L'Actualité

    " L'écriture de Dominique Fortier est portée par une langue riche, belle et évocatrice. "- La Presse

    Prix littéraire du Gouverneur général 2015

  • Qu'est-ce qu'on garde?

    Marie Depussé

    «Qu´est-ce qu´on garde?» est une question ridicule, un peu triste, comme celles que nous pose la vie. Elle se pose à quelqu´un dont le métier, bizarre, est d´enseigner la littérature. Enseigner la littérature est un exercice de magie ordinaire qui consiste à faire tourner, devant des corps parlants, le cercle où se tiennent, enchevêtrés, un savoir faire avec les mots, une familiarité avec la vie et le travail opéré sur cette vie, aussi pauvre que beaucoup d´autres, par les livres. Théoriquement, pour faire tourner le cercle, le corps est assis sur une chaise et porte, attachés à sa ceinture, deux petits sacs, un de chaque coté, pareils à ceux où le dieu Éole tenait enfermés les vents. Dans un des petits sacs, la vie, dans l´autre, les livres, et le corps qui puise tantôt dans l´un, tantôt dans l´autre. En vérité dans les deux sacs il trouve la même chose, de la vie oeuvrée, ouvragée par les livres.

  • Ce livre identifie ces petits mots qui disent le nombre et la dimension (poly, magne), l'apparence et la position (hypo, sphère), le corps et le vivant (cure, phage), les relations humaines et les sensations (algie, pathie), puis les éléments, le mouvement et le temps (aéro, ambule, chrono). Préfixes et suffixes prennent ainsi place dans un drôle de jeu de construction. Pour trouver la signification de "tricolore", il suffit de rechercher celle de "tri" : tricycle, trimestre..., et celle de "color" : multicolore, coloriste... L'on apprend ainsi que tricolore qualifie quelque chose qui comporte trois couleurs ou qu'un insecte xylophage dévore le bois. Et que l'on peut s'amuser à décomposer, à construire et à découvrir le sens d'un mot plus grand.

  • Ah, nos chers, nos adorables petits !Effet de groupe ? Besoin de s'affirmer ? Désir de briller devant les autres ? Pourquoi, sitôt endossés leurs habits d'élèves, se transforment-ils en chenapans ?La plupart du temps, les professeurs, à l'infinie patience, supportent. Mais, parfois, ils craquent et dégainent la seule arme autorisée au collège : le stylo. Ou attendent d'être chez eux afin d'utiliser la grosse artillerie : le clavier. Dans les deux cas, ils constatent, exposent, révèlent, relatent, dénoncent les faits amusants, surprenants, singuliers, décourageants, récurrents, ahurissants qui rythment leur quotidien...

  • L'art poetic'

    Olivier Cadiot

    L'Art Poetic' est un recueil de poèmes 'en série qualifiée', sorte de mise en vers de la grammaire du 'bon usage'. Olivier Cadiot s'appuie sur un système de répétition détournée du mot qui prend tour à tour toutes les formes que la syntaxe et le sens veulent bien lui donner. Et des détours par la langue latine, l'Angleterre, la musique.

  • Soyez swag, découvrez l'argot !
    Une langue verte, fugitive, périssable, multiple, codée, cocasse, riche, savoureuse, arme de transgression et de provocation massives, qui joue avec les mots... et les nerfs des pudibonds. Ce " latin des affranchis ", cette langue parfois étrangère, est notre deuxième langue (très très vivante) à tous et donne des couleurs à la vie.
    Des prémices de son histoire jusqu'aux évolutions les plus récentes, des subtilités de son fonctionnement jusqu'à la beauté et même la poésie de ses expressions, L'Argot pour les Nuls vous entraîne dans un voyage merveilleux au coeur du pays des argots, sans cuistrerie, sans prise de tête et en " s'enjaillant " un max !

  • Deux femmes sur scène, debout, assises, courant, s'arrêtant, en tas, en vrac : mais c'est quoi ? Deux femmes, mais « femme » n'est pas une catégorie ni un genre, c'est un point d'appui, concret, matériel, pour faire passer, faire circuler, des mots, des objets, des questions, des émotions. Ce qui circule, c'est l'abondance, tout ce surplus de la société, tout ce que l'on consomme, toute cette bêtise, toute cette pauvreté. Pas d'idées si ce n'est dans des choses, disait William Carlos Williams. Ici on pense avec des choses concrètes, des mots concrets, en situation et en dialogue. Le théâtre : une forme d'étonnement, l'étonnement devant le langage et ce qu'il y a dessous, devant la vie en somme, toute ma vie comme il est dit. C'est une histoire de trop et de pas assez, de tout et de rien, c'est politique, physique et métaphysique, c'est mettre en jeu ce paradoxe, parler et être sexué, on n'a qu'une vie, elle est ici et maintenant, et alors quoi.

  • Mensonge, langue de bois, manipulation... tout le monde se fait avoir tôt ou tard. Sur nos écrans ou dans nos journaux, chaque jour apporte son lot de mimiques affectées et de mots creux. Jamais nos politiques n'ont été aussi désavoués, nos entreprises aussi déconnectées de la réalité tandis que se multiplient les postures consensuelles et les éléments de langage.
    Mais l'hypocrisie et la dissimulation ne sont pas l'apanage des puissants. De petites lâchetés en gros coups bas, inutile de se leurrer, nous sommes tous des manipulateurs en puissance. Parfois même à notre insu.
    Sur un ton enjoué et incisif, ce livre offre pour la première fois un panorama complet de la manipulation verbale et non verbale. Il décortique au travers de 40 questions ses principaux ressorts et les moyens d'y résister. Comment diminuer sa part de responsabilité ou passer pour un expert ? Par quels signes s'exprime la spontanéité ? Avez-vous affaire à un dominateur ? Que sont le « corps de bois » et la « conjuration des signes » ? Véritable boîte à outils de la communication en terrain hostile, Déjouez les manipulateurs vous permettra en toutes circonstances de cerner vos interlocuteurs pour rétablir un climat d'authenticité.

  • Plongez au coeur de ces mots qui font le buzz Ceci est un dictionnaire du Temps présent : tous les mots qui reviennent de manière incessante, obsédante dans les conversations, les medias, et expriment finalement " l'air du temps ".
    Sur quelle planète vivons-nous ? Depuis l'an 892 et les serments de Strasbourg, le français évolue ; aujourd'hui, encore plus vite que par le passé. Une accélération du rythme de vie, l'ère du jetable, l'apparition incessante de nouvelles technologies, une soif inextinguible semblable à celle des découvreurs de nouveaux mondes à la Renaissance, modifient en profondeur notre usage du vocabulaire. Dans ce dictionnaire nous avons répertorié les mots qui reviennent le plus souvent comme des leitmotive et traduisent notre rapport au langage.
    Gilles Guilleron vous propose une balade à travers les mots du XXI e siècle, ceux qui font la " une " de l'actualité, les néologismes, les mots qui existent sans être entrés dans les dictionnaires, ou encore ceux dont la signification s'est enrichie, comme par exemple le mot " mur ", dont l'acceptation " facebookienne ".
    Bienvenue au XXI e siècle !

empty